Voici la critique de Jean-Daniel Poirier et les photos prises par Vicky Fillion lors du spectacle de BARF présenté au Nord Ouest Café de Trois-Rivières le 13 mai 2022 et qui mettait également à l’affiche Reanimator et Nova Spei.

Critique

Vendredi 13 mai 2022, Vicky et moi allons couvrir l’événement tant attendu de Barf, Reanimator et Nova Spei au Nord Ouest Café de Trois-Rivières. Plus nous nous approchons du Nord Ouest, plus les metalleux se font voir. Ça fait du bien de voir des gens aux cheveux longs avec des gilets de groupes métal et surtout, ça fait du bien de voir tant de visages que je n’ai pas vus depuis TRÈS LONGTEMPS dû à la pandémie qui nous a frappé.

Nova Spei

Malgré la chaleur, les gars ont une énergie palpable et ils livrent la marchandise. Ils nous offrent une solide performance. Leurs riffs sont pesants (normal avec des guitares 8 cordes). Contrairement à leur dernier show que j’ai vu ici, les guitares sont audibles. Le son est vraiment bon.

Les gars sont vraiment tight. Les voix: le chanteur principal a une voix clean et un scream tout simplement parfaits. Rien n’a accroché mon oreille de ce côté-là. Pour ce qui est du bassiste, il a toute une présence sur scène en plus d’avoir une très bonne technique vocale.

Les guitares ont des riffs pesant et accrocheurs. Les guitaristes se donnent à fond. Et que dire du drummer? Un métronome humain. Très technique et groovy à la fois. Ils ont bien réchauffé l’audience qui s’est même permise de thrasher pendant leur set. Ils ont été TRÈS bien accueillis par le public. Très bon show les gars!

 

Reanimator

Ce n’est pas la première fois que j’ai l’opportunité de les voir en show et comme à chaque fois, je ne suis pas déçu. Les gars nous offrent du bon thrash métal pur et dur. Ils ont de l’énergie à dépenser et ce malgré la chaleur torride qui fait en cette soirée de canicule prématurée.

Les guitaristes sont excellents. Ils sont tight, efficaces, et ils ont de bons solos vraiment bien exécutés. Le drummer est vraiment tight et trippant à regarder jouer. Il met de l’ambiance même s’il est caché derrière son drum. Il fait des drôles de face un peu comme Lars de Metallica. Le bassiste est une machine. Il est technique et il a une bonne énergie sur scène. Pour ce qui est du chanteur, Pat, il est charismatique comme toujours et il est un très bon animateur de foule. Il a une bonne énergie et il a son style de présence sur scène bien à lui. Son vocal est vraiment sur la coche et il se marie bien avec le style de musique du groupe.

De fois en fois, ce groupe me surprend. Si vous ne les avez jamais vu en show, ajoutez les à votre liste!

 

BARF

Ce band a bercé mon adolescence et je les ai découverts peu de temps après leur split en 1999. Heureusement pour moi, le groupe s’est reformé et c’est maintenant la 4e fois que j’ai l’occasion de les voir. Pour couronner le tout, ils sont ici pour nous présenter leur nouvel album Région Sauvage.

Ils se sont promené pas mal dans leur discographie. Leur set était très bien balancé quoique j’aurais pris quelques chansons de plus de leur album Catharsis, par exemple: Pion, Sans Terre ou encore Politichiens. Au moins, ils ont joué Cicatrice qui fait partie de mon top 3 de cet album parue en 1998. Sinon, nous avons eu droit à des chansons plus anciennes comme Télévision, Intoxicated, L’élixir, Le p’tit poisson, Mouton Noir et Wowo Tabarnak.

Ils nous ont joués des pièces plus récente comme Crever d ‘soif, Fuck The world, Comme Chartrand (qui est un cover de Jim Corcoran) et bien entendu Abysse qui, sur l’album, a un invité spécial (Joseph Brunet de Grimskunk) qui apporte sa voix et son piano à la pièce. Malheureusement, il n’était pas présent ce soir.

BARF nous a offert une très bonne performance qui m’a permis de revenir à l’âge de 15 ans pour une bonne heure.

Fait vraiment drôle de la fin de soirée, en sortant du  Nord Ouest Café pour retourner à la maison, il y avait un petit feu sur le trottoir pour que les gens puissent y mettre leurs masques. Enfin, nous pouvons maintenant voir le sourire des gens et laissez-moi vous dire que, en cette soirée mémorable, j’en ai vu beaucoup!

Texte: Jean-Daniel Poirier
Photos: Vicky Fillion