Pendant que j’étais au show de Arkona au Cabaret Underworld, Extensive Enterprise présentait simultanément la tournée de Orange Goblin aux Foufounes Électriques. Nous avons donc eu recours encore une fois à Fan View et cette fois, c’est à un de nos habitués de cette rubrique que nous avons demandé soit à Maxime Bellerose, barbu dans Tunguska Mammoth. Merci Max et surtout merci à toute l’équipe de Extensive Enterprise de nous accueillir – Lex

 

Orange Goblin, c’est un groupe Culte. Le genre de groupe qui mérite un “C” majuscule. Le premier album de ces anglais date de 1997 et, finalement, après 15 ans d’attente, sont venus nous rendre visite à Montréal aux non moins célèbre Foufounes Électriques pour nous lancer leur stoner metal dans face. Ils étaient accompagnés pour l’occasion par Holy Grail, Lazer/Wulf et par le groupe local Hopeless Youth.

 

1383894_10153367616260154_636924344_n

 

Fidèle à mon habitude, je suis arrivé en retard au spectacle pour cause de bière. Je suis donc arrivé à la dernière chanson de Lazer/Wulf, que je voulais malheureusement voir. Ils étaient venu avec Kylesa à leur dernier passage et je les avais également manqué, mais j’avais eu des bons commentaire. Et bien, cette fois ci, ce fut la même chose. Encore beaucoup de bons commentaires de part et d’autre. En fait, aucun mauvais commentaire, je crois. Ils font un metal-expérimental-progressif-instrumental bien agréable à l’écoute. Du moins, pour ceux qui aiment ce genre de musique! Je vous conseille donc, si comme moi vous avez une excuse bidon (ou une vraie excuse) de les avoir manqué, de regarder le vidéo suivant

 

 

S’en suivi par la suite Holy Grail. C’était un peu bizarre de voir ce groupe avec Orange Goblin, mais bon, j’imagine que c’était pour les fans de Heavy Metal qui trouvaient que Orange Goblin n’était pas assez power. Néanmoins, excellente prestation de ce groupe qui passe quand même souvent à Montréal et plusieurs de leurs fans s’était déplacés, poing dans les airs, pour l’occasion. Chaque musicien maîtrise parfaitement leur instrument, avec des solos pas mal souvent, et un chanteur qui lève son poing et qui fait YYYEEEAAAAHHHH bein aigüe. Fait à noter que le chanteur ressemble au fils de Kirk Hammet et au chanteur de Barn Burner (mettons).

 

Bon, là, c’est fini les groupes d’enfants. Voici les rois de la soirée qui prennent leur place. ORANGE GOBLIN. Du haut de ses 263’, le chanteur dégage immédiatement un plaisir d’être là et la joie sur son visage se partage aux autres visages de la place. La foule est déjà gagnée d’avance et l’ambiance est à la fête. On voit bien que les fans attendaient leur venue depuis longtemps. Après tout, on fait pas du Stoner Metal/Rock dans le but de faire chier les gens, hein. Alors on a reçu des riffs par-dessus riffs, avec un gros son d’bass, un gros son d’guitare et un chanteur en pleine possession de ses moyens. Ils ont également bien mélangé les classiques et les chansons plus récentes. Ce fut aussi ben cute quand les membres des deux autres groupes sont venus sur la scène faire des back vocals pendant une chanson. Orange Goblin en a vu d’autres et à la place de faire un faux rappel en sortant du stage pour se faire acclamer et revenir, ont simplement annoncé que le set était fini mais qu’ils ne voulaient pas sortir du stage et donc qu’ils allaient tout de suite entamer le rappel.

 

Ce soir là, Orange Goblin nous ont servi une leçon de rock, une leçon sur l’art d’avoir du fun et une raison de faire ce qu’on aime dans la vie. Et ça tombe bien, si vous n’étiez pas aux Foufs ce soir là parce que (inscrire ici une raison de marde), et bien vous pouvez suivre un cours à distance avec leur performance au Hellfest.

Maxime

 

 

SetlistOrange Goblin de , source Pelecanus.net

  • Solarisphere
  • Scorpionica
  • Stand For Something
  • Sarumans Wish
  • Acid Trial
  • Getting High
  • Time Travelling Blues
  • Rage Of Angels
  • Round Up The Horses
  • Some You Win
  • Your World Will Hate This
  • They Come Back
  • Quincy The Pigboy
  • Red Tide Rising
Partager / Share
error