• Wings of Metal 3 – 11 et 12 septembre...

    Posted by Antoine Richard on September 20th, 2015

    La troisième édition du meilleur (mon opinion personnelle et qui n’implique que moi) festival métal underground de Montréal commençait le jeudi avec un spectacle d’ouverture offrant trois des meilleurs groupes canadiens (Metalian, Occult Burial et Demontage), mais puisque je les avais déjà vus, j’ai décidé de garder mon énergie pour les deux longues soirées du «vrai» festival. Malgré quelques réserves concernant la décision de ne pas utiliser une salle pouvant accueillir plus de gens (les billets se vendent presque immédiatement), les Katacombes possèdent cette atmosphère enivrante et le temps d’une fin de semaine, c’est le meilleur endroit pour rencontrer des gens de partout en Amérique du Nord (c’était cool de rencontrer John Gallo et Jean-Pierre Abboud!). La bière coulait à flots (les métalleux boivent énormément!) pour cette journée chaude de l’été mourante et je suis arrivé de bonne heure pour voir le premier groupe. Merci à Wayne Archibald et Gary Lane pour m’avoir permis l’utilisation de leurs photos. – Antoine Richard

    *Scroll down for English version

    Affiche Wings of Metal 2015 - Montréal - 11-12 septembre

    11-12 septembre 15 - Wings of Metal III - Affiche

    JOUR UN
    Barrow Wight d’Ottawa est un trio jouant une forme simple, mais efficace de heavy métal avec quelques influences de black et leur performance fut leur meilleure que j’ai vue depuis leurs débuts. Ils sont plus précis musicalement (bien que le désordre soit une partie essentielle de leur identité) et l’ajout de Jo (Iron Dogs, Zex, ex-Cauchemar…) à la batterie leur a donné le coup au cul nécessaire pour aller plus loin. Mené par Andrew, un Manitobain charismatique, l’aspect le plus attrayant du band est son thème basé autour de Lord of the Rings. Si c’était à propos de Satan, l’enfer ou, peu importe, je doute que mon intérêt serait là. Des chansons comme «Rock into Mordor», «Nine Horsemen» ou la nouvelle «No Sleep Till Gondor» sont vraiment accrocheuses et comme le Mithril, elles sont précieuses et indestructibles. Tu passes toujours du bon temps avec ces gars-là et ils deviennent meilleurs de spectacle en spectacle. J’ai hâte à leur premier album long intitulé «Kings in Sauron’s Service» qui suit le EP «Power from the East» sorti l’an dernier.

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Barrow WIght1

    THROAAT de Brooklyn était les prochains à détruire la scène avec leur amalgame de black métal première vague influencé par le death et le thrash et c’était pas mal bien. Le trio composé de Dino Destroyer (le guitariste frisé et flamboyant de Natur), Grave Rat à la basse et Impurifier aux drums et vocaux (des pseudonymes de qualité!) a tout donné. C’est des nerds qui au lieu de découvrir Weezer, ont découvert Venom et Bathory et c’est parfait! C’est toujours intéressant de voir un batteur qui chante en même lieu, il faut vraiment beaucoup de résistance pour y arriver. Je n’ai pas encore entendu leur travail studio, mais ils étaient vraiment bons live et et je peux comprendre pourquoi Zemial les a emmenés avec eux lors de leur tournée nord-américaine : ils ont la même approche old school que les champions grecs de l’art noir. C’était amusant que le festival commence avec deux bands explorant deux facettes différentes du black metal de la vieille école.

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Throaat2

    AMULET était un des groupes que j’avais vraiment hâte de voir et ils ont vraiment livré la marchandise, leur colis était si bon qu’il était probablement enrobé de bacon et cuit dans le gras de canard. Le jeune groupe britannique a joué un super bon spectacle et a impressionné la foule qui avait grossi depuis le début de la journée. Leur métal traditionnel est certainement influencé par le vieux son de la NWOBHM (New Wave of British Heavy Metal) mais leur son était frais dans son exécution. Leurs chansons courtes telles qu’«Evil Cathedral» ou «Sacrifice» étaient vraiment entrainantes et bien composées, bien que j’ai aimé leur premier album «The First» (le premier de plusieurs, on l’espère), leur énergie live était transcendante et m’a convaincu qu’ils sont le plus prometteur groupe Anglais de leur génération. Leur petit chanteur est un leader hors partout bouge partout et son charisme compense grandement pour son manque de puissance vocale. Il est davantage un Kevin Heybourne qu’un Bruce Dickinson, voix douce et mélodieuse et simplement attachante. Parlant d’Iron Maiden, contrairement à ces légendes ou à Judas Priest, Amulet favorise l’approche plus traditionnelle d’un seul guitariste soliste et d’un guitariste rythmique et cela marche comme un charme.

