Voici la critique et les photos prises par Vicky Fillion lors du spectacle de Papa Roach présenté par Evenko, Greenland Productions et Heavy Montréal à la Place Bell de Laval le 20 mars 2022 et qui mettait également à l’affiche Hollywood Undead et Bad Wolves.

See below for english version. Translation done by Vicky Fillion

Critique

C’est avec fébrilité que j’ai appris, quelques heures avant le spectacle, que notre demande d’accréditation était acceptée (Merci Evenko). C’était ma première fois à la Place Bell et aussi mon premier photo pit à vie! Et surtout, ce spectacle marquait enfin la fin des restrictions sanitaires. L’avant de la Place Bell était bondé à mon arrivée et tout le monde avait hâte d’entrer.

La première partie du show était assurée par le groupe Bad WolvesJe ne vous cacherai pas que depuis le départ de Tommy Vext en tant que chanteur, je n’avais pas vraiment écouté leur musique, mais j’étais tout de même curieuse et ouverte à entendre la voix du nouveau chanteur. Le temps de trouver mon siège, j’ai manqué les premières minutes de leur set et en m’assoyant, nous avions droit a un problème technique. Le nouveau chanteur, Daniel “DL” Laskiewicz, a réussi pendant plusieurs minutes à animer la foule. Bad Wolves nous a offert un set intense et déjà la foule était bien réveillée pour les prochains groupes. Le groupe nous a offert plusieurs nouvelles pièces dont Lifeline de leur nouvel album Dear Monsters. Bien entendu, ils ont fait leur reprise bien connu de The Cranberries, Zombie, un moment fort de leur set, sans oublier la pièce I’ll Be There  qui nous en a mis plein la gueule. Le nouveau chanteur a bien relevé le défi et il mérite bien sa place au sein du groupe!

La deuxième partie était assurée par nul autre que Hollywood Undead. Malgré l’absence de Danny Murillo – covid positif – le groupe a offert une prestation intense d’environ 1h. Dès la première pièce, CHAOS, la foule thrashait et chantait. Tout au long du set, les fans scandaient la plupart des paroles et de nombreux petits mosh pit se sont formés tout au long du spectacle. Les gars étaient en forme et ils avaient du plaisir, ça bougeait d’un bord à l’autre de la scène. Avec tous les échanges au niveau du chant et des instruments, je ne savais plus où regarder.  Je n’ai pas écouté le set complet puisque je devais me préparer pour accéder au pitphoto pour Papa Roach, mais Hollywood Undead a offert une solide performance et bien contente de les avoirs entendus.

 

Papa Roach

Enfin, la pièce de résistance de la soirée! Les gens sur place étaient prêts à recevoir Papa Roach comme le Québec sait si bien le faire. La Place Bell fut plongée dans le noir et une voix nous annonça: « Put your middle finger in the air and say f**k you Papa Roach. » Pas besoin de vous expliquer que les fans se sont mis à hurler et que l’énergie était à son comble. Le groupe a débuté le spectacle avec force avec la toute nouvelle pièce Kill The Noise de leur album qui sortira bientôt en 2022. Ils ont ensuite enchâiné avec les pièces Getting Away With Murder et Between Angels and Insects. L’espace de ces deux chansons, j’avais l’impression d’être retombé adolescente et de me dire: « okay fille, tu n’as plus 20 ans, on se calme, ah pis NON » ah ha!. Le show était lancé et plus rien ne pouvait arrêté Jacobby et le reste du groupe. Les pièces s’enchâinaient et que dire de la reprise de Song 2 du groupe Blur et du Wall of Death géant demandé par le groupe. C’était intensément incroyable!

Le groupe nous a offert les pièces Forever et Scars. La foule scandait les refrains sans relâche. Après ce show, il est évident que Papa Roach fait parti de la culture musicale et qu’ils ont su traverser le temps avec leurs fans. Et à voir l’âge de certaine personne durant le spectacle, encore de nombreux nouveaux fans se joignent au rang de Papa Roach. Pourquoi changer une recette gagnante? Ils sont restés simples et authentiques durant toutes ces années et cela est payant aujourd’hui. Les fans étaient au rendez-vous et la Place Bell était bondée. Les gens étaient heureux et le groupe semblaient d’autant plus heureux d’être sur scène et vivant après ces deux ans de calvaire.

Ne manquez pas le reste de la tournée de Papa Roach: https://paparoachmerch.com/pages/tour

-Vicky Fillion
Critique & Photos

 

English Version

It was with excitement that I learned, a few hours before the show, that our accreditation request had been accepted (Thanks Evenko). It was my first time at Place Bell and also my first photo pit ever! And above all, this show finally marked the end of Covid restrictions. The front of Place Bell was packed when I arrived and everyone was eager to get in.

The first part of the show was provided by the group Bad Wolves. I won’t hide from you that since the departure of Tommy Vext as a singer, I hadn’t really listened to their music, but I was still curious and open to hearing the voice of the new singer. The time to find my seat, I missed the first minutes of their set and when I sat down, we were treated to a technical problem. The new singer, Daniel « DL » Laskiewicz, managed to liven up the crowd for several minutes. Bad Wolves offered us an intense set and already the crowd was wide awake for the next bands. The group offered us several new tracks including Lifeline from their new album Dear Monsters. Of course, they made their well-known cover of The Cranberries, Zombie, a highlight of their set, not to mention the piece I’ll Be There which blew us away. The new singer took up the challenge and he deserves his place in the group!

The second part was provided by none other than Hollywood Undead. Despite the absence of Danny Murillo – covid positive – the group offered an intense 1h performance. From the first piece, CHAOS, the crowd was thrashing and singing. Throughout the set, fans were singing most of the lyrics, and many little mosh pits formed throughout the show. The guys were in good shape and they were having fun, they was moving from one side of the stage to the other. With all the vocal and instrumental exchanges, I didn’t know where to look. I didn’t listen to the full set as I had to prepare for the photo pit for Papa Roach, but Hollywood Undead delivered a solid performance and glad I heard them.

Papa Roach

Finally, the piece de resistance of the evening! People were ready to receive Papa Roach as Quebec knows how to do so well. Place Bell was plunged into darkness and a voice announced to us: « Put your middle finger in the air and say f**k you Papa Roach. » No need to explain that the fans started screaming and the energy was at its height. The band kicked off the show with the new track Kill The Noise from their soon to be released album. They then followed up with tracks Getting Away With Murder and Between Angels and Insects. During these two songs, I had the impression of having fallen back into my younger years and saying to myself: « okay girl, you are no longer 20, let’s calm down, or not! » ah ha!. The show was on and nothing could stop Jacobby and the rest of the band. The tracks followed one another and what about the cover of Song 2 of the group Blur and the giant Wall of Death requested by the group. It was intensely amazing!

The band gave us the tracks Forever and Scars. The crowd were singing the chorus relentlessly. After this show, it is obvious that Papa Roach is part of the musical culture and that they knew how to go through time with their fans. And when i look up to the age of certain person during the show, still many new fans join the rank of Papa Roach. Why change a winning recipe? They have remained simple and authentic all these years and it’s paying off today. The fans were there and Place Bell was packed. People were happy and the group seemed happier to be on stage and alive after these two years of Covid.

Don’t miss the next shows of the tour: https://paparoachmerch.com/pages/tour

-Vicky Fillion
Review & Photos