Gorguts

Gorguts

 

Deux jours après notre retour, les effets de la fatigue et de la route s’estompent. La réalité est revenu aussitôt après avoir remis les pieds à mon lieu de travail, surtout lorsque j’ai réalisé ce qu’il fallait rattraper. Une collègue me l’a dit, mon absence a paru car en effet, on ne m’a pas remplacé.

Durant toute la journée d’hier et aujourd’hui, on m’a demandé comment c’était le Maryland Deathfest. Il a fallu que je fasse court à chaque fois, pour essayer de donner une idée de notre fin de semaine. Judyth aussi, évidemment, elle qui travaille au même bureau que moi. Mais comme on a eu une maudite belle fin de semaine, ça ne nous emmerdait pas trop de répéter les mêmes anecdotes…

Et ici aussi, il me faut rappeler quelques événements de cette dernière journée du MDF. Je suis arrivé relativement tôt sur le site, à peu près au milieu du spectacle de Misery Index dont je ne m’estime guère en mesure d’écrire sur eux, tant ils sont connus par la majorité mais inconnu pour moi. Il m’a semblé que le groupe a eu beaucoup de succès avec la foule, à première vue. En fait, j’arrivais à ce moment de la journée pour voir les trois groupes suivants, soit Pseudogod de Russie, Wrathprayer du Chili et bien sûr Inquisition. Les deux premiers groupes, venus remplacer des défections annoncées au MDF plus tôt dans l’année, ce sont des découvertes récentes et dont il ne me fallait absolument pas manquer la prestation. J’ai été servi tant par l’un que par l’autre, d’autant plus que les deux groupes nous ont servi un black metal brutal et utilisant chacun le même type de vocal caverneux d’outre-tombe. Pour ce qui est d’Inquisition, il nous a servi sensiblement le même spectacle que lors de son passage avec Behemoth et 1349 le mois dernier au Club Soda de Montréal et que j’avais beaucoup apprécié.

Coupant court au spectacle de Soilent Green, pour manger et trouver quelques marchandises rares, je me suis par la suite retrouvé en terrain connu avec Gorguts, dont la présence était fortement attendue. Luc Lemay lui-même ne s’attendait pas à une telle réception enthousiaste, y allant même d’un «Tabarnak!» bien senti entre deux chansons. Les fans ont en retour eu des décibels plein la gueule, à leur grand plaisir. C’est sur un tout autre registre que le groupe suivant, Uncle Acid and the Deadbeats a fait son apparition sur scène. Ne connaissant absolument rien d’autre que le nom de ce groupe, je dois admettre que ce fut ma découverte du MDF. Un déconcertant mélange de doom, de sludge et de stoner dont les références nombreuses se sont bousculées dans ma tête tout le long du spectacle. Electric Wizard, Cathedral, Confessor… tout ça à la fois! Je me suis dit de bien écouter ce groupe sur cd, une fois de retour…

C’est Candlemass qui a clos pour moi la soirée sur le Edison Lot, avec un spectacle à mon avis le meilleur de la fin de semaine, avec celui de Tankard la veille. En pleine forme, les vétérans de la scène doom ont enchaîné les gros morceaux avec une vigueur de gars de vingt ans, à notre plus grand plaisir. Ce fut un curieux moment de chanter avec joie et à l’unisson une chanson telle que “In Solitude” à la fin du spectacle…

Pressé de passer me reposer un peu à l’hôtel avant de retourner au Rams Head une dernière fois, j’ai laissé tomber le spectacle de My Dying Bride. Je croyais à ce moment-là que mes forces me permettraient de voir les derniers spectacles du MDF jusqu’à la fin, en dépit de notre départ matinal le lendemain. Las! Une fois sur place, c’est sur un fond de barrage d’artillerie que je fut accueilli par le spectacle de Diocletian, probablement le groupe le plus bruyant qui m’ait été permis d’entendre, hormis celui de Morbid Angel au Medley de Montréal il y a une dizaine d’année… Un blackened death brutal certes mais plus un moins convaincant. D’Ulcerate, je n’ai retenu que le groupe était de la même mouture, avec une finesse un peu plus évidente que le précédent mais c’est à ce moment que j’ai flanché et choisi de revenir au bercail.

Je vous reviendrai pour un dernier rapport, ce sera quelques anecdotes de voyage que je vous raconterai. À+!

Alain

Wrathprayer

Wrathprayer

 Pseudogod

Pseudogod

 

 Inquisition

Inquisition

 

 Candlemass

Candlemass