Critique & Photos – Cabaret of Death-Québec-11 septembre 2020

Voici les photos prises par France Hatin, ainsi que la critique de Vicky Fillion avec la collaboration de Jean-Daniel Poirier, lors du spectacle de Spirit Of Rebellion présenté par Rope Dancer Productions au Le D’Auteuil de Québec le 11 septembre 2020 et qui mettait également à l’affiche The Flaying et Agony.

 
 

Agony

 

 

Critique

 

Vicky : Pour ma part, le Cabaret of Death est le premier spectacle avec assistance auquel j’ai participé depuis le début de cette saga du Covid-19. Bien entendu, j’étais fébrile et j’avais de très grandes attentes. J’avais besoin d’un show et je me doutais bien qu’avec un line-up aussi intense, la soirée serait mémorable. La soirée a commencé avec une présentation de Didier Samson de Rope Dancer Productions. Il nous a rappelé l’importance des mesures sanitaires qui devaient être suivies du début à la fin. Il nous a aussi mentionné que malgré l’ambiance spéciale et les mesures sanitaires, il est important d’encourager ces types de shows et surtout les salles de spectacles, si nous désirons qu’elles soient toujours ouvertes à la fin de tout ça. Je tiens donc à souligner l’excellent travail de moine qui a été fait pour l’organisation de cette soirée. Merci!

La soirée a débuté avec le groupe Agony. Au cours des deux dernières semaines, j’ai effectué de nombreuses recherches en plus d’avoir écouté les deux albums du groupe en boucle. Je vous confirme que, après plus de 13 ans d’absence sur la scène québécoise, le groupe Agony manquait à notre métal. Malgré toutes ses années, leur plaisir à jouer ensemble est encore bien présent et l’exécution de leur musique ne laisse certainement pas croire à cette absence. Mes points forts de la soirée sont les pièces Apocalyptic Dawning et Silence. Apocalyptic Dawning est une pièce “rentre dedans” assez puissante sur enregistrement et le rendu en live est encore plus intense! Comme à son habitude, l’intro de Silence ne laisse jamais les gens indifférents, encore plus lorsque la présentation de la pièce se fait par la demande d’aide du chanteur. Agony a très bien rempli sa mission de retour sur scène ainsi que d’ouverture d’une soirée sanitaire. Le ton brutal de la soirée était lancé!

JD : Je n’ai jamais eu l’occasion de voir Agony live et sérieusement ça manquait à ma culture. Ce quatuor, composé d’Augustin Savard (bass), Stéphane Gauvreau (voix/guitare), Martin Héroux (guitare) et Samuel Santiago (drum), nous a servi un bon vieux death metal pesant comme il ne s’en fait plus. Le chant guttural de Stéphane est exécuté à la perfection et en harmonie avec la guitare. La batterie, exécuté par Samuel Santiago, est d’une précision chirurgicale, ce qui rajoute énormément de punch à la prestation. Ma seule déception fut de ne pas connaitre ce band avant ce soir. De plus, ce fut vraiment agréable de voir Wil, chanteur de The Flaying, et Youri de Unhuman, faire une apparition au vocal avec Agony. Excellent show les gars. En espérant vous revoir bientôt sur scène.

Vicky : Le deuxième groupe à monter sur scène était The Flaying. Nous avons eu droit à de la brutalité pure et simple. Du début à la fin, les gars nous ont rappelé pourquoi leur album avait un gagné un GAMIQ pour le meilleur album de l’année en 2019. Il n’y aucune accalmie, c’est de l’intensité tout simplement.

JD : Pour commencer, quand le rideau s’est ouvert, j’ai vu un drôle de personnage pendu par les pieds et avec très peu de vêtements. Ensuite j’ai reçu une claque dans face quand ils ont commencé avec une pièce d’une brutalité incroyable. Un drum ultra rapide et précis, comme un métronome, des riffs de guitare tranchants, rapides et exécutés à la perfection avec un vocal sorti tout droit d’outre tombe. Wil maîtrise autant les cris gutturaux que les hi pitch, ce qui boost le vocal en originalité et qui ne laisse aucune place à la monotonie. Et quoi dire du bassiste, j’hésite à dire si c’est une machine ou un extraterrestre. Il vient tout simplement d’une autre planète. Son playing est très technique et totalement original. Il est souvent indépendant de la guitare, ce qui ajoute énormément de puissance au band.

