Critique d’Album: Bukowski Family – “Unpleasanteries Abundant”

BUKOWSKI-FAMILY-Unpleasantries-Abundant-EP-cover-art

 

Bukowski Family

Unpleasanteries Abundant

Artificial God Productions

2013

 

Il y a des groupes de musique qui réussissent à attirer ton attention dès la première écoute, et c’est ce que le groupe Bukowski Family a réussi à faire avec moi. J’ai débuté leur dernier EP  “Unpleasanteries Abundant” et j’ai été frappée par l’agressivité de la musique. Agressif et bien construit.

Il y a aussi des groupes, surtout dans le death metal, qui tentent de te mettre des images immondes dans la tête lorsque tu fais l’écoute de l’album. Certains y parviennent mieux que d’autres. Ce groupe américain y est vraiment parvenu avec moi. La musique est sombre et certaines parties de l’album soulèvent des émotions intenses. Plusieurs fois dans l’album, on peut entendre des gens souffrir ou bien pleurer, comme dans les chansons “The Perversion Of The Grim Tanner” et “6Teen“. Cette dernière chanson se termine sur des sanglots, c’est assez intense comme fin d’album. J’ai davantage compris la vibe que souhaitait donner Buskowski Family à leur album lorsque j’ai regardé leurs photos sur leur site officiel. Accoutrés de vêtements délabrés et de maquillages représentant de la chair éclatée, leur thème réfère décidément à la torture humaine. Leurs vidéos ressemblent à des snuff movies, et c’est exactement ce qu’on retrouve dans ce dernier opus.

Pourtant, malgré leurs thèmes si violents, il y a certaines parties dans l’album qui sont plus calmes. Comme dans la chanson “Fountain Of Woe” par exemple. On est transporté dans un autre monde, puis ramener à la réalité avec des blast beats et des riffs de fou. Le mélange des deux est selon moi vraiment intéressant. C’est plus mélodieux, puis ça devient lourd et pesant, j’aime bien. Le vocal est gras, comme on retrouve dans plusieurs groupes de death metal, ce qui s’agence bien avec l’instrumental. J’aime particulièrement quand le chanteur change son chant grave pour un chant plus aigu. On a l’impression de faire affaire avec un vrai démon, et c’est encore plus prononcé quand il y a un back vocal qui vient soutenir tout ça. J’aime vraiment quand un groupe utilise deux chanteurs.

Unpleasanteries Abundant” de Bukowski Family n’est pas mon album #1 de l’année, mais c’est tout de même une belle découverte. Un EP qui finit vite, puis qui te donne le goût de peser sur repeat pour comprendre ce que tu viens d’entendre. Écoutes-ça chef, et tu m’en donneras des nouvelles.

Marilie
 
 

 

Critique d’Album : Dark Century – “Murder Motel”

cover

 

Dark Century 

‘’Murder Motel’’

2014

  Je n’avais jamais vraiment écouté de Dark Century avant maintenant. J’avais entendu une ou deux chansons, mais je ne m’étais jamais vraiment arrêté pour écouter un album complet. J’ai écouté leur deux albums cette semaine et… wow! J’avais vraiment passé à côté de quelque chose. Du metal de chez nous qui rentre au poste! Le premier album de Dark Century, “Day Of The Mosh” est excellent, j’en aurais parlé d’avantage, mais ma chronique se concentrera sur leur petit dernier, “Murder Motel“. J’ai donc débuté mon écoute en ne sachant pas vraiment ce qui m’attendait. L’album débute avec la chanson “In Our Veins“, une chanson méchante, crasseuse, qui donne vraiment le goût d’écouter la suite. Puis, plus l’album avançait et plus j’aimais ça. J’ai réécouté l’album plusieurs fois et il n’y a pas une fois que je n’avais pas la tête qui bougeait. J’aimerais bien voir le groupe sur scène, c’est clair que je ferais du headbang tout le long de leur set! Ils ont des riffs épiques dans leurs chansons, ainsi que des passes instrumentales vraiment accrocheuses, comme la fin de la chanson éponyme de l’album “Murder Motel“, c’est super mélodique et brutal en même temps, j’adore.

