Northern Discomfort – X

northern discomfort

 

 

Voici la chronique Northern Discomfort. On vous partage des découvertes à toutes les semaines en invitant vos tympans à la destruction. Il est fortement conseillé de monter le volume de votre système pour les bands à suivre.  Cette chronique vous est présenté par un passionné, David Raymond Leblanc, que vous pouvez retrouver dans les bands Cyanide Eyes et Névrose.

_____________________________________

 

We are the Damned

Doomvirate (Black metal/death old school)

Lifeforce Records

May 2014

 

Abrasif, obscur et crotté, Doomvirate est un nouveau band de la vieille école. Je sens des influences crust mais ça reste pas mal plus metal. Des bouttes death old school/black metal me font penser à At The Gates mélangé avec des bands plus récents comme Black Breath. Les compos sont cools et le vocal décape assez pour que j’headbang quand j’mets le volume dans l’tapis. Je vous mets le teaser sorti par Lifeforce Records sur youtube puisque les tracks ne sont pas encore disponibles (en date d’aujourd’hui le 23 mai 2014) pour écoute sur leur bandcamp.

 

 _____________________________________

 

Funeral Sutra

Meditations” (Post-Metal)

DIY

Avril 2014

 

Un band Japonais qui exploite la pureté du nihilisme à travers un album que trop bien composé. Pour les fans de Milanku, Deafheaven, Rosetta et cie. C’est agréable de découvrir des nouveaux bands qui exploitent encore cette sonorité issue de bands de la fin des années 90, tel ISIS. Pour un trip de bipolarité musicale exécuté avec force et précision, tapez-vous “Meditations” de Funeral Sutra.

 

 _____________________________________

 

Slomind – (Stoner/Rock)

 Eternal Sound Records

 

Un autre groupe se garroche dans l’immense océan du Stoner. Cette formation Allemande va chercher le son NEW ORLEANS propre à des bands comme EYEHATEGOD et DOWN. Ça me rappelle un peu le vibe du band local BLACK KHOX (Québec) mais avec des tempos plus lents. Un album devrait sortir en octobre prochain mais en attendant, tapez-vous la pièce disponible pour écoute sur leur bandcamp tirée de leur EP “Grown against the grain” sorti en septembre 2013. Sortez vos motos et prenez ce rock dans les dents.

 

 

Northern Discomfort – IX

northern discomfort

 

Voici la chronique Northern Discomfort. On vous partage des découvertes à toutes les semaines en invitant vos tympans à la destruction. Il est fortement conseillé de monter le volume de votre système pour les bands à suivre.  Cette chronique vous est présenté par un passionné, David Raymond Leblanc, que vous pouvez retrouver dans les bands Cyanide Eyes et Névrose.

_____________________________________

 

Primitive Man

Scorn(doom/noise/sludge)

Relapse Records

2013 

 

Messemble que 5 minutes ça passe lentement quand t’écoutes “Scorn” de Primitive Man. Ensuite, tu reçois le coup de pelle dans face pour te réveiller et non t’assommer avec un genre de passe D-Beat étrange.

Un gars crie au meurtre à travers tes caisses de son dans un brasier de feedback. Tu commences à te sentir mal. Les doux ont déjà garoché leur système de son par la fenêtre. C’est croustillant. Ça goûte le bacon passé date. C’est pas écoutable. Mais on adore ça.

 

 

______________________________

War Wolf

“Crushing the ways of the old” (metal/punk)

2013

 

Les sous-genres de musique sont parfois mélangeant. Surtout avec un band comme War Wolf. Le concept de nommer spécifiquement la sonorité des bands est désapprécié par beaucoup de gens qui veulent juste écouter ce qu’il entendent et arrêtent de se casser le bicycle avec comment on étiquette ça. Donc voici War Wolf, un band qui porte plusieurs chapeaux. Buvez une bière tranquille. Laissez vous emporter. Après tout ça, pitchez vous dans le mur.

 

 ______________________________

 

Carnist

Unlearn (hardcore/punk)

2013

 

Ce band avec une conscience radicale vegan, pro-droit animal, féministe, anti-patriarcat, anti-religion, anti-misogynie, anti-homophobe et anti-transophobe ont beaucoup de hargne générée par leurs valeurs et la transpose brutalement dans une musique extrêmement abrasive. L’intensité de la musique et l’exécution instrumentale laisse entendre une racine de mépris envers les salauds. Réapprenez avec “Unlearn” de Carnist.

