576788_228920857214514_1559419256_n[2]

 

Formé en 1986 sous le nom Schizophrenic Muff Divers, ils changent rapidement à Groovy Aardvark et deviennent avec GrimSkunk, les porte-étendards de la 2ème vague punk québécoise. Connus au début grâce aux démos qu’ils sortaient sur cassette (donc j’ai encore les exemplaires de One Fine Day de 1987 et Promo démo 1989 dans ma discographie, oh yeah!) et de nombreux spectacles, ils finissent par se commettre avec “Eater’s digest” en 1994 sur lequel ils reprennent la pièce  “Covert action” de leur démo de 1987 et “Ants have no chance” du démo de 1989 dont voici l’interprétation “live”. Appréciez la complexité de la composition qui je vous le rappelle n’avait pas ou peu d’équivalent à l’époque.

 

 

Leur album suivant, “Vacuum” en 1996, devait leur permettre de percer les stations radiophoniques avec “Dérangeant” et la reprise du “Petit Bonheur” de Félix Leclerc avec Marc Vaillancourt de BARF au vocal. C’est le début de l’association avec MPV/Karma Records et ils apparaîtront également sur l’album thématique “Noël dans la rue ” de cette étiquette reprenant le cantique de Noël “Carol of the Bells” et sur quelques compilations du festival Polliwog.

 

 

 

Ils sortiront par la suite 2 autres albums dont “Exit stage dive” en 1999, un album “live” dont le titre suscita des rumeurs de séparation dans la communauté alternative québécoise surtout que leur album suivant en 2000, “Fast times at Longueuil High” constituait une compilation revampée de leur démos sortis entre 1986 et 1991. La sortie de Masothérapie en 2002 devait ranimer l’espoir parmi la horde de fans que le groupe s’était forgé au cours de leur carrière. Malheureusement, diverses raisons ont mené à la disparition du groupe en 2005, année de la sortie de l’album qui retracent leur carrière, “Sévices rendus” tout en proposant certaines pièces jamais endisquées.

Au cours de leur carrière, ils ont eu 4 nominations au Gala de l’ADISQ ce qui est une très belle réussite considérant le peu de publicité que la scène locale alternative indépendante reçoit de la part de l’industrie. Il sont aussi eu 4 nominations aux MiMi’s, le Montréal Independant Music Industry Awards (remplacé en 2006 par le GAMIQ).

2012 a vu un retour surprise du groupe aux Francopholies de Montréal et c’est avec plaisir que nous constatons leur présence dans le line up du Amnesia Petite-Nation Rockfest 2013.

See Ya in the pit

Lex