Promo: Album de Prog Instrumental – Myth of I

Pour les fans de Animals As Leaders, Scale the Summit, Between the Buried and Me, The Contortionist, The Faceless, et Cloudkicker

MYTH OF I


La formation prog instrumental MYTH OF I de Boston annonce la sortie de son album portant le nom du groupe.
Dévoilement de la pochette, vidéo teaser, et précommandes.
L’album sortira le 10 avril sous The Artisan Era.

Formé dans la communauté fertile de musiciens metal de l’institution renommée Berklee College of Music, Myth of I ont récemment signé avec le label The Artisan Era, et sont enthousiastes d’annoncer leur album portant le nom du groupe en date du vendredi 10 avril.

Composé de 11 chansons aventureuses qui évitent entièrement l’écriture standard de couplet-refrain-couplet pour faire place à des compositions imprévisibles mais fluides, Myth of I est une oeuvre difficile à classer, ne devant aucune allégeance unique à un style de métal. Des éléments de metal progressif, de death metal, de groove metal, de post-metal et de jazz fusion s’entrecroisent et s’unissent de manière imprévisible tout au long de chaque pièce dense. Le tout sans s’écarter  inutilement et en gardant l’auditeur engagé à tout moment.

L’album Myth of I est fortement recommandé pour les fans de groupes tels que Animals As Leaders, Scale the Summit, Between the Buried and Me, The Contortionist, The Faceless, et Cloudkicker.

 

Myth of I commente sur la parution de l’album:

 

“We feel this album is an authentic representation of both our playing and sound, and we hope it resonates with you all as much as it does with us. We put many years into this project to help shape and redefine what we see to be the next step in the progressive metal scene. It’s an eclectic album with influences from all over the world and is sure to be something you can’t find anywhere else.”

 

Teaser de l’album Myth of I

Liens de précommande
Combos de marchandise: https://smarturl.it/MYTHOFI-MERCH
Bandcamp: https://smarturl.it/MYTHOFI-BANDCAMP

Liste des pièces
1. Pandora
2. The Illustrator
3. Cherophobia
4. Obsidian Vale
5. Glass Castles
6. Needlepoint
7. The Maze
8. Kodama
9. Interlude
10. Felix Cupla
11. Panzer

Myth of I - Photo des membres

Membres du groupe:
Jennings Smith – Guitare
Tyler Fritzel (Intoxicated Rage) – Guitare
Matt Lippa (Intoxicated Rage) – Batterie
Aodán Collins (session pour Zealotry) – Basse

Liens sociaux
facebook.com/mythofi
Instagram.com/mythofi
twitter.com/myth_of_i
mythofi.bandcamp.com
https://www.facebook.com/TheArtisanEra/
Chaîne YouTube de The Artisan Era
http://www.theartisanera.com/
https://theartisanera.bandcamp.com/

– Francis LaBadie
Partager / Share
error

Critique de Show: Eluveitie @ Montréal – 9 octobre 2019

Affiche Tournée Eluveitie Korpiklaani Gone in April

Le 9 octobre 2019, Eluveitie était en concert au Théâtre Corona de Montréal, accompagné des artistes Korpiklaani et Gone in April. Les trois groupes sont en tournée ensemble, d’ailleurs, comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus. Je me suis rendu au concert de Montréal et je vous en ai fait un compte rendu.

Gone in April

Photo Concert Gone in April

La soirée commence avec la formation de death mélodique Gone in April, et laissez moi vous dire que ce n’est pas qu’un petit échauffement: ça commence en force. Une des raisons pourquoi Gone in April est connu dans la scène du Québec, est que Yanic Bercier, ex-drummer notoire de la formation Quo Vadis, est derrière les tambours dans ce groupe. Il a un son bien a lui, très caractérisé. Sur un line up de concert plus mélodique / folkorique, Gone in April brisent la glace avec le son le plus heavy et technique de la soirée. La personnalité du son du groupe semble beaucoup construite sur le drumming de Yanic, car c’est l’élément qui ressort le plus dans la musique. Mais la beauté de la chose, est que les autres éléments de la musique, sont habilement agencés à sa puissance derrière les tambours: des éléments très mélodiques provenant des autres musiciens se marient a merveille avec son énergie à la batterie.

