Entrevue avec Arianne Fleury (Empire De Mu)

Entrevue

Arianne Fleury – Empire De Mu

Bonjour Arianne, j’espère que tu vas bien.

Dans cette entrevue nous allons miser sur ton parcours musical ainsi que sur ton groupe Empire De Mu et votre nouveau single La Traversia.

———– Arianne ————–

En tant qu’artiste, tu as débuté à quel âge le chant?

J’ai pris des cours de chant Classique dans une école se musique à Alma au Lac St-Jean quand j’étais adolescente.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir chanteuse?

Enfant j’écoutais jour et nuit la radio 94,5 FM. Je chantais et savais les paroles de tout ce qui passait à la radio. Je rêvais d’être sur scène très tôt dans mon enfance.

Quel est ton parcours académique?

Au primaire j’avais beaucoup de difficultés d’apprentissages et au secondaires j’étais dans un programme de Cheminement Particulier continue d’appoint, (Secondaires 1 et 2 en 4 ans) mais au moins au secondaire c’est là que j’ai commencé à chanter dans des groupes et à organiser des spectacles et m’inscrire dans tout ce qui est sociaux culturels. J’avais énormément d’énergie et j’étais pas ou peu concentrée sur l’académique.

J’ai quitté le Lac St-Jean en auto-stop sur le pouce. Étant très jeune, je ne recommande pas de faire cela aujourd’hui, avec seulement deux petits sacs de vêtements. Je prenais mon envol vers la conquête de mes rêves et de ma destinée. Armée que de seulement mon courage et de ma détermination.

J’ai vite pris la décision d’aller faire un DEP en Soins Infirmiers comme Infirmières Auxiliaires quand je chantais dans Augury.

Selon toi, quelles sont les qualités indispensables pour pour être bon chanteur?

Toujours prendre des cours de chant et entraîner sont vocal, soit avec un instrument ou avec un pianiste. Faire du cardio!!

Y a-t-il des musiciens qui t’inspirent ? Quelles qualités admires-tu chez eux ?

J’ai eu la chance de connaître M. Steeve Hurdle un des guitaristes compositeur de Gorguts. Il ma énormément appri sur la musique extrême. Il m’a dit de sortir des codes musicaux déjà préétablis et de faire confiance à toutes mes mélodies vocales peu importe le style. Steeve m’a toujours encouragé à créer et à innover pour l’évolution de la musique Métal ici au Québec. Repose en paix mon ami.

 

———– Empire De Mu / La Traversia ————–

D’où viens l’idée d’Empire De Mu? De quelle façon le groupe s’est formé?

J’ai été inspirée par le livre de James Churchward, Le Continent perdus de Mu, des Éditions « J’ai lu » sorti en 1971. En 2013/2014, j’ai commencé à écrire les textes et la composition de la musique pour Fated Sorow, U-Luumil,et Submersion. Les musiciens qui ont joués avec Empire de Mu sont tous des musiciens talentueux, ouvert musicalement et passionnés de musique innovante. Merci à tout ceux qui ont participé de loin ou de près à Empire de Mu. En 2018 le line-up était compléter pour le premier album Spiritual Demise sortie en pleine pandémie mondiale en 2020.

C’est avec courage, ténacité et volonté de fer, que j’ai réussie à me retrouver un line-up complet pour recommencer à faire des concerts post-Covid-19 à la fin 2021/ 2022

Comment pourrais-tu décrire votre musique ?

Extrem Operatic Brutal Death Metal 280Bpm. Standards B.

En ce qui concerne votre nouvelle pièce, La Traversia, comment s’est passé la phase de création, pourquoi avez-vous écrit cette chanson?

Jouer dans différentes radio metal à travers le monde; 10% chanter en anglais et 90% chanter en français. Premièrement, je raconte l’histoire du cataclysme naturel qui aurait engouffrer le Continent de *Mu*. La Traversia est la suite logique de l’explication des Volontaires,Muyens qui ont quitté le Continent,pour offrir leur savoir Spirituel et Scientifique sur différents continents sur la planète et ce de façon Pacifiques.La Traversia parle de la traverser de l’océan,du courage de ceux ci vers leur missions.

Quel est votre processus créatif lorsque vous écrivez de la nouvelle musique en tant que groupe, de quelle façon cela fonctionne ?

Tous les musiciens rajoutent leurs créations sur un squelette déjà pré-établi. Les paroles ont rapport à la continuité de la mission des Muyens et du respect de la planète et de sa propre création bioorganique.

Quel musicien, artiste ou instrument aimerais-tu ajouter à ton groupe?

MMmm… Empire de Mu c’est quatre musiciens, drum, base, guitaire et voix. Nous voulons exploiter les introductions et les interludes avec diverses instruments pour mettre de la couleur et amener l’auditoire dans l’univers de Mu.

Quelles sont vos influences musicales en tant que groupe?

Dying Fetus

Quelle est la chose la plus intéressante qu’on ne sait pas encore sur le groupe ?

Le line up actuelle vient tous du Saguenay Lac St-Jean, Mathieu et moi nous avons été aux mêmes écoles secondaires. Nos passions communes nous ont rassemblé en 2023.

Quel est le meilleur conseil qu’un autre musicien vous ait jamais donné ?

D’être en compétition qu’avec avec soi-même. Cela nous permet de vouloir s’améliorer en tant qu’être humain,et dépasser nos limites.

Est-ce qu’Empire De Mu, ou toi Arianne, avez un rituel de début de spectacle pour enlever la nervosité ?

Les musiciens de Empire de Mu font des exercices d’étirements et moi je fais des vocalises.

Avec quel type de musicien aimeriez-vous collaborer dans l’avenir ?

Marc-André Gingras est présentement notre guitarist live. Le poste de guitariste permanent est disponible et nous recherchons un guitariste du style Slamming Brutal Death Metal, car l’écriture du deuxième album The Lotus Legacy à 280BPM/300BPM est terminé. Je remercie Sophokles Theodorus et Rory Kennedy deux membres de la formation musicale Crème Flesh (Slamming Brutal Death Metal de Toronto).

Quel est le message que vous aimeriez faire passer à vos fans ?

J’encourage tous les bands locaux du Québec à continuer de partagé la scène en faisant leur propre booking avec des groupes de diffèrents styles dans diffèrentes régions pour agrandir notre diversité musicale de notre communauté Heavy Metal et par la même occasion être fier de notre scène Metal ici au Québec. Venez découvrir, venez encourager votre scène metal d’ici par le biais de la Radio, tous les Mardi soir à 20hrs à CIBL 101,5 MONTREAL METAL. Je suis co-animatrice avec Pierre Beaubien. VOTRE ATTENTION pour tous les groupes Metal du Québec et aux précieux artisans de la Scène Metal ici au Québec Écrivez-nous pour passer votre musique à la Radio!!!

À quoi s’attendre pour Empire De Mu durant la prochaine année ?

Nous sommes déjà booker jusqu’au mois de Mai 2024, dans différentes salles au Québec. Nous souhaitons élargir nos contacts professionnels vers la Scène Metal dans d’autres provinces. Nous avons une tournée à l’internationale prévue en 2024 et nous attendons des confirmations.

