Fidèles à leur générosité, Inside Out Music et Century Media m’ont envoyé un bon paquet de nouveautés qui sont parues récemment ou qui sont à paraître bientôt. Pour certaines d’entres elles, j’en ai fait une critique complète (Neal Morse – «The Grand Experiment» et The Agonist – «Eye of Providence»). Je n’ai malheureusement pas le temps, ou l’intérêt, ou le background pour faire une critique complète de chacun de ces albums ci-dessous, alors je me contenterai de glisser un mot sur plusieurs d’entre eux! Et je vous avertis, il risque d’y avoir une deuxième partie!

Mathieu Audet

 

En rafale

 ———————————-

Kaipa - Sattyg

Kaipa

«Sattyg»

Inside Out Music

2014

 

Kaipa, c’est un groupe de rock progressif suédois qui roule sa bosse depuis plus de 40 ans. C’est un groupe dont j’avais entendu parler par la bande, puisque deux membres des Flower Kings y sont passés (Roine Stolt à deux occasions, et Jonas Reingold en est le bassiste depuis 2000), ainsi que le guitariste de Scar Symmetry, Per Nilsson. J’avais très hâte d’écouter cet album, qui est le treizième de leur discographie, et je n’ai pas du tout été déçu. Les amateurs de vieux progressif autant que les amateurs de sonorités folkloriques à la Eluveitie y trouveront leur compte. L’album est une balance parfaite entre de la musique d’ambiance et de la musique qu’on écoute pour écouter de la musique. Je sais que j’ai commencé à l’envers en m’attaquant à plus de 40 ans d’héritage musical en commençant par le plus récent effort, mais «Sattyg» est le genre d’album qui donne envie d’aller se taper tout le reste de la discographie du groupe, chose que je vais faire dans un avenir très rapproché. Une excellente découverte!

Note: 9/10

———————————-

Nightwish -  Elan

Nightwish

«Élan» (single)

Nuclear Blast, Roadrunner Records

Février 2015

Pour nous faire patienter en attendant la sortie de l’album «Endless Forms Most Beautiful», Nightwish nous a gâté du premier single «Élan», qui vient avec un total de quatre chansons («Élan», version album, radio et alternative, ainsi qu’un b-side intitulé «Sagan»). Les gens vont reconnaître tout de suite le style des deux derniers albums. Selon moi (et je l’espère), «Élan» est sortie en premier parce qu’il s’agit de la chanson la plus “catchy” et la plus “radio friendly” de l’album. Je ne peux contenir mon excitation d’entendre la dernière chanson de l’album à paraître, «The Greatest Show on Earth», qui fait très exactement 24 minutes… À suivre!

———————————-

Night Demon - Curse of the damned

Night Demon

«Curse of the Damned»

Century Media

2015

Je ne sais pas trop c’est quoi que les gars de Night Demon ont essayé de faire sur l’album «Curse of the Damned» C’est peut-être moi qui n’ai pas compris, mais il me semble qu’ils aient essayé de mélanger quelques styles (du métal des années 80 à la Iron Maiden et Diamond Head au punk tout croche des Misfits) et qu’ils en aient malheureusement retenu plus des mauvais côtés que des bons. La production n’est pas aux standards de 2015, et même si c’était volontaire, je ne trouve pas que ça sert bien la musique. Les riffs et les arrangements sont souvent trop faciles et trop évidents. Encore là, s’il s’agit d’un hommage aux années 80, ça aurait pu être exécuté de meilleure façon. C’est peut-être moi qui n’ai rien compris… «Screams in the Night» va vous rester dans la tête par contre!

Note: 5/10

———————————-

Napalm-Death-Apex-Predator-Easy-Meat

Napalm Death

«Apex Predator – Easy Meat»

Century Media

2015

La première (et unique) fois que j’ai vu Napalm Death en spectacle, c’était en 2007 en première partie des puissants Kreator. J’ai trouvé que ce band-là torchait solidement en live, et que le chanteur Barney Greenway avait l’air d’un autiste qui, entre chaque couplet, était pris d’un combat intérieur intense pour décider s’il allait cracher en plein visage de la foule les prochaines lignes vocales, ou s’ils allait foutre son camp de la scène pour fuir cette foule bruyante qui en redemandait plus pour aller se perdre dans ses pensées et réfléchir au sens de la vie tout seul dans un coin…

Pour ce qui est de la critique de l’album, je vais faire mon lâche et me contenter de citer Jason Lepage qui a très bien résumé le nouvel album de Napalm Death.

Un nouvel album de Napalm Death c’est un peu comme un nouvel album de NOFX ou AC/DC, tu n’as pas vraiment besoin de l’écouter pour faire une critique.

Voilà, tout est dit!

———————————-

Marduk - Frontschwein

Marduk

«Frontschwein»

Century Media

2015

Ok, encore plus lâche, reprenez la citation pour Napalm Death et remplacez par Marduk. Je ne le referai plus après, promis!