Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm

(Suite de la semaine dernière)

Mr Grishom prit un instant pour réfléchir. Inspirant un bon coup, il se décida à parler.

En fait, il y a quelques années, ma femme et moi nous sommes rendus en Afrique. Nous étions à la recherche d’un artefact de l’ère pré-sumérienne ayant un rapport avec l’émigration d’une partie du peuple africain de l’époque, vers la partie connue aujourd’hui sous le pseudonyme de Moyen-Orient. Là-bas, nous avons fait la découverte d’un temple ancestral ayant appartenu à une civilisation afro-asiatique, mère du peuple arabe de  l’époque du Middle Stone Age. Ce qui remonterait à plus de 73 000 ans, tel que l’indique les recherches sur le site de Blombos, près du Cap des Aiguilles, situé à 300 km à l’Est de la ville du Cap en Afrique du Sud. Nous avons fait cette découverte, mais également celle d’un endroit oublié des hommes depuis des générations…

Albert reprit son souffle, ses manières me donnaient l’impression que la discussion l’éprouvait mentalement.

Vous ne préfèreriez pas vous asseoir un moment? – Lui suggérai-je en lui montrant un banc non loin.

Suivant ma recommandation, il alla en direction du banc et y posa son derrière. Les mains tremblantes, il sortit un mouchoir de sa poche et s’essuya le front dégoulinant de sueur.

Vous devez m’écouter. Cette amulette que vous avez en votre possession, elle doit être mise en place au-dessus de la porte du mausolée de ma famille. Ou alors, ce qui vous guette engendrera de terribles conséquences.

Qu’entendez-vous par “Terribles conséquences” exactement?

Albert Grishom figea tel une pierre.

Qu’avez-vous Mr. Grishom?

Le regard du vieillard semblait terrifié. Me regardant avec un brin de panique, il me lança difficilement une révélation que je ne m’attendais pas à entendre de la part d’un esprit sensé.

Je viens tout juste de voir ma femme!

À voir l’expression de surprise et de terreur qui figeait le visage du vieil homme, j’ai rapidement constaté qu’il disait la vérité. Me retournant sur moi-même, je vis une femme à l’apparence défraîchie qui se tenait droite avec une certaine molesse dans les jambes. Son regard vide donnait des impressions de folie latente.

Qu’allons-nous faire? – Demanda le vieil homme terrifié. Je crains grandement pour nos vies! – Lança-t-il.

Cette déclaration ne m’étonna guère puisque le nombre de voyage que cet homme avait fait en compagnie de sa femme lui avait permis de découvrir et de voir des tas de phénomènes étranges. Alors, je ne pouvais m’étonner devant la frayeur qu’éprouvait Albert Grishom à la vue de sa femme morte depuis quelques mois. Pendant ce temps, la femme de ce dernier se tenait toujours devant nous, sans répondre à aucun stimulus.

Mais elle ressemble à un zombie! À quoi dois-je m’attendre de sa part, va t’elle nous attaquer? Car si tel est le cas, nous devons agir en conséquence pour éviter les embrouilles avec mes employeurs. – Suggérai-je tout bonnement.

Cette chose n’est plus ma femme! La créature qui vit en elle n’a plus d’âme… Anémonia n’avait rien d’aussi diabolique en elle!

 

UNSOULED – QUÉBEC / DEATH METAL

Liens:
http://www.metal-archives.com/bands/Unsouled/37193

Membres du Groupe: Dany Aubut – Basse / Dominick Aubut – Batterie / Sébastien Beaulieu – Guitare / Alexandre Dumont – Vocal / Mathieu Belzile – Vocal & Guitare

Au début de la décennie de 1990 de nombreux groupes québécois sont apparus en réponse au succès de groupes tels que Voïvod et DBC en sol américain. Ce groupe-ci n’a malheureusement pas été sur aucun label. Nous avons pu retrouver le guitariste Sébastien Beaulieu dans les formations Anthagonist et Purulence. Concernant la musique, nous n’avons rien trouvé mais par contre nous sommes tombés sur les titres de pièces de leur démo Violent Agony. Avec des titres tel que Open Chest, Death By Cannibalism, Unsouled Corpse, Violent Agony, nous pouvons rapidement nous faire une idée claire de l’imagerie véhiculée par les textes de ce groupe. N’oublions pas que nous étions au début de l’apparition de formation telles que Cannibal Corpse, Deicide & Gorguts. C’est le début des violents martellements de snare et des double bassdrum bien appliqué.

Discographie:
1992 – Violent Agony

Vidéo:
UnsouledViolent Agony (Demo 1992)

 

Alors que nous discutions, la femme de Albert ne réagissait toujours pas à notre présence.

Comment pouvez-vous être certain d’une telle chose? Les gens peuvent survivre à diverses expériences alors il se peut que son battement de coeur se soit ralentit au point qu’on la croit morte. Vous le savez comme moi que le monde de l’étrange possède de nombreux mystères parfois inexplicables.

Le vieil homme se sentit totalement insulté de ma réplique et me dévisagea du regard.

Et toi qui travailles dans un lieu où les morts abondent, comment peux-tu être aussi naïf devant l’évidence qu’elle n’est plus vivante?! Elle n’est pas même l’ombrage de ce qu’elle était de son vivant. De plus, je l’ai moi-même vu tomber en bas de la falaise lors de notre dernier voyage d’alpinisme en Himalaya. Nous cherchions l’amulette que tu as en ta possession à ce moment-là. C’est un parfait hasard si tout ça est tombé sur toi. Je ne sais comment tu t’es procuré l’Amulette des Divines Ténèbres, mais je crois que c’est ce qu’elle veut. Même de son vivant, elle était complètement éprise de cet objet de pouvoir. Je n’ai jamais compris ce qu’elle pouvait bien trouver de très particulier à cette breloque!

Voyant que la femme ne réagissait pas à notre présence, je conseillai à mon ami de bien vouloir me suivre afin de nous éloigner d’elle. Reprenant le pas de marche, nous nous dirigions vers les clôtures de la sortie d’un pas empressé. Nous n’avions marché à peine qu’une trentaine de pas, que Anémonia se mit à avancer en notre direction d’un pas fortement déterminé.

 

ANÉMONIA – MONTREAL / METAL

Liens :
http://www.metal-archives.com/bands/Anemonia/78626
http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Anemonia-l-en.html
https://www.facebook.com/anemonia.band/info
https://myspace.com/anemonia

Membres du Groupe: Cassiopée – Vocal / Spectre d’Iapetus – Keyboards / Adam Huard – Guitares / Daniel Magnan – Basse / Nikko Cyr – Batterie

Ce groupe de metal mélodique avait des aspects symphoniques alliés au style gothic et au power metal. Le groupe est apparu au sein de la scène en 2003 et a fait quelques prestations. Ils ont également participé au festival Emergenza en 2008 en compagnie de mon ancien groupe Pain By Noise. Quant aux autres musiciens, nous avons pu rencontré Daniel Magnan au sein de la formation Outrage, alors que Nikko Cyr fit partie de la formation Dreamcatcher. Par ailleurs, la chanteuse Cassiopée fut recrutée comme trapéziste par le Cirque du Soleil où elle incarna le rôle de l’intérêt amoureux d’un magicien nommé Zark. Le spectacle en question s’intitule Zarkana et fut présenté à New York, en juin 2011. Elle y chantait également au côté de Garou.

Discographie:
2009 – Moonlit Numina (Album)
2007 – All Yet To Be Born (Demo)
2005 – No Looking Back (Demo)
2005 – The Beguinning (2005)

Vidéo:
https://www.facebook.com/photo.php?v=120016798066594&set=vb.133486773376733&type=2&theater

 

 

Alors que je le tirais par l’avant-bras, Albert ne pouvait s’empêcher de jeter un coup d’oeil derrière lui pour voir si elle nous suivait toujours.

Dépêchez-vous, Albert, nous devons sortir du cimetière. – Lui dis-je en le tirant de force.

Albert me suivait de peine et de misère, mais je n’allais pas l’abandonner dans cet endroit avec cet être revenu du domaine des morts.

Mais pourquoi se dépêcher de la sorte? Si c’est ce soir que je dois mourir, nous ne pouvons rien y faire! Peut-être la mort cherche-t-elle à venir saisir mon âme pour le grand voyage?! – Dit-il comme s’il était à essayer de donner un sens à la terreur qui l’envahissait.

Puis, nous arrivions finalement devant le portail menant à l’extérieur de mon lieu de travail. Cependant, une surprise nous attendait. Anémonia Grishom se trouvait devant le portail à nous observer de ses grands yeux tout noir. On aurait dit qu’elle était sous l’emprise d’une force démoniaque qui lui ravissait tout l’aspect radieux qu’elle dégageait autrefois. Le vieil Albert tremblait devant celle qu’il avait aimée dans un passé sensiblement rapproché et pourtant, il demeurait effrayé en comprenant qu’elle était là pour lui.

J’aimerais bien connaître la raison qui la pousse à vous traquer.

Ce n’est pas très difficile, elle est attirée par vous qui êtes en possession de l’amulette. Il faudrait l’enterrer sous le parvis de l’église. Elle n’ira pas à proximité de ce lieu en raison de la bénédiction qui fut autrefois portée pour bénir le terrain sur lequel fut bâtit ce lieu saint.

Le facteur temps n’existait plus pour le vieil homme qui tremblait d’effroi face à l’horreur qu’était devenue celle qu’il avait tant aimée.

Je sais que vous êtes effrayé, Albert, mais je vous en conjure, restez avec moi. Ne laissez pas la peur guider vos pas. Si vous me suivez, nous sortirons d’ici sain et sauf.

Je dois avouer que moi-même je ne croyais pas en ces mots qui sortaient de mon orifice à parole. Pourtant, je devais me faire rassurant pour celui qui vivait un deuil embarrassant.

Allons chercher l’amulette dans mon lieu de résidence et nous verrons ce qu’elle veut bien en faire.

Mes mots semblèrent affoler le vieil homme.

Mais vous êtes fou! Vous n’allez quand même pas lui donner cet objet de pouvoir!!! Ce serait de la pure folie que de faire de la sorte! – Dit-il en se prenant la tête à deux mains, avec de grands yeux stupéfaits.

Suivez-moi et cessez de vous en faire avec des détails. – Lançais-je avec empressement.

Tirant mon compère contre moi, je voulais éviter à tout prix qu’il ne s’éloigne de ma personne, alors que nous tentions de nous éloigner de cet être venu d’ailleurs. Je sentis une énergie nouvelle envahir le vieil homme qui manifestait l’envie de survivre à cette aventure. Je savais qu’avec un peu de pression il finirait par reprendre son courage à deux mains et affronter le Mal qui sévissait. Nous arrivâmes à quelques mètres de la porte d’entrée, alors que je sentais que le vieil homme s’essoufflait beaucoup trop. Je ne désirais aucunement qu’il se tappe un arrêt cardiaque, alors je m’empressai d’ouvrir la porte et de le laisser entrer.

S’empressant de mettre le pied à l’intérieur, Albert alla à la cuisine chercher un sac de sel et rapidement, il en déposa une mince ligne devant les portes et fenêtres des lieux. Le sel avait comme propriété de repousser le Mal, alors il devenait un outil utile contre ce qui arrivait. Puis, ce fut le silence total pendant une grande minute qui semblait durer éternellement. Albert tremblait devant l’obscurité et l’inconnu qui se dressait autour de nous. Essayant d’ouvrir les lumière, je me rendis compte que l’électricité était absente. Connaissant bien les lieux, je décidai de me rendre quand même à mes appartements. Le vieil homme semblait reprendre progressivement ses esprits, alors que j’observais à l’extérieur pour voir où se trouvait Anémonia Grishom. Mais rien.

Que doit-on faire de cette amulette? – Demandai-je avec curiosité.

Il faut l’apporter là où se trouve le cercueil de ma femme et la contraindre à reprendre sa place dans la tombe. Il faudra refermer le trou et surtout… Je dis bien surtout, il faudra remettre l’amulette à son emplacement se trouvant au-dessus du lieu de repos de Anémonia dans le mausolée.

Puis, sans prévenir, elle apparut soudainement dans le cadre de fenêtre de la porte avant. Dans un effet choc, elle me fit sursauter de par sa spontanéïté inattendue. Elle me dévisageait en montrant les dents, comme si elle voulait mordre à ma peau. Je regardai mon homologue.

Quel est le plan maintenant?

On sort par derrière et on fonce au mausolée de ma famille! – Suggéra le vieil homme.

Sans tarder, je saisis l’amulette dans ma commode et je m’empressai de rejoindre Albert à la porte arrière. Ce dernier attendait mon retour avec une crainte mesurable à l’oeil nu. Albert était figé comme le roc devant la porte de sortie. L’hésitation qui l’empêchait d’ouvrir la porte, provenait de son instinct qui s’animait intérieurement.

Il ne faut pas ouvrir la porte! Il ne faut pas ouvrir la porte! – Répéta-t-il nerveusement avec les larmes aux yeux.