Line up actuel

Michel Gagné Bouchard, Drum

 

Mathieu Girard, Bass

 

Marc-André Gingras, Guitariste live

 

Arianne Fleury, Chanteuse

Nouveaux site web: https://empiredemu.com/
Empire de Mu International Marchandises CD,chandails,Chandails Capuchons: https://loudtrax.com/empiredemu

Entrevue Ondes Chocs – Aeternam

Aeternam

Peut être une image de 4 personnes

Aeternam est un groupe originaire de la ville de Québec qui donne dans le style Symphonic Folk Death Metal et qui existe depuis 2007. Le line-up actuel est composé des fondateurs Achraf Loudly (Voix et Guitare) et Antoine Guertin (Batterie, Percussion, Voix et Samples), additionné de Mathieu Roy-Lortie (Guitare) et de Hubert Gonthier Blouin (Bass). Depuis sa fondation, Aeternam a lancé 5 albums dont le plus récent Heir Of The Rising Sun en 2022. Le groupe fera une petite tournée en sol québécois en compagnie de Vortex en début septembre et partiront à l’aventure en Europe en support des formations Arkona et Batuchka. Ce qui indique que la promotion de leur album va faire son bout de chemin cette année. 

Avec un style musical fortement expressif, Aeternam offre des ambiances qui permettent à l’esprit de voguer vers des temps oubliés ; puisque leurs textes tournent autour des anciennes civilisations, des religions, de l’histoire, mais également de la mythologie. Ce qui rend leur contenu très intéressant. Le groupe a su développer une approche mélodique qui rend possible le voyage intérieur au son des mélodies composées par cette formation pleine de vie. En visitant la page bandcamp du groupe, vous avez la chance d’entendre les compositions des cinq albums du groupe : Disciple of the Unseen (2010), Moongod (2012), Ruins of Empires (2017), Al Qassam (2020) et finalement le dernier venu Heir of the Rising Sun (2022). Malgré le fait que le groupe n’est pas encore signé sous un label, ils ont quand même le privilège d’avoir partagé la scène avec d’importants groupes tels que : Voivod, Despised Icon, Comeback Kid, First Fragment, Venom Inc, Nervosa, Suffocation, Tyr, Orphaned Land, Ghost Ship Octavius, Cradle Of Filth.

Avec trois dates sur les festivals de Kupalskie Kolo à Warsaw, au Por Laurus Nobilis Festival et au Helsinki Metal Fest, en juillet et août, en plus de 17 dates alignées en Europe pour la fin septembre et début octobre, cela pourra permettre au groupe de propager sa musique en territoire inconnu. Ce qui représente une hyper belle opportunité pour eux. Une telle percée ne peut que favoriser le développement de ce groupe sur un nouveau territoire et leur permettre de connaître une renommée à l’international. Pour en connaître davantage sur le groupe, nous avons développé une petite entrevue pour en apprendre plus sur les plans de la formation. 

 

Entrevue Aeternam 2023

Question – Depuis quelques années, vous avez connu un certain gain de succès en ayant l’opportunité de vous joindre à différents spectacles d’envergure plus importante. Comment cela vous a-t-il aidé dans votre développement artistique ?

Réponse – Il est clair que participer à des événements de plus grosse envergure nous permet d’acquérir une expérience de la scène plus importante. Jouer en tant que première partie nous fait connaître chez une plus grande masse d’amateurs de métal et ça nous fait toujours plaisir de ressentir une réponse positive, que ça soit du public, comme des groupes plus connus avec qui nous avons la chance de jouer parfois.

Question – Selon vous, quels sont les éléments qui ont favorisé votre développement vers l’international ?

Réponse – J’imagine que le fait que nous soyons actif depuis longtemps (16 ans !) fait en sorte que notre nom perdure dans le temps. C’est de plus en plus difficile d’avoir l’attention des gens, mais j’ose croire qu’après cinq albums acclamés par la critique, notre nom vient avec une certaine crédibilité et un gage de qualité. Bref, nous ne prenons rien pour acquis, et je ne peux certainement pas prétendre connaître la recette pour avoir une carrière internationale !

Question – Depuis quand travaillez-vous avec Rockmark Merchandise Company ?

Réponse – Depuis 2017.

Question – Qu’est-ce que Rockmark apporte à Aeternam ?

Réponse – Rockmark est une filiale de Flaming Arts, notre booker à l’international. C’est un fournisseur de marchandise pour les gens en Europe (les coûts d’expéditions ont explosés depuis la pandémie). En somme, c’est une présence qui représente Aeternam sur le vieux continent.

Question – Comment avez-vous réussi à vous hisser vers l’international sans avoir obtenu de contrat d’une maison de disque ?

Réponse – Comme je disais, je ne connais pas la recette pour avoir une carrière internationale (et somme tout, Aeternam ne fait que frôler l’international) mais encore une fois, le fait que notre nom perdure dans le temps et que nos 5 albums soit tous des succès critiques ne doit certainement pas nuire!

Question – Est-ce que vous recherchez à obtenir un contrat de disque, considérant que vous parvenez à atteindre un certain niveau à l’international sans le concours d’une grosse compagnie de disque ?

Réponse – C’est certain que si une compagnie major nous approchait, nous le considérerions. Mine de rien, sortir un album et s’assurer qu’il ne soit pas absorbé dans le flot continu de nouvelle musique est une tâche assez gigantesque en soit. C’est donc avant tout une tribune et un réseau de promotion qui est intéressant pour nous, et pas nécessairement une compagnie de disque à tout pris.

Question – Vous êtes commandité par la compagnie Solar au niveau des guitares, quels sont les facteurs qui vous ont fait choisir cette compagnie pour représenter votre son ?

Réponse – C’est simplement le fait que nous adorons leurs produits. Solar Guitars est une marque qui prends de plus en plus d’ampleur et ils ont bien voulu nous soutenir de leur côté. Sans oublier que leur guitares sont très adaptées au style de musique que nous jouons.

Question – Avec quels artistes avez-vous travaillé pour réaliser les vidéos des pièces ‘’Beneath the Nightfall’’ et ‘’The Fall of Constantinople’’ ?

Réponse – Kasia Jasmina pour les illustrations, et Joel Martins pour le montage vidéo ! Nous sommes très fier de la réalisation et du style de ces vidéos.

Question – Avec quels groupes avez-vous le plus aimé partager la scène ?

Réponse – Orphaned Land. J’ajouterais également qu’avoir joué avec Behemoth au début de notre carrière a été un moment très fort pour nous.

Question – Quels sont les groupes avec lesquels vous aimeriez partager la scène dans le futur ?

Réponse – C’est certain que jouer avec des grandes postures de metal symphonique comme Dimmu Borgir, Epica, Wintersun ou Blind Guardian serait un rêve. Voyons ce que le futur nous réserve!

Question – Planifiez-vous écrire un autre album bientôt ?

Réponse – Nous travaillons présentement sur quelques projets en parallèle. Si j’étais vous, je ne retiendrais pas mon souffle, mais j’ose croire qu’il y aura un 6eme album de Aeternam avant trop longtemps !

Question – Après le spectacle du 20e anniversaire de Hellstorm, vous allez partir en tournée avec Batuchka et Arkona, comment une telle opportunité a-t-elle été réalisée ?

Réponse – Grâce à notre booker Flaming Arts. La tournée est dans le câdre de la promotion de notre dernier album Heir of the Rising Sun (qui fêtera son 1 an le 22 septembre, d’ailleurs !)

Question – À quoi peut-on s’attendre dans le futur pour Aeternam ?

Réponse – C’est certain que nos vies sont de plus en plus remplis en dehors du groupe. Et comme nous ne vivons pas de notre musique, le groupe sera toujours plus près d’un hobbie pour nous. Je dirais, la patience est de mise, mais tant qu’Aeternam aura quelque chose à offrir, nous serons au rendez-vous !

 

Prochain spectacle de AETERNAM

Vendredi 15 Septembre 2023 – Québec – SYMPHONIC ASSAULT TOUR – Espace Collectif Berger de Saint-Modeste
Aeternam – Vortex + Alvar – Steve Pelletier – Synyster

Aucune description de photo disponible.

