• Discussions Métal – 2e Edition

    Posted by Dave Rouleau on October 14th, 2012

     

    Voici la 2e édition de “Discussions Métal“, une table ronde d’intervenants de la scène métal du Québec qui répondent par écrit à deux questions que j’ai préparé.  Ensuite, on vous invite à débattre des réponses dans la section commentaire ci-dessous. La première édition de cette table ronde est disponible ici.

    Les intervenants cette fois-ci:

    Geneviève Landry – Radio X2

    Sébastien Houde – Boulevard Brutal

    Steve Burns – Mythosis

    Dave Rouleau – Ondes Chocs

     

    Voici les deux questions pour cette édition:

     

    Question 1:

    - En ce qui concerne la scène métal, quel est votre opinion sur l’avenir du EP ou LP?  Est-ce que un ou l’autre va ou devrait disparaître et pourquoi?

     

    Question 2:

    - Est-ce qu’il y a trop de shows ou festivals métal au Québec? Bien que c’est bon pour les bands, est-ce que les fans sont capables de suivre sur le côté financier et/ou temps disponible?

     

     

    Geneviève Landry

     

    Réponse 1:  Je crie que le LP va disparaître ou être de moins en moins populaire. Si j’avais un band, j’aimerais mieux sortir un EP au 4 mois avec toujours plus de nouveau matériel, qui représente l’évolution du band en temps presque réel que d’attendre longtemps avant de sortir un LP, vu que ca prend au moins 10 tounes la dessus genre. Tu sors des EPs de 3- 4 tounes, régulièrement, pis tes fans ont toujours de quoi a se mettre sous la dent. Qui sait, ça peut même devenir de collection ces trucs là.

     

    Réponse 2:  Y’a un boom dans la ville de Québec en ce moment pour des shows de tous les styles. Perso, je trouve qu’il y a beaucoup de bands de la scène locale qui sont surexposés du a tous les shows disponible ou ça prend une première partie qui coûtera pas trop cher… Je m’écarte, revenons à nos moutons. Avec des shows accessibles à 5, 10, 20$, le monde ne veulent plus payer plus cher pour des plus gros shows. On a vu la preuve avec l’annulation du show de Fear Factory cet été. Et aussi, en ce moment avec Hellyeah qui s’en vient en ville, y’a un grosse machine de promo en arrière pour que les gens déboursent plus de 30 $ pour un show. Ici, je dirais trop c’est comme pas assez. Les gens ont des choix déchirants a faire avec l’offre et oui, le budget l’emporte souvent. Je le vois avec mon métier. Y’aura jamais trop de shows pour ma part, mais, c’est pas tout le monde qui passent leur vie dans des shows comme moi!

     

    Sébastien Houde

     

    Réponse 1:  Le LP ne disparaitra pas mais je pense que le format EP est avantageux pour plusieurs raisons. Surtout qu’il faut admettre qu’un format longue durée n’est pas nécessairement gage de qualité. Dans bien des cas, nous pourrions enlever 3, 4 et même 5 tounes à un album sans trop souffrir. De plus, nous consommons l’information à une vitesse effarante aujourd’hui. Souvent à petites doses. Le EP est stratégique dans le sens où le groupe peut revenir dans l’actualité plus souvent avec une nouvelle création et surtout, garder l’intérêt des fans pour la sortie du prochain enregistrement. Je pense à DOWN par exemple. Ils viennent de sortir Down IV Part 1 – The Purple EP et déjà, nous savons que plusieurs autres suivront. C’est très intéressant! Cependant, il serait faux de dire que le format EP serait bénéfique pour tous. Il existe encore des groupes capables de faire vivre une expérience à l’auditeur avec un LP.

     

    Réponse 2:  Je me rappelle d’un débat similaire avec les humoristes. Plusieurs personnes se demandaient s’il y en avait trop au Québec. Un faux débat évidemment. Je pense que l’offre multiple est la preuve que la scène est florissante et diversifiée. Les fans doivent faire des choix, c’est certain. Les promoteurs et les groupes doivent s’assurer de faire une bonne promotion et de livrer un spectacle de qualité. C’est parfois décevant de voir le nombre de personnes dans certaines soirée mais c’est une réalité qui existe depuis toujours je crois. Si tu veux produire un petit show un mardi soir et qu’il y en avait un gros le samedi précédent et un autre le vendredi suivant, ça se peut qu’il y ait seulement 25 personnes dans la salle. Ce n’est pas sorcier comme équation. Pour ce qui est du côté financier, c’est sûr que les gens grattent leurs cennes mais en même temps, il n’achètent plus d’albums non plus! Donc si c’est leur principale raison, alors ça va mal en crisse! Il faut alors se poser la question suivante : combien de spectacles ou festivals propose un contenu pertinent?

     

    Steve Burns

     

    Réponse 1:  La raison du gain de popularité du ”EP” est bien simple.