Regardant par la fenêtre de porte, Anémonia se trouvait de l’autre côté à attendre l’impossible. Comme si nous allions ouvrir la porte. Puis, elle recula un peu et leva le bras gauche en pointant la porte. Je vis qu’elle bougeait les lèvres, mais je n’arrivais pas à saisir l’ensemble du message en raison de la faiblesse de sa voix. Toutefois, la détermination inscrite sur son visage était bien plus saisissante que tout le reste. Puis, sans prévenir, la porte s’ouvrit brusquement sans que nul ne lui eut touché. On aurait cru à un puissant coup de vent, mais ce n’était pas le cas. Anémonia Grishom éclata de rire devant la surprise qui nous frappa Albert et moi. Elle s’approcha à proximité de nous. Une fois dans le cadre de porte, nous reculâmes à fin de nous donner du jeu pour nous sauver de cette situation malencontreuse. Son visage noirci par le temps, laissait quelque lambeaux de chair pendre. La nécrose qui la frappait était fortement apparente à vue d’oeil.

 

NECROSIS – MONTREAL / DEATH METAL

Liens:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cryptopsy
http://fr.metalship.org/bands/Cryptopsy
http://www.metal-archives.com/bands/Necrosis/36667

Membres du Groupe: Lord Worm – Vocal / Steve Thibault – Guitares / Dave Galea – Guitares / John Todd – Basse / Flo Mounier – Batterie

C’est l’époque de “l’Âge de Pierre du Metal”, avec un certain Lord Worm, Steve Thibault et Flo Mounier. Fondé en 1988 sous ce nom, tout demeura ainsi jusqu’en 1992, année où des changements imposèrent un changement de nom. Un peu plus tard, le trio WORM/THIBAULT/MOUNIER formera le légendaire quintette canadien connu sous le nom de CRYPTOPSY. Avec des titres tels que : Subject to Persecution / Abyssos / Everlasting Sleep / Morbid Dependencies/ Chosen Sin / Realm Of Pathogenia / The Softest Tread. Une chose est certaine, Lord Worm maîtrise parfaitement la plume, alors que Thibault bat des ailes comme un puissant ptérodactile, pendant que le Tyranosaure Rex ravageur Flo Mounier sonne comme un champ de guerre de l’époque de 1939-45. Plus-tard, Flo Mounier deviendra un exemple pour les générations futures, alors qu’il deviendra le maître à bord du vaisseau de combat connu sous le pseudonyme de CRYPTOPSY.

Discographie:
1989 – Mastication & Heterodontism (Demo)
1990 – Masticating On Pathogenia (Demo)
1991 – Realms Of Pathogenia (Demo)
1992 – Necrosis (Demo)

Vidéo:
NECROSISINFERNO WITHIN (1991)

 

NECROSISINTRO/CHOSEN SIN / OUTRAGEOUSLY DAMNED (1991)

 

 

Fuyant par la porte arrière, ne perdant pas une seconde pour donner le coup d’envoi vers notre salut. Tirant de force mon vieil ami, je m’empressais de me rendre devant le mausolée de la famille Grishom. Albert me suivait de peine et de misère, mais il arrivait tout de même à demeurer debout sans tomber. Je ricanais de le voir canaliser toute son énergie pour me suivre. Puis, nous arrivâmes à quelques pieds du lieu de notre déplacement. Je voyais le caveau de Anémonia entr’ouvert.

Plongeant la main dans la poche de mon jeans noir, j’en sortis l’Amulette des Divines Ténèbres et je courus en direction de ce lieu de repos éternel. Mais je m’arrêtai très rapidement en constatant que Anémonia nous avait devancé puisqu’elle se trouvait devant nous.

Vous avez l’intention de me retourner dans ma tombe, les gars?! – Demanda t’elle d’une voix innocente.

Peut-être bien, Anémonia! Il semblerait que tu ne sois pas une femme docile alors vaut mieux te remettre dans ton trou une bonne fois pour toute!

Albert tremblait devant la folie qui animait le corps de celle qui fut sa bien-aimée. Lui qui avait rencontré de nombreux phénomènes dans sa vie, n’avait encore jamais assisté au retour à la vie d’une personne décédée. Puis, il aspira une bonne bouffée d’air pour remplir ses poumons et expira un bon coup. Il répéta le tout deux autres fois, puis il saisit son courage à deux mains et s’empressa de courir en direction du mausolée.

Viens ici, espèce de vers de terre! – Dit-elle dans un élan de rage, alors qu’elle tentait de l’agripper.

Mais le vieil homme en avait assez de toujours subir la terreur qu’incarnait sa femme dans ses rêves. Celle qu’il avait tant aimée, essayait de lui donner la mort. Profitant du moment d’inattention de la morte, je me rendis à l’endroit et je posai l’amulette dans la fente réservée à sa présence. Puis, un silence énorme se fit entendre. Anémonia était inerte au sol comme si le fait de mettre l’amulette à son emplacement avait rompu le charme qui l’animait.

Daimon Hellstorm

rest-in-peace-quotes-for-friends

Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm

Ceux qui n’ont aucune croyance et qui en viennent à donner leur opinion sur tout et sur rien, finissent le plus souvent au fond de l’abîme parce qu’ils ne connaissent pas réellement le sujet sur lequel ils se prononcent. Depuis que je travaille dans cet endroit, j’ai rencontré plusieurs personnes répondant à cette description et laissez moi vous dire que c’est toujours une partie de plaisir de démontrer à ces gens qu’ils sont dans l’erreur. En fait, ça me fait tellement plaisir que j’y prend goût à chaque fois.

Toutefois, il y a quelques années, j’ai connu un homme qui venait souvent rendre visite à sa femme ensevelie sous la terre du cimetière. Il avait coutume d’y venir s’y recueillir chaque semaine, particulièrement à tous les mercredi. Toutefois cette semaine, il rendit visite à sa femme alors que son état d’ébriété avancée l’empêchait de se tenir droit debout, favorisant l’assoupissement devant la pierre tombale de celle-ci. D’ordinaire, il venait le jour et repartait vers l’heure du repas du souper. Cette nuit-là, il s’était laissé paître dans le jardin du cimetière alors que je m’apprêtais à retourner à mon bureau dans le bâtiment de réception où on exposait les cadavres pour que les parents du défunt puissent rendre un dernier hommage à leur proche. Voyant combien il était mal en point, j’ai pris la décision de lui venir en aide ce soir là.

En dix ans de collaboration avec les patrons du cimetière, j’ai eu l’occasion de rencontrer divers phénomènes qui vous donneraient la plus grande des frayeurs. Toutefois, je sentais que mon nouvel ami aurait besoin d’un peu d’aide pour se remettre debout. Épris d’un esprit salvateur, je me décidai de le rejoindre en vue de l’aider à retourner à son véhicule.

Que faites-vous ici seul durant cette nuit froide d’automne? – Demandai-je avec une certaine retenue.

Relevant la tête, le vieil homme me regarda avec un air complètement désorienté. Empestant l’alcool à plein nez, il tenta de se relever mais ce fut sans succès. Tombant à la renverse, j’agrippai son bras en vue d’amoindrir sa chute. Insulté de mon geste, il se libéra brusquement de ma grippe et tomba face contre sol. Relevant la tête, une plaie ouverte saignait abondamment.

Ça va monsieur?! – Demandai-je intrigué par l’importante blessure au front. Venez avec moi à l’intérieur, je vais vous aider.

Malgrez mon offre, le vieil homme refusa catégoriquement mon aide en repoussant mon bras.

Va-t-en et laisse-moi tranquille! Je ne veux d’aide de personne.

Probablement que vous ne voulez réellement d’aide de personne, mais je crois que vous devriez quand même me suivre pour panser cette déchirure sur votre visage avant qu’elle ne s’infecte.

Plongeant la main dans la poche de mon pantalon, j’en retirai un mouchoir afin d’essuyer une partie du liquide rouge coulant de son front. Le vieillard tenta de repousser ma main, alors que je l’approchais de son visage.

Ôtes tes sales mains de sur moi! – Dit-il complètement enragé en balayant ma main de son avant-bras.

Ne voulant pas trop le brusquer, je demeurai calme devant l’énervement qui le gagnait. Il me semblait complètement désorienté. Essayant à nouveau de se relever, il finit par réussir à se mettre debout sans tomber au sol. Son corps chambranlant, balançait de gauche à droite, de l’avant vers l’arrière et de façon saccadé. Avec un tel équilibre, il n’irait sûrement pas très loin.

Que fais-tu ici? Non, mais, je ne peux pas rendre visite à ma femme sans être dérangé?! – Lança d’un ton colérique le vieillard dans son état amoché.

Je connaissais bien Albert Grishom, ce vieux juif aigri par une vie misérable. Seulement, ces derniers temps, il avait beaucoup changé et semblait complètement dévasté par les événements éprouvants survenus au cours de son existence. Tout dernièrement, il essuya plusieurs défaites qui l’ont difficilement éprouvé, l’ayant rendu totalement antisocial avec les gens qu’il saluait à l’habitude. Ce que j’en déduisais, c’est qu’il s’était lancé dans la plus intense des déchéances, en vue d’oublier ce malheur qui lui rendait la vie complètement misérable.

 

 

DÉCHÉANCE – THRASH METAL HARDCORE / MONTREAL, QUEBEC

Liens:
http://www.metal-archives.com/bands/D%C3%A9ch%C3%A9ance/45469

Membres du Groupe: Jean-François Fiola – Guitare & Voca/ Alex Aubut – Basse/ Dos Gratton –  Batterie et Back Vocal.

Déchéance a vu le jour dans la ville de Montréal en 2003. Le groupe, un trio fort énergétique sur scène, nous offrait un Thrash Metal teinté de Hardcore, le tout présenté dans le dialecte de Molière.

Discographie:
2005 – Déchéance (Demo)

Vidéo: NIL

 

Pourquoi ne viendrez-vous pas avec moi à l’intérieur, je vous servirai un bon café ce qui vous permettra de vous réchauffer un peu. – Lui suggérai-je gentilement.

Ne vous préoccupez pas de ma personne et retournez à vos travaux, jeune homme! J’ai connu la guerre, vous savez. J’ai vu des atrocités qui te donneraient froid dans le dos! Mais ça, il aurait fallu que tu y sois pour le croire.

Regardant son costard, il se dépoussiéra de quelques coups du revers de la main. Puis, il releva la tête en me dévisageant et tremblant de tous ses membres. Toutefois, je lisais une forme de détermination incroyable émanant de son regard mesquin, comme s’il avait compris une chose que nous ignorions tous.

En fait, vous êtes sur mon terrain de travail et je me dois de vérifier à ce que personne ne s’y trouve après les heures de fermeture. Et présentement, il 23H36 et vous devez quitter les lieux avant que minuit ne sonne.

Albert leva le bras, tira la manche de son habit et regarda l’heure qu’indiquait sa montre. Ébranlé par la tonne d’alcool qu’il avait ingurgité avant de s’endormir ici, il éprouvait beaucoup de difficultés à garder sa concentration sur ma personne. Regardant à l’horizon, il observait dans toutes les directions à la fois, comme si un léger détail l’inquiétait. Je ressentais une certaine nervosité émanant de sa personne. Que pouvait-il chercher en observant autant? Quel est l’objet ou l’être qui retenait autant son attention?

Vous avez raison. Je crois qu’il se fait tard. Il serait donc préférable que je retourne chez moi.

C’est bien! Maintenant, venez avec moi. Je vais vous raccompagner jusqu’à la barrière délimitant le terrain. – Dis-je, en lui tendant la main tel on le ferait à un enfant.

Mais le vieil homme refusa catégoriquement toute forme d’aide venant de ma personne. Repoussant ma main à nouveau, il me devança en marchant devant moi, direction la sortie du cimetière. Alors que nous avançions vers les barrières, j’observais le vieil homme qui analysait tout sur le trajet. Juste par sa manière de réagir, il m’apparaissait clair qu’il me cachait quelque chose. Sans faire de cas, nous avons poursuivi notre route le long du petit chemin rocailleux qui traversait les lieux dans tous les sens. Éprouvant de la difficulté à marcher, il se dandinait de droite à gauche sans aucun contrôle sur ses moindres gestes. Pendant que je l’observais, je cherchais mentalement un moyen d’aborder le sujet en lui suggérant de me raconter son histoire. Mais je savais que je devrais affronter un minimum d’hostilité de la part de ce vieux bouc.

Ne voulant pas le brusquer, je désirais trouver ce qui pourrait le rendre réceptif à ce que j’avais à lui dire. En fait, j’avais en tête de le faire parler, afin qu’il me révèle tout ce qui pouvait le tracasser mentalement. Ses manières étaient beaucoup trop exagérées pour être jugées normales. C’est pourquoi tout ça m’intriguait au plus haut point. Comme le terrain était immense, nous étions encore loin du portail de la sortie. Ne voulant pas trop perdre de temps, je décidai de briser le silence régnant entre nous deux, en vue d’en apprendre davantage sur celui-ci.

Attendez un instant Mr. Grishom, j’aurais une question à vous posez avant d’aller plus loin.

De quoi s’agit-il? – Grogna le vieil homme.