Samedi 16 Septembre 2023 – Montréal – Les 20 Ans de Hellstorm Productions – Piranha Bar (Deux Étages)

Peut être une image de texte

Vendredi 22 Septembre 2023 – Québec – Aeternam – Warning Sign – Solemn Vision

Peut être une image de texte qui dit ’L'ANTI BAR SPECTACLES VENDREDI 22 SEPTEMBRE 19H BILLETS EN VENTE AU LEPOINTDEVENTE.COM +invités IETErNAJP WWARNING SIGN DOUBLE PERFORMANCE SET ACOUSTIQUE SET METAL Ovine plomm’

Tournée Européenne :

Aucune description de photo disponible.

http://www.aeternamband.com/

-Daniel Drolet

Entrevue avec Bonginator (Massachussetts, USA)

Interview with Bonginator

 

Le Jeudi 17 Août, je me suis rendu au Traxide pour assister à la performance de Bonginator qui était de passage dans la métropole pour la promotion de son dernier effort intitulé The Intergalactic Gorebong Deathpot disponible sur Bandcamp. Le groupe se donnait en spectacle en compagnie de Primal Horde, Zero State et Greed (Mexique).

Originaire du Massachusetts dans l’État de Boston, Bonginator est une formation qui donne dans un Death Metal avec des touches de Slam, Doom, Stoner, Hardcore et de Thrash. Une salade corsée qui possède ce qu’il faut pour attirer l’attention des amateurs de musique Metal les plus forcené du domaine. Avec un seul album devant eux, ils nous démontrent leur volonté d’exister en se lançant dans une tournée qui leur permet de parcourir les États-Unis et le Canada. Personnellement, j’ai connu et découvert Bonginator en regardant Tik Tok, ou le chanteur Erik Thorstenn donne des conseils au sujet des groupes en tournée. Lors de leur dernier passage, le groupe à partager la scène avec XPlicit Noïze au légendaires Foufounes Électriques. C’est en me rendant au Traxide que j’ai pris connaissance du fait que Bonginator serait en sol montréalais prochainement. En voyant comment les conseils du chanteur avaient du sens, il me vint l’idée de leur donner un entrevu lors de leur passage à Montréal. C’est ainsi que j’ai pris la latitude de contacter Erik pour lui demander s’il était intéressé par une entrevue et il a répondu positivement à ma proposition. Donc, voici un compte rendu de ladite entrevue.

Mais avant d’aller plus loin, faisons une rétrospective de leurs travaux en tant que formation Métal. Tout d’abord, voyons quels sont les albums appartenant à la discographie du groupe : 

2022 – Bonginator – Bonginator (Démo) Contient 3 pièces originales.

2022 – Bonginator – The 1986 Doink City Massacre (EP) Contient 6 pièces originales.

2023 – Chopped 2 Pieces (Single).

2023 – Bonginator – The Intergalactic Gorebong Deathpot (LP) Continent 12 pièces originales (Dont la pièce Chopped 2 Pieces).

 

Entrevue avec Bonginator 

  • How did Bonginator start in the first place & Who is the instigator of the project ?

Réponse : Erik Thorstenn –  I was making some Death Metal demos with some new Death Metal songs that I was working on, and I knew I had to start a new band for it. And the other guy’s I kinda already knew from the area, as they were playing in bands. It was pretty easy and pretty quick yeah.

  • When was the band created ?

Réponse : Erik Thorstenn –  Everything started like in november 2021, but we released our first demo in january of 2022. And we tracked everything from january 1st

  • Were you planning on doing a Slam Death Metal band when you started Bonginator ?

Réponse : Erik Thorstenn –  Yeah, definitely, I was like I wanted to really just make Death Metal. I started out with the vision of wanting to make Death Metal and combine it with 80’s Synth wave.

  • How came the name ?

Réponse : Erik Thorstenn –  The name came after I wrote all of the stories, like Bonginator. That’s a cool word. 

  • When you write the lyrics, how do you process your writing ? Do you write the lyrics once the music is created, or do you write the words before the music ?

Réponse : Erik Thorstenn –  

  • I’ve seen that you shared the stage with Skeletal Remains, how was the experience of sharing stage with this band ? 

Réponse : Erik Thorstenn –  It was really really good. I got to see and talk to all of them, it was really sick. It was a show with : Mortuous, and Left To Die and our good friends in Scab Hag, they’re from Cincinnati, it was a good night and it was really fun.

  • Is there any band you would like to share the stage with in the years to come ? 

Réponse : Erik Thorstenn –  Any of modern Death Metal like stars right now Saying to Say Goodbye, 200 Stab Wounds, Body Box. Cannibal Corpse it’s kinda a dream, like you know shoot for the moon kinda thing. There’s other bands we like, like 10 To The Chest, Snuffed On Sight, Peeling Flesh, there’s a lot of cool bands in Death Metal.  

  • What would be the ideal tour for Bonginator ?

Réponse : Erik Thorstenn – I would say definitely 200 Stab Wounds, Fulchy, and Bonginator and maybe Frozen Souls.

  • I discovered Bonginator’s existence by scrolling on Tik Tok, and found that you were giving good advice to the bands that wanted to go on tour. How did the idea come to you, to do this kind of advice for bands on the TikTok page ?

Réponse : Erik Thorstenn –  I was seeing a lot of what Matt Bacon was doing, and I really liked his advice. And I thought you know like there’s a couple things that I’ve learned, just you know by doing tours by myself that you know I really wished someone had told me you know some years ago. I figured I could provide some advice to bands that are at my level on how to start out and book some shows.

  •  According to you, what is the importance of the web in the pursuit of Bonginator’s goal ? 

Réponse : Erik Thorstenn – Oh, it’s super important man, and I think it’s really important, cause we reach a lot of young kids and I think that is super important nowadays. Cause there’s a lot of young kids that are into Death Metal and you know, we’re really tapping into that. Like whatever they like, you know they’re like in high school and Death Metal is a cool thing to get into right now and that’s sick. So I think that’s really cool and I have to thank Tik Tok and Instagram for all of that. It’s really good. And I think a lot of bands avoid it because that’s not cool, but that’s how you reach the new audience.

  • How did you proceed to set your tour ?  

Réponse : Erik Thorstenn – For this one, I actually booked through Zack Murray from Sewer Pool Productions and Gland. He helped me for all the Canada dates. But usually when I go, when I’m booking a tour, it starts out like we’re getting an offer to get on a festival or something or like a cool show, and we just build like to have a trip to get there and back for a week or so. 

  • But when you do this usually in the States, do you do it with another band or do you just go on your own ?

Réponse : Erik Thorstenn – Yeah, we usually try to do it with another band. We got a lot of friends that could join us on the road. 

  • Do you have any funny moments that happened during the tour to share with us ? 

Réponse : Erik Thorstenn – Yeah, so one time, we were in Florida, our drummer Joseph got really wasted. When we came back to the Hotel room, we found him asleep on the counter of a sink with his head in the sink. We still don’t know how he got up there. I don’t know, it’s always so much fun being on the road with these guy’s. And everyday is interesting. There’s no dull moments for sure.

  • Do you have any words for any bands that start in the business and want to engage in touring ? 

Réponse : Erik Thorstenn – I think, when you’re at a show. Whenever you go to a show you should just try to just meet and talk to as many fuckin’ people you can. And if you want to get on shows, you have to go to shows. And it’s really important that you give to your scene what you want to get out of your scene. So if you go to shows, and you mosh at those shows, you throw down and support the bands, they’ll do that to your band in return.

  • What can we expect from Bonginator before the end of the year ? Is there any other tour coming ?

Réponse : Erik Thorstenn – We have a new single in the works, that I don’t know when it’s gonna come out. But we’ve been playing it in our shows and people really fuckin’ like it. We’re working with a lot of really cool people right now and I think that the next year for Bonginator is gonna be like the real fuckin’ deal you know ?!

  • What’s the name of the last album and who did you work with ?

