Voici la critique de Sabrina Bouchard et les photos prises par Vicky Fillion lors du Québec Rock Fest présenté par Les Productions Sébastien Girard au Quartier de Lune de Québec le 12 février et qui mettait à l’affiche, Change My Brain With Cakes, Vows Of Aversion et Vitrail.

Critique

Samedi 12 février 2022, que serait un show à Québec sans une tempête de neige en montant? Clairement pas un show de cette année. Mais ce n’est pas quelques flocons et une chaussée glissante comme une patinoire qui va arrêter l’équipe d’Ondes Chocs!  Arrivée  sur place et en un morceau, nous montons alors au Quartier de Lune pour prendre place.

Vitrail

Après un retard de 40 minutes, Vitrail commence enfin. Quelques difficultés avec le mixe live et présentiel, ce fût tout à fait compréhensible avec une salle comble. Je dois dire que j’avais quelques appréhensions pour ce groupe. J’entendais partout autour de moi que le groupe était un band de black metal et honnêtement ce n’est pas du tout un genre que j’affectionne. En réalité, Vitrail est classé comme post-black metal. Je dois dire que la maîtrise de leur instrument m’a fortement impressionné. Ce sont trois machines.

Simon Tremblay était incroyable sur sa guitare, notons également qu’il utilise une guitare pour le jazz. Avant de les entendre, ce petit détail m’a rendue curieuse et un peu perplexe, mais lorsque les mélodies sont arrivées j’ai tout de suite adoré leur son. La basse, jouer par Frederic Custeau ajoutait le petit côté grave qu’on aime tant du métal. Que dire du travail de Richard-William Turcotte à la batterie? Étant percussionniste de base, je dois dire que sa maîtrise de l’instrument est venue me chercher. Dans certaines chansons, la batterie était plus en évidence et je dois dire que ce petit point m’a bien fait sourire.

Seul point négatif pour moi serait le manque d’interaction avec le public. Mais malgré tout, leur performance est incroyable et spectaculaire, pour des compositions mélangeant du prog, du jazz et du Black, je vous conseille fortement Vitrail, vous ne serez pas déçu.

 

Vows Of Aversion

Poursuivons avec la deuxième partie qui fut assurée par le band metal Vows of Aversion. Ce sont cinq personnes qui se placent sur le stage en même temps pour nous faire découvrir leur musique et leur univers. J’ai fortement apprécié leur show. Il y avait de l’animation, assurée par la chanteuse Valérie Bradet et qui a une voix tout à fait sublime. Il y avait beaucoup de mouvement sur scène et on sentait que le groupe était content d’être là. Entre chaque chanson, on avait une petite présentation de la future pièce et suite à toutes les présentations, je dirais que Valérie prend son inspiration de l’autobus hi hi.

Je dois dire que ce qui m’a particulièrement plu, autre la voix de la chanteuse, c’est l’ajout du scream de Louis-Francois, également première guitare, son scream ajoute tellement d’intensité et de variation dans leur musique. J’ai particulièrement aimé l’harmonie entre les deux guitares et la basse. Une petite performance et c’était beau à voir. Ce sont des musiciens de talent, ils ont une grande passion et ça transparait dans leur performance.

Honnêtement, si vous aimez les voix féminines puissantes encadrées d’une mélodie agressive, je pense que Vows of Aversion est fait pour vous.

 

Change My Brain With Cakes

Poursuivons avec le dernier groupe de la soirée, Change my Brain with Cakes. C’est avec une joie non-dissimulée que je vois le groupe entrer sur scène. Ayant déjà vu le groupe avant le concert de ce soir, je savais à quoi m’attendre. C’est avec leur énergie incroyable qu’ils ouvrent avec Never Need to be Awake Again. J’avais adoré leur prestation à Montréal, mais elle n’était rien à comparer à celle que nous avons eue ce samedi.  Le band était en feu. Si c’était possible de mettre le feu au plancher en sautant dessus, Cindy, la bassiste, l’aurait fait sans problème. L’énergie que dégagent les Gâteaux durant leur prestation est contagieuse et elle l’est autant dans leurs compositions que dans leur déplacement sur le stage.

Il y a toujours de l’action lors de leur performance. Que ce soit Cindy qui saute partout, Dave qui court d’un côté à l’autre du stage et qui parle directement au public lorsqu’il scream, Jey qui franchement déplaçait encore plus d’air qu’à Montréal, Gab qui a pris beaucoup plus les devants de la scène qu’à Montréal, sans oublier Mathieu qui était incroyable sur sa batterie.J’adore le rôle d’animateur de Gab entre les chansons. Ça ajoute tellement à l’univers du groupe et honnêtement j’ai adoré les chansons qu’ils ont rajoutées à leur setlist. Petite mention pour Dirty Games que j’avais extrêmement hâte de voir en concert.

Que dire de plus? Change My Brain With Cakes c’est une expérience musicale et visuelle que je vous conseille fortement de vivre. Si vous aimez le pig squeal bien dosé, les bands énergiques et entrer dans un univers hors du commun, ce band à tout pour vous plaire.

Critique: Sabrina Bouchard
Photos: Vicky Fillion