10334288_706267859411721_8652003953068352637_n

Des gens qu’on dit chanceux (mais qui doivent surtout être considérés comme des gens qui savent ce qu’ils veulent et prennent les moyens pour l’obtenir) sont présentement au légendaire Maryland Deathfest 2014 à Baltimore et Alain Pérusse de Montréal en fait partie.

________________________________________

Enfin, nous revoilà à Baltimore, la ville du crabe, d’Edgar Allan Poe, des Ravens, de The Wire, d’Hannibal Lecter et des Orioles!

Après les onze heures de route en deux étapes, la demi-heure perdue aux douanes, les orages à grêlons, les fast-foods et tout le reste, Judyth, Luc et moi sommes arrivés pour cette édition du Maryland Deathfest (MDF) avec un programme très chargés en groupes et en sensations. Cette année, le site est différents des autres éditions (j’en suis à ma quatrième, mine de rien…), soit un stationnement (Edison lot) et deux bars de spectacles, soit le Rams Head et le Baltimore Soundstage (pour les groupe punk, grind, hardcore et crust, auxquelles je n’ai pas accès car ma passe est limitée). Nous logeons à un hôtel très confortable, le Home 2, une version plus “écolo” de la chaîne Hilton.

Je suis allé voir une partie des spectacles prévus jeudi soir, soit ceux des groupes Torche et Coffins. Étant donné le retrait de Triptykon, suite au décès de l’artiste H. R. Giger, un grand ami de Thomas Gabriel, les prestations ont été allongées. Le Rams Head s’avère à la hauteur, voire même mieux que le Sonar pour accueillir le MDF. C’est même plus luxueux, c’est dire… à 7$ le verre de draft, en effet! J’ai bien hâte de voir ce qui sera disponible sur le site extérieur, je vais probablement passer quelques dollars en bieres Yuengling!

J’ai eu mon content de show avec Torche et Coffins, ces derniers vont d’ailleurs rejouer au Soundstage. L’ambiance était aux retrouvailles, je remarque plusieurs des spectateurs présents les années passées. Fatigué par la route et les quelques bières et verres de pastis pris à l’arrivée, je ne suis pas resté pour le dernier groupe, Crowbar, dont je ne suis pas un fan. Comme ce vendredi ne sera pas reposant, aussi bien faire des “sacrifices”, ha ha ha! Sur ce, je m’en vais récupérer la merch que j’ai déjà acheté d’avance.

A demain!