En fait, j’ai eu vent d’un truc vous concernant, à l’effet que vous seriez une personne qui aurait voyagé à travers le monde en vue de faire de grandes recherches au niveau archéologique… Est-ce vrai?

Définitivement, je venais de capter l’attention du vieil homme avec cette question. Je savais qu’il adorait les choses anciennes et qu’il avait capté le fond de ma pensée.

En quoi cela peut-il vous intéresser, jeune homme?! Vous ne semblez guère être un érudit à ce que je perçois! – Dit-il toujours aussi chambranlant.

Et bien, j’en connais un bout sur l’histoire des lieux et je crois avoir découvert quelque chose qui pourrait potentiellement vous intéresser.

Perplexe, le vieil homme m’observa d’un regard louche en raison du taux d’alcool élevé dans son sang. Toutefois, il semlait avoir toute sa tête, en conservant un contact avec son subconscient.

Montrez-moi donc!! – Dit-il avec fougue.

Voyant que je venais de capter son attention, je décidai de l’amener loin du gibet de sa peine, en vue de lui changer les idées. Vu son état avancé, ce ne serait pas si difficile à faire. Marchant en direction du bâtiment où se trouve mon bureau.

Que connaissez-vous au sujet de l’Amulette des Divines Ténèbres? – Lui demandai-je en vue de mesurer une partie de son savoir occulte.

Les yeux du vieil homme s’agrandir spontanément.

Avez-vous dit l’Amulette des Divines Ténèbres? – Demanda-t-il afin de vérifier s’il avait bien compris, ce que je lui confirmai aussitôt d’un acquiescement de tête.

Oh, mais il s’agit d’une pièce de collection fort ancienne, qui remonte à l’époque de Sumer…!!! – Dit-il avec de grands yeux plein de mystère. Savais-tu quelle fut confectionnée il y a 5000 ans, avec un métaux précieux recueilli dans les profondeurs de la terre?! Il s’agit d’un objet de culte possédant un très grand potentiel de création, tout comme de destruction!

Je sentis diminuer sa crainte à mon égard, alors qu’il semblait sensiblement reprendre ses sens.

Oui, je le savais, Mr. Grishom. J’ai beaucoup lu à ce sujet.

Ah ces jeunes, on leur nomme un objet et ils connaissent tout. Vive l’internet! – Dit-il avec sarcasme.

J’ai fait de longues recherches sur le sujet Mr. Grishom. Vous pourriez être surpris de la connaissance acquise sur le terrain.

Albert Grishom écoutait sans réellement porter son attention sur mes paroles. Poursuivant la marche, je percevais son détachement face à cette discussion que j’essayais d’entretenir.

Alors tu sais de quoi est capable cette amulette? Es-tu vraiment au courant du potentiel maléfique que renferme cet objet? Elle apporte le désastre!

 

DISASTER – THRASH METAL / RIMOUSKI, QUEBEC

Liens:
http://www.metal-archives.com/bands/Disaster/37179

Membres du Groupe: Daniel Jalbert – Vocal/ Chuck Tremblay – Batterie/ Simon Roy – Basse, Vocal

Formé à Rimouski en Octobre 1989 par Daniel Jalbert et Chuck Tremblay. Ces derniers engagèrent Olivier comme vocaliste, puis Simon Roy joignit la formation en 1991. En mai de cette année, Olivier quitta le groupe qui changea son nom pour celui de NECROTIC MUTATION. Ils offraient un Death Thrash Metal avec des thèmes à caractère Gore. Daniel Jalbert a fait également partie de la formation Holocaust Necropsy.

Discographie:
1991 – Disaster

Vidéo:
NIL –

 

 

Que voulez-vous dire exactement par désastre? – Lui demandai-je curieusement.

Ceux qui l’ont eu en leur possession, ont produit des miracles au commencement de l’utilisation de l’amulette. Cependant, plusieurs de ces détenteurs ont sombré dans la plus grande des folies, répandant le mal autour d’eux. Certaines traditions racontent que l’amulette serait enchantée et qu’elle confèrerait une malédiction chez ceux qui en font un mauvaise usage. – Dit-il en s’arrêtant de marcher subitement. Le coeur de l’hôte doit être pur… c’est ce qui empêche le Mal de se répandre. – Dit-il avant de se retourner et de poursuivre sa marche.

Je ne l’avais encore jamais vu dans un tel état, comme s’il voulait me révéler quelque chose, sans avoir réellement le droit de me transmettre ce savoir.

J’ai l’impression que vous êtes tendu, Mr. Grishom. Il y a quelque chose qui ne va pas?

Oui! Effectivement, ma femme est morte! – Lança-t-il sèchement en s’arrêtant de marcher. Venez avec moi, je vais vous montrer quelque chose.

Sur ces mots, il changea de direction et emprunta un sentier menant vers le flanc droit de la porte d’entrée. Une fois que nous eûmes atteint l’un des mausolées de l’endroit, il se dirigea vers celui destiné à sa famille depuis un peu plus de trois cent ans. Plusieurs de ses ancêtres sont enterrés ou conservés hors terre, dans ce lieu. Nous trouvant devant le bâtiment en question, il pointa vers le haut de la porte d’entrée.

Vous voyez la marque? C’est celle de l’amulette! C’est là qu’elle devrait se trouver en ce moment. Plus vous attendrez à la remettre en place, plus vos chance de sombrer dans la folie seront importantes.

Et si j’ai le coeur pur, qu’arriverait-il?

Le vieillard éclata de rire. Dans un élan de sarcasme, il me dit,

Ton coeur est sombre, jeune homme. Tu ne peux aucunement avoir le coeur pur! Il y a des choses que tu ne contrôles pas et je dois te dire que s’il y a quelque chose qui transpire de toi, c’est bien l’essence du mal. Je ne sais pas comment tu pourrais avoir le coeur pur!

Puis, il ricana à nouveau comme si je n’y était pas. En haut de la marque était inscrit Corpus

 

 

CORPUS – DEATH METAL POLLUTION / GATINEAU

Liens:
http://www.metal-archives.com/bands/Corpus/5644
http://www.metal-archives.com/reviews/Corpus/Decision_to_Extinction/34184/Burning_Season
http://ohc.host22.com/Reviews-1/Corpus.Decisiontoextinction.html
http://www.discogs.com/Corpus-Blood-Pond/release/1309420

Membres du Groupe : Topon Das – Basse/ Stéphane Perrier – Batterie/ Eric Réthier – Guitares/ Patrick Thibert – Guitares/ Martin Desrosiers – Vocal

Fondé à Gatineau en 1992, Corpus a mis au monde deux produits audio en 8 années d’existence. La formation comptait parmi ses membres Topon Das des formations FUCK THE FACTSTIME KILLS EVERYTHING.

Discographie:
1993 – Decision to Extinction (Demo)
2001 – Blood Pond (EP)

Vidéo: NIL

 

 

Pourquoi venir ici exactement? Je ne vois pas le lien avec la tristesse qui vous accapare! – Dis-je au vieil homme.

La tristesse n’a rien à voir là-dedans, jeune homme! Disons que le danger est davantage la cause de ma nervosité excessive…

Alors, vous admettez avoir un problème… Est-ce trop vous demandez que de m’en livrer  la teneur?

Il prit un instant pour réfléchir. Inspirant un bon coup, il se décida à parler.

En fait, il y a quelques années, ma femme et moi nous sommes rendus en Afrique. Nous étions à la recherche d’un artéfact de l’ère pré-sumérienne ayant un rapport avec l’émigration d’une partie du peuple africain de l’époque, vers la partie connue aujourd’hui sous le pseudonyme de Moyen-Orient. Là-bas, nous avons fait la découverte d’un temple ancestral ayant appartenu à une civilisation afro-asiatique, mère du peuple arabe de  l’époque du Middle Stone Age. Ce qui remonterait à plus de 73 000 ans, tel que l’indique les recherches sur le site de Blombos, près du Cap des Aiguilles, situé à 300 km à l’Est de la ville du Cap en Afrique du Sud. Nous avons fait cette découverte, mais également celle d’un endroit oublié des hommes depuis des générations…

Albert reprit son souffle. Ses manières me donnaient l’impression que la discussion l’éprouvait mentalement.

Vous ne préfèreriez pas vous asseoir un moment? – Lui suggérai-je en lui montrant un banc non loin.

Suivant ma recommandation, il alla en direction du banc et y posa son derrière. Les mains tremblantes, il sortit un mouchoir de sa poche et s’essuya le front dégoulinant de sueur.

Vous devez m’écouter. Cette amulette que vous avez en votre possession… elle doit être mise en place au-dessus de la porte du mausolée de ma famille… ou alors, ce qui vous guette engendrera de terribles conséquences.

Qu’entendez-vous par Terrible conséquence exactement?

Albert Grishom figea tel une pierre.

Qu’avez-vous Mr. Grishom?

Le regard du vieillard semblait terrifié. Me regardant avec un brin de panique, il me lança difficilement une révélation que je ne m’attendais pas d’entendre de la part d’un esprit sensé.

Je viens tout juste de voir ma femme!

(à suivre la semaine prochaine).

Daimon

 

rest-in-peace-quotes-for-friends

Chroniques Nécrologiques de Hellstorm

Mémoires du Cimetière: Chapitre 2

 

Lorsqu’un évènement marquant survient, cela produit un effet dans le temps qui agit comme un point de référence dans ce qu’on nomme l’espace-temps. Toutefois, toutefois cela dépend de l’intensité perpétué par l’action et de l’espace dans lequel est contenu cet évènement et il arrive que certains événements produisent des échos et distorsion dans le temps. Prenons pour exemple, ce bâtiment dans lequel je travaille depuis quelques années déjà. Bâti en 1823, ce centre mortuaire fut en ses débuts, un asile où on y pratiquait des expériences sur les malades… Expériences qui menèrent souvent à des moments de tortures et de lobotomie. Des instants de pure folie, augmentés en intensité par les agissements diaboliques des médecins travaillant sur place. Les expériences menées entre ces murs ont permis la découverte de nombreux développement dans le domaine de la médecine. Un peu à l’exemple du Dr. Green de l’Hopital Douglas qui, de 1950 à 1980, favorisa le développement de la connaissance des maladies mentales telles que la schizophrénie et la bipolarité. Pour ceux qui connaissent l’histoire de ce fameux Dr. Green, et bien en réalité, le médecin dont le lieu de travail se situait aux limites des villes de LaSalle et de Verdun, fut avant son déportement par la C.I.A., un nazi du nom de Josef Mengele. Nom de code: L’Ange de la Mort, responsable des chambres à gaz. Après son obligation à servir le régime Nazi, Mengele fut rattrapé par ce qui allait devenir la C.I.A. Et finalement dirigé à Montréal.

Pour en venir au fait, ce matin j’ai eu le pressentiment que quelque chose allait changer ma vie de manière drastique. Évoluant dans un lieu dont le moment de construction remonte aux années 1800, il m’arrive encore d’entendre des bruits ou des sons en provenance d’outre-tombe. Comme je l’ai relaté dans quelque chroniques antérieures, mon lieu de travail possède une histoire qui dépasse l’entendement des gens normaux. Et comme je passe la majeure partie de mon temps dans cet endroit et bien je suis témoins d’un tas d’apparitions et de manifestations de tous genres.

À la même époque où Alberto Destituor quitta son poste suite à sa destitution, un certain Gérôme Adenine vint au poste de directeur des lieux. Nous parlons toujours de l’époque où ce lieu mortuaire était un hopital psychiatrique. Le Dr. Adenine de son sobriquet, était aussi qualifié de Dr. Schizo, en raison de sa manière étrange de pratiquer sa médecine.

 

ADENINE – METALCORE / MELODIC DEATH METAL/MONTREAL, QUEBEC

Liens:
http://www.metal-archives.com/bands/Adenine/6001

Membres du Groupe: Christian Choquette – Basse/ Pascal Charron – Guitare/ Micheal Koskow – Guitare (Ex-Transcendance)/ Martin Quintal – Vocal/ Mathieu Groulx – Batterie (ex-Frozen/ ex-Augury/ ex-Decadawn/ ex-Tears Of The Dead Gods/ ex-13th Melody)

Groupe metalcore montréalais qui a connu un certain succès. Fondé en 1999 et dissout en 2002, le groupe fut sous l’étendard de Néoblast Records pendant son existence. Ils ont eu la chance de performer sur la scène des Foufounes Électriques en 2001. Ils ont même participé à une annonce télévisée des chaînes de restaurant Kentucky au Québec.

