***Le contenu des articles sur Ondes Chocs ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l’opinion d’Ondes Chocs ou de ses membres. ***

Ce lundi, j’ai appris, comme vous tous, la mort du frontman des groupes métal finnois Children of Bodom et Bodom after Midnight, Alexi Laiho, à l’âge de 41 ans. Il est décédé chez lui. On ne connaît pas encore la cause exacte, mais il semblerait qu’il traînait des problèmes de santé depuis plusieurs années. Voici un petit texte pour lui rendre hommage en mon nom et celui d’Ondes Chocs.

Alexi Laiho

Il y a des artistes qu’on s’attend à voir partir du jour au lendemain, par exemple : Ozzy Osbourne ou Mick Jagger. Ils sont tellement vieux et usés, on ne fait que les regarder et on a l’impression que le poids de nos regards peut les faire tomber et leur casser la hanche.

Alexi n’était pas de ceux-ci. Il laisse dans le deuil sa femme, ses enfants encore jeunes, ainsi que ses collègues au sein de son récent groupe Bodom After Midnight, lequel il a formé après la séparation de Children of Bodom, en 2019.

N’importe quel musiciens (plus précisément les guitaristes) qui, comme moi, habitent sur la planète terre et qui sont fans de melodeath, connaissaient l’œuvre d‘Alexi Lahio.

Je me souviens avoir passé des heures à décortiquer sa manière de jouer en regardant des vidéos sur Youtube. Il était un des plus actifs sur la toile, avec des vidéos de playthrough, de leçon, d’entrevue, de live etc. Commandité par ESP et anciennement par Jackson, on le voyait souvent en couverture de magasine ou comme invité à des studios comme EMGtv.

Après 8 albums à son actif, nous les metalheads avions bien du matériel à nous mettre sous la dent. Leur album le plus vendu est Follow the Reaper, qui a gagné un disque platine et est de loin mon favori. Avec des chansons rapides et complexes comme :  Everytime I Die, Hate Me et ma préférée Kissing the Shadows, laquelle contient ce qui je crois est de loin leur meilleur solo.

Ils étaient aussi connus pour faire de bons covers. Je me souviens avoir beaucoup écouté leur version des chansons Aces High et The Trooper d’Iron Maiden et aussi leur plus qu’excellent cover de Oops I Did it Again de Britney Spears. Le groupe a toujours eu une touche d’humour, que ce soit dans leurs paroles, leurs prestations live ou encore dans leurs vidéos où on les voit dans le studio.

À 17 ans, il composait et enregistrait le premier album de Children of Bodom : Something Wild. Il était un jeune prodige et malheureusement, il sera parti aussi vite qu’il a su nous impressionner. Il est un des ceux qui m’ont tiré vers l’avant et inspiré dans mes débuts, en tant que musicien.

Alexi Lahio a su se montrer comme un leader, un visionnaire et un virtuose. C’est ce que nous nous rappellerons de lui, mais sa femme n’a pas hésité à dire en entrevue qu’il était aussi le mari le plus aimant et un père de famille incroyable. À croire qu’il avait tout autant le potentiel d’inspirer derrière les rideaux.

Puisse-t-il continuer d’inspirer les prochaines générations d’artistes musicaux, de par le biais de son impressionnante discographie et de la marque qu’il laisse derrière lui, sur internet et tout autre média.

Et vous, quelle est votre chanson favorite de Children of Bodom?

Écoutez un de leurs albums à tue-tête, à sa mémoire.

-Jo