Les gars sont en forme et ça paraît dans leur présence sur scène. Ils se donnent à fond et ils ont du plaisir à jouer. La pièce que j’attendais était La Valse du Scorpion, leur chanson avec un vidéoclip en dessins animés. Important de mentionner que durant quelques pièces, des vidéoclips étaient projetés sur un écran. En résumé, The Flaying nous a servi une dose de brutalité in your face.

Nous avons même eu droit à une toune de sea-doo métal. Une chanson qui a été composé par Didier (guitariste) à la suite d’une course de sea-doo avec son frère sur un lac de 32 km. C’est une histoire de poids qui a fait que notre avocat métalleux préféré n’as pas eu gain de cause sur ce lac. Ensuite, ce fut au tour de la pièce Place du Parvis avec des riffs de guitare techniques et rapides. Le drum qui blast comme un AK47, Wil qui nous pigsqueal ça comme un dément et le bassiste qui nous amène sur la planète Mars avec une passe de tapping totalement inattendue et avec une exécution parfaite. Excellent set!

Vicky : En troisième partie, nous avons eu droit à Spirit of Rebellion. Avec vingt ans derrière eux et un nouvel album tout nouvellement lancé, les gars du groupe nous ont livré un spectacle énergique et sans détour. À coup de solos sortis de nul part et de vocal brutal, le groupe n’a pas laissé l’assistance indifférente, l’énergie était palpable et on sentait très bien l’envie de tout le monde de se lever. Malgré tout, les consignes ont été respectées et la foule a réussi à rendre une bonne partie de l’énergie au groupe. Avec cinq membres sur scène, c’est très dure de ne pas être entraîné et de vouloir se défouler! Et la fête du chanteur n’est pas passé inaperçue, à plusieurs reprises, la foule lui a souhaité bonne fête. Pour terminer une soirée, Rope Dancer Productions ne pouvait pas faire mieux que d’y aller avec Spirit of Rebellion. Cette soirée entrera certainement dans l’histoire de l’année 2020. Non seulement nous avons eue droit à une première soirée avec trois groupes se succédaient, mais en plus, le tout s’est déroulé de façon très sécuritaire. Je donne un gros 10/10 pour cette soirée!

JD : Spirit of Rebellion, je ne connaissais pas ce groupe. Il a opté pour une formule deux guitares, un chanteur, un bassiste et un drummer qui nous offre un bon death metal brutal avec des changements de tempo soudains, c’est ce que j’apprécie du band. Ce n’est pas linéaire et souvent on s’attend à quelque chose et c’est autre chose qui nous pop dans la face. Tu t’attends à un riff dans le tapis et tu te ramasses avec de quoi de lent et pesant. Le bassiste m’a surtout surpris par sa présence sur scène. Les riffs de guitare sont techniques, rapides et très bien exécutés, le vocal grave me rappelle un peu Frank Mullen de Suffocation. Le drum est tight, rapide et efficace. Les gars sont à l’aise sur scène et ça se ressent.

Vicky : Pour terminer, je crois que pour un premier show sanitaire, Rope Dancer Productions et tous les groupes présents ont réussi un sans-faute! Au plaisir de tous vous revoir dans les prochains mois et de pouvoir cette fois, vous rendre toute l’énergie que vous nous avez garochée!

 

Critique : Vicky Fillion et Jean-Daniel Poirier
Révision : France Hatin

 

Photos – Ride of the Valkyries – Montréal – 7 mars 2020

Voici les photos prises par Joé Lacerte & Vicky Fillion lors du spectacle Ride of the Valkyries: Montreal’s female-fronted bands festival présenté par Xtrem Productions au Petit Campus de Montréal le 7 mars 2020 et qui mettait à l’affiche Vrylnia, Fall of Stasis, Sanguine Glacialis, Valfreya et Your Last Wish.

