Comme dans toutes les sphères d’actions dans lesquelles évolue l’humanité, la sorcellerie est un sujet qui fleurit dans tous les folklores de la planète. Que l’on soit originaire d’Europe ou d’Afrique, le sujet demeure un véritable tabou fortement craint pour tous ceux qui ont eut des rencontres avec ce type de phénomène. Et comme tous les cimetières de la planète, mon cimetière en contient quelques-unes. Toutefois, l’expérience que l’une d’entre elles me fit expérimenter une fois, me rend fort perplexe quand à la crédibilité de ce genre de pratique étrange. Les diverses expériences auxquelles je fus exposé m’ont fait prendre conscience de la réalité qu’imposent certaines de ces pratiques.

Pour vous donnez un exemple radical de ce que j’essaie de vous faire part, l’an dernier j’ai fait la rencontre d’une vieille sorcière originaire de la ville de Omsk en Russie. Cette dernière se nommait Baba Yaga et vivait au Canada depuis maintenant dix ans. Nos premières rencontres furent très courtoises jusqu’au moment où elle me proposa de faire une expérience hors normes sous la supervision de sa personne. Étant une spécialiste de magie macabre, elle se disait être Suprême dans les Ténèbres.

 

Dark Supremacy – Death Metal / Montréal

Lien:
http://www.metal-archives.com/bands/Dark_Supremacy/50224

Membre du Groupe: Jean-François Pigeon – Basse / Eric Vadeboncoeur – Drum & back vocal / Patrick Blais – Guitares lead & acoustique  / Jean-François Girard – Guitare rythme / Mark Di Cesare – Vocal

Groupe Death Metal de Montréal sans compagnie de disque. On a pu revoir Jean-François Girard au sein de la formation “Aphasia”. On sait qu’ils étaient actifs en 1994, mais le reste de leur histoire demeure nébuleuse.

Discographie:
1994 – Escape From Reality (Demo)

Vidéo:
Il n’existe malheureusement aucune information disponible à ce sujet.

 

Pour me prouver sa domination des forces ténébreuses, elle me convainquit de tenter une expérience proche de la mort (Near Death Experience/ N.D.E.) afin de prendre contact avec une entité capable de faire ressortir de ma personnalité une force occulte capable de m’aider dans l’entretien du cimetière pour lequel je travaille depuis un bon moment déjà. Par contre, il y avait un hic à cette pratique puisqu’il fallait que je m’expose à la mort pour en faire l’expérience. Baba Yaga m’enseigna la façon de procéder pour établir le contact avec l’autre-monde.

Nous étions maintenant à la demeure de Baba Yaga, où se trouvait une panoplies d’objet cérémoniels et rituels digne de tout pratiquant de la sorcellerie, passant de la dague rituelle à la marmite de la sorcière jusqu’au livre de formules et autres bouquins tournant autour du même sujet: la pratique de la sorcellerie. Je demeurais assis dans la cuisine alors qu’elle préparait une concoction à base de plantes rares qu’elle avait l’habitude de soigneusement cueillir à diverses périodes de l’année. Profondément versée dans ce type de pratique, Baba semblait avoir fait cette potion des centaines de fois puisqu’elle récitait les formules avec une telle aisance que l’on pouvait rapidement constater qu’elle avait l’habitude de ce type de sortilège. Puis, elle versa un peu du liquide se trouvant dans la marmite dans une fiole et cessa la récitation de sa formule. Après une petite pause de quelques secondes, elle se retourna avec un grand sourire au visage et me demanda avec une certain degré de sarcasme dans la voix.

Te sens-tu prêt pour le grand voyage?

Si vous dites que cela est bénéfique à mon travail, pourquoi ne pas tenter le tout sans tarder!

Ma voix avait un ton de réjouissance malsaine. Sans plus attendre, elle avança le bras gauche en ma direction tout en me présentant la fiole contenant le produit. Voyant qu’elle me l’offrait, je saisit la fiole et l’avalai d’une simple gorgée. Suite à cela, je sentis un genre d’engourdissement m’envahir progressivement. Baba se pencha vers moi et me dit à l’oreille que j’allais me rendre au “Portail du Désastre” pour y faire la rencontre d’un être de lumière. Puis, je sentis le sommeil m’accaparer brusquement au point de me faire progressivement perdre conscience.