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Amulet1

    Je leur donne des points boni pour leur choix de pilosité faciale (les moustaches c’est cool), c’est tellement British et old school, je fus séduit par leur attitude et musique évoquant: «le métal c’est le fun». C’est comme si In Solitude avait choisi de jouer plus vite et de vénérer Angel Witch, Raven ou Tank au lieu de Mercyful Fate. Revenez voir vos amis du Commonwealth n’importe quand, les gars!

    J’étais au premier spectacle de Vulcain en Amérique du Nord qui avait eu lieu au même endroit (avec Midnight, Inepsy et le baptême live de Cauchemar) donc je savais à quoi m’attendre de ces vétérans français. Ils sont souvent surnommés les Motörhead français et c’est possiblement la meilleure description possible. C’est du rock & roll gras et rugueux qui fait du bien. Les frères Puzio (Vincent à la basse et Daniel à la guitare) nous ont giflé avec de nombreux morceaux classiques tels que «Pile ou Face», «Vulcain», la fameuse «Ebony» ou ma préférée «Blueberry Blues» ainsi que quatre ou cinq chansons de leur dernier opus «V8» comme la chanson politisée «Lâchez-nous». Bien que je les aime beaucoup, leur musique reste un peu trop similaire et leur performance ne devrait pas excéder la barrière des 45 minutes, ce fut le cas ici. Quelques moments comme «Call of Duty», chanson inspirée du jeu vidéo, étaient un peu kitsch et pas aussi bonne que le matériel de l’album phare «Rock’n’Roll Secours». Néanmoins, ce fut un plaisir immense de les revoir et c’est toujours plaisant d’entendre des interactions en français de nos cousins!

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Vulcain1

     ZEMIAL a sorti un des meilleurs albums des dix dernières années avec «Nykta» en 2013 et j’étais vraiment curieux de voir le projet d’Archon Vorskaath (ses parents l’appellent Dimitrios) sur scène. Je suis un fan de ce groupe et un de ses autres projets nommé Agatus depuis longtemps et ce fut dur à croire que la légende grec ait finalement traversé l’Atlantique. Voir ce groupe sur scène est l’équivalent de voir Rotting Christ, Varathron ou Septic Flesh au sommet de leur art (donc il a environ 20 ans) car Zemial demeure immensément pertinent, original et talentueux. Leur black métal est vraiment distinctif et possède de nombreuses influences étrangères tel que le heavy métal traditionnel, du rock progressif, des touches de folk (similaire à l’approche de Melechesh, tout est dans les riffs de guitares électriques) et le son des précurseurs du black. Tout comme leurs disciples de tournée Throaat, le groupe est un trio et Vorskaath s’occupe également de la batterie et des vocaux et il était génial aux drums, en particulier durant le moment atmosphérique jazzy de «Into the Arms of Hades», une chanson de 10 minutes et possiblement mon coup de coeur du festival. Je suis certain que les délais survenus à cause de leur équipement en ont valu la peine! Leur set était surtout composé de morceaux de «Nykta» comme «Into the Arms of Hades » que j’ai déjà mentionné, mais aussi l’attaque brutale de «Under Scythian Command» ou l’épique «Ancient Arcane Scrolls». Les membres live session étaient également phénoménaux et le bassiste portait une robe cérémoniale grecque qui a ajouté de l’énergie mystique et occulte à la performance. C’était une performance fabuleuse et dans un monde idéal, Zemial jouerait dans les plus grands arénas. Ils m’ont fait voyager en Grèce ancienne pour l’équivalent d’une heure.

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Zemial1

    Malgré que Zemial fut mes têtes d’affiche personnelles, la première journée du Wings n’était pas encore terminée! Les légendaires Ontariens de RAZOR montèrent sur la scène vers minuit pour entamer un set spécial célébrant leur 30e anniversaire composé de chansons des deux albums de 1985, «Executioner’s Song» et «Evil Invaders». Le spectacle a commencé avec l’introduction instrumentale d’«Evil Invaders», l’excellente «Nowhere Fast» et les trois musiciens étaient pas mal en forme. Je ne peux en dire autant du chanteur Bob Reid qui avait de la difficulté à se faire entendre et ses cris aigus n’étaient pas très incisifs. J’ai dû partir après environ 30 minutes pour prendre le métro et garder mon énergie pour la deuxième journée, mais des amis m’ont dit que leur set a duré plus de 75 minutes, un peu long pour du speed/thrash à mon avis.