Réponse : Erik Thorstenn –  The last album was the Intergalactic Gorebong Deathpot and I’ve recorded it and mixed it and everything. My friend Sean McCormack from the band Frog Mallet mastered it. 

Bandcamp : https://bonginator.bandcamp.com/ 

YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCK1J5kEh2gIJbUMXAhMEt9g 

Spotify  : https://open.spotify.com/intl-fr/artist/0nYqH22K19D3MUPFeomPIP?si=ntuywQ0wRvmUJJ7hy7xMlg&nd=1 

 

-Daniel Drolet

Entrevue Zero State – Old School Death Metal

Entrevue Zero State – Old School Death Metal

Pour ceux qui se sont promenés un peu dans la scène Metal au cours de la dernière année, vous avez sûrement entendu parler de la formation Old School Death Metal Zero State originaire de la rive Nord de Montréal. En moins d’un an, Zero State a fait un grand bond en se propulsant parmi les groupes les plus actifs de la scène pour se faire connaître des amateurs de ce genre de musique. Composé d’une équipe motivée et de joueurs déjà très actifs dans la scène depuis quelques années, Zero State propose une certaine violence parsemée de paroles bien réfléchies. Il m’a été possible de m’entretenir une première fois avec le groupe lors de leur passage à la Légion de Lachute et une seconde fois avec Olivier Vrana (Vocal) lors de leur prestation au Traxide en support de Bonginator. Alors, voici l’entrevue réalisée en deux parties.

Première Partie avec tout le groupe : incluant Hunter Ross (Guitare).

 

  1. D’où vient le nom Zero State ? 

Réponse :  Oli Vrana – Moi, je suis intervenant, je travaille avec les jeunes de la rue et ma blonde étudie en criminologie et je m’intéresse beaucoup à la brutalité et à l’aspect psychologique de la brutalité. C’est le pourquoi nous écrivons des paroles sur ce sujet. Zero State, c’est un état dans la psychopathie. C’est le moment où le psychopathe perd le contrôle. Dans le fond, le psychopathe veut toujours avoir le contrôle sur les autres, il veut être puissant ; donc le Zero State c’est le moment où il commence à perdre le contrôle et qu’il perd ses moyens et qu’il débute ses actes de violences. C’est lorsqu’il atteint l’État Zéro qu’il commence à s’adonner à la brutalité et de violence comme le fait de tuer, ou peu importe.

  1. Qui est le compositeur dans le groupe ?

Réponse : Jeff – Comment le groupe est parti, c’est que moi et Oli on s’est rencontré par internet et à force de discuter, on s’est rendu compte que l’on habitait à proximité l’un de l’autre. Oli composait les paroles et moi je composais les riffs et la structure des compositions. C’est de cette façon que c’est parti. Par la suite, nous avons commencé à faire des recherches sur internet et c’est de cette façon que l’on a rencontré Jimmy et Hunter je le connaissais déjà par l’entremise d’une amie. Hunter à intégré le groupe après avoir essayé quelques guitaristes.

Réponse : Hunter – Je me suis trouvé chanceux, parce que je n’avais pas joué dans un groupe depuis que j’ai déménagé au Canada, parce que je ne viens pas d’ici.C’est le premier groupe avec lequel j’ai joué au Canada et c’est vraiment nice. Je viens de la Caroline du Nord aux États-Unis. Je joue également dans deux autres groupes aux États-Unis Olkoth et Virulent Excision, qui sont toujours actif. Ce sont des groupes Slam et Brutal Death Metal.

  1. J’ai vu que vous faisiez beaucoup de show dernièrement. Pensez vous que le fait de faire plusieurs spectacles pourrait avoir un impact sur votre lancement ? En prenant compte du fait qu’à un certain moment donné, vous avez trop joué aux mêmes endroits ?

Réponse : Jeff – Présentement notre but est de faire des shows pour être capable d’investir le plus d’argent possible dans la sortie du EP, pour ensuite faire de la merch et pour pouvoir sortir un produit qui a de l’allure et qui se vend aussi. Donc, le but consiste à ramasser des fonds et c’est dans cette optique que nous allons et par la suite nous allons ajuster notre tir. Nous allons pouvoir aller ailleurs, puisque nous aurons quelque chose pour financer nos déplacements. Puisque présentement, nous avons un t-shirt et une patche pour nous aider dans notre parcours. Nous ne pouvons pas aller à Toronto pour l’instant, ça nous coûterait trop cher de notre poche.

Réponse : Oli – Si admettons que nous avons 6 items différents sur la table de marchandise, tu peux faire 6 fois de l’argent avec le même client, alors que si tu n’as qu’un seul t-shirt et une patch, ton ami qui t’as deja encourager, n’achètera pas quatre fois ton t-shirt. En bout de ligne, il faut être capable de financer un peu le départ de Zero State.

Réponse : Jeff – En même temps, on essaye de ne pas toujours faire des shows sur la rive-nord ou dans notre ville. On est allé sur plusieurs territoires comme Sherbrooke, Trois-Rivières et Québec.

 

Deuxième Partie de l’entrevue avec Olivier Vrana (Vocal) : À ce moment, Hunter Ross a quitté et un nouveau guitariste a prit la relève

 

  1. Avec qui avez-vous travaillé pour l’enregistrement de ce Ep intitulé ‘’Lethal Gateway’’ ?

Réponse : Oli – Nous avons travaillé avec Adam Tucker de Signature Tone, qui a fait le mixage, le mastering et le re-amping. Tout l’enregistrement, nous l’avons fait nous mêmes. Nous avons tout l’équipement pour faire l’enregistrement par nous même.

  1. Pourquoi avoir choisi ce titre pour représenter votre premier EP ?

Réponse : Oli – On s’est posé la question quelle tune que l’on devrait utiliser pour le Ep. Et on trouvait que le nom Lethal Gateway, bien c’est juste aussi que l’esthétique du nom Lethal Gateway on trouvait ça nice et le nom est quand même cool. Le concept de la mort imminente, comme Lethal Gateway c’est juste une façon hyper rapide de mourir. C’est comme si tu te tire une balle ou bien que tu meurs de façon rapide. C’est comme une mort facile dans le fond, fait que c’est un peu ça que ça veut dire et dans la pièce Lethal Gateway justement, ça parle de dépression, d’idées suicidaires… C’est vraiment sombre comme composition et je trouvais que c’était un bon concept pour un album. Ça ne reflète pas totalement l’ensemble de nos chansons, parce que l’on parle de plein d’autres choses. Mais le côté santé mental, pour moi c’est un côté important à faire sortir dans les tunes, et Lethal Gateway c’est la partie la plus sombre dans les quatre compositions.

  1. Vous avez changé de guitariste récemment, qu’est-ce qui aura influencé votre choix sur ce nouveau joueur ?

Réponse : Oli – Francis nous a contacté en réponse à une annonce que l’on a faite sur des groupes et sur notre Facebook et Instagram. On a eu plusieurs candidats que l’on a rencontrés, puisque pour nous c’est bien important la relation humaine avec les personnes avec qui l’on pratique. On a donc rencontré Francis et ça adonnait qu’il avait beaucoup de points forts à apporter au projet, dont l’editing vidéo. C’est lui qui a fait l’editing video de Divine Carnage. Il fait du montage vidéo et c’est quelque chose de plus que l’on peut apporter dans le projet. C’est vraiment quelqu’un de hyper impliqué dans le projet jusqu’à présent. Son premier show c’était ce soir au traxide, mais ça fait des mois qu’il travaille avec nous déjà et avec Hunter. Donc, le transfert et la transition à été très fluide. Francis est une bonne personne pour s’ajouter au groupe.

