Voici les photos prises par Joé Lacerte et la critique de Sabrina Bouchard lors du spectacle de Swallow The Sun présenté par District 7 Production à La Source de la Martinière de Québec le 2 décembre 2021 et qui mettait également à l’affiche Wilderun.

Wilderun

Mercredi le 1er décembre, je reçois un appel à l’aide d’un certain Jean-Daniel pour écrire sa critrique pour le show du jeudi 2 décembre à La Source de la Martiniere à Québec puisque celui-ci ne peut être présent malheureusement. J’accepte donc la mission confiée par ce dernier et je pars faire ma première critique de show pour des bands que je ne connais pas du tout. Deux bands seront présents, Swallow The Sun et Wilderun. Suite à un problème pour entrer au Canada, Abigail williams n’a pu être présent pour cette soirée.

Le premier groupe à passer sur scène fut Wilderun. Seul problème de leur prestation, c’est que les micros manquaient un peu de volume. On entendait quand même le chanteur, mais je trouve que contrairement à l’instrumentale, le vocal n’était pas mis en valeur alors que le chanteur avait une voix incroyable. On avait droit a du scream de qualité et bien articulé et du clean voice bien dosé. Les gars nous ont donnés tout un show. Dès la première note, le publique était au rendez-vous. Guitare, drum, basse, tout se complétait parfaitement. Le band nous a aussi fait la surprise de nous interpréter une chansons bonus dû à l’absence d’Abigail, comme le reste du set qu’ils nous ont joués, elle vallait le détour.

 

Swallow The Sun

Pour ce qui est de Swallow the Sun, ce fût eux qui fermèrent le show. J’ai adoré leur ambiance un peu mystique sur scène. Tout comme Wilderun, leur prestation était impressionnante. Je le redis encore, je ne les connaissais pas du tout avant de les voir sur scène et j’ai franchement adoré. Malheureusement pour eux, tout comme le premier groupe, le micro n’était pas bien balancé et le drum était trop fort comparé au reste des instruments. Malgré ces deux points un peu négatif, le show était malade. Leur présence sur scène et leur énergie est incroyable. Les solos de guitare étaient impresionnants, on sentait une maîtrise complète de l’instrument. Le guitariste faisait littéralement chanter sa guitare et c’était franchement beau à voir. La basse était très bien exploitée, on sentait très bien la gravité de sa mélodie. Le drum, malgré son volume élevé était superbe. Aucune erreur dans les temps.

Pour les deux groupes, le public était en feu. Les fans des deux bands étaient au rendez-vous. Bien qu’il n’y avait pas une mega foule, la situation actuelle oblige, on entendait plusieurs personnes chanter les lyrics toute la soirée.

Si je retiens une chose de ces deux shows, c’est que j’ai découvert de nouveaux artistes qui ont déjà rejoins mes playlists.

-Sabrina Bouchard