• FanView: Maryland Deathfest 2014 – Dernier...

    Posted by Alain Perusse on June 1st, 2014

    Gars en poulet

     

    Après ma quatrième présence au Maryland DeathFest, je croyais avoir vu et entendu pas mal de choses en cette longue fin de semaine. Baltimore est évidemment loin d’être une ville banale et aussi la route pour s’y rendre. De plus, le fait d’être à un festival metal est déjà en soit quelque chose de peu commun, que ce soit celui de l’envergure du MDF ou le Wacken Open Air en Allemagne, le Hell fest en France ou le Metal Camp en Croatie, sans parler des deux croisières. Le MDF n’est certes pas le plus grand mais pour les États-Unis, après une douzième édition il apparaît sans doute comme celui le moins susceptible de se vider et de s’affadir. C’est pourquoi j’ai encore quelques images à rapporter de ces instants inoubliables.

    -Notre passage aux douanes n’a pas été sans histoire cette année. En 2011, nous avions été retardés quelque peu mais cette année, le sort a voulu que nous connaissions les joies de connaître le jeu “Bon cop – Bad cop” des agents du US Department of Homeland Security. Après avoir été intimés de nous stationner, nous avons eu à nous rendre dans un grand local glauque, ressemblant à une salle d’attente avec ses rangées de bancs fixes et son long comptoir en métal. Après nous avoir laissé poiroter un peu, trois agents en uniforme noir nous ont demandé de retirer ce que nous avions dans nos poches et portefeuilles, en nous posant des questions une après l’autre. Je crois avoir eu celui qui joue l’air bête, tandis qu’un autre semblait intéressé par le MDF. Ça fait drôle de se faire regarder comme un passeur de drogue, j’vous jure… Peu après nous avoir fait encore attendre avec l’agent “Bon cop” (ses collègue fouillaient nos bagages dans la voiture, nous avons enfin pu sacrer notre camp du local en ayant droit à de grands sourires chaleureux des Américains, satisfaits d’avoir rempli leur mandat. J’étais aussi soulagé qu’à la fin d’un passage chez le dentiste…

    -Si vous utilisez un GPS, assurez-vous de bien le programmer et surtout, de décocher la case “Routes sans péage”. Vous ne perdrez pas de temps dans des routes secondaires vous amenant dans l’État vers l’ouest ou pire, dans des chemins de terre reliant des villages aussi pittoresques qu’ils peuvent l’être à 23h30 après une soirée entière sur la route, sans trop savoir pourquoi on ne prend pas l’Interstate 87 comme d’habitude…

    -Si jamais vous allez au MDF l’an prochain, je vous conseille l’hôtel Home 2, situé sur la rue Pleasant, au centre du secteur touristique. Il n’y a peut être pas de piscine mais c’est vraiment proche du site extérieur et des bars de spectacles. D’ailleurs, Luc nous a fait remarqué que le groupe Candlemass et sa suite logeaient au même hôtel que nous.

    -Cette année, outre le célèbre gars déguisé en poulet jaune que nous avons l’habitude de voir à chaque édition, il y avait également quelques autres “mascottes”: un gars déguisé en vache, un autre avec une tête de cheval (la plupart du temps vu à faire du body surfing et à se faire attendre par les gars de la sécurité à l’avant de la scène), un autre encore en pot de moutarde, un type qui s’est promené sans autre chose que son Speedo aux couleurs de l’album “Symbolic” de Death et en espadrilles toute la fin de semaine, sans oublier la tendance de nombreux spectateurs à porter les chaussettes les plus hideuses disponibles sur le marché.

    -Plus tard lors du dernier soir, après le spectacle de Gorguts, je suis allé serrer la main à Luc Lemay au comptoir de la merch de son groupe. Le petit étonnement dans son regard lorsqu’il m’a entendu lui parler en français pour le féliciter de sa prestation! On a été quand même au moins une vingtaine de Québécois à s’être déplacés à Baltimore cette année, à vue de nez.

    -C’est bien bon l’odeur de la viande sur le barbecue sur le site mais à un moment donné, j’ai décidé de ne manger que du végé pour le reste de la fin de semaine. À mon avis, c’est pas mal plus prudent si on veut éviter les désagréments gastriques occasionnés avec la bière IPA amplement vendue sur place…

    -J’en ai vu de tous les genres comme musiciens sur scène mais la palme du gars avec la plus belle face de bandit faisant partie d’un groupe va au chanteur-bassiste de Diocletian. Il devrait se présenter au casting de la prochaine série de type “Prison Break“, il serait parfait pour le rôle principal…

    -Une jeune femme m’a demandé pour me prendre en photo car je portais un t-shirt du groupe Eastern Front, relativement peu connu en dehors de la Grande-Bretagne et l’Europe. Elle connaissait un des membres du groupe et elle était très surprise de voir quelqu’un qui connait leur musique.-Nous sommes revenus le lundi après dix heures de route, mon record pour le plus court trajet entre Baltimore et Montréal. Ça m’a pris quand même deux jours à m’en remettre et j’ai trouvé le tour d’aller à la finale du Wacken Metal Battle Canada, version Québec pour acclamer Hidden Pride, malgré la fatigue et les oreilles encore bourdonnantes…

     

    APMDF2014

     

    Chaussettes

2 Responses to “FanView: Maryland Deathfest 2014 – Dernier rapport”

  1. Alain Perusse says:

    Je voulais ajouter: la remarque des chaussettes hideuses a été faite par Patricia Lacoste, lorsque je l’ai rencontré au MDF.

Leave a Reply





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.