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Razor1

    C’était plaisant de voir la foule des Katacombes devenir totalement folle pour ce spectacle, ce fut probablement le pit le plus débile que j’ai vu depuis la présence d’Archgoat à la «Messe des Morts» en 2012! Considérant que je suis de nature gênée et non violente, j’ai observé Rasoir du balcon, être près du stage aurait signifié une «instant death» pour quiconque n’aurait jamais assisté à un spectacle métal. Tout comme le look du bassiste Mike Campagnolo, Razor est une des définitions de «métal en calvaire» si tu ouvres ton dictionnaire culte.

    JOUR DEUX
    Après une rencontre productive avec des amis du village de la capitale nationale à la microbrasserie Benelux sur Sherbrooke (un endroit à essayer!), je ne voulais pas manquer le premier band de la deuxième journée commençant à 5:30! Après une courte contemplation d’une compétition de BMX sur St-Laurent, nous sommes entrés dans les Katacombes pour cette journée finale d’acier pur.

    DROID de Toronto est un des meilleurs jeunes groupes au pays et la sortie sur vinyle de leur nouveau EP «Disconnected» sur Hard and Heavy Records (un label cool qui sort des bands canadiens tels que Hrom, Spell ou Gatekrashör) coïncidait avec la tenue du festival. Le son du trio pourrait être comparé à Voivod rencontrant Vektor et du speed metal. C’est technique, mais pas trop et il y a de nombreux passages instrumentaux très atmosphériques. Les vocaux de Jacob ont juste suffisamment de venin et son talent à la guitare est impressionnant (nécessaire lorsque tu es le seul guitariste!). La basse était également fort présente dans le mix et Michael a démontré ses talents de tapping. Comme Barrow Wight hier, j’ai vu Droid progresser sur la scène; ils sont plus intelligents musicalement, plus originaux et simplement meilleurs depuis leurs débuts. Un groupe à surveiller, c’est certain.

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Droid1-gary lane

    SAVAGE MASTER était les prochains sur scène et je ne m’attendais pas à grand-chose considérant que je n’avais pas vraiment aimé leur premier album «Mask of the Devil» paru l’année dernière. De plus, je n’ai pas aimé leur gimmick qu’ils utilisent. Les quatre musiciens sont costumés en bourreau, similaire à ce que le groupe The Mentors fait et leur chanteuse est habillé en maîtresse sadomasochiste portant des talons hauts, des bas collants, des bobettes de cuir et un corset décoré de chaines et tout le tralala. Malgré que je comprends que ce genre de gimmick à la Ghost peut être attrayant, je trouve que la musique est souvent reléguée au second plan et c’est le cas ici. Il n’y a rien de vraiment mauvais dans leur musique si ce n’est que c’est générique et que la composition des chansons est convenue. Les vocaux de Stacey Peak sont cool par contre. Elle me rappelle un peu ce que faisait les Belges d’Acid à l’époque, mais je trouve qu’elle ne pousse pas son jeu de scène suffisamment. Elle n’agit pas en maîtresse et n’est pas aussi charismatique qu’elle devrait. Néanmoins, la foule fut très réceptive à leur musique, je suis juste un peu chialeux!

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Savage Master2

    J’ai suivi le parcours de CHRISTIAN MISTRESS depuis leur premier album (l’excellent «Agony & Opium») et j’étais vraiment content de finalement les voir à Montréal. Ils sont actuellement en tournée pour promouvoir leur troisième l’album «To Your Death» avec High Spirits et Savage Master. Le nouvel album est sorti officiellement le 18 septembre, mais une édition vinyle argenté était en vente, mais j’ai préféré investir en bière et en pizza! Christine Davis est possiblement la chanteuse la plus charismatique et magnifique que j’ai eu la chance de voir live (désolé Alia O’Brien de Blood Ceremony!) et contrairement à la chanteuse de Savage Master, elle mangeait la scène. Elle n’est pas une vocaliste très puissante ou une diva symphonique, mais j’aime beaucoup sa voix, c’est terre à terre et elle possède une sorte d’urgence charmante. Les autres membres étaient également très actifs sur scène, surtout les deux guitaristes qui s’échangeaient solos et riffs à en plus finir. Ils ont joué des bons morceaux tels que «Desert Rose» ou la chanson éponyme du début, «Haunted Hunted» et «Pentagram and Crucifix» de Possession ou «Open Road» et «Neon» du nouveau et leur set n’a eu aucun temps mort. Christian Mistress joue du heavy métal, mais ils ont un son vraiment distinctif empruntant un virage occulte et bluesy parfois. On peut bien lier leur musique à plusieurs scènes et influences, mais je considère leur métal traditionnel comme une version originale et fraiche du genre. Cette performance confirme leur place de choix en tant qu’un des meilleurs groupes de la scène américaine actuelle.