 

Disaster’s Gates – Melodic Death Metal / Varennes – Longueuil

Liens:
https://myspace.com/disastersgates
http://www.metal-archives.com/bands/Disaster’s_Gates/3540264130
https://www.facebook.com/DisastersGates

Membre du Groupe: Philippe Lamarche – Basse / Philippe Goulet – Batterie / Dave Pellerin – Guitare / Fannie Martin – Keyboards / Stephan Provost – Vocal & Guitare

Formé en 2006, le groupe Death Metal Mélodique Disaster’s Gates travaille sur du matériel en vue de sortir un premier effort en 2008. Ils partagent la scène avec des groupes tels que: Les Bâtards du Nord/ Sade Slavey/ Under Aspect/ Hardcorps/ Norther/ Talamyus/ Nefastus Dies/ Krisiun/ Cryptik Howling/ Under The Grave/ Incarnia/ Karkaos/ Unleash The Archers/ Nightmare After Dawn/ Kataklysm/ Unfallen/ Eternal Judgment/ Tribunal/ Beheading Of A King/ Execute The Sinner/ My Fatality/ Arapacis/ Sanguine Glacialis/ Arkona et plusieurs autres. En 2010, Disaster’s Gates lance son album “Beyond the Gates” et fait quelques shows pour finalement disparaître début 2013. Mais avant de quitter la scène, le groupe a sorti un “single” intitulé “Somber Maze”. Ils ont laissé derrière eux, un style bien ficelé qui leur allait parfaitement.

Discographie:
2008 – Demo ’08 (Demo)
2010 – Beyond The Gates (Album)
2012 – Somber Maze (Single)

Vidéo:
Disaster’s Gates – For His Pride

 

Alors que je perdais le sens de la réalité, Baba saisit sa dague rituelle et rapidement me fit des entailles dans les veines du bras gauche. Avec mon dernier soupir, je vis le sang jaillir de mes veines alors que je perdais conscience. Tout s’arrêta. Puis, mes yeux s’ouvrirent à nouveau comme si le temps venait de s’arrêter, en m’offrant une vision tout à fait différente de celle que j’avais observée avant de perdre contact avec la réalité.

Observant les alentours, je me rendis compte de l’omniprésence de flammes autour de ma personne. Baba m’avait envoyé vers un autre monde. Un monde contenant une version infernale de la réalité humaine et qui pouvait provoquer une crainte capable de causer la mort chez quiconque n’y était pas préparée. Toutefois, comme j’ai l’habitude des lieux macabres, je m’y sentais parfaitement à l’aise. Regardant autour, j’analysais la scène infernale alors qu’il ne semblait n’y avoir aucune forme de vie dans les parages.

L’ambiance contenait un ton de désespoir dans son essence, ce qui n’inspirait rien de bon à prévoir. Pour s’additionner à cela, une odeur de putréfaction émanait du sol comme si des milliards d’humains brûlaient sous mes pieds. Laquelle se mêlait à une odeur de merde. Pendant que je scrutais du regard au loin, espérant trouver quelque chose capable de me rapporter chez moi. Je ne savais pas réellement ce que Baba désirait me faire voir en m’envoyant dans ce lieu impur mais je sentais que j’allais le savoir très bientôt. C’est à ce moment que les paroles d’une voix profonde s’adressa à moi.

IMPUDENT ! COMMENT OSES-TU VENIR ME DÉRANGER DANS MON SOMBRE DOMAINE? S’écria une puissante voix caverneuse

Sur ces paroles, je vis s’élever dans l’air une gigantissime silhouette cornue dont la réaction avait provoqué une petite avalanche de débris qui engendra un assourdissant tintamarre. Sans le vouloir, je venais d’éveiller un géant d’environ dix pieds de haut qui ne semblait guère enjoué de ce réveil matinal. De sa hauteur, je vis ses énormes yeux se poser sur moi. L’immensité de l’être laissait tomber un ombrage sur ma personne ne me laissant que très peu de place pour bouger ou esquiver les coups. Brandissant une massue au-dessus de ses épaules, le géant s’élança en ma direction ne me donnant d’autres choix que de bondir vers la gauche. Esquivant le coup de justesse, je me relevai immédiatement. La rage aveugle lisible dans le visage de ce gigantosaure ne laissait guère de place pour le dialogue. Connaissant la loi du potentiel de l’homme dans le monde des rêves, je sortis ma dague rituelle qui me servait également de couteau en cas de besoin et je m’élançai en direction du géant. Malgré sa grandeur, le géant demeurait très lent dans sa démarche à mesure qu’il tentait de frapper sur le puceron que j’incarnais aux yeux de cette créature légendaire. Le temps que je me rende à lui, ce dernier s’était élancé de sa massue à nouveau avec la ferme intention de me détruire d’un seul coup. Esquivant le coup une deuxième fois, je percai le flanc du gigantesque prédateur en passant à côté de sa puissante stature.

Soudain, la créature s’arrêta pour reprendre son souffle. Le torse du monstre se gonflait et dégonflait au fur et à mesure qu’il inspirait et expirait. Je devais m’attendre au pire puisque le géant venait tout juste de prendre compte que du sang s’échappait de son côté droit.