Résumé

Lors de cette soirée organisée dans le cadre de la journée de la femme, nous avons eu droit à tout un show. Que ce soit avec la voix épatante d’Ariane Martel de Vrylnia, la puissance de Corinne Cardinal de Valfreya ou l’énergie de Roxana B.L. de Your Last Wish, la soirée fut haute en couleurs! Ces femmes étaient prêtes pour nous offrir leur métal au féminin!

Vrylnia fut pour moi un must de la soirée. Que ce soit au niveau du vocal qui m’a grandement impressionné ou au niveau de la composition des pièces, je ne manquerai certainement pas de faire l’achat de l’album. Par la suite, nous avons eu droit a du Fall of Stasis brutal et énergique comme à leurs habitudes. L’énergie de Jessica Dupré et de la claviériste Mélissa Bissonnette n’est plus à prouver. Le groupe Sanguine Glacialis n’a plus de preuves à faire non plus, les membres du groupes ont une bonne présence scénique malgré que la scène soit bien remplie avec la présence du clavier au centre. Nous avons eu droit à la présence de Misha Totofski pour interpréter l’une des pièces. Ses petits moves de danse ont bien fait rire la foule!

Avec l’assurance de Corinne Cardinal, Valfreya a enflammé le Petit Campus. L’interaction entres les membres du groupe et la salle était intense. Un Wall of Death a pris forme à la demande de Corinne. La technique et le contrôle de la voix de Corinne est indéniable. On sent bien toutes les années de travail derrière elle. Le groupe nous a interprété une nouvelle composition en français qui a grandement plus au public.

Your Last Wish a ensuite fait son arrivée sur scène pour le lancement de leur album Eradicate. Excellent du début à la fin. Ils ont fait un travail de chef pour cet album et ça se ressent. La boule d’énergie qu’est Roxana s’est déplacé d’un côté à l’autre pour interagir avec la foule. Sans oublier la présence de Jeff Mott pour interpréter le duo Pandore qui est interprété sur l’album par Simon Girard de Beyond Creation.

Malgré les quelques pépins de sons et d’odeur de brûlée par moment, les groupes ont réussis à rendre cette soirée intense et on espère que le Ride of the Valkyries se répétera à chaque année.

-Vicky

Photos – Alcoholica – Lac-Mégantic – 6 mars 2020

Voici les photos prises par Joé Lacerte et Vicky Fillion lors du spectacle d’Alcoholica présenté par Le Musi-Café et Production Du Granit au Musi-Café de Lac-Mégantic le 6 mars 2020 et qui mettait également à l’affiche Projet Panache.

Résumé de la soirée!

Après près de 3 heures de route, nous sommes arrivés à 21h dans un bar plein à craquer! La première partie étant déjà débutée, nous avons donc immédiatement sorti nos appareils photos et go, on s’amuse! Projet Panache a offert une excellente performance. Malgré qu’ils ne soient que 3 sur le stage, ça sonne comme une tonne de brique! Du rock/metal/thrash et le tout en français. Belle découverte.

Les gars d’AlcoholicA ont fait leur entrée sur scène et dès les premières minutes, la foule de Lac-Mégantic était prête. Fidèle à leurs habitudes, le groupe était proche de son public. Ils ont échangé avec nous tout au long du spectacle et avec humour. Par moment, nous avions droit à de petits mosh pit. Faut se le dire, le show était Sold Out et la place limitée pour s’énerver comme on dit, MAIS, ce fut une excellente soirée. Pour ma part, j’apprécie toujours les shows d‘Alcoholica puisque les mimiques de Chris Joly et Pierre St-Jean nous offrent toujours d’excellentes photos et celles de Sébastien Dubuc et Jean-Francois Vincenti ne manquent pas de punch non plus! Et pour les fans, c’est entraînant d’entendre nos vieux classiques préférés. Malgré toutes ces années à jouer du Metallica, il est toujours plaisant de voir que les gars s’amusent encore sur scène.