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Christianmistress2

    J’ai pris une pause pizza après Christian Mistress et j’ai malheureusement manqué la moitié du set de VOLTAX. Le premier band latino-américain à jouer au festival, ce projet mexicain joue du heavy métal pur à l’os avec des influences speed et power metal et ils ont fait une bonne première impression sur la foule montréalaise. Armé d’un chanteur avec un talent incommensurable (probablement le meilleur que le Wings of Metal a accueilli cette année), Voltax a offert une prestation pleine d’énergie avec une attitude de feu sur stage due à leur sang latin bouillant. Un des guitaristes était nu-pieds et portait des spandex noirs bien tight, c’était vraiment Maidenien! J’ai trouvé qu’ils étaient un peu générique, mais leur musique était très solide et bien composée et jouée. C’était le fun de voir un groupe mexicain par contre, c’est très rare que nous obtenions une occasion semblable! Je leur donne des points bonis pour leur mascotte, un squelette marionnette et leur t-shirt officiel du festival avec une phrase kétaine à l’arrière!

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Voltax1

    HIGH SPIRITS sont toujours génial sur scène! J’ai vu leur premier spectacle à Montréal l’an passé quand ils ont ouvert pour Kadavar en compagnie de Cauchemar et c’était super. Je suis également un gros fan des projets de Chris Black (il est le seul membre studio de High Spirits, le compositeur de Dawnbringer et est dans d’autres bands tels que l’excellent Aktor ou Superchrist) et est toujours un performeur hors pair. Cette fois au lieu de seulement chanter, il a également joué de la basse, mais cela n’a pas empêché son dynamisme sur scène. Il y a une bonne chimie entre ses membres sessions et ils ont vraiment du plaisir sur scène. Ils ont jouer un bon mix des deux albums studios du projet («Another Night» sorti en 2011 et «You Are Here» sorti l’an passé) avec des tounes vraiment mélodiques qui ont presque tous des refrains qui restent en tête pour des semaines telles que «Full Power», «Demons at the Door», «I Need to Know» ou leur chanson signature «High Spirits». J’aime beaucoup leur hard rock/heavy metal, c’est d’une simplicité honnête dans ses thèmes et mise sur une approche émotionnelle qui draine toute ton énergie et qui me plaît vraiment. Comparativement à Dawnbringer, c’est bien moins sombre et introspectif et il y a un monde de différence même si ça reste ancré dans le heavy métal traditionnel. Ce n’est pas la tasse de thé de tout le monde à cause de leur côté doux et cheesy, mais ils étaient certainement un bon choix pour la journée d’Angel Witch! Toujours le fun de voir leur uniforme de travail : des pantalons blancs et des t-shirts noirs pour tout le monde!

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Highspirits1

    MEFISTO est un groupe suédois culte des années 80 qui furent un des précurseurs du thrash/speed/black metal. Après deux démos en 1986, ils sont tombés dans l’obscurité et depuis leur matériel fut réédité sous forme de compilation. Ils se sont reformés l’an passé et nous sommes bien chanceux que le Wings of Metal ait réussi à les booker pour leur premier spectacle à vie. Mais sommes-nous si chanceux que cela? Ouais… non, pas du tout. Pour être honnête, Mefisto est un des pires bands que j’ai jamais vu. Durant High Spirits, le trio est arrivé au balcon avec leur équipement et ils étaient suivis de cameramen qui filmaient leur entrée pour leur grand évènement… J’ai trouvé ça prétentieux à souhait pour un groupe qui n’est pas exactement Bathory! De plus, le chanteur/guitariste ressemblait davantage à un membre d’un groupe de nu métal industriel avec son chapeau haute forme et sa camisole démontrant son attirail de muscles. Mais tout cela n’est pas important, c’est la musique qui compte et leur son peut être décrit comme une sorte de groove métal reposant sur de nombreux solos de guitare impromptus. C’était comme si un groupe hommage à Lamb of God et Pantera qui, anciennement jouait du vieux black métal avait décidé de moderniser leur son au lieu de rendre hommage à leur matériel d’antan en le jouant convenablement. On pourrait trouver cela admirable si ce n’était pas si mauvais… C’était gênant à regarder et entendre, mais heureusement leur performance boiteuse s’est terminée près de 30 minutes avant l’heure convenue, merci Satan! Des bandes cultes comme celui-ci devraient rester morts au lieu de ternir leur héritage (si je peux utiliser ce terme…) à jamais. Je ne suis pas si certain qu’ils méritaient l’honneur d’être une des têtes d’affiche secondaires du festival, mais je suppose que je peux me considérer chanceux d’avoir assisté à leur première performance?