Soulignons que le groupe comprend 3 membres session pour cette tournée: l’un des guitaristes (Vincent Bruneau de Fractal Cypher), le bassiste (Jimmy Bolduc), et le chanteur (Sébastien Croteau de Necrotic Mutation). Ces membres sont très compétents et le son du groupe est à mon avis livré sans aucun compromis malgré la présence de 3 membres de remplacement. Il faut spécifier qu’ils sont avec eux sur la tournée depuis le 19 septembre pour un total de 18 dates avant celle-ci. La chimie est au rendez-vous. Mention spéciale à Sébastien Croteau d’ailleurs, qui avait une belle énergie, il était charismatique et souriant, et faisait de belles interactions avec la foule. Le groupe ont donné une belle prestation, et on leur souhaite le meilleur pour leur continuation ainsi qu’un bon déroulement pour le reste de la tournée avec les deux géants du folk metal.

 

Korpiklaani

Photo Concert Korpiklaani

Le groupe de folk metal finlandais Korpiklaani prend le relai. La salle était déja bien peuplée lors du premier groupe, mais là, ça commençait vraiment à être plein! La musique de ce groupe est très festive et joyeuse. L’ensemble comprend, en plus de la composition traditionnelle d’un groupe metal, un violon et un accordéon. La couleur et l’ambiance de ce groupe proviennent beaucoup de ces éléments, car ce sont eux qui apportent les mélodies folkloriques. Le groupe a livré un long set d’autour d’une heure et demie.

Chose que je ne savais pas d’eux, ils ont aussi plusieurs chansons plus lentes et douces qu’ils font en spectacle. Seul petit bémol, c’est qu’ils en ont mis plusieurs (un peu trop a mon avis) une a la suite de l’autre au milieu de leur set, ce qui a fait en sorte de faire beaucoup descendre l’énergie. Cela dit, j’ai trouvé que c’était de belles pièces, et en dehors de ça, le groupe a bien su garder son public en haleine. Korpiklaani ont plusieurs chansons dont le thème est la boisson, et ce sont dans leurs plus fortes et invitantes. Notamment les titres “Beer Beer” et la plus notoire: “Vodka“. Ils ont donné un très bon show.

Eluveitie

photo Eluveitie

C’était maintenant l’heure du plat de résistance, le groupe légendaire de folk metal Eluveitie, originaire de la Suisse. Leur musique comprend aussi des éléments du death metal mélodique, et justement, dès le début de leur set, ils ont fait du matériel heavy au tempo rapide dont je ne connaissais pas l’existence. J’ai été agréablement surpris. Eluveitie est un groupe qui comprend un bel assortiment d’instruments folkloriques traditionnels, dont une harpe, un violon, une vielle a roue, et aussi des instruments à vent comme une cornemuse et des flutes. Cela dit, tous ces instruments ne sont pas toujours en train de jouer tous ensemble. Ajoutons qu’il y a 3 filles dans le groupe: une est chanteuse (qui joue aussi de la harpe), l’autre, violoniste, et la troisième joue de la vielle a roue.

Le groupe Eluveitie est très aimé a Montréal, et ça se sent. Ils livrent un set étoffé et interagissent avec la foule de façon charismatique. Un des moments les plus forts de leur set est quand ils ont mentionné qu’ils peuvent faire une de leurs chansons en plusieurs langues, dont le français. Évidemment, la foule s’est exclamé très fort et avec enthousiasme pour une performance en français, ce que le groupe a fait. Il s’agit de la pièce “The Call Of The Mountains“, de leur album “Origins“. Un autre de mes moments préférés de leur spectacle est quand la chanteuse a performé une chanson en solo, par dessus une ambiance d’accompagnement. C’était vraiment beau et mélodieux. La chanteuse a beaucoup de talent et elle dégageait une belle énergie à travers cette performance. Le groupe a donné une très belle prestation et le public a été réceptif et répondant tout au long de celle-ci. Ils ont fait un rappel satisfaisant et après que le chanteur ait présenté la dernière pièce en disant “Montréal, c’est pour toi!”, ils ont terminé avec leur succès “Inis Mona“. Je terminerai en disant que le groupe avait une très belle complicité avec son public.

Francis LaBadie

Partager / Share
error