Merci à Yannick Gagné (propriétaire du Musi-Café) et Yannick Coté (Production du Granit) pour l’accès à cette soirée. On se revoit bientôt!

Bon visionnement!

-Vicky

 

Critique & Photos-Theory of a deadman-Montreal-28 février 2020

Voici les photos prises par Joé Lacerte lors du spectacle de Theory of a deadman présenté par Evenko & Greenland Productions au MTelus de Montréal le 28 février et qui mettait également à l’affiche W3APONS.

English version available at the end

Critique

En première partie nous avons eue droit à toute une surprise : W3APONS. Le groupe, originaire de Saskatoon, a offert une performance plus que parfaite. Dès les premières notes, c’était évident que le public montréalais était sous le charme. La puissance de la voix de Jordan Welbourne était incroyable du début à la fin. Le trio nous a prouvé que le Rock’n’Roll est encore bien vivant en 2020. Que ce soit avec Off the top of my heart ou She was the one, ça ne prennais pas plus qu’un refrain pour que la foule accroche et chante avec le band. L’énergie du bassiste,  Myk Ulan-Hohol était plus que contagieuse. La foule était prête pour accueillir Theory!

Mention spécial à la proximité des gars avec leur public. Dès la fin du set, l’excellent et chaleureux drumeur, Tallus Scott s’est faufilé à travers la foule pour se rendre à la table de marchandise et parler avec les gens tout en signant des autographes. W3APONS valent à eux seuls le détour! En espérant les revoir bientôt à Montréal!

 

Theory of a Deadman, ce groupe rock canadien qui n’a plus besoin de présentation, a fait son entré sur l’excellente pièce ”Low Life”. Tyler Connolly n’a pas dérogé à son style et son humour! Que ce soit avec un début d’interprétation de ”Jump” ou ses essaies pour interpréter la chanson theme d’Halloween, le band a réussi a bien faire rire la foule. Malgré les quelques pépins de voix à la fin du spectacle, le groupe aura interprété plus de 15 chansons. Dont les succès All or nothing de l’album Scars and Souvenirs et History of violence du dernier album Say Nothing. Fait intéressant, que ce soit pour le groupe W3APONS ou Theory, 5$ de chaque vente de chandails était remis à une fondation contre l’intimidation ou contre la violence conjugales.

Vers la fin du spectacle, le groupe nous a offert la pièce Santa Monica. Tyler a expliqué que chaque chanson représente un souvenir et que par moment, cette même chanson est tout ce dont on a besoin. C’est donc ce que représente Santa Monica depuis plus de 15 ans pour les membres de Theory. Pour bien terminer la soirée, le band nous a offert un rappel avec les pièces Rx (Medicate) et Bad girlfriend. Pour ceux qui n’ont jamais vu Theory of a Deadman en spectacle, je vous le conseil au moins une fois.

W3APONS

Review

The first part of the night was an awesome surprise. The band W3APONS from saskatoon give us a perfect show. It was obvious that montreal crowd was in love with the trio after only one song. From the beggining to the end, the powerful voice of singer Jordan Welbourne was incredible. The band prove us that Rock’n’Rock is still alive! During Off the top of my heart and She was the one, the intensity of the crowd was awesome. The energy of bass player, Myk Ulan-Hohol was more than contagious. The crowd was ready to welcome Theory.

Special mention to the band for being so close to their fans. The drummeur, Tallus Scott, slipped through the crowd to get to the merch table and talk with people while signing autographs. W3APONS already deserve a headliner tour. I can’t wait too see them again!

 

Theory of a Deadman, this Canadian rock band that no longer needs presentation, start the show with the excellent song “Low Life”. Tyler Connolly was loyal to his style and humor! Whether it was with the start of an interpretation of “Jump” or his attempts to interpret the Halloween theme song, the band make the crowd laughed. Despite the few glitches of voice at the end of the show, the group will have performed more than 15 songs. Including the successes All or nothing from the album Scars and Souvenirs and History of violence from the last album Say Nothing. Interesting fact : whether for the W3APONS group or Theory, $ 5 from each sale of sweaters was donated to an anti-bullying or domestic violence foundation.