Pourquoi m’attaques-tu géant?

Parce que tu es entré en ce monde sans invitation et que par conséquent, il est de mon devoir de te retourner là d’où tu viens. Me répondit mon homologue diabolique.

Le regard sanguinaire de l’affreux ne diminuait aucunement en intensité. Ce fait me laissait comprendre que j’avais encore du pain sur la planche si je voulais me sortir de cette situation merdique. Le personnage mythique me dévisageait alors qu’un filament de bave s’écoulait du coin gauche de sa lèvre.

Tu ne sais donc pas qui je suis réellement? – Demanda t’il avec surprise. Je suis Cerbère, le Gardien des Enfers et il est de mon devoir de faire en sorte que quiconque traverse la porte pour venir vers notre monde ne retourne plus vers l’autre versant du portail interdimensionnel.

Sur ces mots, le géant s’élança à nouveau de sa puissante massue et dirigea son coup en ma direction. Il me fallu de peu pour éviter le coup qui produisit un retentissant vacarme autour de moi.  Puis, le gardien cessa de bouger et son humeur sembla changer drastiquement. Affichant un rictus sur son visage, un éclat de lumière malicieuse scintilla au coin de son oeil. Les ténèbres envahissaient les lieux et on ne voyait pas beaucoup devant nous. Le géant se retourna et marcha quelques pas devant lui, s’éloignant de ma personne du même fait. Ce qui me sembla plutôt louche puisque quelques minutes avant, cette créature tentait de me détruire d’un coup de massue.

C’est alors que j’entendis un hurlement animal ressemblant à celui du chien mais avec une tonalité plus enragée. Regardant autour de moi, je ne voyais aucun animal de type canin dans les environs. C’est à ce moment que je vis une immense silhouette avancée progressivement en ma direction. Avec des yeux brillants et un grognement constant, je vis un immense chien se mouvoir dans les reflets lumineux qui traversaient l’épaisse noirceur qui prédominait dans ce lieu macabre. Ce moment me figea et me donna l’impression de sentir l’odeur âcre du sang séché. Marchant quelque pas, je sentis quelque chose de moelleux sous mes pieds. Sortant un briquet de ma poche de pantalon, j’allumai la flamme pour voir des tas d’excréments au sol qui couvraient totalement l’espace comme un plancher.

À cet instant, deux énormes yeux rougeâtres s’illuminèrent dans les ténèbres et semblèrent m’observer de leur sombre position lointaine. Le grognement de l’animal toujours présent semblait éternel auditivement. Le mystère planait complètement alors que je cherchais la possibilité de trouver une issue pour me sortir de ce pétrin. Un second hurlement retentit. Cette fois, il semblait beaucoup plus rapproché. Puis les deux faisceaux lumineux disparurent de l’horizon. Un bruit de pas de course retentit avec un genre de soupir impulsif. Puis, je vis deux grosses lumières rouges s’ouvrir soudainement. Un énorme chien à trois têtes se trouvait devant moi. Je vous garantis qu’une telle rencontre peut produire la plus grande des frayeurs chez quiconque en fait l’expérience . La respiration accentuée de la bête semblait surréelle de par la dimension extrême de l’animal devant moi.

CERBÈRE! Sécria une voix puissante.

L’animal tourna la tête et je fis de même. Se trouvait au loin, la silhouette de ce qui semblait être un homme. Cerbère me jetta un regard dressé d’une levée de la lèvre question de montrer ses crocs immenses. Puis le chien alla rejoindre l’homme en question. J’étais demeuré là, à attendre que quelque chose se produise sans avoir l’espoir de me sortir de cette situation diabolique. Je regardai au loin en vue de repérer le mystérieux inconnu qui semblait avoir disparu. Qui pouvait bien être cet homme au son de voix intense? Voila une question qui me hanta profondément sur le moment. Toutefois, ça n’expliquait pas la soudaine disparition de l’étranger. Marchant en direction d’un point de lumière, je sentais une présence occulte autour de moi.

Un flash de lumière étincelant se manifesta soudainement, m’aveuglant du même coup. Débalancé par l’éclat lumineux, je tentai de ne pas perdre l’équilibre au moment où l’effet de surprise me fit tressaillir. Reprenant rapidement mes esprits, je vis qu’un homme d’une taille d’environs 7 pieds se tenait près de ma personne. Un silence inquiétant régnait dans cet endroit machiavélique alors que je cherchais toujours un point de sortie. Toutefois je ne voyais aucune possibilité pour moi de sortir de cette situation. Et surtout maintenant que l’hôte était présent à proximité tout en conservant un silence profond. Tel un faisceau lumineux pointant vers un comédien d’une pièce de théâtre, je vis l’homme à côté du chien à trois têtes qui le flattait nonchalamment. Ce dernier me regardait comme si j’étais un sujet de laboratoire pour lui. L’instant se figea dans le temps, tel un glaçon qui se forme lorsqu’une goutte d’eau se cristallise dans la glace.

