Afin de vous permettre de voir rapidement les derniers trucs que nous recevons et peut-être vous faire découvrir de nouveaux groupes, je vous présente «Dans la fosse aux promos» qui regroupera quelques vidéos et albums choisis parmi toutes les promotions qui aboutissent et s’entassent dans notre boîte de courriel. Vous pouvez consulter toutes les parutions précédentes de ma chronique en cliquant ce lien.

 

À la mitrailllette

On débute avec la pièce hypnotique «Les Paradis Artificiels» tirée de l’abum «Noeth Ac Anoeth» à paraître le 4 décembre via New Heavy Sounds du groupe gallois de doom metal, MAMMOTH WEED WIZARD BASTARD.

 

Tout aussi hypnotique mais pour une toute autre raison, voici la vidéo pour la pièce «With All My Love» du groupe suisse de symphonic metal ELFERYA, tirée de l’album «Eden’s Fall» paru en septembre de façon indépendante.

 

Après le symphonique, le groupe de pagan metal FOREFATHER propose des chœurs épiques dans la pièce titre de son album «The Fighting Man» paru en 2000 et qui a fait l’objet d’une reparution en octobre via Heidens Hart Productions.

 

On passe du côté thrash de la FORCE avec le groupe portugais TERROR EMPIRE et la pièce «The Route Of The Damned» tirée de leur première parution, l’album «The Empire Strikes Black» paru via Nordavind Records en février.

 

Préparez-vous à thrasher maintenant avec le groupe de la région de Montréal REANIMATOR et sa nouvelle vidéo pour «Rush For The Mosh» tirée de leur EP «Horns Up» paru en juin de façon indépendante.

 

Toujours plaisant d’écouter le groupe du Québec/Ontario FUCK THE FACTS et je vous présente la vidéo pour la pièce «Solitude» tirée de «Desire Will Rot» paru via son label underground Noise Salvation en août .

 

Je vous reviens avec une lyric video du groupe de l’Alberta, LEAVE THE LIVING pour la pièce «Manifesto» (album «Pacifist», mai 2015) qui utilise les images du film d’horreur italien, «Nightmare Castle» (1965).

 

Tant qu’à être dans le footage de vieux film, le groupe stoner/psychedelic rock, SPACE MIRRORS a utilisé les images du film culte, «Plan 9 From Outer Space» (1959) pour illustrer la pièce «West Of Arkham» (avec Nik Turner au saxophone) tirée de leur nouvel album «Cosmic Horror III: Stella Polaris».

 

Je poursuis dans le stoner avec le groupe FUNERAL HORSE et la pièce «There Shall Be Vultures» tirée de «Divinity for the Wicked» paru via Artificial Head Records.

 

Maintenant la parodie passe à un autre niveau avec la vidéo du groupe de noise FASHION WEEK pour la pièce «Heroin Chic» tirée de l’album «Prêt-à-Porter» paru via Solar Flare Records.

 

Il me semble que ça fait longtemps que je ne vous ai pas trouvé de metalcore alors je me reprends avec le groupe norvégien ARKENTYPE et la pièce pour «Ashes And Dirt» parue sur son premier album complet,  Disorientated» via Crime Records.

 

On continue dans les breakdowns mais dans une musique un peu plus technique avec les techmétalleux de Windsor, ON., THE APEX et la vidéo pour «If Detroit River Could Speak» tirée de leur album éponyme paru en février de façon indépendante. Ils sont en tournée dans notre coin avec Erimha et Killitorous entre le 26 novembre et le 2 décembre (Ottawa, Montréal, Drummondville, Sherbrooke et Québec).

«If Detroit River Could Speak» is about our local area (Windsor/Detroit) and how our economy has declined. It touches upon how this area was rich with automobile manufacturing and the streets were “paved with gold” before the decline. It’s a feeling as if the story is being told by Detroit River, which divides these “2 cities of rot”.” comments drummer Tyson Taylor.

 

Attention parce que là arrive le grindcore du groupe polonais ANTIGAMA avec la pièce «Used To» tirée de son album «The Insolent» paru via Selfmadegod Records en mai. J’aime particulièrement le côté progressif de leur musique.