Unpunished
Shadows and Dust
25 mars 2022

Liste des pièces

  1. Shadows And Dust
  2. Treasured Memories
  3. Futile
  4. Ignite The Fuse
  5. Broken Mirrors

Lien pour achat / Link for purchase :
https://unpunished.bandcamp.com/
https://music.apple.com/us/artist/unpunished/1594010531

Cet après-midi je me prépare à écouter le EP Shadows and Dust de la formation Unpunished nous provenant de la grande capitale.

Qui sont Unpunished? C’est JC Magnan aux voix, PL Defoy qui assure la guitare rythmique et les backvocals, Dean Pavicic qui lui nous propose de mélodieux solos souvent fort dramatiques et épiques, les percussions solides et poignantes de Justin Lefebvre sont soutenues par la lourde basse bien présente de Damien Thibodeau.

Vous aurez probablement reconnu certains noms, car ces musiciens sont très présents pour la plupart sur la scène locale, on n’a pas affaire à des débutants et cela s’entends!

Un bon café, les écouteurs bien ancrés, je suis prêt à démarrer cette expérience auditive!

Shadows and Dust

La pièce éponyme démarre en force et puissance avec un riff entraînant, aussitôt accompagné sans attendre par le band en entier dans une explosion de son. La machine est en marche avec un vocal guttural qui, rapidement, est appuyé par des voix cleans de qualité. De beaux pannings bien orchestrés sont à mentionner. Bridge, couplet et refrain propre et ressenti et on repart! Un beau breakdown vient donner un second élan de puissance à un bridge vocal avant le solo qui même si court nous amène à un autre breakdown lourd qui ouvre la porte à un dernier refrain sublime qui devient rapidement un vers d’oreille.

 

Treasured Memories

On reste dans la lourdeur dans les cordes. Encore une fois, le chant guttural ouvre le bal pour mettre la table au vocal classique de haut niveau durant le refrain d’une teneur émotionnelle bien pesée. On s’éternise pas avec le solo, mais la qualité est au rendez-vousl Et on repart pour la fin comme on est arrivé, avec violence!

 

Futile

La formule alternance Growl/Clean est maintenu, le breakdown aussi est encore amené dans la potion. Le solo est amené cette fois sur une batterie très rapide et dynamique pour se terminer avec une basse grasse et claquante sous le projecteur pour revenir à l’attaque avec une nouvelle mesure avant une finale intense et directe.

 

Ignite the fuse

En effet le fusible fait passer l’électricité, mais ne nous protège aucunement de la surcharge sur cette pièce beaucoup plus violente avec une belle aggressivité et des riffs lourds comme une bétonnière. La finale est plus lente, mais toujours aussi pesante avec un solo mélancolique à souhait. La saveur metalcore est beaucoup moins présente sur ce morceau qui a des effluves de death metal en avant-scène. Rapide et efficace!

 

Broken Mirror

La dernière pièce, malheureusement, car j’en aurais pris une autre portion volontier. Le miroir fracassé de l’album réflète effectivement, tant la rage que la beauté dramatique des harmonies du EP dans son ensemble. On confirme l’identité musicale du band avec autorité porté par un refrain qui sonne comme un au revoir théatral. Le tout dansant délicieusement avec la mélodie des cordes apportée tout au long de ce fascinant et surprenant album sorti tout juste vendredi le 25 Mars 2022.

En conclusion

La qualité de ce EP est exceptionnelle, le travail d’enregistrement de Justin Lefebvre transformé en or par « House of gain studio » au mixage et mastering est époustouflant. Les instruments sont bien définis et les voix sont articulées et claires. J’espère une sortie sur média physique afin de bien rendre honneur au travail fait sur la sonorité.

La composition générale est homogène et bien encadrée. On suit les règles du genre et on les applique à la lettre. On n’est pas pris par surprise sur l’album avec des pièces qui sortent du contexte, au contraire on est bien enfoncé dans un confort rassurant. Dans les influences et parfums qu’on observe principalement: Killswitch Engage, Parkway Drive et la gamme metalcore de haut niveau. Nos québecois n’ont rien a envier aux stars du genre à l’international.

La pochette sobre, mais esthétiquement admirable dans sa poésie visuelle crée par Audrey Pasquini nous annonce certe un album sombre.

Toutefois, la lumière qu’il amène n’est cependant qu’auditive, et l’éblouissement ne s’opère que lorsque vous appuyez comme moi sur: LECTURE (encore une fois tiens!).

Unpunished part arpenter les routes cette année afin de promouvoir leur création, je vous invite à les suivre et à découvrir si leur prestation scènique est du même calibre que ce court opus!

Pour suivre Unpunished.

Spotify: https://open.spotify.com/artist/2V8YKy50wVSJ6e5B9SPwrx?si=KezWv3TBT-aQEZAGatOu2A

Facebook: https://www.facebook.com/Unpunishedband

Bandcamp: https://unpunished.bandcamp.com/

Instagram: https://www.instagram.com/unpunished_band/?hl=fr

Booking via Kaboom Management: https://www.facebook.com/Kaboom-management-344948460003504

-Dany Marchand