  1. Vous avez lancé deux pièces issues de votre Ep ‘’Reptilian Brain’’ et ‘’Divine Carnage’’, pourquoi avoir posé votre choix sur ces deux pièces plutôt qu’une autre disponible sur le EP ?

Réponse : Oli – Reptilian Brain en fait ça fait longtemps qu’elle est sortie, tout simplement parce que c’est une des premières tunes que l’on a commencé à apprendre tout le monde ensemble et c’est une des compositions qui levait le plus en spectacle. Donc, on est allé avec Reptilian Brain, parce que c’est une composition qui a de l’impact. En spectacle ça lève, le monde trash énormément sur cette pièce. En ce qui concerne Divine Carnage, c’est simplement parce que c’est la première composition que l’on retrouve sur le Ep en question et qui sortira officiellement le 23 Août 2023. On a décidé de commencer par celle-ci, par la suite deux autres chansons vont sortir avec Reptilian Brain remasterisé et re-ampé. Donc, deux nouvelles compositions avec Reptilian Brain avec un nouveau son qui frappe solidement. On a fait affaire avec quelqu’un qui était super bon au Québec, mais avec Adam Tucker on est allé chercher un son parfait, comme ce que l’on voulait. Il a été vraiment super professionnel. Il faut ajouter également, que l’on a fait un vidéoclip pour la composition Divine Carnage et qui contient du matériel que l’on avait pour la sortie du EP. On s’était dit que ça serait cool de sortir un single avec du matériel visuel, donc ça explique pourquoi on a sorti Divine Carnage.

  1. Vous n’avez pas vraiment arrêté depuis quelques mois, pensez-vous prendre une pause après la sortie du Ep, ou bien vous allez faire davantage de spectacles pour faire la promotion de ce nouveau produit ?

Réponse : Oli – On va essayer de faire des plus gros spectacles avec des plus gros bands et on va essayer de faire encore plus de spectacles. Zero State ça ne va pas arrêter, ça va juste grossir.

  1. Votre nouvel album va sortir en septembre, êtes-vous derrière l’organisation du lancement ?

Réponse : Oli – Pour le lancement du spectacle du 8 Septembre au Montécristo, c’est avec Sewer Pool Productions que l’on travaille, avec Zack de Gland, qui est un bon ami et qui va organiser notre show de lancement. Et c’est parce que Gland fait une tournée à-travers le Québec et ils voulaient venir jouer à Ste-Thérèse et ça donnait dans les bonnes dates dans le fond avec nous et c’est pourquoi on a fait affaire avec lui.

  1. Est-ce que vous avez choisis les groupes qui se joignent à l’événement, ou c’est le promoteur qui est responsable de ce choix ?

Réponse : Oli – Oui, nous avons eu quand même un rôle important dans le choix des bands avec qui on a fait affaire.

  1. À quoi peut-on s’attendre prochainement pour Zero State ? 

Réponse : Oli – On a beaucoup de show à l’extérieur de Montréal, on va aller au Nouveau-Brunswick, on va avoir d’autres spectacles qui seront annoncés bientôt. Donc, c’est sûr que l’on va être un peu moins à Montréal et que l’on sera un peu plus actif à l’extérieur. Et on va travailler beaucoup sur l’enregistrement de notre deuxième EP, qui va sortir en 2024 et qui sera un EP de six compositions.

  1. Avez-vous des plans de jouer aux États-Unis ou d’approfondir votre parcours de l’Ontario ? 

Réponse : Oli – Oui, on veut jouer plus en Ontario et s’étendre aux États-Unis, mais il faut que ça vaille la peine au niveau monétaire.

Prochain Show : https://www.facebook.com/events/1380923979496490

Peut être une image de texte

Entrevue Ondes Chocs | Strigampire

Entrevue avec Strigampire

Bon, parlons des choses sérieuses en évoquant le nom du groupe Strigampire… Le nom est un dérivé de Strega (Italien), Striga (Vénitien), Strix (Grec), Stryges (selon Jules Verne), Shtriga (Albanais) et Strzyga (Polonais) pour sorcière et de ‘’ampire’’, qui sont tous à la racine un dérivé pour le mot Vampire. Toutefois, il existe une version Roumaine qui est le Strigoï et qui incarne un démon vampire. Mais si on s’en tient au groupe Trifluvien, on sait qu’il se compose de Johnny Dead à la guitare, de William Tousignant également à la guitare, de James Foster à la Batterie et de Steve De Cotret au chant. Strigampire existe depuis 2001 et compte à son actif : 2 Démos, 2 Ep, 2 LP et trois participation à des compilations. Un nouvel album arrive bientôt, puisque le groupe travaille sur le produit qui est toujours en préparation.

Dernièrement, les membres du groupe se sont laissés emporter sur la route par une vague de spectacle dont les dates s’étirent jusqu’en août 2023. Ce qui est bien pour eux, puisqu’ils sont complètement en feu lorsqu’ils montent sur scène. En mars, ils ont participé au Wacken Metal Battle et ont remporté la victoire lors de leur passage, ce qui leur permettait d’accéder à la Demi-Finale au côté de Turbo (Halifax), Serene Dark (Ottawa), Vortex (Rimouski) et Fracturus (Montréal). Leur énergie sur scène en fait une force brute palpable en spectacle, ce qui leur permet de se faire remarquer sur leur passage. Le chanteur Steve De Cotret prend énormément de place sur scène et en dehors de la scène et ce, bien malgré le fait qu’il soit le plus petit du groupe. J’ignore où il fait son plein d’énergie, mais son réservoir de puissance semble être à pleine capacité. Excellent groupe à voir en spectacle, puisqu’ils ont l’habitude de jouer ensemble depuis une bonne vingtaine d’années et ça se ressent amplement dans leur performance. 

Au niveau créatif, le groupe a oeuvré sur un cover du groupe Roxette en choisissant la pièce ‘’Dangerous’’, qu’ils ont réalisée en demandant la participation de la chanteuse Arianne Fleury de la formation Empire de Mu. Le résultat est quand même très bien si l’on se laisse porter par la suggestion de cette adaptation du classique de Roxette. La version redonne vie à la composition tout en lui ajoutant un petit quelque chose de plus, qui en fait un nouveau classique. La pièce en question se trouve sur leur compilation ‘’Rarely Legal : 18 Years of Misconduct’’ lancée en 2019.

One Fix, Nine Clouds & Six Feet Deep de Strigampire (2018)

 

Rarely Legal : 18 Years of Misconduct de Strigampire (2019)

 

Entrevue | Strigampire

1.) Question: Lorsque l’on regarde sur la page de l’Encyclopédie Metallum, on peut voir qu’avant de se nommer Strigampire, le groupe se nommait Lord Of Rotten Decay ou simplement L.O.R.D. ; quelles sont les raisons ayant motivé un tel changement de nom ?

Réponse: En fait, la formation a opéré sous ce nom pendant une très courte période. Je dirais peut-être un an.

À l’époque on venait de connaître des bands de black metal symphonique comme Cradle Of Filth, Dimmu Borgir, Hecate Enthroned. Je trouvais très intéressant leurs thématiques sombres souvent en lien avec le satanisme, le vampirisme et la misanthropie. J’ai alors commencé à lire un peu sur le sujet et je suis tombé sur le livre de Jean Marigny Sang pour Sang, le réveil des vampires. Un segment du livre parle des créatures apparentées aux  vampires comme le Strigoï dont certain dérivé du nom tel que Stryga serait à l’origine du verbe roumain a striga, qui signifie hurler/crier. Je trouvais que l’image de la créature qui dérange par ses hurlements nocturnes collait bien à ce que nous étions et voulions représenter. Strigampire est un amalgame lexical des mots Striga et Vampire

 

2.) Question: Qui est le compositeur de la musique au sein du groupe et qui s’occupe des paroles qui accompagnent les compositions de la formation ?