Alors, c’est toi que Baba a envoyé pour établir la communication avec ceux de l’ombre? Demanda l’entité en laissant s’échapper un petit rire de sarcasme.

Je ne savais pas trop quoi dire à cette réplique puisque Baba ne m’avait pas donné d’indication à l’effet que je devais rencontrer quelqu’un dans ce monde paralèlle.

Je ne suis pas très certain de comprendre ce à quoi vous faites référence monsieur.

Dans un geste trop rapide, l’homme se déplaça à une vitesse impossible pour un être humain et avança à deux pouces de mon visage. Son haleine sentait la putréfaction de cadavre.

Pourquoi Baba aurait-elle voulu que je vienne à votre rencontre?

Parce que tu es l’un des nôtre, voyons! Répondit l’homme. Pourquoi donc crois-tu que tu puisses entrer ici sans avoir été déchiqueté par Cerbère? Aurais-tu oublié qu’il est plusieurs fois centenaire et que c’est son travail que de surveiller les portes infernales menant vers ton monde? Dit-il en prenant une pause. La seule chose qui ne va pas, c’est ton odeur… En fait, tu sens un peu trop l’humain.

Des questions qui me laissaient à réfléchir puisque je suis toujours à faire des découvertes en ce qui a trait à mes origines ancestrales. Toutefois, le fait de faire la rencontre de cet être infernal m’imposait à me remettre en question.

Tu dois prendre note que tu es ici pour une seule raison mais il semble que tu ne sois pas encore suffisament prêt pour prendre ta position dans notre royaume. Parce que tout comme nous, tu es une divinité de l’ombre.

 

DIVINITY – MELO BLACK METAL / SAGUENAY, QUÉBEC

Lien:
http://www.metal-archives.com/bands/Divinity/14967

Membres du Groupe: Garesia / Alain Duchesne – Batterie / Michael Chalifour / Hypnahz / Eyebesorath / Nefaïst / Thornz / hadezum

Voilà le parfait exemple d’un groupe totalement “underground” parce qu’on peut se souvenir d’eux sans toutefois trouver des traces de leurs passages ou encore connaitre tous les membres de la formation. Né au Saguenay, plus précisément à Jonquière, la formation Divinity avait changé son nom pour Divinité en raison de la confusion qui régnait vu l’existence d’un groupe du même nom à Calgary. Signé par Galy Records, le groupe s’adonnait à un style Black Metal Mélodique et les sujets tournaient autour de la mythologie grecque. Le groupe a vu le jour en 1997 et s’est dissout en 2006, soit après neuf ans d’existence.

Discographie:
1999 – Gods of Darkness (Album)
2003 – Les Fleurs du  Mal (Album)

Vidéo:
Divinity – Archives Photos du Groupe + la pièce “Hellébore Noir – Les Oréades” paru sur “Les Fleurs du Mal”.

 

Je ne sais pas ce qu’ont les êtres à voir des divinités partout où il y a de la vie mais de me faire dire que je suis un dieu me fait surtout rire grandement. Toutefois, j’avais lu de nombreux livres racontant diverses aventures aux Enfers et très peu en revenait parfaitement, sans avoir subit divers changements au niveau de la personnalité. Même si Baba gardait un oeil sur mon corps, je savais que je devais prendre garde à ma forme astrale de peur de ne pas revenir de l’autre versant du voile de la réalité humaine. Mais l’homme ne semblait guère me vouloir du mal même s’il paraissait s’intéresser étrangement à ma personne.

Pourquoi m’observez-vous de la sorte? Que je lui demandai sans qu’il ne bronche à l’exception de sa façon bizarre de me regarder comme le ferait un aigle avec un cou tremblotant.

Tu es un spécimen étrange, le sais-tu? Tu ne réagis pas aux chaleurs infernales comme le ferait un simple humain… Pourquoi crois-tu que cela ne t’affecte pas? Qu’il demanda en soutenant son regard dans le mien.

Je sais que je ne donne pas ma place en fait d’étrangeté mais en bout de ligne, nous avons tous un petit quelque chose de spécial qui nous caractérise tous, vous savez?

Et bien tu devrais mieux te renseigner sur tes véritables origines, tu pourrais y découvrir des tas de trucs intéressants.

Puis, sans prévenir une lueur apparut de nulle part et une main m’extirpa de ma position aux Enfers pour me ramener à la réalité. Devant moi se trouvait Baba qui semblait épouvanté par un je ne sais quoi qui la troublait…

Daimon Hellstorm

rest-in-peace-quotes-for-friends1[1]