Voici la critique de Sabrina Bouchard et les photos prises par Yohann Steinbrich lors du spectacle du Massacre à la St-Jean présenté par Kaboom Management et Productions Créations Wisdom au Le MonteCristo de Ste-Thérèse le 25 juin dernier et qui mettait à l’affiche Change My Brain With Cakes, The Velvet SuperSloths, Ageless Madness et KalamiK.

Critique

Reprenant la route pour une autre fin de semaine consécutive vers Le Montecristo à Ste-Thérèse, nous nous préparons à assister au Massacre à la St-Jean le 25 juin, organisé par Kaboom Management et Productions Créations Wisdom. C’est dans une merveilleuse canicule que nous retrouvons KalamiK, Ageless Madness, The Velvet SuperSloths et Change My Brain With Cakes. Arrivés sur place, nous ne pouvons faire autrement que de constater que nous allons fêter la Saint-Jean entre nous dû au manque de spectateurs présents sur place. Quoi de mieux en réalité, oui la vente de billet n’a pas été extraordinaire, mais honnêtement l’ambiance était tout simplement spectaculaire.

KalamiK

C’est avec KalamiK que le concert commence, plus tard que prévu dans l’éventualité que quelques personnes se rajoutent aux spectateurs, mais les organisateurs se sont rendu à l’évidence, le concert allait être un moment entre band et leurs amis et fans les plus proches. Étant le seul groupe que je ne connaissais pas sur le set, je n’avais rien regardé d’eux avant le concert. J’aime me garder des surprises lors des événements que je couvre et je dois dire qu’ils m’ont étonné!

KalamiK, c’est trois musiciens, de trois générations qui se sont unies pour jouer un thrash metal progressif, mais avec la particularité d’être en français. Nous retrouvons Pierre Berthelet à la batterie, Bryan Doskas à la basse et de Jimmy Glazer à la guitare et au chant.  L’énergie de Bryan lorsqu’il est sur scène était belle à voir. Il semblait tellement heureux d’être là et de nous divertir. Ce jeune homme est incroyable, on sent qu’il adore la musique et on peut le voir au sourire qu’il aborde sur scène.

Pour ce qui est du concert en soi, les gars ont tout donné sur scène. Autre point que j’ai trouvé intéressant, tout le monde sur scène participait au back vocal et je trouve que l’unisson des voix donnait du punch au concert. Les solos de guitare pour leur part étaient bien dosés et courts. J’ai bien hâte de voir l’évolution de ce groupe dans les prochains mois et souhaitons-leur; les prochaines années également.

 

 

Ageless Madness

Par la suite, l’enchainement de guitares se poursuit avec Ageless Madness. Leur intro commence et la fumée prend place sur cette scène teintée de rouge. Dany, abordant son masque comme à son habitude, dos au public. Contrairement aux autres prestations, le masque est resté un peu plus longtemps. Je dois dire que malgré le fait que nous étions en nombre restreints, la foule embarquait comme si on était des centaines dans la salle.

Ce soir, nous avons eux droit a un Phil très en forme. Prenant plus de place que la normal et également prenant la posent devant les appareils photo de mes collègues présents sur place. Nous avons même eux droit à une première, le groupe nous a interprété une chanson à répondre, mais en français pour fêter la Saint-Jean comme il se doit.

Malgré quelques problèmes techniques au niveau de la basse, notre prodige à la basse nous a donné tout un show. J’ai particulièrement aimé son énergie sur scène, il prend beaucoup de place et se laisse aller sur le stage et c’est franchement impressionnant à voir. Encore une fois, Ageless Madness c’est des gars passionnés par la musique, des gars qui ont le cœur sur la main et qui sont des musiciens exceptionnels. Allez les voir, vous ne serez pas déçu.

 

The Velvet SuperSloths

Comme c’est très commun avec les concerts d’Ageless Madness dernièrement, les troisièmes à conquérir la scène fûrent The Velvet SuperSloths. J’aimerais dire que ce show était comme tous les autres avant, mais ce ne fût pas le cas. L’énergie dans la salle était magique. Tout le monde était à fond. Malgré le manque de public, il y a quand même eu des thrash, la foule dépensait son énergie pendant que le chanteur criait et sautait partout sur le stage.

Son attitude ce soir était imposante, il prenait tellement de place et c’était simplement parfait. Comme le set list normal, ils nous ont interprété leur chanson à répondre et je peux vous dire une chose, la foule l’attendait de pied ferme. Les gens étaient dans l’ambiance qu’on aurait cru être beaucoup plus.

Malgré un problème de micro, le show s’est parfaitement déroulé. Les gars étaient présents, leur attitude sur scène était parfaite. L’énergie était folle durant leur prestation et c’est ce que j’aime le plus de ce groupe. Ils sont là pour donner un show et ils livrent la marchandise à la perfection.

 

 

Change My Brain With Cakes

Pour conclure cette soirée déjà magistrale, c’est Change My Brain With Cakes qui lance un set d’une heure et quart. Si vous suivez mes chroniques un minimum, vous savez que ce n’est pas la première fois que je fais un article sur eux pour Ondes Chocs. Laissez-moi vous dire que j’ai encore des choses à écrire sur ces musiciens bourrés de talent autant théâtral que musical.

J’ai eu un immense coup de cœur pour le maquillage scénique de Cyndi, la bassiste du groupe. Elle a poussé son jeu jusqu’au bout en utilisant même une pastille de sang qui a eu beaucoup d’effet dans la salle. Gab a dû mentionner à ce moment qu’ils étaient un groupe théâtral pour calmer le stress. Parlant de cette bassiste, en plus de faire peur à certaines personnes du public, elle a également malmené violemment un pauvre trépied de micro, mais ce n’était pas de trop. Ça fitait bien dans le mood, comme on dit! L’ambiance était à la fête. Les gens dansaient, thrashaient, criaient c’était incroyable.

Tout le monde avait du plaisir et c’est ça l’important. Comme à leur habitude, Cyndi, Gab et Dave sont descendus de scène pour semer le chaos dans la foule à plusieurs reprises. À chaque nouveau concert, je retombe en amour avec leur énergie hors du commun et leur show exceptionnel.

Plus les concerts avancent et plus Gab, qui au début animait la foule seulement, prend de plus en plus de place et je dois dire que pour ce 25 juin, il a explosé son temps versus la normalité du temps qu’il prend. Sérieusement, si vous voulez avoir du plaisir foncez sur un de leur concert, vous ne perdrez pas votre temps ni votre argent. Ce groupe a de l’énergie à revendre sur scène et elle est contagieuse.

 

-Texte: Sabrina Bouchard
Photos: Yohann Steinbrich Photography