Réponse: Johnny est le principal compositeur dans Strigampire depuis 2001. Cependant on pourra entendre quelques chansons composées par Willy sur notre nouvel album qui paraîtra à l’automne. Au niveau des paroles, j’ai toujours écrit les textes. Par-contre pour l’album à venir, j’ai travaillé en collaboration avec un traducteur du nom de Matthieu Brener. C’était une première pour moi et nous sommes très satisfait du résultat final! 


3.) Question: Quels sont selon vous, les éléments qui font qu’après 22 ans d’existence, que vous ne soyez pas plus connu que cela au sein de la scène Metal Canadienne ?

Réponse: J’aurais tendance à dire, le manque de ressource. Au début, on était jeune et on ne savait pas trop comment s’enligner. Il y a beaucoup de points à prendre en considération pour gagner en popularité. On a toujours été très professionnel lorsque c’est le temps de composer des chansons mais ça ne prend pas seulement que des bonnes tounes pour sortir du lot, parmi tous les bons bands metal canadiens.

La promotion est très importante aussi, mais ça peut être difficile pour un band qui n’a pas de budget alloué à cet effet. Depuis notre restructuration après la pandémie, c’est un des points importants qu’on ne néglige plus. D’ailleur le marketing entourant le nouvel album sera endossé par nul autre que Jon Asher. On a bien hâte de récolter les fruits de son travail de haut niveau!

Le fait qu’on n’ait pas tourné fréquemment ne nous a certainement pas aidé non plus ainsi que les multiples changements de line-up au fil des ans. Pour que ça fonctionne faut du monde qui s’en vont tous dans la même direction. Chaque fois qu’on change de membre, il faut s’adapter a ses disponibilités. Le musicien qui adore jouer d’la musique, n’est pas nécessairement en mesure de partir sur la route à tout moment. De plus en vieillissant, ce n’est pas rare que les responsabilités de la vie au quotidien nous freinent à ce niveau là.


4.) Question: Il semblerait qu’il existe une vidéo DVD intitulée Ready To Attack, laquelle serait une vidéo du groupe filmé à la Salle Louis-Baribeau de Gentilly. Ou peut-on voir ou se procurer cette vidéo ? 

Réponse: hahahaha! Oui il existe bel et bien un dvd de ce show là mais on en avait pas sorti une quantité incroyable. J’en garde un chez nous en souvenir alors pour répondre à ta question si tu te pointes ici avec un lecteur DVD, on serait en mesure de le visionner! Sinon j’aimerais bien moi aussi savoir qui a une copie de ça!

5.) Question: Depuis la fondation du groupe en 2001, vous avez toujours connu des périodes ou le groupe disparaissait de la circulation pour revenir toujours plus fort. Croyez-vous que le présent line-up est suffisamment motivé pour demeurer actif ?

Réponse:
Notre groupe a connu des périodes d’inactivité en grande partie à cause de problèmes de line-up. Que ce soit pour des raisons personnelles ou professionnelles, il est arrivé à maintes reprises qu’un membre quitte Strig. Cependant, nous avons toujours fait de notre mieux pour rester actifs, allant même jusqu’à faire des shows en power trio. Jamais le groupe n’a cessé ses activités lorsque le line-up était complet, mais comme Willy l’a dit dans une de nos capsules humoristiques, « si t’as pas d’drummer, t’es aussi ben d’faire du rap » ! Héhé!

Cependant, avec le line-up actuel, nous communiquons régulièrement pour nous assurer que nous travaillons ensemble vers les mêmes objectifs, de la manière la plus professionnelle possible. Nous sommes un band qui aime bien faire le party et s’amuser, mais à l’interne,  jamais on a pris les choses autant au sérieux qu’en ce moment. Chaque membre a des fonctions liées à ses forces, ce qui solidifie la formation car nous nous sentons tous utiles dans le bon fonctionnement du groupe.



6.) Question: Vous avez été pendant une période sous l’égide de la compagnie de disques PRC Music avant sa dissolution, comment avez-vous fait pour reprendre entièrement contrôle de votre produit ?

Réponse:
L’entente avec Rémi de PRC Music était bien chill! Il avait les droits de reproduction pour 5 ans commençant à la date de sortie de l’album, mais si pour X raison il décidait de ne plus presser l’album, il rendait les droits de reproduction immédiatement. Qu’est-ce qui a été un peu plus complexe à reprendre le contrôle, c’est la diffusion de l’album sur les plateformes digitales.. 

 

7.) Question : Avez-vous perdu beaucoup de vos vidéos ou d’albums en ligne ? 

Réponse: Non, on a rien perdu du tout. Comme je disais précédemment, l’album One Fix a été introuvable un certain temps car PRC Music à fermé tous ses comptes reliés aux plateformes en ligne sur lequel il nous diffusait, mais c’est maintenant réglé depuis un bon moment déjà.

 

8.) Question : On peut lire sur le site de Strigampire, que le 16 Novembre 2022 vous avez annoncé que l’enregistrement était terminé. De plus, on peut voir Christian Donaldson sur la photo qui accompagne cette annonce. Est-ce que l’album est fin prêt pour une commercialisation à plus ou moins grande échelle ?

Réponse: Johnny s’en va finaliser le mix en fin de semaine (samedi le 6 avril) au Studio à Chris. Ils ont vraiment développé une bonne chimie durant la production de l’album et les deux gars sont carrément malade à ce niveau là. Mettons qu’ils ne font pas les coins ronds!

Il y a plusieurs étapes à franchir avant que l’album ne soit prêt à être commercialisé. Le mixage final, le mastering, le layout etc… On a reçu le artwork récemment et comme la production de l’album, c’est une œuvre de haute qualité! La peinture fut réalisée par Daniel “Dotel” Turcotte qui travaille avec nous depuis 2005.

Lorsque tout sera prêt nous allons collaborer avec le publiciste de renom Jon Asher de Asher Media. Ce dernier devrait nous aligner comme du monde dans ce processus de commercialisation. On a très hâte de vous présenter le premier single!


9.) Question : Votre dernier album officiel remonte à 2018, à quand la sortie d’un prochain album pour Strigampire ? 

Réponse : On souhaite sortir le nouvel album à l’automne ou au début de l’hiver. 



10.) Question : Dernièrement, vous êtes revenu en force en vous présentant à la première ronde du Wacken Metal Battle 2023, comment avez-vous trouvé de jouer devant des juges ?  

Réponse : Pour ce qui est de jouer devant des juges, c’était pas tout à fait nouveau. On s’était déjà inscrit à ce genre de concours par le passé. Ça reste toujours plus stressant qu’un show normal en sachant que des juges scrutent notre performance. Cependant ce qui montait le niveau de stress avec le Wacken Metal Battle c’est que ça faisait presque 3 ans que nous n’avions pas monté sur une scène et là on rembarquait avec une formation qui compte deux nouveau membres!

Lorsqu’on a su que notre candidature avait été retenue, nous n’avions pas encore joué live avec le nouveau line-up. Nous avons donc booké deux shows de rodage à Trois-Rivières à la dernière minute question d’essayer le nouveau matériel et voir un peu de quoi on était capable les cinq ensemble sur un stage! J’suis pas mal sur que cette préparation nous a tous permis d’être plus à l’aise lors de notre performance devant jury! 


11.) Question: Lors de votre prestation au Wacken Metal Battle en Mars, vous avez mentionné que la grande majorité des pièces jouées ce soir-là, étaient des nouvelles compositions, est-ce que vous avez ou aller entrer en studio pour les enregistrées ?

Réponse : En effet le setlist pour le Wacken ne compte que des nouvelles pièces qui se retrouveront sur l’album enregistré à l’automne dernier.