 

Northern Discomfort – VIII

northern discomfort

 

Voici la chronique Northern Discomfort. On vous partage des découvertes à toutes les semaines en invitant vos tympans à la destruction. Il est fortement conseillé de monter le volume de votre système pour les bands à suivre.  Cette chronique vous est présenté par un passionné, David Raymond Leblanc, que vous pouvez retrouver dans les bands Cyanide Eyes et Névrose.

__________________________________

 

Totalitär

Sin Egen Motstandare

Finn Records

1994

 

J’suis à Montréal et j’suis aller au TRH Bar hier. Ce coin est complètement génial. Ainsi que les autres bars aux alentours avec des pichets de IPA à 11.50$. Ça me donnait le goût d’écouter du bon vieux Totalitär. Si vous connaissez pas, et voici:

 

 __________________________________

 

Unruled

Butchers of Warfare

Schizophrenic Records

2013

Encore un album d’un band oldschool, “Butchers of Warfare” de Unruled est sorti en 2013 après la reformation du groupe presque 20 ans après leur premier riff. Un D-beat avec un vocal rauque à la Lemmy Killimister, ces pilier du punk canadien démolissent toujours dangereusement vos systèmes de son. Procurez-vous un vinyl chez un disquaire près de chez vous.

 

 __________________________________

 

Timekiller

Bleed Out” EP

DIY

2014

 

Vous êtes d’humeur pour encore plus de D-Beat agressif et destructeur? Timekiller est un nouveau groupe de Rio de Janeiro qui arrive avec une combinaison de punk cru, speed metal et rock n’ roll qui passe dans un blender salement rouillé. Les cris avec des échos peut faire penser à des poltergeist qui saccagent un centre d’achat et qui feraient fuir les travailleurs effrayés pour leur vie. Le visuel de la pochette en dit long sur la musique. Un band très F.O.A.D. merci.

D Ray

 

Northern Discomfort – VII

northern discomfort

 

Voici la chronique Northern Discomfort. On vous partage des découvertes à toutes les semaines en invitant vos tympans à la destruction. Il est fortement conseillé de monter le volume de votre système pour les bands à suivre.  Cette chronique vous est présenté par un passionné, David Raymond Leblanc, que vous pouvez retrouver dans les bands Cyanide Eyes et Névrose.

_____________________________________

 

11Paranoias – “Spectralbeastiaries” (2014) [Stoner/Black Metal/Psychedelic]

L’hôte de ce maléfice ne resta pas immobile durant sa transformation. Les chandelles s’éteint au moment de la réception des incantations par son ouïe. La pièce trembla et l’obscurité absolue s’installa sur la terre. Ainsi fut le le règne de 11Paranoias. Le reste de l’humanité se désintégra tranquillement au chant du maléfice et tous se joignirent inévitablement aux créatures spectrales.

 

 

SADGIQACEA – “False Prism” (2010) [Doom/Experimental/Black Metal]

Issue du New Jersey, résidant maintenant à Philadelphie, ce duo est à la hauteur de la qualité de composition des Behemoth de la musique lourde tel Neurosis, Mastodon, Baroness et Kylesa. Sensiblement comparable à ces derniers, mais loin d’être un rip-off, les pièces originales de Sadgiqacea sont complexes, nuancées et nous transportent fluidement entre différents univers lugubres. Produit par le fondateur du groupe WOE, la qualité de l’enregistrement de “False Prism” est impeccablement claire et permet de profiter des trop appréciables textures sonores atmosphériques écrasantes. Très actif côté performance, j’espère pouvoir les voir à Montréal ou Québec prochainement.

 

 

Larvae – “Grave Descent” (2014) [Black Metal/Doom]

Black metal, death et doom en même temps sans être aucun des trois. Les pièces sont jouées à des cadences moyennes/ lentes et dégagent une ambiance déprimante. L’album est auto-produit par le groupe ce qui permet d’observer une attention que Larvae porte au concept de l’éthique DIY. De ce qui en est pour le chant, le ”crieur” me parait omniprésent car l’ensemble des instruments se mêlent si bien ensemble que la voix reste là, dans les abysses, revendiquant sa présence sans nécessairement y être convoquée. Mystérieux, sombre et lourd. Achetez leur album et lisez du Lovecraft.