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Mefisto2 - gary lane

    Le légendaire groupe britannique ANGEL WITCH fut le groupe final de cette édition du Wings of Metal et leur set, bien que court, fut magique et vraiment bon. Leur album éponyme (1980) reste un des albums les plus importants de la vague NWOBHM, bien que leurs autres albums n’aient pas reçu le même type d’éloge, mais leur retour avec «As Above, So Below» en 2012 fut de qualité. Leur performance d’environ une heure a ignoré «Screamin’ n’ Bleedin» et «Frontal Assault» pour se concentrer sur leurs premier et dernier albums. «Into the Dark», «Dead Sea Scrolls» et «Guillotine» furent les choix pour As Above et ils ont joués sept chansons d’«Angel Witch» ainsi que «Baphomet» issu d’un démo et l’instrumental «Dr. Phibes» du simple «Loser». Kevin Heybourne était en grande forme et ses musiciens l’ont bien entouré (incluant l’ancien bassiste du groupe Mourn, du doom traditionnel que j’aime beaucoup) Will Palmer.

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Angelwitch1

    Après SATAN (1re année) et HOLOCAUSTE (2e année), ce fut incroyable de voir une légende du NWOBHM dans une salle de spectacle intime comme les Katacombes.

    Burn the whiiiiiiiiiiiite witch!

    Ce fut une autre superbe édition du Wings of Metal malgré le manque de diversité (pas de doom ni de death metal!). Le festival demeure l’évènement le plus intéressant pour les fans de vrai métal à Montréal et pour l’espace d’une fin de semaine, c’est comme être transporté dans un de ces grands festivals européens. L’ambiance est décontractée, il a plein de musiciens qui boivent de la bière avec tout le monde. C’est simplement un bon moment. Merci Annick, t’est la meilleure!

    Top 3 meilleurs bands du festival:

    -Zemial
    -Christian Mistress
    -Amulet

    Les bands souhaités pour l’an prochain:
    -Slough Feg
    -Brocas Helm
    -Liege Lord
    -Visigoth
    -Magic Circle (un retour!)
    -Deceased
    -Crypt Sermon
    -Atlantean Kodex
    -Cromlech
    -Reino Ermitano
    -Lord Vicar

    Voici un graphique nerd démontrant l’évolution de l’origine des groupes jouant au festival à travers les trois éditions.

    womchart

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Bannière

    The third edition of Montreal’s best (in my own personal opinion) underground metal festival started on Thursday with a kickoff gig showcasing three excellent Canadian bands (Metalian, Occult Burial & Demontage) but since I’ve already seen all these bands, I decided to keep my energy for the two long evenings of the actual festival. Despite some of my reservations towards the fact that Wings of Metal should expand to a larger venue since the tickets are always selling out in a matter of hours, the Katacombes possess this awesome atmosphere and it’s the perfect place to meet a lot of great super metal people from all over Canada and the United States (cool to see John Gallo and Jean-Pierre Abboud!). The beer was flowing like a waterfall (man, metalheads sure drink a lot!) for this nice day of this warm Summer and I arrived early to catch the first band. Thanks to Wayne Archibald and Gary Lane for the pictures. – Antoine Richard

    DAY ONE
    BARROW WIGHT from Ottawa is a cool trio playing simple yet effective blackened heavy metal and it was by far their best set I’ve seen so far. They’re tighter than before and the addition of Jo (Iron Dogs, Zex, ex-Cauchemar…) on the drums gave them the necessary edge and skills to go forward. Led by Andrew, a charismatic manitoban, the trio’s main appeal is the fun Lord of the Rings theme. Without it they’d be a generic Venom inspired band but Andy‘s love for Tolkien is what makes them appealing to me. If it was about Satan, hell or whatever, I doubt I’d be interested. Songs like «Rock into Mordor», «Nine Horsemen» or the new one «No Sleep Till Gondor» (!!!!) are catchy, short numbers and like Mithril, they’re precious and unbreakable. You’ll always have a fun time with these boys and they’re getting better and better. I’m looking forward to their debut full length album named «Kings in Sauron’s Service» after the «Power from the East» EP released last year.

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Barrow Wight2

    THROAAT from Brooklyn were up next with their first wave of black metal influenced amalgam of thrash/death metal and it was pretty cool. The trio composed of Dino Destroyer (Natur’s curly flamboyant guitarist), Grave Rat on bass and Impurifier on drums and vocals (top notch pseudonyms, guys!) destroyed. They’re a bunch of nerds who instead of discovering Weezer in high school, they got into Venom, Bathory and that’s perfectly fine with me. The vocals were vicious and recalled the development of extreme metal. It’s always nice to see a drummer who also sings, this definitely takes a lot of stamina! I haven’t heard their studio work but they were enjoyable live and I can understand why Zemial brought them on tour with them, they have the same old school approach to the black arts as the Greek champions. It was cool to start the main gig of the festival with a one-two punch into vintage black metal territories.