Towards the end of the show, the group gave us the song Santa Monica. Tyler explained that each song represents a memory and sometimes, that same song is all you need. This is what Santa Monica represents for more than 15 years for Theory members. To nicely end the evening, the band offered us Rx (Medicate) and Bad girlfriend. For those who have never seen Theory of a Deadman live : don’t miss the next show!

-Vicky

Photos – Transperce, le bal de la Reine Rouge-Montréal-21 février 2020

Voici les photos prises par Joé Lacerte et Vicky Fillion lors du spectacle Transperce, Le bal de la Reine Rouge présenté par Transperce aux Foufounes Électriques de Montréal le 21 février et qui mettait à l’affiche plusieurs artistes ainsi que les groupes Projekt F et Porn, Hommage à Korn.

Bon visionnement!

Photos & Critique- Lancement de Multiverse d’Uriel – Montréal – 1 février 2020

Voici les photos prises par Vicky Fillion & Amélie Murray lors du spectacle d’Uriel au Petit Campus de Montréal le 1er février 2020 et qui mettait également à l’affiche Dissymmetry et Lycanthro.

Critique

Notre nouvelle collaboratrice et photographe Amélie en était à sa première expérience de spectacle “live” et comme elle ne pouvait se contenter de faire que de la photo, elle nous a exprimé l’envie de faire une première critique de spectacle. Alors voilà 🙂 Bienvenue sur Ondes Chocs Amé!
-Vicky

C’est en ce 1er février 2020, que le groupe de métal symphonique, Uriel, fêta ses 10 ans de carrière, en plus de souligner le lancement de leur nouvel album Multiverse, dont nous avons tous été charmés. Le groupe a créé une ambiance des plus flamboyante soulevant ainsi la foule qui était impatiente de les voir monter sur scène! Les membres du groupe ont su interagir avec leurs fans rendant la soirée encore plus magique. Leur changement de look était d’autant plus intéressant et créa une ambiance de feu. Vicky : Mention spéciale à Jessica Ricard qui a eue le courage de se mêler à la foule pour nous prouver qu’Uriel entretien toujours un excellent contact avec son public. Je suis toujours aussi surprise par la puissance de la voix de Phil à chaque fois que j’entends leur musique. Mon moment fort de la soirée est celui ou Gaia Guarda a transporté son harpe sur la scène. Les trois femmes d’Uriel m’ont fait vivre un moment incroyable avec cette pièce. Il ne faut surtout pas oublier de mentionné l’humour qui était présent du début jusqu’à la fin de leur set. Et finalement, Uriel aime tellement gâter leurs fans, que nous avons même eu droit a des “cupcake” durant toute la soirée. Bravo pour cet excellent lancement d’album et surtout, bon 10e anniversaire!
Facebook d’Uriel : https://www.facebook.com/Uriel.Metal/

Uriel fut précédé par deux groupes underground dont un tout nouveau, composé de quatre membres et actif depuis 2018 : Dissymmetry. C’est une belle découverte et reste à voir où se groupe ira. Vicky : Dissymmetry a aussi été ma découverte de la soirée. La voix de Ace Baldwin m’a grandement surprise, elle est très puissante et profonde. C’est un groupe à découvrir pour les fans de Melodic Thrash Metal.
Facebook Dissymmetry : https://www.facebook.com/dissymmetryband/

Ce groupe a été suivi par Lycanthro, un band originaire d’Ottawa et ils sont à découvrir absolument pour les fans de Power/Thrash Metal. Vicky : Lycanthro sont actif depuis 2014. Ils ont une excellente présence scénique et il dégage l’énergie typique du Thrash metal. De plus, le groupe sera présent lors de la prochaine édition du Heavy Metal Farm Fest 2020 qui aura lieu en juin prochain!
Facebook Lycanthro : https://www.facebook.com/Lycanthrokills/