Discographie:
2001 – Govern The Unaligned (Album)

Vidéo:
Adenine dans une publicité de Kentucky

 

Adenine aux Foufs en 2001

 

En fait, le Docteur Schizo avait pour particularité d’avoir la parole facile lorsqu’il travaillait sur des patients endormis. Les ouvriers évoluant dans les parages trouvaient cela très drôle de voir le bon médecin discuter avec les morts alors qu’il demeurait seul en compagnie des cadavres. Il lui arrivait parfois, lorsque ces derniers dormaient, que le bon docteur discourait de sujets étranges et qu’il obtenait des réponses à des questions qu’il se posait mentalement avant sa discussion.  En fait, on lui reconnaissait une bonté sans équivoque, en raison de la joie immense qui l’habitait en constance. Toutefois, la majeure partie du temps, il était seul. Un grand solitaire qui s’adonnait à des pratiques étranges. Mais, on le craignait en raison de rumeurs à l’effet qu’il tentait des expériences hors du commun avec les corps en inertie qu’il avait sous la main. Le Dr. Gérôme Adenine avait acquis la direction des lieux suite au suicide de Alberto Destituor qui avait massacré sa petite fille à coup de hâche, après avoir trouvé sa femme assassinée par cette dernière. Lorsque les autorités arrivèrent sur les lieux, la scène était si macabre qu’ils ont condamné l’endroit pendant une semaine, question de nettoyer toutes les preuves et soupçons de la scène. Car de tels évènements, le peuple préfère ne pas s’en rappeler. Pourtant, il existe toujours des influences qui persistent à se faire ressentir sur place, même plusieurs années après les évènements.

Un soir, alors que le docteur travaillait sur un cas d’embaumement, Jeannette et Juliette Hirsig vinrent rencontrer le médecin en vue de l’influencer dans une aventure aux apparences extraordinaires. Toutefois, aucune d’elles ne savait réellement dans quoi elles s’embarquaient, puisqu’elles ne connaissaient par vraiment le bon docteur. Le Dr. Adenine passait de nombreux mois à travailler sur le développement d’une nouvelle substance capable de redonner la vie aux morts. Un soir, alors que la pluie tombait depuis quelques jours, Adenine s’était enfermé dans son bureau pour mener à bien ses recherches. Ayant consacré plusieurs jours à la concoction de ce produit qui lui tenait à coeur, il développa une certaine obsession qui le guida dans ses recherches. L’obsession qui habitait l’homme dans la jeune quarantaine était animée par la présence des jumelles allemandes Jeannette et Juliette Hirsig. Ces deux plantureuses blondes savaient comment maitriser les hommes répondant au genre du bon docteur. Ces deux sorcières au tonalité européenne exerçaient une grande influence sur Gérome qui n’avait pas connu d’autre femme depuis la mort de son épouse quelques années plus tôt.

Cette semaine-là, on avait apporté un corps fraîchement décédé, de ce qui ressemblait à une jeune femme dans la vingtaine, portant de longs cheveux blonds. Son nom était Amélia Carabone, jeune femme mariée à un homme d’une décennie son aîné. Lorsque le corps arriva sur place, les jumelles Hirsig voyaient un cobaye parfait en cette déesse morte. Alors que Gérome manipulait son sérum de vie, Jeannette fit usage de ses charmes pour manipuler le bon médecin à faire l’expérience de son sérum sur la jeune morte. Plus qu’intrépide, le bon docteur se laissa influencer dans cette démarche absurde. Alors que les préparatifs suivaient leur cours, Juliette trouva les formules permettant d’emmagasiner suffisamment d’énergie pour permettre au corps de reprendre vie. Une formule d’invocation qui devait insuffler un semblant d’âme à cette catin sans vie. Vers onze heures, les préparatifs arrivaient à leur fin. Juliette avait mémorisée les formules alors que Jeannette avait appris par coeur tous les mouvements et gestes cérémoniels.

Ce qu’ignorait le docteur, c’est que les soeurs avaient attendu le bon moment pour mettre leur plan en marche. Et comme ce lieu était la résidence de milliers de morts, ils avaient tout ce qui était nécessaire pour mettre en marche un plan machiavélique. Croyant pouvoir manipuler un être de la mort avec aisance, elles s’étaient lancées dans un long processus d’étude d’un grimoire ancestral dans le seul but d’invoquer une entité tout en l’aidant à s’intégrer dans le corps de cette jeune femme fraichement décédée. Adenine voyait cela comme une idée de génie. S’il en avait glissé un mot aux autres membres du groupe, peut-être l’aurait-on jugé dément. C’est pourquoi, il préféra la solitude ou encore la proximitée des deux jumelles Hirsig. Pour cet événement, le bon docteur avait sagement dessiné deux cercles au sol afin de jouer le double rôle de cercle de protection pour eux et un autre en guise de cercle de confinement pour l’entité.

Lorsque tout fut en place, l’énervement gagna les deux femmes qui attendaient impatiemment que le bon docteur donne le coup d’envoi de la cérémonie. S’étant laissé convaincre de suivre les deux amazones dans un périple diabolique, Gérome désirait accomplir ce rite afin de repousser les limites de son propre savoir, grâce à la connaissance qu’il tirerait de cette expérience. Puis, sans tenir compte des réjouissances qui habitaient les deux blondes allemandes, Jeannette frappa le gong annonçant le début de la cérémonie. Juliette alluma toutes les chandelles situées sur l’autel, à l’exception de celle du centre. Aussitôt enflammées pendant que le calme planait dans la salle d’embaumement, Adenine procéda à la fermerture du cercle de confinement en prononçant les paroles sacrées, dont l’origine remontait à l’époque sumérienne. Ayant fréquenté plusieurs personnes scolarisées au cours de son existence, Gérome Adenine s’était laissé initier aux anciennes traditions orales. Ce qui lui donnait une longueur d’avance sur plusieurs, c’est l’emplacement stratégique qu’incarnait le cimetière pour ce genre de pratique. Pour ce faire, Gérome avait secrètement conçu un sceptre afin de contrôler les forces qu’il s’apprêtait à invoquer en compagnie des jumelles. Ayant fait l’appel des quatre éléments, Adenine demanda la protection des quatre puissances régissant l’univers afin de permettre à son oeuvre de se réaliser sous la protection des puissants. Suite à cette demande, les flammes des chandelles disposées sur l’autel s’animèrent étrangement, gagnant en intensité tout en s’élevant en hauteur. Gérome afficha un rictus qui en disait long sur ses intentions occultes.

Voyant cela, le docteur comprit qu’il s’agissait du signe du commun accord des puissances qu’il invoquait pour se protéger contre son oeuvre magique. Pendant ce temps, les jumelles attendaient impatiemment dans le cercle, la venue de celui qu’ils appellaient

Toi qui vécut hier, je t’appelle d’esprit à esprit, reviens de l’ombre ou de la lumière et manifeste toi ici sur le champs! – Dit-il fermement en frappant la pointe de son bâton au sol.

Un courant d’air froid passa tel une furie dans la pièce, fendant l’air d’un simple sillonnement. Soudain, tout sembla changer autour d’eux. On entendit le tonnerre gronder à l’extérieur de l’immeuble. Avant de débuter la cérémonie, Gérome avait pris soin d’injecter son sérum dans le bras droit du corps de la jeune Amélia. L’invocation allait bon train, tout était parfait, à l’exception du mauvais temps à l’extérieur. Alors que le mauvais temps dressait son empire au-dessus du cimetière, le trio poursuivait l’oeuvre sans tenir compte de la tempête qui rageait à l’extérieur. Puis, un deuxième éclat de tonnerre retentit dans l’air et les lumières des chandelles s’intensifièrent davantage. Adenine prononça la formule ancienne qui permettait à une âme errante d’intégrer un corps sans vie. Malgré sa connaissance des langues anciennes, Gérome éprouvait un brin de difficulté à prononcer les mots avec exactitude. Il s’agissait tout de même, d’un dialecte remontant à plus de sept mille ans dans le passé de la race humaine.

Toi, que l’on appelle et qui vient de l’autre monde, Où que tu sois, Je fais appel à toi. Sur les ailes de ces mots qui se déplacent, quelle que soit la distance, traverse le temps et l’espace et apparais en ma présence.

Sur ces mots, un troisième coup de tonnerre se fit entendre. Les deux femmes commençaient à éprouver un tantinet de peur, alors que tous les éléments étaient réunis pour créer cet effet. Jeannette jeta du sang fraichement cueilli au cours de l’après-midi pour le balancer sur le cadavre.

Puis soudain, le bras de Amélia bougea impulsivement comme si la vie reprenait en elle. Gérome, Jeanette et Juliette cessèrent leurs activités subitement et portèrent leur attention sur le corps de la blondinette.

Enfin, il est là! – affirma Juliette avec la fascination dans ses yeux.

Le corps reposait sur la grande table devant eux. Puis, Jeannette qui se trouvait à proximité du cadavre, sursauta de peur en constatant que les yeux de Amélia venait de s’ouvrir. Le tonnerre grondait toujours à l’extérieur, laissant un flash de lumière qui illumina la salle. L’éclat révéla une partie du visage ravagé de la jeune femme, qui se releva en position assise. Le regard obscur de Amélia fit comprendre au trio, que ceci n’avait plus rien à voir avec la Amélia d’autrefois.

Vous m’avez appelée! – Dit-elle d’une voix inquiétante, profonde et toujours féminine.

Brandissant son sceptre en l’air, Gérome dessina des sigils de protection en l’air. Amélia souriait à belles dents devant cette tentative magique de restreindre ses actions.

Gagnées par la peur, les jumelles reculèrent sans tenir compte du cercle de confinement qui les protégeait contre les forces en action.

HA ! HA ! HA ! HA !

Un rire froid et effroyable retentit dans la pièce. Amélia se trouvait désormais debout devant eux. Imperturbable, Gérome demeurait devant ce cadavre ravivé par cette magie d’une autre époque, toujours en brandissant son bâton aux pouvoirs infinis.

Celui qui invoque la magie, commande la magie. Alors, tu dois m’obéir, puisque je suis ton maitre!

Amélia l’observait comme un animal avec ces grand yeux noirs. Puis, elle saisit un scalpel reposant sur la table et s’empressa de foncer vers le docteur. Dans son élan elle tenta de planter la pointe du scalpel dans la chair du docteur, mais un champ de protection semblait le protéger de ce type d’attaque.

Comment peux-tu ne pas succomber à cet attaque humain? La Mort n’a pas de restriction lorsqu’elle agit sur les vivants!

Adenine sourit devant la stérile tentative de la jeune morte de lui enlever la vie. Une démarche qui aurait pu apporter une fin dramatique à ce type d’aventure si le tout avait été fait en désaccord avec les normes de ce genre de pratique.

Pourquoi ériges-tu ce portail si tu désires que l’on soit ensemble… – Dit-elle en laissant le temps à ses paroles d’entrer dans l’esprit du bon docteur. Nous le voyons bien dans tes yeux que tu aimerais bien t’envoyer en l’air avec un corps tel que celui qui se tient devant toi. Pourquoi ne laisserais-tu pas tomber ces barrières qui nous séparent?

L’invitation était bien invitante, mais tant de choses ne devaient pas voir le jour. Même dans un époque sombre, le Mal ne devait jamais s’incarner. Même si un doute s’installait en lui, Gérome décida de ne pas suivre l’invitation. Pendant ce temps, Jeanette et Juliette étaient complètement effrayées devant cette sombre réalisation.

Tu crois vraiment pouvoir me faire baisser mes défenses contre toi qui pourrait me pulvériser si ces barrières n’étaient pas en fonction. Maintenant, je t’ordonne de me révéler ton nom!

La créature affichait un véritable mécontentement face à cette rebellion soudaine.

C’est bien. Je vois que tu as bien appris ta leçon, petit mage. Voyons si tu as ce qu’il faut pour mettre en marche les étapes qui me remettront dans ma cage… – Dit-elle toujours en affichant un rictus diabolique à son visage.

Étant un vieil initié des sciences occultes, le Dr. Adenine savait ce que signifiait tout ce stratège et qu’il s’abandonnait aux requêtes de celle-ci, qu’il ne reverrait jamais la lumière du jour. Voyant comment elle bougeait, il apparaissait clair que ce qui l’habitait au point de lui permettre de bouger ses membres, n’avait pas encore suffisamment de puissance pour lui permettre de se tenir droit.

Répond à ma question! Quel est ton nom? – Dit-il avec fermeté.

Relâchant un intense cri de rage strident au point que les vitres de l’étagère derrière les jumelles Hirsig éclaboussèrent en morceaux, faisant sursauter les deux femmes du coup. Cela encouragea un rire de folie qu’exprimait la diablesse à l’audition des cris de jumelles.

HA ! HA ! HA! Ricana-t-elle à grande portée de voix terrifiante, faisant frémir les jumelles une nouvelle fois. Je suis la déesse Négativa. Reine des âmes errantes de cet endroit. Et toi, tu crois que nous aurions un amour impossible à vivre?! Et maintenant, tu dois me rendre ma liberté sur le champs… – Dit-il en prenant le temps de laisser le docteur réfléchir à cela.