    Du coté de l’artiste: Le temps de composition et de préparation est moindre. (Dans certain cas ou le groupe produit le tout…. le cout est aussi moins élevé).

    Du coté du Label: (Ou dans certain cas, encore l’artiste): Coût du studio moins élevé, plus de produits dérivés à vendre ainsi que des chansons à vendre sans attendre un LP (Mettons au 3 ans) et le band est plus souvent en tournée.

    Du Coté du Public: avoir quelques chose à se mettre sous la dent de notre artiste favori!!!!

    D’un autre coté le ”LP” n’est pas prêt de disparaître, car selon moi c’est une plus grande source de revenu que le ‘EP’.  Nous vivons dans une ère ”Fast Food” et c’est aussi valide pour la musique. Les fans veulent tout, tout de suite.

     

    Réponse 2:  Est-ce qu’il y a trop de shows ou festivals métal au Québec? Bien que c’est bon pour les bands, est-ce que les fans sont capables de suivre sur le côté financier et/ou temps disponible?

    Selon moi, le problème vient malheureusement et directement des groupes. Beaucoup de groupes sont maintenant prêts à, disons-le sans retenue, se prostituer pour faire des shows (Pay To Play). Quand un groupe est prêt a faire des shows gratuits, le groupe peut se produire aussi souvent que 5 fois dans une période de 2 Mois dans un rayon de 75km. De plus si un promoteur de spectacles peut faire des shows sans payer un seul sous a ses groupes, c’est sûr qu’il va en faire plusieurs.

    C’est une triste vérité que beaucoup de groupes exerçent. Ce qui en vient au point que, oui, il y a beaucoup trop de shows et trop souvent avec les mêmes groupes.

     

    Dave Rouleau

     

    Réponse 1:  Je ne crois pas qu’un des deux formats (LP ou EP) va disparaître, mais je prône depuis longtemps que les bands métal (en particulier…) prennent de plus en plus la voie des EPs.  Ça aide à garder les fans aux aguets avec du nouveau matériel plus fréquent, car les coûts seraient moindre pour la production et aussi moins cher pour le fan qui pourrait supporter plus de bands ou plus de matériel de son band préféré.  Bien sûr, certains bands comme Tool et Opeth par exemple, prennent habituellement avantage de la durée d’un LP et de la fidélité de leur fan pour continuer vers des productions plus développés.

    C’est plate à dire, mais il y a tellement de bands, styles et manières de se divertir maintenant que tous les bands métal ne pourront plus survivre avec la sortie d’un LP au 2-3 ans.  Les fans vont avoir passer à autre chose.

     

    Réponse 2: Je vais être franc, je crois que oui, il y a un peu trop de shows présentés maintenant dans un cours lapse de temps ou bien la journée même.  En tant que maniaque, je me mets dans une situation où je peux suivre le mieux que je peux, mais pour une ‘personne ou un fan normal’, ça devient très difficile de se présenter à plusieurs shows par semaine.  Certains lineups de shows devrait être plus forts pour attirer plus de monde et créer une meilleure compétition entre les bands, rétablir l’équilibre de l’offre et la demande.  Ce qui est fascinant est que notre scène métal, côté qualité de bands offerts, n’a à peu près jamais produit autant de bands, donc on veut évidemment les voir se produire près de chez nous.

    Je crois que tous les promoteurs, aussi honnêtes et respectueux soient-ils, essaient d’avoir leur juste part du gâteau, mais la façon de se la procurer est déficiente.

3 Responses to “Discussions Métal – 2e Edition”

  1. Pat says:

    Wow…la table ronde doit rester un fuckin classique ondeschocs!

  2. Pascal says:

    C’est sur que j’ai pu 22 ans et que j’ai différentes priorités qu’aller voir 2-3 show durant la semaine quand je travail à 8h le lendemain matin. Je ne suis pas le seul comme ça. Etk, c’est plus ça le problème pour moi, bien que je comprends que des groupe internationaux comme The Black Dahlia Murder ont une schedule qui prend pas en compte que les fan d’un autre pays travail ou pas. Une chose est sur, si je trip vraiment sur le band, je vais y être peu importe la journée.
    Aussi, une salle comme l’Union Commerciale à Québec est quelque chose de très bien. Ça donne des bon show moins cher. Par contre, dans leur cas, un peu de setup sur la lumière et le décor serait un plus. C’était mon point négatif du show de Protest the hero, j’ai eu un mega spot dans face tout le long, tsé l’angle était de 90 degré, direct dans mes yeux et aussi on avait un mur très laid comme fond de scène.

  3. […] Voici la 2e édition de “Discussions Métal“, une table ronde d’intervenants de la scène métal du Québec qui répondent par écrit à deux questions que j’ai préparé.  Les questions et leurs réponses sont présentées ci-dessous dans l’ordre et on vous invite ensuite à débattre des réponses dans la section commentaire ci-dessous. La première édition de cette table ronde est disponible ici. […]

Leave a Reply





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.