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Throaat1

    AMULET was one of the bands I really wanted to see during Wings of Metal and they did more than deliver the goods, the goods were so great that it’s like if they were deep fried in duck fat and covered in bacon bits.The young British quintet played a super great set and managed to impress a lot of people in the audience (who was bigger than for the two openers). Their heavy metal is of course influenced by the great old sound of NWOBHM (New Wave of British Heavy Metal) but it feels fresh in its execution. Their short evil songs like «Evil Cathedral» or «Sacrifice» are extremely catchy and well written and while I liked their debut album entitled «The First» (the first of many, I hope?), their live energy was transcendent and convinced me that they’re the most promising English band of their generation. Their short singer was an impressive and energetic frontman, he’s not the best vocalist ever to play the style but his charisma is endearing. He’s more of a Kevin Heybourne than a Bruce Dickinson, soft speaking, melodic and super fucking catchy. Speaking of Iron Maiden, unlike them or Judas Priest, Amulet favored the more traditional lead guitar + rhythm guitar approach and it worked like a charm. Bonus points for the facial hair of all their members, mustaches are freaking cool, it’s so British and old school and I was seduced by their «metal is fun» aesthetics and music. It’s like if In Solitude decide to play faster and worship Angel Witch, Raven or Tank instead of Mercyful Fate. Come back to see your commonwealth friends any time, guys.

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Amulet2

    I was there at VULCAIN‘s first North American gig in 2010 at the same venue (alongside Midnight, Inepsy and the debut live performance of Cauchemar) so I knew what to expect from these French veterans. They’re called the French Motörhead and there’s no better description to offer than this one, it’s rough, greasy heavy rock & roll. The Puzio brothers (Vincent – bass and Daniel – guitar, vocals) destroyed with a strong setlist with classics like «Pile ou Face», «Vulcain», «Ebony» or my personal favorite «Blueberry Blues» and four of five tracks from their 2013 album «V8» like the political «Lâchez-nous». While I like them a lot, their music is a bit samey and their set shouldn’t quite exceed the 45 minutes mark and it did. Some songs like the cheesy newer selection «Call of Duty» inspired by the videogame of the same name weren’t as good as the material from the seminal «Rock’n’Roll Secours». Nevertheless, it was an immense pleasure to see them again and it’s always nice some crowd interactions in French from our cousins.

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Vulcain2

    ZEMIAL released one of the best albums of the last 10 years with «Nykta» in 2013 and I couldn’t wait to see how well the project of Archon Vorskaath (his parents call him Dimitrios) was on stage. I’ve been a fan for ages of this band and one of his other projects called Agatus and it was hard to believe that the Greek black metal legend finally crossed the Atlantic. Seeing this live was like seeing bands like Rotting Christ, Varathron or Septic Flesh at their peak (this was like 20 years ago) as Zemial is still highly pertinent, original and skilled. Their black metal is distinctive and there’s many different influences thrown in there. From tradtional heavy metal (there’s clean vocals), progressive rock, some folk touches (think of Melechesh’s approach, it’s all in the electric guitar riffs) and old school proto black metal. The band, like their tour buddies of Throaat, is a trio and Vorskaath handled both the drums and the vocals, he was marvelous on the instrument, especially during the atmopheric jazz break of «Into the Arms of Hades», a 10 minutes song and possibly my highlight of the whole festival. I’m pretty sure it was worth forty five minutes for the band to fix their gear. Their set was a varied affair with mostly numbers from «Nykta» like the aforementioned «Into the Arms of Hades» or the brutal might of the short attack of «Under Scythian Command» and the riffy epic of «Ancient Arcane Scrolls». The session live members were super talented as well. The leads of the guitarist were great and the bassist was wearing a phenomenal greek ceremonial robe to add to the band’s mystical occult energy. It was an ecstatic performance, in a perfect world, Zemial would play arenas. They made me travel to Ancient Greece for about an hour.

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Zemial2

    Even though Zemial were my personal headliners, the show wasn’t over yet. The legendary RAZOR came on stage at around midnight to deliver a special 30th anniversary set consisting solely of 1985 tracks (so «Executioner’s Song» and «Evil Invaders»). Their set started with «Evil Invader»’s instrumental opener «Nowhere Fast» and the musicians were in shape. I can’t quite say the same thing for vocalist Bob Reid who shows his age a little. He wasn’t loud enough and his piercing screams weren’t totally incisive. I had to leave after about 30 minutes to hit the metro and save some strength for the second day but I was lucky to see the crowd favorite «Evil Invaders». My friends told me that their set was like 75 minutes, this is pretty long for a speed/thrash band like them!