 

NEGATIVA – MONTREAL / TECHNICAL DEATH METAL

Liens:
http://en.wikipedia.org/wiki/Negativa
http://www.blabbermouth.net/news/negativa-back-in-studio/
https://myspace.com/negativa1
http://www.metal-archives.com/bands/Negativa/78655
http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Negativa-l-en.html
http://www.radio-canada.ca/arts-spectacles/musique/2007/08/30/001-25ans-metal.asp

Membres du Groupe: Steeve Hurdle – Guitare/ Luc Lemay – Guitare/ Miguel Valade – Basse/ Etienne Gallo – Batterie

Formé par Steeve Hurdle (ex-Gorguts), incluant des musiciens de Ion Dissonance et Augury. Le groupe lança un demo éponyme de 3 pièces avec un tirage de 1000 copies en novembre 2006. Enregistré par Pierre Rémillard au Wilde Studio. Ils ont fait leur premier spectacle au Café Chaos le 12 Novembre 2006. Il est dit qu’en raison du haut niveau technique des membres de ce super groupe, influencé par différents artistes, passant du Metal au jazz, tout en passant pas la musique classique et du rock alternatif… Death, Morbid Angel, Meshuggah, Jeff Buckley, Soundgarden, Olivier Messiaen, Frank Zappa, John McLaughlin, Johann Sebastian Bach. Plusieurs membres de haut calibre ont fait partie de cette formation. On peut compter Kevin Jones (Toward Darkness)/ Danielle Hubbard (Maruka, Bloodwed)/ Steeve McDonald (Asgard, Gorguts, Sadistic Vision)/ Roxanne Constantin (Quo Vadis, Rostrum)/ Dominic “Forest” Lapointe (Teramobil, Beyond Creation, Augury, Atheretic, Quo Vadis, Humanoid, BARF)/ Miguel Valade (Ion Dissonance)/ Patrick Robert (Gorguts)/ Alain Demers (Obliveon)/ Christian Paquet (Versus Chaos). Le groupe a participé aux 25 ans du Metal au Québec, événement qui eu lieu au Club Soda en 2007. Steeve McDonald et Steeve Hurdle sont tous deux décédés.

Vidéo:
NEGATIVACHAOS IN MOTION

 

Éprise d’une rage intense, la déesse hurla fortement une nouvelle fois, faisant voler des éclats de vitre à nouveau. Les jumelles pleuraient devant la terreur qu’inspiraient les actions de la créature nocture confinée dans son cercle de protection. Adenine ne se laissa pas influencer et poursuivit la récitation de la formule d’invocation. Une fois terminé, il procéda à la récitation de la formule de conjuration en vue de soumettre Negativa à son commandement. Pendant qu’il récitait les mots magiques issus de la nécromancie ancestrale, il commanda fermement à l’esprit incarné de lui obéir. Toutefois, Negativa avait envie de vivre librement, sachant qu’en tuant celui qui l’avait invoquée, elle pouvait prendre contrôle. Les jumelles Hirsig, qui semblaient si intrépides au commencement, ressemblaient à deux enfants pleurnichant à leur parents. Gérome les trouvaient totalement pathétiques puisque c’est elles qui l’avaient convaincu de tenter cette expérience.

Jeannette se trouvait à l’extérieur du cercle de confinement, retranchée sur elle-même dans un coin, alors que Juliette se trouvait toujours auprès du docteur nécromancien. Jeannette était complètement terrifiée pendant que Juliette semblait presque en contrôle. La seule chose qui la trahissait provenait de sa jambe tremblante.

Reste près de moi si tu veux survivre à cette aventure. – Conseilla-t-il à la jumelle.

Puis, il leva son sceptre à nouveau en l’air et prononça une formule de renvoi.

Croix et petites croix, diables maudits, je te fait l’envoutement à mort pour que ta vie soit brève. Avec ce sceptre, je t’arrache le coeur, et dans trois minutes tu meurs. Ton âme ira au diable et ton corps à la vermine. Dans la puanteur souterraine, tu brûleras à jamais et jamais tu ne connaitras la paix.

Sur ces mots, Negativa hurla une troisième fois. Cette fois, elle y inséra davantage de puissance afin de faire connaitre le potentiel de son pouvoir. Les rideaux suspendus au-dessus des fenêtres volèrent en l’air et les objets reposant sur les tablettes tombèrent violemment au sol.

Tu ne peux pas m’obliger à repartir, petit mage. Nous sommes trop anciens pour que tu puisses nous renvoyer dans l’autre monde.

Suite à ces mots, elle se tourna en direction de Jeannette et la pointant du bout de l’index, elle lui fit signe de venir vers elle. Sans pouvoir se contrôler physiquement, elle avança sans avoir à faire le moindre geste en direction de la Reine des Morts. Une fois que la jumelle se trouvait devant elle, Negativa lui frappa la tête d’un coup de revers de main. La scène était si violente que le sang se répandit comme une trainée de poussière volant dans l’atmosphère. La fierté de la déesse macabre s’entendait dans le rire sarcastique qui s’extirpa de sa voix.

Tu peux te marrer tant que tu le désires, Négativa, mais je te fais le serment de te retourner là d’où tu viens. – Dit-il en frappant au sol une nouvelle fois du bout de son bâton.

Ce qui eut pour effet de créer un champs d’énergie circulaire qui se répandit dans toute la pièce, heurtant psychiquement la déesse de plein fouet. La douleur qui la frappa, se fit entendre dans toute la pièce. Jeannette en profita pour se sauver, alors que Juliette demeura auprès du mage. Gérome récita trois mots magiques issus de la langue énochienne, ce qui produisit un effet inattendu de la part des jumelles qui ne connaissaient pas réellement la magie. Empreint de colère, Adenine indiqua à Jeannette de ne pas sortir du cercle. Quand à Juliette, elle demeurait accroupie sur elle-même, pleurant telle une Madeleine devant l’horreur qu’incarnait la morte. Puis, le vent s’éleva dans la pièce. La déesse leva les bras vers le plafond afin de canaliser davantage de puissance tellurique. Puisant sa puissance dans l’atmosphère terrestre, elle concentra ses actions sur l’énergie qui grimpait à l’intérieur de ses membres. Ses yeux virèrent vers l’arrière, pour devenir blancs comme la neige. Un cri de douleur l’envahissait au point de la pousser à hurler par le Mal qui l’habitait désormais. Alors qu’elle emmegasinait suffisamment de pouvoir pour devenir la déesse suprême de ce cimetière, Gérome comprenait qu’elle éprouvait une certaine faiblesse alors qu’elle absorbait toute cette puissance. Regardant dans la direction de Jeanette, il lui fit signe de saisir l’épée cérémonielle. Cette dernière était encore terrifiée debant la puissance qui exhalait du corps de Negativa.

Reprend ton calme, Jeannette et vas-y! – Suggéra-t-il en chuchotement.

Reprenant ses esprits, elle ralentit sa respiration afin de reprendre son calme et essuya son visage des larmes coulant sur ses joues. Elle s’approcha de l’objet en question, en essayant de ne pas éveiller les soupçons de la part de la déesse. Saisissant l’arme entre ses mains, elle se releva debout et balança un coup d’épée en direction de la déesse, mais cette dernière esquiva le coup. Furieuse, Negativa saisit la jumelle à la gorge et lui brisa le cou d’un simple geste de main. Juliette hurla de chagrin en voyant sa soeur se faire décapitée de la sorte. Enragée, elle sortit du cercle de protection et s’empressa de prendre l’épée pour aboutir au même raisonnement que sa frangine. Mais Negativa s’y attendait et évita le coup à nouveau. Cette fois, ce fut très rapide comme fin puisqu’elle arracha le coeur de la dernière jumelle toujours vivante jusqu’à cet instant.

Ça ne s’arrêtera pas ici, créature de l’abîme, tu devras retourner à cet endroit d’où tu es venue. – Dit-il fermement.

Mais cela n’arrêta aucunement la diablesse qui se retourna sauvagement pour dévisager le mage opérant. Ce dernier tomba à genoux, perdant toute sa volonté de vivre. Les larmes coulèrent sur ses joues, face à ce moment de désespoir. Se relevant debout à l’aide de son sceptre, il leva la tête avec une certaine colère affichée à son visage. Ce moment de tristesse absolue venait de le transformer du tout au tout.

 

ABSOLUTE GRIEF – MELODIC DEATH  METAL / RIMOUSKI, QUÉBEC

Liens:
http://www.metal-archives.com/bands/Absolute_Grief/19933
http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Absolute_Grief-l-en.html
http://metalseek.de/bands/absolute-grief
http://reviews666.pitas.com/

Membres du Groupe: Steeve Albert – Basse/ Sébastien Lévesque – Batterie/ Simon Laliberté – Guitare (Crystal Castle)/ Jessika Gagnon – Keyboards/ Patrick Fournier – Vocal

Formé à Rimouski en 1997, le groupe fut actif deux ans sous ce pseudonyme, avant de devenir Faithull Time en 1999. Signé par Fusion III, ils nous offraient un Death Black Metal Mélodique.

Discographie:
2002 – Absolute Grief (Album)

Vidéo:
ABSOLUTE GRIEFCONFESSION

 

Lorsque la haine eut monté au cerveau du Dr. Adenine, ce dernier ferma les yeux alors qu’il était toujours au centre du cercle de protection et se concentra sur le quartz situé au bout du sceptre. Prononçant la formule de renvoi, il dirigea la pointe du bâton sur lequel reposait le quartz. Et suite à une série de vocable d’une autre langue, un jet de lumière s’en détacha pour être projeté en direction de la morte-vivante. Une fois que le faisceau de lumière l’eut atteint, elle commença à faiblir devant son adversaire humain. Tombant à genoux face à la volonté d’un être humain, Negativa tomba au sol raide morte.

Après avoir fait le ménage de la scène de combat, après avoir enterré les jumelles et après cette aventure, le Dr. Adenine quitta son poste et devint moine dans un couvent. Sa décision fut prise après avoir pris conscience de l’existence de puissances que nous ne pouvons contrôler. Cette histoire est disponible dans les archives de la compagnie qui m’envoie. En fait, ce que nous savons maintenant, c’est que cette activité engagée sous l’effet de la colère laissa une étrange énergie sur place qui s’impreingna dans l’immeuble. Comme ce lieu servait de point de réception pour les morts, un nombre infini d’âmes y vivent encore depuis la fondation du cimetière. Sans compter les âmes amérindiennes qui ont été massacrés au temps de la colonisation des peuples français et anglais. Désormais, l’énergie accumulée a su trouver un moyen de se condenser pour incarner l’entitée femelle connue sous le nom de Negativa. Cette dernière exerce son autorité sur le cimetière depuis qu’elle a pris conscience de sa propre existence. Un éveil qui fut engendré par les mystérieuses pratiques nocturnes du professeur qui la convoqua.

 

rest-in-peace-quotes-for-friends

Chroniques Nécrologiques de Hellstorm

Bien assis dans la pièce réservée aux employés du cimetière, j’attendais que l’on m’attribue une corvée quelconque. Alors que je me délectais de ce moment particulier de paix, j’ai ressenti un truc étrange qui venait de m’envahir. Au même instant, la porte de la salle des employés s’ouvrit, laissant un courant d’air entrer dans la pièce. Une femme vêtue d’une robe moulante de couleur noire et aux longues jambes sensuelles entra dans la pièce tel un coup de vent.

Pardonnez-moi mademoiselle, se pourrait-il que vous soyez perdue? – Lui demandai-je.

Elle me regarda d’un air hébété, ne sachant trop quoi répondre. Puis, elle ressortit aussi rapidement qu’elle venait d’entrer. Surpris par sa façon d’être, je retournai dans ma divagation mentale en vue de reprendre le cours de mes pensées là où j’en étais rendu. Je m’adossais à peine au fond de mon fauteuil, lorsqu’elle entra de nouveau dans la salle.

Je crois que vous pourriez finalement m’aider, monsieur. Pourriez-vous m’indiquer où se trouve l’emplacement G-714?

Connaissant bien les lieux, cela me fit un grand plaisir de lui indiquer la route à suivre pour atteindre le secteur G.

Et bien, c’est assez simple. Vous n’avez qu’à traverser la route de lilas puis emprunter la route prenant à votre droite. Ensuite, suivez le sentier des Rendements. Vous verrez les routes sont identifiées. Contournée la montagne et vous y serrez. –  Dis-je avec un grand sourire nerveux qui me rendait quasiment idiot.

Elle quitta sans dire merci et disparue du cadre, laissant la porte se refermée sur son passage. Intrigué, je me levai rapidement en vue de lui offrir de la raccompagner à l’emplacement en question. Mais elle refusa catégoriquement l’offre en me disant qu’elle préférait demeurée seule. Ne désirant pas subir des accusations de harcèlement, je respectai son choix. Je retournai à mes occupations de voyageur cérébral, en m’assoyant sur le fauteuil noir confortable. J’adorais de tel moment, alors que je pouvais me laisser foirer une bonne partie de la soirée. Étant un employé très efficace, je m’efforçais toujours de terminer rapidement mes corvées avant de pouvoir prendre du temps pour moi.

Pendant que je vaguais dans une direction n’ayant aucun rapport avec cette demoiselle, j’observais une plaque commémorative de l’un des anciens directeurs de cet établissement mortuaire. Un certain Alberto Destituor, qui fut le maître de ces lieux entre 1966 & 1975. Ce que l’histoire ne raconte pas concerne l’existence de la fille Destituor , Lady Aphasia Destituor.

 

APHASIA – DEATH BLACK METAL / MONTREAL

Lien:
http://www.metal-archives.com/bands/Aphasia/3052

Membres du Groupe: Stéphane Houle – Guitare & Vocal/ Simon Chenier – Batterie/ Philippe Moreau – Basse & Vocal

Formé à Montréal en 1995, cette formation Black Death Metal était signée par Grind It! Records.