 

D Ray

Northern Discomfort – VI

northern discomfort

 

 

Voici la chronique Northern Discomfort. On vous partage des découvertes à toutes les semaines en invitant vos tympans à la destruction. Il est fortement conseillé de monter le volume de votre système pour les bands à suivre.  Cette chronique vous est présenté par un passionné, David Raymond Leblanc, que vous pouvez retrouver dans les bands Cyanide Eyes et Névrose.

_____________________________________

 

Wölvefröst

Barbarian Hellstorm

2013

 

Wölvefröst est le bourreau lo-fi qui sectionne votre tête du corps à l’aide d’une vieille guillotine rouillée.

Cette formation Blackened Crust de Seattle vont chercher un son que les inhabitués ne seraient pas prêt à affronter. La saleté familière et lugubre dans le son du demo me fait penser à “De Mysteriis Dom Sathanas” de MAYHEM; le vocal noise, à des groupes comme Insect Warfare. La tonalité des pièces assombrie d’autant plus les compos qui sont, soit dit en passant, déjà très misanthropes. Thumbs up.

 

Sunnata

Climbing the colossus

DIY

2014

Des murs de fuzz monolitiques avec un vocal qui fait penser à la formation DOWN. Il était une fois moi qui jammais dans mon local et l’ampli de guit a sauté, j’étais donc obligé de jouer dans le cab de mon bassiste. Ça y allait dans le gras sans répis. Quand j’écoute ce groupe ultra boosté dans les basses frequences, je me souviens de cet évènement.

Warthog

Exterminate Me

Katorga Works

2014

Un 12 pouce ou un 7 pouce?  Warthog de NYC dévaste la cabane avec le demo “Exterminate Me“. Ça fait penser au hardcore 80’s californien, mélangé avec le hardcore japonais de la même époque incrusté originalement avec des éléments plus modernes.  Ça me donne mal à la gorge juste à entendre le chanteur.

 

Northern Discomfort – V

northern discomfort

 

Voici la chronique Northern Discomfort. On vous partage des découvertes à toutes les semaines en invitant vos tympans à la destruction. Il est fortement conseillé de monter le volume de votre système pour les bands à suivre.  Cette chronique vous est présenté par un passionné, David Raymond Leblanc, que vous pouvez retrouver dans les bands Cyanide Eyes et Névrose.

_____________________________________

HOME

Bound to Gravity

Sound Zero Records

2014

 

On dirait que la musique est en phase terminale d’une maladie incurable. Le son de l’album déchire carrément. Post-Hardcore, Sludge… Sale. Les “breakdowns” ont un “feel” dramatique, presque grunge par moment. J’ai entendu de la cloche à vache au courant de la première pièce de l’album; ça m’a collé un sourire aux lèvres. Écoutez bien. Si vous aimez Burning Love, d’Ontario, il est fort probable que vous aimeriez “Bound to Gravity” de HOME .

Coffinworm

IV.I.VIII

Profound Lore Records

2014

Coffinworm vous balance un grind/crust/black metal/toutcequiestméchant dans la gueule, pire que l’émeute au stade Olympique au show de Guns and Roses et Metallica ya de ça 20 ans. Chaque écoute de ce band brise un des sceaux de l’enfer. Les hymnes malsaines de ce groupe sont pour les “die-hard” de la musique qui tranche le tympans.

Quand on se sent hargneux, on écoute COFFINWORM.

Year of No Light

Tocsin

Debemur Morti Productions

2013

 

J’savais pas avant récemment qu’il existait un sous-genre qui s’appelait post-black metal. Appelez moi inculte, mais c’est pas quelque chose de commun, vous devez avouer.  Year of No Light, une récente découverte géniale, m’a apporté un nouveau band fucké que j’pouvais écouter avant d’aller me coucher comme j’le faisais dans l’temps avec Mogwai. C’est vraiment pas du beat de party, mais plutôt de quoi de spirituel, méditatif tout en étant lourd. Sans tomber dans une atmosphère complètement dépressive, ces chansons vous apaisent tout en vous calant dans le sol.

Pour les sado-maso sonores qui aiment les longues chansons lentes.

 

David-Raymond