12.) Question: Pourquoi un groupe d’une vingtaine d’années s’embarque dans une aventure telle que le Wacken Metal Battle ? Quelle était votre motivation à prendre part à un tel événement ?

Réponse: C’est en plein cette vingtaine d’années là qui nous à motivé à s’inscrire! Comme tous les bands, c’est un rêve de participer à ce festival légendaire. Pour notre part, ça fait au dessus d’vingt ans qu’on y rêve.Ça fait longtemps qu’on veut y aller et c’est à ça qu’on va penser avant de monter sur scène le 13 mai prochain. Ça nous crinque…

 

13.) Question: À quoi peut-on s’attendre de la part de Strigampire dans un future plus ou moins rapproché ?

Réponse: Nous sommes présentement en tournée pour promouvoir notre retour. Notre 3e album sort d’ici la fin de l’année et déjà une série de shows est confirmée pour en faire sa promotion. Nous travaillons très fort à tous les niveaux afin de gagner en exposure et c’est ce qui arrivera dans un futur proche. Cette entrevue en est une preuve! Héhé! Merci de nous l’avoir proposé et continue ton bon travail au sein d’Ondes Chocs! On est chanceux d’avoir du monde dévoué qui s’occupe de promouvoir la scène métal au Québec !

***   ***   ***   ***   ***   ***   ***   ***   ***   ***

STRIGAMPIRE a remporté la ronde finale du Wacken Metal Battle 2023 et seront présent au Wacken Open Air en Allemagne en août prochain!

Spectacles à venir :

20 Mai – Le Corsaire – Lévis | Fracturus, Born Divided et Vortex.

27 Mai – Microbrasserie Les Bières Philosophales, Mirabel.

21 Juillet – Billy Buck – Montréal | Last dance Among Wolves, Lethal Technology.

22 Juillet – Quartier de Lune – Québec | Nailed, Vows Of Aversion.

26 Août – Shred Fest Espace Carpe Diem, St-George de Beauce | Feels Like Home, Basterds, Karkaos, Nordheim, Polygraph, Obscure Mantra, Fall Of Stasis, In Disarray, Observants, Principius.

 

Site Officiel – https://strigampire.com/

Bandcamp – https://strigampire.bandcamp.com/

Spotify – https://open.spotify.com/album/7GwBkW6UIifRbUyH4t5hcZ

Deezer – https://www.deezer.com/fr/album/228134732

 

Daniel Drolet

Entrevue avec Last Dance Among Wolves

Entrevue avec Last Dance Among Wolves

 

Le Samedi 29 Avril, je me suis rendu à Lachute pour assister à une Levée de Fonds pour les personnes démunies, dans le cadre de laquelle il y avait un spectacle métal organisé par Battleaxe Global Mont-Tremblant et Kaboom Management au Centre d’Entraide d’Argenteuil. Pour l’occasion, j’allais rejoindre mes confrères Paul Lanoue et Jee-Dee Poirier et la chef des chefs de Ondes Chocs, Vicky Fillion qui prenait des photos de l’événement. Bien que je connaissais déjà Zero State, cette soirée m’a permis de découvrir deux excellentes formations : Last Dance Among Wolves et Ashes To Emperor. J’ai profité du moment pour passer quelques entrevues avec les groupes et les intervenants de la soirée. Voici l’entrevue réalisée avec Last dance Among Wolves lors de cette soirée Battleaxe Mont-Tremblant et Kaboom Management.

Dave – Drummer | Dokis – Basse | Keven – Guitariste | Lucha Yan Lucha Yan – Guitariste | Jonathan – Vocal | Gab – Vocal | Vincent – Clavier & Sample
Bandcamp :  https://lastdanceamongwolves.bandcamp.com/

*** *** *** *** *** *** *** ***

Entrevue

  • Question – Comment avez-vous trouvé le nom du groupe ?

Réponse – Lucha Yan – Lorsque le groupe était encore composé des membres originaux du groupe, nous sommes allés aux danseuses. Il y avait une fille qui donnait une danse et qui dansait super bien. Les membres du groupe portaient des chandails de loups, ou encore avec des noms tels que Power Wolves. La fille qui dansait donnait sa dernière danse parmi les loups, alors le nom est né de cette anecdote.

  • Question – Vous avez quelques vidéos de type D.I.Y., qui est ce que j’adore le plus d’un groupe, parce que cela démontre la détermination d’une formation à sortir un maximum de matériel sans avoir recours à personne d’autre, car je crois que c’est en de tels occasions qu’il devient possible de faire réellement de l’argent. Pouvez-vous m’en dire davantage sur votre approche ?

Réponse – Lucha Yan – Il y a beaucoup de ‘’home made’’ dans ces réalisations. Toutefois, il y a une vidéo qui est réalisée par Joé Lacerte, lequel travaille également avec Ondes Chocs entre autres. Mis à part le clip fait avec Joé, le reste est fait par les membres du groupe.

Keven – Dans un mois, nous en ferons un autre avec Joé Lacerte une fois de plus.

  • Question – Il sera question d’une nouvelle composition de votre dernier album ?

Réponse – Keven – Non, il sera question d’un nouveau single et qui n’est pas sortie sur un album.

  • Question – Est-ce que ce sera une composition pour un futur album ?

Réponse – Keven – Effectivement, ce sera pour un prochain album. Mais nous lancerons en adoptant la méthode single par single, jusqu’à ce que l’on ait suffisamment de matériel pour réunir cela sur un album ?

  • Question – Peut-on avoir un scoop à savoir ce que sera le nom de la composition qui servira pour ce nouveau clip ?

Réponse – Keven – Ce sera la composition ‘’United We Stand’’.

Lucha Yan – C’est le genre de composition qui parle de l’unité (Together we fall), c’est l’esprit du groupe que d’agir comme une meute et d’agir ensemble.

  • Question – Est-ce que les compositions tournent toujours autour d’un même thème ?

Réponse – Lucha Yan – Non, bien ça varie, puisque l’on est beaucoup sur le mode ‘’party’’. On parle soit de boisson, soit de meute…

Keven – Soit que l’on fait des textes s’inspirant davantage de l’importance de se tenir debout et d’avancer en groupe, en meute justement.  Ou soit que l’on fait des compositions dont les textes sont complètement à l’opposé, ou l’on dit que l’on est ici seulement dans le but d’avoir du plaisir et de se ‘’péter’’ la face. Après la guerre, on fait la fête ! Après la pandémie, nous sommes tous dans l’esprit que tout le monde n’a pas besoin de se faire donner la morale dans une composition tout le temps et que c’est plaisant de décrocher et de faire la fête sans trop penser à rien et de ne pas trop s’impliquer. 

Lucha Yan – Nous avons des compositions plus impliquées, mais pas trop.

Keven – C’est comme la chanson que Jonathan à écrit sur la pharmaceutique en général.

  • Question – Donc, vous avez une petite approche politique dans vos paroles ?

Réponse – Jonathan – C’est surtout les relations interpersonnelles en fait, c’est un peu joindre les problèmes de société, sans rendre le message trop lourd. Et le fait de se rassembler et vouloir s’en sortir ensemble, ça réunit pas mal tout le monde. Ça accroche un peu tout le monde.

  • Question – Donc, votre approche c’est qu’il n’y a pas de ‘’I’’ in Team’’ comme disent les anglais ?

Réponse – Jonathan – Oui. Mais ce qui est plaisant aussi, c’est que depuis le début, il y a un peu tout le monde qui écrit. Autant Yan a écrit des chansons , que moi j’en ai écrit, que d’anciens membres ont aussi écrit. Donc, tout le monde met un peu la main à la pâte.