Discographie:
XXXX – Stormlord (Demo)
1998 – Beyond The Infinite Horizon (EP)
2002 – Arcane in Thalassa (Album)

Vidéo:
AphasiaLearning From The Unknown Image

 

Alberto était reconnu dans le milieu pour son apparence sombre et ses longs sourcils pointus. On lui attribuait des manières très morbides de travailler. Une rumeur racontait qu’un homme, qui était alors employé des lieux, aurait trouvé Alberto Destituor dans une salle située au sous-sol du bâtiment, administrant des sévices à sa femme et à sa fille. À ce que dit cette fable, Mr. Destituor aurait fait la découverte d’un moyen d’entrer en contact avec les êtres de l’au-delà.

 

DESTITUOR – RIMOUSKI, BLACK METAL

Liens:
http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Destituor-l-en.html
http://www.metal-archives.com/bands/Destituor/32168
http://www.rimouskimetal.net/forum/viewtopic.php?t=3079&sid=c9ef6259587ea1095156dc532063f56f

Membres du Groupe: Vincent Thériault – Guitare/ Justin L’Italien Dubé – Batterie/ Simon Viel – Vocals/ Pascal Lavoie-Archambault – Guitare/ Pascal Landry – Basse

Fondé en 2004 dans la ville de Rimouski, le groupe est demeuré très underground. Les sujets des textes véhiculaient des messages de violence et de dépressions. On ne sait pas trop quand le groupe s’est finalement dissolu, par contre nous savons qu’il a été actif en 2005.

Discographie:
2005 – Hymnes d’Un Dernier Crépuscule (Demo)

Vidéo:
DESTITUORLe Saint Graal (live @ La Coudée, 2005)

 

Lady Aphasia Destituor avait développé au fil des années, un goût prononcé pour la chair des morts stimulé par le caractère morbide du travail de son paternel, ajouté au fait qu’elle habitait dans une chambre située à l’étage supérieur du bâtiment. Il lui arrivait de descendre rejoindre son paternel pendant que celui-ci embaumait le cadavre de ses nouveaux clients. Parfois, lorsque son père s’absentait, Aphasia descendait au sous-sol pour voir les corps en état d’inertie. Alors que ces derniers reposaient dans la mort la plus certaine, Aphasia se plaisait à se coucher au côté des corps tout en conversant avec eux. Un jour, la mère de la petite avait surprise cette dernière dans la même salle. Toutefois, ce qu’elle y faisait démontra à Anna Destituor (La Mère) que son enfant ne devait plus demeurer dans cet établissement.

À l’arrivée de Alberto, Anna lui raconta comment elle avait trouvée Aphasia se nourrissant de la chair humaine de l’un des clients des lieux. Étrangement, le père devint furax vis-à-vis de sa  jeune fille, disant qu’elle ne devait pas se nourrir de la chair provenant des humains morts depuis un certain temps. Mais Anna ne comprenait pas le sens des paroles employées par son mari et elle n’y porta pas attention. Ce n’est que quelques jours plus tard qu’elle regretta ne pas avoir ouvert les yeux sur cette situation.

Ainsi, quelques jours plus tard, alors que Anna préparait le souper pour son mari et sa fille, elle fut surprise de voir apparaitre Aphasia dans la cadre de porte avec un couteau à la main. Dans un élan de rage, Aphasia bondit en direction de sa mère et lui asséna un coup de couteau en plein coeur. Les jets de sang giclaient dans tous les sens alors qu’elle replongeait à nouveau la lame dans la poitrine de sa mère qui cherchait son souffle. Dans son élan de folie, Aphasia laissa le Mal entrer en elle et une fois qu’elle eut terminé d’exprimer sa démence, elle se laissa tomber au sol come un pantin libéré de son marionnettiste.

Lorsque Alberto revint à la maison, il trouva sa femme pleine de sang, gisant morte au sol. Et non loin du corps, Aphasia qui se nourrissait des restes de sa mère. Éprit d’un élan de rage extrême, Alberto Destituor saisit une hache située près du foyer et décapita sa fille d’un élan de bras. La scène fut si rapide qu’il ne prit conscience de ses actes uniquement après avoir agi. Lorsque la colère diminua, Alberto alla dans le couloir où se  trouvait un placard qu’il ouvrit et entra. Ressortant après quelques minutes, il referma la porte avec en main une corde qu’il attacha au plafond avant de s’enlever la vie. Cet acte, certains le verraient comme un acte de lâcheté. Toutefois, lorsque Alberto se pendit dans le couloir, il n’entendait qu’une parole qui résonnait dans ses oreilles. Il s’agissait de la voix de sa fille qui l’implorait de l’épargner juste avant qu’il ne lui porte le coup fatal. Épris de remords, car le genre morbide de pratiques immondes qu’il menait avait influencé sa jeune fille à devenir un monstre et par ce fait, il était devenu l’abuseur de la conscience de sa progéniture. Ce qu’il n’apprécia guère. Le désespoir le gagna rapidement et il s’enleva la vie pour ne plus subir les remords de ce qu’il avait engendré de par sa négligence parentale.

 

ABÜSOR – THRASH METAL / QUÉBEC, QUÉBEC

Liens:
http://www.metal-archives.com/bands/Ab%C3%BCsor/3540255160

Membres du Groupe: Napalm Holocaust – Basse (ex-Sin)/ Slaughtor – Batterie (Mesrine, Deche Charge, ex-Fist Fuck, ex-Black Ice, ex-Cry Baby, ex-Diseased, ex-Eliminator, ex-Face The Aggression)/ Matt Wrath – Vocals & Guitare (Alcoholator, ex-Black Kut, ex-Eliminator).

Formé en 2007 à Québec, Abüsor est né des cendres de la formation Eliminator, question d’éviter la confusion avec d’autres groupes ayant le même nom. Signé par le label Suffering Jesus productions, les textes de la formation traitent de la mort, du meurtre, de la vie, de la drogue et de la psychologie.

Discographie:
2008 – Montreal Thrash Inferno
2008 – Living Death

Vidéo:
ABÜSOR – Thrash Is Death (LIVE QUEBEC CITY 6-6-2008)

 

rest-in-peace-quotes-for-friends

Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm

La dernière visite reçue au cimetière la semaine dernière m’a imposé de faire quelques recherches à savoir ce que pouvait bien tenter de produire les divins frères mayas. Le messager apocalyptique qui m’avait rendu visite ne semblait aucunement plaisanté. Ayant eu avec lui une longue discussion qui dura le reste de la nuit, il m’informa sur un tas de complots qui se prépare au fond de l’Abîme. J’avoue ne pas avoir entièrement compris ce qu’il tentait de me faire comprendre en me livrant son message. En fait, il m’a raconté comment dès leurs retour aux Enfers, ils ont planifié de remettre les pieds sur terre. Animé par la vengeance, Quetzalcoatl et Xolotl désirent revenir ici pour me détruire. Enfin, c’est ce que racontait le Prophète dans son délire.

Tu sembles avoir oublié qu’il s’agit de dieux auxquels vous vous en êtes pris. – M’avait lancé le porte parole des dieux.

Comme si  je pouvais oublier un détail aussi ferme que celui ci?! Toute cette discussion avait laissé plusieurs points en suspens et je m’interrogeais toujours sur l’ensemble contenu dans le message.

 

ARCHEVIL – BLACK DEATH METAL GRINDCORE / CHICOUTIMI, QUÉBEC

Lien:
http://www.metal-archives.com/bands/Archevil/33005

Membres du Groupe: Zagrhaul – Basse (membre de Butchery Cadaverous/ Mortum/ Divinity)/ Anthony – Batterie ( membre de Eternal Depressions)/ Dany B. – Guitare (membre de Mortum/ Divinity)/ Raventhorn – Guitare (membre de Divinity) / Maryfyll – Vocal/ Jeff – Vocal

Formation Black Death Metal Grindcore originaire de Chicoutimi. Archevil est apparu dans l’univers “underground” en 1999 avec un EP de 5 pièces originales. Ils n’ont jamais été signé. L’année de leur dissolution demeure incertaine.

Discographie:
Garden Of Mortality (5 songs EP)

 

Voulant mentalement faire le point sur cette situation, je décidai de me rendre au crématorium en vue de méditer un moment. Trop d’éléments se mélangeaient dans mon esprit et je devais faire le point avant de tenter quoi que ce soit. Si ce que racontait cet être venu d’ailleurs était bel et bien réel, je devrais revoir les protections magiques m’entourant. Puisque ces êtres agissent toujours subtilement sur les êtres vivants et leurs actions a souvent pour effet de vampiriser l’énergie de la personne touchée par son influence. Voilà ce qu’il valait mieux éviter. Sinon, je pourrais devenir une proie facile pour les deux rapaces mayas. Comment me sortir de cette situation sans trop de tracas? Voilà une question qui méritait que je m’y attarde. Avant de m’installer, je vérifiai que la porte était bien verrouillée, question d’éviter que l’on me dérange durant cette épisode.

Bien assis devant la cheminée de l’incinérateur, j’avais ouvert la porte du fourneaux pour méditer devant les flammes. Je laissai mon esprit s’alléger afin de procéder à une descente aux Enfers via le processus du voyage astral. Une fois que mon rythme cardiaque eut descendu, je ressentis une forme de bourdonnement m’envahir. Un bourdonnement qui donna lieu à une profonde transe. Ayant concentré mon attention sur les flammes, l’entrée dans l’autre monde fut facilité grâce à l’usage de l’élément du feu qui est prédominant aux Enfers. Fermant les yeux, je me concentrai sur ma respiration et me laissai partir vers l’Autre Monde. Il me fallait trouver un contact dans cette dimension afin de mieux connaitre les lieux. Trouvé quelqu’un parmi les milliards d’âmes coexistant dans cet univers, vivant un semblant de ce qu’ils vivaient sur Terre. Toutefois, lorsque la nuit tombe, ils deviennent les proies des agents et vassaux du Mal. C’est à cet instant que la peur et la terreur prend place dans le jeu. Sachant qu’il est dangereux de visiter ces lieux interdits aux humains, je devais être attentif au moindre son provenant de ce lieu inconnu.

Alors que mon corps physique demeurait dans la salle d’incinération, je sentais une chaleur inconcevable qui montait en moi alors que je voguais vers ce lieu interdit. Arrivée dans un lieu sombre ressemblant au cimetière pour lequel je travaille, j’aperçus au loin un homme creusant le sol à l’aide d’une pelle. Ne sachant quoi trop penser de la situation, je sondai les lieux mentalement pour tenter de percer le mystère entourant ces lieux qui ressemblait étrangement à mon lieu de travail. L’homme me fit signe de venir le rejoindre. Toutefois, avec un peu d’hésitation, je me rendis jusqu’à lui. Plus j’avançais et plus naissait en moi l’impression de reconnaitre mon homologue infernal. À mon arrivée devant lui, l’homme ricana tel un bon vivant toutefois, il y avait quelque chose de faux dans son rire. Ce qui me convainquit de craindre le pire de la part de celui-ci. Jouant le jeu, je vint à sa rencontre.

Bonsoir! – Dit-il d’un ton amical.

Un bonsoir que je lui rendis immédiatement. Puis, il continua la discussion comme si nous nous connaissions déjà.

Je suis Anthonin Laveau et je travaille dans cet endroit depuis le jour de ma mort en 1925. À ce qu’il parait les frères mayas ont une dent contre toi?! Tu te prépares pour de gros ennuis mon chers. Je ne sais pas pourquoi tu cherches des problèmes à ses deux psychopathes mais ce n’est pas de bon augure pour toi.

Même si ce qu’il racontait faisait du sens, je n’allais pas m’arrêter à ce léger détail.

Je sais qui ils sont mais je ne peux me permettre de leur donner de cette matière. Je sais de quoi se nourrissent les démons et autres divinités. Et tout ce qu’il faut en tirer, c’est qu’ils se nourrissent de l’essence émanant de la peur et de la terreur. Alors, je ne vais pas me laisser impressionner par des entités qui n’ont aucun contrôle sur moi! – Que je lui répondit.

Bien envoyé. – Répondit l’homme. Mais je crois que tu devrais faire attention à ce détail puisqu’il pourrait causer ta perte. Mais parlons des vraies choses puisque tu n’es pas venu ici dans le seul but de me parler de la pluie et du beau temps!

Effectivement, je crois que vous pouvez possiblement m’aider puisque je dois trouver une arme capable de mettre un terme aux tentatives de ces deux entités anciennes. Et je crois que vous êtes un expert sur le sujet.

L’homme déposa sa pelle en plantant la pointe de celle-ci dans la terre et s’essuya le front. Dans un mouvement pensif, il se gratta le bout du menton en réfléchissant à mes paroles. Puis, il me fit signe de le suivre. Marchant à quelques mètres devant moi, il s’arrêta devant la pierre tombale sur laquelle était gravée l’épitaphe suivante : “Ici. Gît le Traitre!”

