Critique d’album : Confined to Oblivion – Resumption (2021)

Confined to Oblivion
Resumption
14 juillet 2021

Liste des pièces

  1. In Abeyance
  2. No Place Like Home
  3. A Line Has Been Crossed
  4. Silent Witness
  5. Relapse
  6. The Long Death of a Silent Tear
  7. Lost In Lands
  8. Rites Of Passage: Separation
  9. Rites Of Passage: Transition
  10. Rites Of Passage: Reincorporation
  11. Runaways Aren’t Always Cowards

Pour les fans de Death Metal mélodique

Lien pour achat / Link for purchase :
https://www.confinedtooblivion.com/

Critique

Les gars de Confined To Oblivion, après deux excellents EP, nous arrive ici avec Resumption un album du tonnerre! Il est évident que les gars n’ont pas chômé dans les deux dernières années. Ils sont allés chercher beaucoup d’expérience et leur travail acharné est récompensé.

Confined To Oblivion a sorti son côté le plus sombre avec l’arrivée de Jean-Charles Carrère comme chanteur. Le groupe a pris un nouveau chemin qui lui convient parfaitement. Riffs après riffs, c’est toujours de plus en plus lourd. Les mélodies s’enchaînent parfaitement et la voix est d’une très grande justesse. J’ai semblé percevoir une petite influence de Parkway Drive, car certaines mélodies et certains moments dans la voix nous donnent l’impression d’entendre du Parkway Drive. Pour cette album les gars y sont allés all-in en travaillant avec un producteur et ingénieur de son de renom : Henrik Udd. Selon moi, le groupe a gagné son pari!

Pour terminer, c’est un album qui s’écoute que trop bien et c’est simple : on en veut encore. Si vous voulez mon humble avis, surveillez les shows qui s’en viennent. On risque de les voir beaucoup et avec tout ce travail c’est amplement mérité.

Mes coups de cœurs :

A Line Has Been Crossed avec une intro de guitare qui est venue me chercher toute suite et quelques secondes plus tard la voix… j’étais sans mot. C’est un rythme endiablé du début à la fin.

Rite Of Passage : Separation est une autre chanson endiablée comme plusieurs, mais qui est venu me chercher par ses paroles, le break down et les riffs de guitare.

10/10

-Remy Maheux