Lucha Yan – Aujourd’hui, nous avons également Gab qui écrit et qui n’est pas encore ici en ce moment pendant l’entrevue. Mais il en écrit lui aussi. C’est le plus récent membre entre les deux chanteurs. Gab fait sa première apparition sur le single ‘’Twisted Reality’’ lancé il y a quelque semaine. La composition est longtemps appelée Dream, mais à changé de nom pendant l’enregistrement en studio. Le nom à changé environ une journée ou deux avant la sortie.

Keven – La raison du changement du nom de la composition, c’est que si l’on cherche sur YouTube le mot Dream, il y a trop de choix et le nom de la composition se perdrait dans la multitude des choix.

  • Question – Pourquoi avoir décidé d’avoir deux chanteurs ?

Réponse – Lucha Yan – Jo à beaucoup de violence dans sa voix. Mais on doit reculer un peu, puisque nous étions censé faire un spectacle aux États-Unis, mais Jo ne peut pas traverser les douanes américaines. Alors, nous avons pris un deuxième chanteur comme ‘’béquille’’ pour aller aux États-Unis. Nous avions repris notre premier chanteur à cette époque, mais il n’y avait pas suffisamment d’amélioration malheureusement, donc nous ne sommes pas allés aux États-Unis, pour éviter de mal paraître.

Keven – Nous avons vu Gabriel en spectacle moi, Yannick et Alex. Gab jouait dans un groupe Skydiver, qui est un groupe ‘’Acoustic Core’’ et nous avons tous aimé ce qu’il faisait. Il a beaucoup d’émotion dans son chant et complémente à perfection Jonathan. Même s’ils n’ont pas le même genre vocal ou le même type de ‘’range’’, les deux chanteurs n’empiètent pas l’uns sur l’autre et n’essaie pas de reproduire ce que l’autre fait.

Dave – Ce qui est important aussi, c’est que les deux travaillent bien en équipe.

  • Question – Si Jo n’entre pas aux États-Unis, cela veut-il dire que Gab devra couvrir les deux aspects vocales du groupe ?

Réponse – Keven – Oui, mais on n’éprouverait aucune gêne avec Gab, qui remplace le chanteur précédent et dont la justesse n’était pas à son meilleur. Même si Jonathan n’est pas présent, Gab fait un excellent travail et possède ce qu’il faut pour donner ce qui est nécessaire. Mais c’est sûr, qu’il va manquer quelque chose un élément., puisque l’idéal c’est que les deux chanteurs soient présents.

  • Question – Au niveau booking, qui s’arrange avec quoi et avez-vous un agent ?

Réponse – Keven – C’est Kaboom Management. En fait, David Césare et Patrick Latour s’occupent de nous.   

Lucha Yan – David Césare est un amoureux de la scène et j’aimerais qu’il y ait davantage de gens comme lui. C’est génial de voir des shows underground à 10 ou 20$, on en a pour notre argent.

Keven – Souvent, on en a plus pour notre argent que dans les gros shows.

  • Question – J’ai assisté à de nombreux spectacles depuis mon retour avec Ondes Chocs et j’ai l’impression que la pandémie a boosté tout le monde, qu’est-ce que vous en pensez ?

Réponse – Keven – Bien tout le monde est sorti de ça en se disant que nous sommes passé proche de ne plus en voir de spectacle. Moi, j’ai réalisé que je n’en profitais pas assez de cet aspect de l’univers de la musique. Maintenant, chaque fois que je suis à mi-chemin de ne pas y aller, je finis par me dire que je dois y aller. Le fait que l’on ne pouvait plus aller voir de vrai spectacle aura quand produit quelque chose de bon. Puisque des gars comme Lucha Yan se sont enfermé dans le studio pour créer un maximum de produit.

Lucha Yan – C’est en raison de la pandémie que j’ai créé le premier album de Last Dance Among Wolves, parce que l’on avait rien à faire et j’ai étudié un peu le mastering, le mixing, la production. Je me suis équipé. Finalement, il y a eu du bon dans la pandémie. 

  • Question – Donc, on peut dire que ça t’a donné le temps de te préparer ?  

Réponse – Lucha Yan – Oui c’est ça, il y a eu du bien dans la pandémie malgré tout et ça c’est un des aspects, puisque ça donnait l’occasion de prendre le temps de créer. 

Jonathan – Il y a beaucoup de groupes qui ont profité de cette période pour créer du matériel, dans l’espoir que la scène reparte. 

  • Question – Je vais te donner un exemple de ce que l’on dit, en nommant Ashes To Emperor qui a sorti 3 albums en quatre ans. Ça démontre l’aspect créatif de la pandémie? 

Réponse – Keven – Avec la synergie que l’on a en ce moment, si on tombe en pause, donne nous trois mois dans un studio et on en produit beaucoup de composition. Ça nous permettrait de sortir un album et de travailler sur un autre album immédiatement. Le dernier album que l’on intitule le Mixtape que l’on a sorti est un ramassis de matériel transition d’ancien versus nouveau stock. Il y a un Side A et un Side B, parce que A c’était les compositions avant que moi j’arrive avec l’ancien guitariste. Dave et Dokis sont arrivés entre-temps. Par la suite, le Side B, c’est vraiment nos têtes ensembles avec notre collaboration et les compositions mélodiques de Yan. Avec le travail de Maxime Lacroix qui a mixé nos compositions, ce qui nous a donné un bon coup de main. Il faut juste écouter l’album pour comprendre la différence. Le premier Side est masterisé par Rémi LeGresley et le second Side par Maxime Lacroix. En bout de ligne, le style de Max convient davantage à nos attentes. 

  • Question – J’ai remarqué que Yan se déguise en luchador (lutteur mexicain), est-ce que vous trouvez que c’est important d’avoir un genre de look sur scène ? Comme par exemple un déguisement ou des bannières sur scène… 

Réponse – Dokis – Je crois que ça prend minimum une ligne directive, peu importe si on a un Lucha Yan dans le groupe, juste un c’est un peu comme Limp Bizkit avec Wes Borland, sans pour autant que tout le monde soit déguisé.

  • Question – Vous avez sorti combien d’albums depuis le début du groupe ?

Réponse – Lucha Yan – Deux albums, le premier Purge Us, sorti en 2021 avec l’ancien line-up et Side A / Side B lancé en 2022 ; qui est à 90% de moi et Jo.  

  • Question – Si on parle au niveau musical, vous vous décrivez comme étant de quel genre ? Ce serait un mixte de quel genre ?

Réponse – Keven – On a de la misère à décrire notre genre…

Jo – Moi je dirais, Metalcore et Hardcore.

Keven – Metalcore, Punk Core, Thrashcore, il y a bien du core. C’est parce que chaque membre du groupe écoute de la musique différente et on ne se limite pas à un style.

Lucha Yan – Appel nous ALLDRESS METAL.

Des entrevues avec Zero State et les fondateurs de Battleaxe Global Mont-Tremblant seront présentés dans les semaines à venir. Soyez alerte.

13 Mai – Brassette L’Ami | Louiseville – Deadman’s Prophecy – Last dance Among Wolves – Change My Brain WIth Cakes.

09 Juin – L’Entité | Trois-Rivières – Necronomicon – Deadman’s Prophecy – Last dance Among Wolves

20 Juillet – Quartier de Lune – Lethal Technology (Suisse) – LDAW – Scarlet Outbreak

21 Juillet – Billy Buck | Montréal – Strigampire – LDAW – Lethal Technology

03 Août – 1124 rue Lapierre | St-Lin – Groovy Aardvark – Steve Hill –  BARF – The Damn Truth – Feels Like Home – Burning The Oppressor – Hexolyth – Atomik Train – Dizzygoth – DéKorà – Astral Gates – Death Note Silence – Deadwood – Ulfhednar – White Noize – The Crooked Minds – 123go Ninja

14 Octobre – Le Montécristo | Ste-Thérèse – Reanimator – LDAW – First Idle – Double Cross

Daniel Drolet