Étrange inscription que celle-ci, n’est-ce pas? – Dit-il en pointant vers la pierre. La créature qui dort dans ce trou a trahi les siens et s’est faite enterrer vivante. Toutefois, dans cette réalité, il est toujours vivant et attend qu’on lui redonne sa liberté. – Dit-il avec un rictus qu’il tentait de camoufler.

Je ne saisissais guère ce qui pouvait le porter à rire de la sorte vu le caractère effroyable derrière la mort de l’individu dans le trou. Toutefois, nous sommes aux Enfers et cet homme devait en avoir vu des choses anormales depuis qu’il travaillait sur ce terrain. J’en avais une petite idée, puisque je pratiquais le même travail que lui. Je voulais concentrer la discussion sur le sujet principal de l’échange et la raison de ma présence mais je voulais aussi connaitre la raison ayant encouragé cette mise en terre.

Et qu’avait-il fait exactement pour mériter cela? On ne réserve pas ce genre de traitement à n’importe qui! – Que je lui demandai.

L’homme me regarda d’une manière inquiétante comme si je venais de mettre le doigt sur quelque chose qu’il ne fallait pas. Soudain son tempérament changea de manière drastique.

Pourquoi voudrais-tu savoir un tel détail? Il semblerait que certaines choses méritent de restez enterrer, tu sais?! – Dit-il avec une certaine colère dans la voix.

Saisissant sa pelle de la main droite, il s’approcha de ma personne avec une certaine insistance.

Restes où tu es, fossoyeur! Évitons les conflits inutiles. – Lançais-je suggestivement.

L’homme ricana un petit moment en s’arrêtant juste avant de reprendre la parole.

Ceux qui périssent sauvagement sont le plus souvent à blâmer. Ils sont le fruit des règlements de compte et des vengeances de toutes sortes. En fait, tu n’as pas besoin de connaitre la raison qui fait de cet être, un mort-vivant, si tu vois ce que je veux dire. – Dit-il avec sarcasme.

Je n’appréciais guère la manière avec laquelle il livrait son message. Son ton arrogant et colérique ne m’impressionnait aucunement mais j’avoue qu’il me rendait indifférent de vouloir poursuivre la discussion.

Peux-tu me dire où nous sommes? – Demandai-je?

Nous avons recréé ton ambiance afin que tu te sentes à l’aise mais nous sommes à Mictlan, ou si tu préfères, le territoire des morts. Ce qui est normal puisque tu t’es frotté à des divinités de l’époque de la civilisation Nahuatl à l’époque précolombienne. Il serait intelligent que tu te renseignes sur le sujet avant qu’il ne te tombe dessus.

Je ne crois pas que nous sommes ici pour nous préoccuper de mon bilan de santé?

Tu as bien raison… revenons-en à nos moutons. Suis-moi.

Nous avons marché en suivant un sentier de minuscules petites pierres menant en direction du crématorium. Pendant quelques minutes, Anthonin conserva le silence puis, il reprit la parole.

Toi et moi, nous faisons le même travail dans notre existence. Toutefois, il y a des différences.

Et quels sont ces différences? – Demandai-je curieusement.

Toi, tu travailles avec les vivants ayant trépassé alors que moi je travaille avec les morts nouvellement trépassés. Et laisse-moi te dire que lorsque toi, tu les enterres, de mon côté je les déterres. Nous sommes le reflet inversé l’un de l’autre.

Suite à cette déclaration, je remarquai que nous avions sensiblement les mêmes traits du visage. Seulement, je ne savais pas qu’il s’agissait de la partie sombre de moi-même. Je me devais tout de même de demeurer attentif aux moindres dires de mon hôte si je voulais mieux comprendre la raison derrière mes propres motivations derrière cette visite au fond des Enfers mayas. Pourquoi m’être encore foutu les pieds dans ce genre de situation houleuse? Parce que j’ai cette habitude de fouiner là où il ne faut pas. Mais avec les rumeurs, je n’avais plus le choix que de me renseigner en connaissant mieux les faits entourant les démarches des jumeaux maya.

Tu sais quoi concernant Xolotl? – Que je lui demandai.

Anthonin me regarda intrigué par la question et afficha un sourire maléfique qui en disait long sur ce qu’il pensait de ma question.

Oh, mais ce dernier est sujet fort intéressant puisqu’il accompagne le soleil dans le monde astral. Il est également celui qui escorte les  âmes des morts dans le Mictlan.

Est-il un être bon ou maléfique?

Ça dépend de comment il appréhende la personne qui l’invoque car il s’agit d’un sacrificateur qui sacrifie les autres dieux pour mettre le soleil en mouvement. Un être redoutable mais également doté d’une bonté infinie. Mais si tu veux savoir si tu dois le redouter… et bien oui tu le devrais.

Suite à ces mots, il prit une pause afin de réfléchir à ce qu’il pouvait ou ne pouvait pas me divulguer dans les informations qu’il possédait. Un triage mental qui a nécessité une certaine réflexion.

  Tout ce que je peux dire, c’est que lui et son frère possèdent une puissance incroyable. Et n’oublie pas qu’il s’agit d’entités ancestrales, ce qui signifie qu’elles en ont vu davantage depuis le début de leur existence d’Immortel.

Pendant que nous discutions, tout autour de nous était ténèbre à l’exception de la faible lumière des flammes émanant hors des puits de lave situés tout autour du sentier rocailleux menant vers notre lieu de destination. Alors que nous discutions ensemble pendant le trajet, une brise sulfureuse se leva, laissant dévagué un courant d’air chaud quasi-brûlant. Ayant l’habitude, Anthonin ne sembla pas touché par ce détail alors que de mon côté, c’était autre chose. Mon hôte me dirigeait dans une direction qui ressemblait étrangement au sentier menant à la série de mausoléum situés au fond du cimetière.

J’ai l’impression que tu fais une fixation sur Xolotl alors que son frère est tout aussi dangereux. Sais-tu au moins qui est son frère pour vouloir te mesurer à ces deux êtres?

Bien sûr que je sais qui est Quetzalcoatl. Il s’agit de l’une des plus grandes figures de divinité de l’époque précolombienne. Certains disent qu’on le vénérait par des sacrifices humains mais on dit également que cela n’est que rumeur. Parmi les sacrifices lui étant adressé et qu’on reconnait, il y a les rîtes d’initiation où était parfois perpétrées des mutilations sur les parties génitales. Alors on parle d’entités violentes agissant selon les préceptes offerts par le culte leur étant rendu, si j’ai bien compris?

Exactement! – Confirma Anthonin avec un air mesquin.

Nous arrivions à proximité d’une série de pierres tombales et nous nous arrêtâmes à nouveau. De par sa façon de faire, il me laissait l’impression de vouloir à nouveau me montrer quelque chose comme ce fut le cas un peu plutôt.

Voici l’emplacement où les ossements des deux frères mayas furent enterrés. – Dit-il en pointant en direction du sol. Si tu tentes de les faire brûler lorsque tu reviendras dans ta réalité, rappelle-toi le lieu de cet emplacement et sache que ces ossements représentent ta porte de sortie alors soit certain de faire le bon choix de cercueil. Et n’oublie surtout pas que lorsque tu es aux Enfers, les choses sont inversées.

Ce qu’il disait avait beaucoup de sens puisqu’il s’agissait d’un détail suffisament important pour favoriser la victoire sur les forces ennemis. Puis, pendant que nous échangions sur divers sujet en rapport avec l’occulte et le déploiement des puissances cachées de l’esprit, l’environnement changea drastiquement. C’est exactement au moment où nous discutions des moyens pour manifester cette puissance dans le monde physique qu’un éclair vint frapper à quelques pieds de nous, heurtant une pierre tombale au passage. Au contact de la pierre, l’éclair fit virevolter des petits morceaux de pierre. Étrangement, une nouvelle inscription s’y trouvait. En fait, il s’agissait d’un seul mot: Betrayal ou si vous préférez… Traîtrise! Tenant compte du sens que prenait ce mot vu la situation, le visage de Anthonin changea dramatiquement comme si la peur venait tout juste de le gagner.

 

BETRAYAL – THRASH METAL / QUÉBEC, QUEBEC

Liens:
http://www.metal-archives.com/bands/Betrayal/32502

Membres du Groupe: Stéphane “Beat” Bordeleau – Basse/ Stéphane Desbiens (Ex-Genetic Error) – Batterie/ Dany Schleicher – Guitare/ Robert (Bob) Fontaine – Vocals

Groupe indépendant de style Thrash Metal originaire de Québec et qui est apparu au début des années 90. Comme l’internet n’était pas encore en vogue à cette époque, il n’existe que très peu d’informations à leur sujet. Ils ont lancé un démo en 1992, lequel était intitulé Orgy in Paradise.

Discographie:
1992 – Orgy in Paradise (Demo)

Vidéo:
BetrayalStudio St-Denis

 

Betrayal – Subaltern

 

Merde! – Qu’il s’exclama avec grande surprise.

Qu’y a-t-il? – Demandai-je.

Je crois que l’on n’est plus seul dans ce cimetière.

Et qu’est-ce qui vous fait croire cela?

Regarde par toi-même. Xolotl n’est-il pas un manipulateur d’éclair? – Dit-il en me regardant au plus profond de mon âme. Et bien, ceci est le signe qu’ils sont ici.

Nous avons eu la même image mentale comme si nous venions de recevoir la réponse que l’on cherchait. Comprenant ce qui venait de nous apparaitre mentalement, Anthonin se mit à creuser à l’emplacement où se trouvait la marque nouvelle. Tout en accélérant la cadence, le fossoyeur creusa à une vitesse inouïe jusqu’à ce qu’il atteigne une structure rigide… Le Cercueil.

Vous perdez votre temps! – S’écria une voix inconnue.

Ayant obtenu notre attention, l’hôte de la voix apparut à travers la faible lumière émanant au loin. Il semblait venir dans notre direction et avec une certaine détermination inquiétante.

T’as presque terminé?” Demandai-je en voulant que Anthonin se dépêche.

Ça vient mon ami, ne t’en fais pas.

Le fossoyeur poursuivit son élan même si mon empressement l’ennuyait un tantinet. Y mettant toute sa force, il réussit à débarrer la serrure et ouvrit la porte pour révéler un squelette. Prenant chacun des os, il les déposa dans un sac de tissus avant de remonter à la surface.

Maintenant, où va-t-on régler cette situation? – Me demanda Anthonin.

Je n’eus pas le temps de répondre qu’un second éclair se détacha du ciel pour venir fracasser un arbre. L’inconnu avançait toujours en notre direction, sans annoncer la raison de sa présence. Anthonin se leva debout et s’adressa à l’homme d’une voix portante.

Que veux-tu?

D’un clin d’oeil, l’homme avança jusqu’à nous à une vitesse incroyable. Il s’attaqua à Anthonin qui me conseilla de quitter les lieux sur le champ. J’hésitai à l’aider vu sa requête, alors je saisis le sac rempli d’ossements et sans perdre de  temps, je quittai les lieux en me rendant là où j’étais arrivé. C’est-à-dire, la chambre d’incinération. Puis, comme si ma conscience me parlait, je cessai de courir et regardai derrière moi. Je vis l’être saisir le crâne de  Anthonin de ses deux mains et lui administrer un éclair qui entra directement au cerveau. Ce dernier tomba au sol subitement. Je pouvais voir de ma position, la lumière électrique qui émanait des deux mains de l’inconnu. Ce qui fut suffisant pour me convaincre de foutre le camp de là.

 

BURNED BRAIN – THRASH CROSSOVER / NEUVILLE, QUEBEC

Liens:
http://www.metal-archives.com/bands/Burned_Brain/32728
http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Burned_Brain-l-en.html

Membres du Groupe: Jean-François Dubuc – Basse/ Alain Delisle – Batterie/ René Delisle – Guitares & Back Vocal/ François Villeneuve – Lead Vocal

Burned Brain a vu le jour en 1987 dans la ville de Neuville. Ils offraient un style Thrash Metal/Crossover. Ils n’ont jamais été signés et se sont séparés en 1990.

Discographie:
1989 – Go to the Party (Demo)

Vidéo:
Burned BrainA super bike (1988)

 

Ayant parcouru le chemin à toute vitesse, j’ai réussi à atteindre le crématorium. Entrant par la même porte par laquelle j’étais sorti, je vis mon corps fixant les flammes de l’incinérateur. Intégrant mon corps, un truc anormal me figea momentanément. Je venais de reprendre conscience et j’avais en ma possession le sac dans lequel se trouvait les ossements des deux divinités mayas. Sans perdre de temps, je me levai debout et je balançai le tout dans les flammes du crématoire. Maintenant, il ne reste qu’à espérer qu’il s’agisse des véritables ossements des deux frères…

rest-in-peace-quotes-for-friends

Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm

À chaque année lorsqu’approche l’automne et que le temps de l’Halloween veut se montrer le bout du nez, il est de coutume que le cimetière reçoive d’étranges visiteurs sur le site. Toutefois, je me demande encore pourquoi je m’inquiète du sort que se réservent les personnages sans aucune conscience?! Ce qui m’amène cette semaine à vous parler d’un type spécial de personne qui se lance dans des situations qu’elle finisse toujours par regretter. Il s’agit du genre d’individu qui se laisse entraîner dans un “flow” narcissique qui le pousse à se prendre pour l’égal d’une divinité quelconque.

