Becoming The Bully
Pillars
BAM&Co Heavy
17 janvier 2020

  1. Pillars
  2. Facelift
  3. The Taking ft. Raphael Boisvert Nault
  4. Shoveling Dirt ft. Jimmy Collins
  5. Interlude
  6. Shameless
  7. We Rise
  8. Deception ft. Jason Descelles
  9. The Infinite ft. Alex Ferland

Becoming the Bully est un groupe de la région de Montréal. En 2014, la formation sortait son premier EP intitulé Zenith. Début 2018, BTB lance le vidéoclip de la pièce The Taking, ce qui annonce la venue du nouvel album. Le 17 janvier 2020, l’album Pillars est officiellement disponible sur toutes les plateformes. En voici donc la critique et quelques vidéos. Bonne lecture!

Critique

Dès les premières notes, on sent toute la lourdeur de ce nouvel album. Les sujets abordés sont profonds et viendront certainement chercher tous et chacun. Nous avons tous ce petit démon intérieur, ou extérieur, qui par moment nous font rusher notre vie. La clarté du chant tout au long de l’album est un must pour moi. J’aime écouter de la musique metal et comprendre les paroles sans devoir les lires au préalable!

L’album débute avec Pillars qui en est la pièce titre. Elle nous propose un texte anglais et français. L’alternance est parfaite, le vocal est intense autant que la musique. Les breakdowns s’enchaînent et créent une intensité qui se termine sur des paroles tout aussi, sinon plus lourde de sens : ”Nous sommes le seul espoir, il faut se battre pour survivre”.

Voici le clip de Pillars :

Les titres Facelift, The Taking et Shoveling Dirt ne manquent certainement pas de punch non plus! Pour The Taking, la collaboration avec Raphael Boisvert Nault (Obscure Mantra) rend la pièce d’autant plus accrochante et nous offre une autre dimension avec les échanges au niveau du vocal.

Tandis que dans Shoveling Dirt (ft. Jimmy Collins de Basterds), vous risquez, tout comme moi, de facilement repérer la seule phrase en français de la pièce et de devoir vérifier avec les paroles pour être certain que vous avez bien compris. Le rythme nous tient du début à la fin! Et c’est le cas de tout l’album, je lève mon chapeau au band pour avoir réussi à créer un album aussi entraînant.

Shameless, on va se le dire, débute de façon assez particulière, mais complètement dans le sujet! “Shameless this is me, Shameless this is real”. Dans la plupart des pièces ont sent très bien que les membres veulent faire passer un message : vous n’aurez  pas notre peau. Peu importe à qui ou à quoi ce message est dédié, c’est réussi et ça se ressent. Encore une fois, les arrangements de cette pièce sont entraînants.

We Rise, Deception ft. Jason Decelles (A Life Forsaken) et The Infinite ft. Alex Ferland (Lost Creation) sont trois excellentes pièces qui “close” l’album tout en force! Deception est une composition lourde de sens et très intense. Comme quoi, peu importe le domaine, et peu importe ce que l’on fait, il y aura toujours quelqu’un pour voir à notre perte.

Les membres du groupe sont devenus des piliers avec le temps, c’est une évidence. Ils savent aborder des sujets lourds et dures. Pour ma part, l’album Pillars en vaut le détour! Et c’est clair, il n’y a pas de place pour les préjugés et les persécuteurs pour Becoming The Bully.  Si vous n’avez toujours pas écouter l’album, je vous invite à le faire et vous ne serez pas déçu.

Pour plus d’informations et suivre les spectacles à venir, cliquez-ici : https://www.facebook.com/becomingthebully/ 

-Vicky

Partager / Share
error