Voici la critique de Sabrina Bouchard et les photos prises par Joé Lacerte lors du spectacle de Kill Kids For Whiskey présenté par PAG Production et Distribution et Kaboom Management au Le 164 de St-Jean-sur-Richelieu le 19 mars 2022 et qui mettait également à l’affiche Last Dance Among Wolves et Ageless Madness.

Ageless Madness

Le show commence avec Papydrum qui tien une ceinture de la WWE, l’ambiance promet. Toujours fidèle au poste, Dany aborde son masque digne d’un démon sur scène. C’est un Phil souriant sur sa guitare qui nous ensorcelle de ses notes, la première composition se passe donc bien. L’ambiance est à la fête, dès la première chanson, les spectateurs embarquent dans leur son. La foule a lancé quelques petits thrash, mais rien de très très grand vue l’endroit restreint que le public avait pour s’énerver.

Comme j’ai mentionné lors de mon dernier passage à un de leur concert, Ageless Madness valent le détour, plus je les vois en show et plus je tombe sous le charme de leur musique et de la voix incroyable de Dany. Quelque soit le registre qu’il prend pour chanter, il maîtrise ses notes incroyablement bien. Ageless Madness est un groupe à voir! Foncez, il y a de la passion et du talent sur cette scène!

 

Last Dance Among Wolves

Comme à toute leur représentation, les gars sont en feu sur scène. Notons que lorsque Dany Marchand (Ageless) ne fait pas le show, il abreuve le loup en léopard. Honnêtement, à voir Jo et Duquette sauter sur le petit stage improvisé, j’ai peur pour sa solidité. Si ces deux-là ne sautent pas sur la scène, ils vont eux-mêmes pousser le public pour déclencher les thrashs. J’adore leur énergie, ce sont des bêtes de scène remplies d’un talent incroyable et d’une passion contagieuse pour la musique.

Malgré le changement capillaire, notre cher Jo a encore tout pour plaire, sa voix incroyable lui a valu un lancé de soutien-gorge. Le public embarquait à 110% dans le show, c’était beau à voir. Malgré des problèmes techniques reliés au drum, Brute l’a finalement brutalisé comme il se doit. Joe et Matthew on su divertir la foule en attendant la pièce pour remplacer la pauvre pièce brutalisé.

Que dire de leur version de One step closer de Linkin Park, je l’adore! Autant que la version originale. Ils ont conclu le concert avec Bloody Urge qui n’est pas disponible encore. C’était une première et nous, chez Ondes Chocs, on aime ça les exclusivités. Si vous n’avez jamais vu L.D.A.W, sortez de chez vous et foncez à leur prochain spectacle! Vous manquez tout un show!

 

Kill Kids For Whiskey

Pour la troisième partie, Kill Kids For Whiskey monte sur scène et ils ne sont pas là pour jouer de la musique douce. C’est du metalcore pur et dur, agressif, rapide comme on l’aime. Ayant un gros faible pour le metalcore, je dois avouer que j’ai eu un très gros coup de cœur pour ce band. Le bassiste, le guitariste et le chanteur ont une énergie incroyable sur scène. Ça bouge sur le stage, les gars ne restent pas en place. J’attendais impatiemment les breakdowns et je ne fus aucunement déçu.

Le groupe est solide, leur musique est grave. Il nous on fait plusieurs covers. Chaque début de chanson est rapide et violent. La douceur n’est pas de ce groupe. Le guitariste est incroyable, il enchaîne les riffs rapidement. Le chanteur, quant à lui, scream incroyablement bien, il a même été sauté dans le thrash. Son clean est aussi superbe. Le bassiste remplit également son rôle à merveille. On entendant très bien la basse, elle était rapide et hyper grave.

Un des seuls points négatifs du show, c’est que j’ai trouvé que certain enregistrement entre les composions étaient trop fort, contrairement au show qui était d’un volume normal pour toute représentation métal. Cependant, je trouve le concept des enregistrements intéressant. Si vous êtes un fan de metalcore, foncez sur le prochain show de Kill Kids For Whiskey, vous allez adorer leur performance.

-Sabrina Bouchard
Photos: Joé Lacerte