 

Divine Syndrome – Technical Death Thrash Metal / Québec

Liens:
http://pages.infinit.net/divsyn/main.html
http://www.metal-archives.com/bands/Divine_Syndrome/7211
http://www.metal-archives.com/labels/Frowz_Productions/2456

Membres du GroupeFrançois Brosseau – Basse/ François Thivièrge – Batterie & Synthétiseur/ Nick Tremblay – Lead Guitare/ Vince Nantel – Vocal

Formé à Québec en 1995, Divine Syndrome offrait un Death Thrash Metal technique. Ils ont lancé un premier album intitulé Pulsatory Paradigm en 2000. Le groupe s’est dissout peu de temps après la sortie de l’album. Divine Syndrome était sur le label Frowz Productions.

Discographie:
2000 – Pulsatory Paradigm (Full Album)

 

L’an passé alors que je nettoyais le terrain en balayant les feuilles mortes à l’aide d’un râteau, j’ai fait la rencontre d’une sorte d’illuminé de la religion. Ce dernier me racontait qu’on l’avait choisi pour annoncer la venue d’un puissant  être, issu d’un autre monde. Et qu’on le désignait comme porte parole de leur groupe de personnages étranges. Plus nous discutions et plus j’avais la forte impression qu’il connaissait si bien les gens qu’il appréciait la compagnie. En fait, c’est soit cette option ou bien il s’agit d’un foutu bon manipulateur! Nous étions à une semaine de la fête des morts et il en était à sa troisième visite ces derniers jours. Ce qui attirait mon regard sur ce type, c’est qu’il visitait divers emplacements de ce sinistre lieu, comme s’il cherchait quelque chose en particulier.

Ayant éveillé le soupçon en moi, je décidai d’aller le rencontrer en face, question d’obtenir son opinion au sujet des arrangements floraux et des nouvelles sépultures que nous avions reçus. En fait, il s’agit des anciennes sépultures qui ont été restaurés récemment. Depuis que nous avons déplacé quelques tombes lors des réfections faites sur le terrain, des gens bizarres viennent et se mêlent parfaitement à la foule. Pourtant, je vois bien que ce ne sont pas des gens normaux. Tout d’abord, ce n’est pas tout le monde qui s’adonne à manger des insectes sinon ce sont des gens très particuliers qui le font. Je parle bien entendu des êtres de la nuit, les goules et toutes autres créatures issues du monde des ténèbres.

Donc, pour en revenir au sujet de cette chronique, deux jours plus-tard, le même homme revint visiter les lieux avec un étranger aux cheveux châtains. Des individus aux allures d’hommes d’affaires, discutant d’un sujet qui m’était complètement inconnu mais qui suscitait toute mon attention. Nous étions en pleine journée et plusieurs travailleurs s’adonnaient encore à divers travaux de réparation de l’endroit. L’homme aux cheveux châtains portait également un costard impressionnant. On peut rapidement tenir compte de la qualité du tissu de par le genre presque parfait de la coupe de l’habit. La discussion allait bon train lorsque je surpris l’un des deux hommes à pointer en direction d’un mausolée en disant

C’est là qu’aura lieu notre réunion ce soir.

Demeurant à distance, je tendais l’oreille pour essayer de saisir la portée de l’échange verbal entre les deux individus. Mais plus rien. Trop concentré à tendre l’oreille, je n’avais pas remarqué que les deux hommes venaient de quitter les lieux…

Puis, plus rien. Pendant une semaine les choses sont demeurées similaires à n’importe quelle journée ordinaire. Jusqu’à ce que n’arrive la nuit du 31 octobre. Habituellement, je m’assied sur une tombe et je consume un calumet de paix en compagnie des esprits de ce lieu d’habitation pour l’âme des morts. L’heure de minuit approchait à grand pas alors que les enfants étaient entrés dans leur demeure après avoir participé à une cueillette de bonbons annuelle. Maintenant, les morts allaient sortir de la terre pour errer dans les rues et terroriser les humains encore debout a cette heure tardive. Mais cela n’arriva pas cette nuit-là.

Ce n’est qu’après avoir terminé mon calumet de paix que parvint l’écho de bruits de réjouissances provenant d’un segment sombre situé à environ 500 mètres devant moi. Il semblait y avoir un groupe d’individus qui discutaient de fortes voix derrière un mur d’une bonne centaine de cèdres alignés de manière à cacher ce qu’il y avait de l’autre côté. M’approchant lentement du lieu en question, j’entendais les voix se rapprocher sans voir personne dans les environs. Toutefois, j’avais la ferme conviction que l’on m’observait à mon insu. M’approchant plus près du lieu d’où provenait le bruit, j’ai aperçu un homme et une femme à moitié nu, allongés devant une pierre tombale. Un désir lascif fort malsain.

 

Chaos Lust – Black Metal / Brossard

Liens:
http://www.metal-archives.com/bands/Chaos_Lust/24594
http://www.metalquebec.com/categorie/metal_au_quebec-index/03-02-25-02.html

Membres du Groupe: Angor – Basse/ Darkfukgod – Batterie/ Draznhiak – guitare/ Azaru – Vocal & Guitare

Formé en janvier 2002, ce groupe Black Metal originaire de Brossard n’a jamais été signé par aucun label. Il n’existe malheureusement aucun lien les concernant.

Discographie:
2003 – Exhile From Human Dissonance (Demo).

 

Pendant que j’observais, question de savoir s’il s’agissait bien d’un rite tantrique, j’ai remarqué la présence d’un faisceau de lumière provenant d’une lampe de poche qui vaguait de droit à gauche au loin. Les deux tourtereaux, trop accaparés par leur séance amoureuse, ne remarquèrent aucunement la présence de l’individu qui s’approchait. Épris l’un de l’autre, je m’approchai d’eux plus amplement afin de leur permettre de me voir. La demoiselle se releva aussitôt à ma vue, tenant son chandail qu’elle avait retiré, contre sa poitrine. La gène était apparente sur son visage. Mais je n’y portai que peu d’attention pour ne pas encourager le malaise.

Que faites-vous ici? – Demandai-je

Le jeune homme fut le premier à parler

Nous voulions passez un peu de temps ensemble dans la tranquillité la plus totale. C’est ce qui explique notre présence sur ce territoire puisque généralement, il n’y a personne dans les cimetières! – Répondit le jeune homme dans la début vingtaine.

Justement, que faites-vous ici? Vous devriez quitter les lieux avant que quelque chose ne vous arrive… On ne sait jamais!

Mais voyons, de quoi parles-tu? Il n’y a rien a craindre par ici!

Premièrement, vous baisez dans un cimetière. Il est interdit de baiser en public et il est interdit d’être dans un cimetière la nuit. Il y a des pancartes qui l’indiquent à l’entrée.

C’est bon, nous allons quitter.

 

Censure – Brutal Death Metal / Québec

Liens:
http://www.metalkingdom.net/band/18573_censure
http://www.metalkingdom.net/band/band_discography.php?idx=18573
http://www.metalcrypt.com/pages/review.php?revid=665
http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Censure-l-en.html

Membres du Groupe: Steven Gauthier – Guitare/ Yan Cloutier – Guitare/ Fred Goulet – Bass/ Éric Pelletier – Batterie.
Ex-membres: Simon Bourré – Batterie/ Jason Fortier – Guitare/ Sébastien Légacé – Vocal.

Formé en 1998 dans la ville de Québec, le groupe offrait des mélodies dans le genre Brutal Death Metal rapide avec un vocal lourd. Le style se rapprochait sensiblement du grindcore. Dans le genre de Immolation et Incantation. Le groupe s’adonnait dans le bilinguisme en ayant des pièces en français et d’autres en anglais. On a pu retrouver Éric Pelletier, Steven Gauthier et Yan Cloutier dans la formation Deathoriation.

Discographie:
2002 – Censure (EP)
1999 – Demo

 

Sur ces mots, le couple s’habilla et marcha en direction de la clôture de la sortie. Toutefois, malgré le fait que ces derniers répondaient trop bonnement à ma suggestion, je me demandais s’il n’y avait pas anguille sous roche. J’avais encore l’image-pensée du faisceau de lumière que j’avais observé pendant que je discutais avec ces derniers. Trop accaparé par cette image, je décidai de me rendre là où j’avais aperçu la lumière de lampe de poche. Peut-être s’agissait-il d’une diversion pour orienter mon attention. Alors, marchant vers l’obscurité inconnue, j’essayais de voir ce qui s’y cachait. Des bruits de pas sur le sentier fait de petites roches miniatures me fit comprendre qu’on essayait possiblement de se payer ma gueule.

M’avançant dans la pénombre, je remarquai une silhouette tenant une pelle à la main, avec laquelle il creusait le sol. Peut-être s’agissait-il d’un pilleur de tombe? Je devais m’en assurer avant de retourner à mes occupations. Ce genre de personnage n’était pas toléré en ces lieux.

Pardon monsieur, je peux savoir ce que vous faites ici à cette heure?

L’homme se retourna de surprise et me regarda d’un air embêter. Sa main libre tremblait comme s’il avait quelque chose à cacher et que je venais tout juste d’interrompre quelque chose d’interdit.

Tu ne devrais pas demeuré ici. C’est interdit de rester dans le cimetière la nuit. Je viens de le dire à tes deux amis qui ont quitté il y a à peine quelques minutes. – Lui dis-je suggestivement, comme si j’en avais la certitude

Je voyais bien que ma suggestion l’avait rendu encore plus nerveux. C’est pourquoi je devais voir à ce qu’il quitte les lieux au plus vite. L’homme planta la pelle dans la terre comme s’il voulait libérer ses mains pour une raison quelconque. Suspicieux face à sa réaction, je restai sur mes gardes. Voyant qu’il ne semblait pas réagir à ma demande, je tentai une seconde fois de le convaincre de partir.

À moins que tu ne veuilles réveiller les morts, je crois qu’il serait préférable que tu quittes ce lieu. Puisque si les autorités arrivent, tu te retrouveras en cellule pour le reste de la nuit.

Malgré ma suggestion, l’homme n’eut aucune réaction. Puis, il avança en ma direction. Je remarquai qu’il venait tout juste de serrer les poings. Me tenant prêt, j’attendis qu’il agisse contre ma volonté avant de réagir. Et comme il semblait vouloir me frapper, j’ai tout simplement évité le coup. Lui donnant une jambette, il  tomba au sol et je posai mon genou contre le derrière de son cou, lui écrasant le visage contre le sol.

Dis-moi ce que tu fais ici et je te laisse partir! – Que je lui dis sous forme de commandement qui ne laisse aucun autre choix

L’homme émit quelques bruits de douleur mais sans plus.

Alors qu’est-ce que tu attends pour me dire ce que tu fais ici?

Je vais répondre. Laisse-moi me relever et je vais tout t’expliquer. – Qu’il me demanda

Retirant mon genou du côté de son visage, je saisis son bras pour l’aider à se relever debout. Aussitôt debout, il me regarda droit dans les yeux, me donnant l’impression qu’il regardait directement au fond de mon âme.

Je suis le Prophète de la Peur Apocalyptique et je viens te livrer un message de la part de ceux qui m’ont demandé de venir ici. – Répondit l’étrange inconnu

 

APOCALYPTIC FEAR – DEATH METAL / TROIS-RIVIÈRES, QUÉBEC

Liens:
http://www.metal-archives.com/bands/Apocalyptic_Fear/15026
http://www.apocalypticfear.com/
http://www.spirit-of-metal.com/album-groupe-Apocalyptic_Fear-nom_album-Dawn_of_the_Ritual-l-en.html

Membres du Groupe: Sébastien Bussières – Batterie (1991-94)/ Steeve Daigle – Guitares & Back Vocal (1991-94)/ Jean-François Houle – Vocal & Guitare (1991-94)/ Richard Harvey – Basse (1992-94)

Formé à Trois-Rivières en 1991, par Jean-François Houle et Richard Harvey, Apocalyptic Fear a rapidement fait sa place. Ils ont partagé la scène avec des groupes tels que Obliveon, Dead Horse, Crypt Keeper, Exotoxic, Entowniser, Genetic Error, Chronical Disturbance, Sarkasm, Last Breath… On a pu revoir certains de ces musiciens dans les formations suivantes : JF Houle (Khephren & Horfixion)/ Richard HarveyHystory/ Khephren – Abjury). Le groupe fut signé avec Galy Records. JF Houle est devenu le manager de la défunte formation Martyr avec Daniel Mongrain. Le groupe a fait son dernier show à Granby et ils ont mis fin à leurs activités en septembre 1994.

Discographie:
2011 – Dawn Of Ritual (CD, via Galy Records
1994 – Dawn Of The Ritual (Demo)
1992 – Decayed Existence (Demo)

Vidéo:
Apocalyptic FearDrive Us to Hate

 

Tu dois te rendre chez la sorcière qui t’a assisté lors du renvoi des divins frères mayas. Vous avez oublié un truc qui va vous rebondir dessus.

…. À Suivre

 

rest-in-peace-quotes-for-friends