Un aspect que j’ai trouvé vraiment intéressant dans l’album, c’est l’usage du français par le chanteur, Leather King. Je trouve que ce ne sont pas tous les bands metal qui maîtrisent bien le français en screamant, mais Dark Century l’a parfaitement selon moi. C’est violent, mais tu arrives à discerner plusieurs paroles assez intenses et humoristiques par moment. Mes chansons préférées de l’album sont définitivement celles en français et j’ai vraiment un faible pour leur chanson qui parle de gras. J’aurais jamais pensé écouter un album avec une chanson nommée “Cholestérol“, mais sérieusement, à chaque fois que cette track là commençait, j’arrêtais de faire ce que je faisais pour écouter. Les cris de cochons faits par le chanteur et l’instrumental trop brutal, c’est juste fait pour aller ensemble.  Je l’écoute en ce moment et… Bon, j’ai envie de manger du bacon.

Mention spéciale au début de la chanson “Mosh Test Dummies“, mais what the fuck? Haha, j’aime bien quand les bands ajoutent des trucs inattendus dans leur album, ça ajoute quelque chose de spécial. Je vous laisse découvrir ce qu’il en est en faisant l’écoute de l’album! Dark Century est un groupe de death metal à découvrir si tu aimes ça quand c’est solide et brutal, mais aussi groovy. Parce que l’album “Murder Motel” donne envie de faire le party, thrasher sa vie et de manger de la viande. Ouais, voilà tous mes états d’âme en écoutant le p’tit dernier de Dark Century. EN PLUS, c’est un band du Québec, alors allez… vite… vas te le procurer pour encourager un groupe local talentueux, tu ne seras pas déçu, j’te l’dis!

Marilie

Critique d’Album: Pathology – “Lords of Rephaim”

383292

Pathology

“Lords of Rephaim”

Sevared Records

2013

Depuis que je suis devenue une fan de métal extrême, Pathology est définitivement un des groupes qui me fait tripper le plus. J’aime tous leurs albums, même si les membres ont changé plusieurs fois, je trouve que chaque album à quelque chose d’intéressant.

Leur dernier album, “Lords of Rephaim”, est sorti en Septembre 2013. J’ai fait une première écoute de l’album dès sa sortie, disons que j’attendais l’album impatiemment. À ma première écoute, j’ai été assez surprise… Pas vraiment dans le bon sens. Je trouvais que l’album n’était pas du tout comme je m’attendais, je le trouvais différent et  plus lent que les autres.  Je l’ai donc laissé de côté quelque temps, puis j’ai retenté ma chance, parce qu’au fond, je ne pouvais pas croire que je n’aimais pas un album d’un groupe aussi épique. J’ai décidé de l’écouter dans son entièreté sans le comparer aux albums précédents. J’ai bien fait de laisser une deuxième chance à ‘’Lords Of Rephaim’’, parce que depuis je ne peux plus me passer d’écouter l’album sur repeat.

Plusieurs attendaient le retour de Matti Way comme frontman de Pathology, et avec raison. Celui-ci avait été chanteur de la formation auparavant et à aussi travaillé avec des groupes de death brutal comme Disgorge ou bien Abominable Putridity (Groupes à découvrir pour toi, si tu aimes ton métal style à faire saigner tes tympans). Un chanteur qui a fait ses preuves dans la scène métal et qui vient encore nous faire capoter sur ‘’Lords Of Rephaim’’ avec un vocal plus grave et intense que jamais.

Côté musique, j’aime bien l’évolution du band. Je trouve que Pathology a atteint un niveau encore plus brutal avec ce dernier album. Déjà que les albums du groupe étaient très violents, ‘’Lords Of Rephaim’’ est selon moi une coche au dessus, se retrouvant pas mal dans la catégorie ‘’dans ta face’’.  Comme j’avais dit au début de ma chronique, je trouve que cet album est globalement plus lent que les autres albums du groupe. Au départ je n’aimais pas ça, mais finalement je trouve que les musiciens ont vraiment bien fait et que ça donne de la gueule à l’album. La chanson ‘’Excisions’’ en est un bon exemple. Elle est lente et solide, du bon slam. Puis quand elle termine, ‘’Autumn Cryptique’’ commence et te rentre dedans. C’est tout simplement magique.

Bref, amateurs de musique brutale, cet album est pour toi. Si tu n’as pas eu la chance d’écouter Pathology, je te conseille fortement de prendre le temps d’écouter ‘’Lords Of Rephaim’’. Un album brutal, pensé, qui vaut plus que le coup.