    11 septembre 15 - Wings of Metal III - Razor1

    It was great to see the Katacombes‘ crowd go totally insane during their gig, it was perhaps the best pit I’ve seen there since Archgoat’s presence at the Messe des Morts in 2012. Since I’m such a prude and shy person, I was able to see the action from the second floor and damn, being near the stage would had meant an «instant death» for anyone who never went to a metal gig before. Just like Mike Campagnolo‘s look, Razor are one of the definitions of «metal as hell» if you open your cult dictionnary.

    DAY TWO
    After a productive meeting with some friends of the big village of Quebec City at the Benelux microbrew (a place to try!), I didn’t want to miss the first band of the second day even if it was at 5:30, after a short contemplation of a BMX competition on St-Laurent, we entered the Katacombes for this final day of pure steel.

    DROID from Toronto are one of the best young bands in the country and their debut EP «Disconnected» on Hard and Heavy Records (cool newer label releasing awesome Canadian metal like Hrom, Spell or Gatekrashor) was released during this festival. The trio’s sound could be compared to Voivod meets Vektor and speed metal. It’s technical but not overly so and there’s a lot of impressive, atmospheric instrumental passages. Jacob‘s vocals have the required amount of venom in them and his guitar skills are top notch (needed when you’re the only one!); Michael‘s bass was also high in the mix and he demonstrated his tapping techniques. Just like Barrow Wight the night before, I’ve seen them progressed on stage, they’re getting smarter, more original and just plain better with age. A band to watch, that’s for sure.

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Droid2

    SAVAGE MASTER was up next and I wasn’t expecting much from the Kentucky band since I didn’t like their debut album «Mask of the Devil» released last year. I was also turned off by the Gimmick they decided to use. Their four musicians are dressed like hangmen similar to what The Mentors are doing and their singer, a woman is dressed as a BDSM mistress, high heels, tights, leather panties and a corset with chains and the likes on it. While I can understand this sort of Ghost-gimmick approach, music is sometimes relegated to the backburner and I think it’s the case. While there’s nothing inherently wrong with their heavy metal, it’s generic and the songwriting is a tad pedestrian. Stacey Peak‘s vocals are cool though, reminding me of Belgium’s Acid but I think that she’s not pushing the gimmick to its required peak, she doesn’t act like a mistress and isn’t quite as charismatic and energetic for a frontwoman disguised as such. Nonetheless, the crowd liked them, I’m just grumpy!

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Savage Master1

    I’ve been following CHRISTIAN MISTRESS since their debut album (the excellent «Agony & Opium») and I was happy to finally see them play in Montreal. They’re currently touring to support their third album «To Your Death» with High Spirits and Savage Master. The new album was officially released on September’s 18th but they were selling the silver vinyl edition that I decided not to buy in favor of buying more pizza and beer. Their singer, Christine Davis, is perhaps the most charismatic and beautiful singer I ever had the chance to see live (sorry, Blood Ceremony’s Alia O’Brien!) and compared to the previous frontwoman of Savage Master, she’s energetic and all over the stage. She’s not a very powerful singer or a symphonic diva but I really like her voice, it’s down to earth and has a sense of lovely urgency. The other members were also beastly on stage, especially their guitars who were trading cool solos and riffs for days. They played some strong numbers like «Desert Rose» and the title track from their debut album, «Haunted Hunted» and «Pentagram and Crucifix» from their sophomore album «Possession» or «Open Road» or «Neon» from the new one and their set had no weak moments. Christian Mistress plays heavy metal but their sound is extremely distinctive, there’s some sort of occult bluesy vibe going on. While we can link their sound to many scenes and influences, I feel that they have an original take on trad metal and their performance confirmed them as one of the best bands evolving in the actual US scene.

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Christianmistress1 - gary lane

    I took a pizza break after Christian Mistress and unfortunately missed half of VOLTAX‘s set. The first Latin American band to play the festival, this Mexican band plays pure heavy metal with some power and speed metal as well and they made a great first impression on the Montreal crowd. Armed with a singer named Jerry (haha!) who fucking rips it with his high pitched clean vocals, this dude has serious pipes (probably the best the Wings of Metal got this year), Voltax were an energetic band with a fiery stage attitude due to their flaming latin blood. One of the guitarist was barefeet and wearing these tight spandex pants, quite Maidenesque! I thought they were a bit generic in their 80s metal worship but their music is solid and well composed. It was fun to see a Mexican band though, that’s a pretty damn rare occasion. Bonus points for their skeletal puppet mascot and their exclusive tshirt with a cheesy French sentence on the back.

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Voltax2

    HIGH SPIRITS are always a blast live! I saw their first gig in the city last year when they opened for Kadavar alongside Cauchemar and it was awesome. I’m also a big fan of Chris Black‘s projects (he’s the sole studio member of High Spirits, he’s the mastermind of Dawnbriger and plays in other bands such as the excellent Aktor and Superchrist) and he never disappoints live. This time instead of only handling the vocals, he played the bass too but this doesn’t mean he wasn’t a dynamic frontman. There’s a good chemistry between him and his session dudes and they really have fun live. They played a good mix from their two full length albums (2011’s «Another Night» and 2014’s «You Are Here») with super catchy, singalong tracks like «Full Power», «Demons at the Door», «I Need to Know» or the lovely closer and signature track «High Spirits». I really like their heavy metal/hard rock approach, there’s an honest simplicity in the themes and its emotional drain is alluring to me. Compared to the darker and perhaps more intricate Dawnbringer, there’s a world of differences even if it’s still firmly rooted in the heavy metal genre. Perhaps not the cup of tea for everyone due to their melodic might but their cheesiness were a good fit for Angel Witch‘s headlining day. Bonus points for their white pants plus black tshirt uniform that they always use!

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Highspirits2

    MEFISTO is a cult 80s Swedish thrash/speed/black metal which released two demos in 1986 (since then reissued as part of a compilation) before falling into obscurity. They reformed last year and we were lucky that Wings of Metal managed to get them to play their first gig ever for this edition. Or were we lucky? Yeah… not at all. To put it bluntly, Mefisto is one of the worst bands I’ve ever seen. During High Spirits, the trio arrived at the venue with their gear and were followed by a camera crew who were following the band for their grand event… That’s a bit pretentious and diva-esque for a band that isn’t exactly Bathory! The guitarist/singer also looked like a member of an industrial/nu metal band with his top hat and his wifebeater showing how much time he spent in the gym. But this doesn’t matter that much, what’s important is the music and their sound can be described as a sort of groove metal relying on impromptu soloing. It was like a tired Lamb of God/Pantera cover band who used to play proto black metal but decided to modernize their songs instead of worshipping their past endeavours. I guess that’s admirable but it was frankly bad. It was awkward to see and hear but their set finished like thirty minutes before it was supposed to, thank you for that, dear Satan. Cult bands like this one should stay dead and don’t taint their legacy (if we can call it that) forever. I’m not quite sure they deserved the second headlining spot for this last day but I guess I can count myself lucky as I’ve seen their first gig ever?

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Mefisto1

    The legendary ANGEL WITCH were the final band of Wings of Metal and their set, while on the short side, was pretty damn good. Their self titled debut album remains one of the most important albums of the NWOBHM period. Their other albums didn’t reach the same level of quality though but their return with «As Above, So Below» in 2012 was a damn fine album. Their 1 hour set ignored «Screamin’ n’ Bleedin» and «Frontal Assault». «Into the Dark», «Dead Sea Scrolls» and «Guillotine» were the picks for their last album and they played seven songs from «Angel Witch» plus «Baphomet» from an early demo and the instrumental «Dr. Phibes» from the «Loser» single. Kevin Heybourne was in great shape and his musicians rocked hard with him including Mourn (a british trad doom that I love) ex bassist Will Palmer.

    12 septembre 15 - Wings of Metal III - Angelwitch2

    After SATAN (1st year) and HOLOCAUST (2nd year), it was incredible to see yet another NWOBHM legend in an intimate venue like the Katacombes and it was a great way to end this festival.

    Burn the whiiiiiiiiiiiiiite witch!

    It was another cool edition of Wings of Metal despite the lack of diversity compared to the two previous years (no doom or death metal!). The festival is still the most interesting thing to happen in Montréal for real metal fans and for the time of a weekend, it’s like going to one of those great European festivals.The atmosphere is chill, there’s many musicians drinking beer and hanging out with everyone else, it’s just a tremendous time. Thanks Annick, you’re the best.

    Top 3 performances of the festival:

    -Zemial
    -Christian Mistress
    -Amulet

    Wishlist for next year:

    -Slough Feg
    -Brocas Helm
    -Liege Lord
    -Visigoth
    -Magic Circle (a return!)
    -Deceased
    -Crypt Sermon
    -Atlantean Kodex
    -Cromlech
    -
    Reino Ermitano
    -Lord Vicar

    Here’s a nerdy graph I’ve made to illustrate the origins of the bands who played the festival throughout the years. We can definitely see that there’s more foreign bands for this 2015 edition.

    womchart

Leave a Reply





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.