• Racines du Mal X – B.A.R.F.

    Posted by Dave Rouleau on October 26th, 2014
    10744587_10204139144593362_607430420_n

    Réalisation de Marco Chabot

     

    (Intro par Coeur Noir)

    Les Racines du Mal, c’est quoi!? Eh bien, en vérité, c’est fort simple. Les Racines du Mal c’est une idée qui, je dois bien l’avouer, a été largement emprunté à CVLT NATION, mais qui à tout de même fermenté dans mon petit cerveau de pois le temps que j puisse la mettre ne pratique sur la Punkerie.tk (le blog sœur de la défunte Ondes Chocs Média). Pour moult et inutiles raisons qu’il n’importe pas de mentionner ici, l’idée, malgré son foudroyant succès, avait été promptement abandonnée et laissée pour morte. Or, après en avoir discuté avec nul autre que Monsieur Ondes Chocs lui-même, Dave Rouleau, nous avons décidé, d’un commun accord, de relancer le projet et voir au tout ça pourrait bien aller. Advienne que pourra, comme ont dit.Voilà donc pour ce qui en est du petit côté historique de la chose. Maintenant, de quoi il est question au juste et qu’est-ce que c’est que Les Racines du Mal?

    Les Racines du mal sont en fait une série de mixtapes qui sortiront via Bandcamp mais qui, pour le moment, ne seront disponibles que pour écoute sans pouvoir les télécharger. L’idée principale est qu’une fois le mois, une formation d’ici qui a bien voulu se prêter au jeu, nous offre entre 20 et 25 titres de groupes qui ont influencé leur son ou tout simplement qu’elle voudrait vous faire connaître. Aucune restriction quelle qu’elle soit ne leur est imposée en ce qui a trait à leur choix et la décision de chacun des titres qui composent le mixtape leur revient à 100% . Aucune intervention extérieure du staff d’Ondes Chocs n’est permise dans le processus sinon que d’éditer, uploader et organiser tout ça en un tout cohérent. Que ce soit du Reggae, du Pop, du Black, du Post-whatever, du Punk, du Ska, du Core, du « What the fuck qu’esser ça »? Vous les nommez! Ils choisissent ce qu’ils veulent, aucun choix ne leur sera refusé.

    Voici toute la collection des Racines du Mal.

    __________________________________


    Denis Lepage (guitare):

    J’ai choisi les tounes vraiment en prenant en considération les différentes étapes qui ont fait de moi le guitariste que je suis aujourd’hui:

    ‘Planet Claire’ des B-52: parce que vraiment, c’est le premier vrai riff que j’ai appris en 4ieme année. D’ailleurs le même riff que la fameuse Petergun écrite presque 30 ans avant !  Peut-être un des premiers riffs comtemporains en mi!

    ‘Whole Lotta Love’ de Led Zepplin: Ça c’est le premier solo de guitare que j’ai appris à l’époque avec les bonnes vieilles cassettes en ”avance-recule”. J’étais un sérieux disciple de Jimmy Page à 13 ans. C’était mon dieu. Il a définitivement eu un impact sur mon style.

    ‘The Trooper’ de Iron Maiden: Maiden c’était incontournable. À 14 ans, j’ai repiqué la toune du vinyle que je venais d’acheter. Je jouais ça à mes chums pis ils trippaient.

    ‘The Four Horsemen’ de Metallica: À peu près en même temps vers 14-15 ans, j’ai commencé à jouer avec 2 autres gars dont Stéphane Arsenault qui allait devenir le 1er bassiste de BARF. On jouait à peu près toutes les tounes des deux premiers albums de Metallica, mais c’est la première vrai toune métal que j’ai joué avec d’autres musiciens.

    ‘Hell Awaits’ de Slayer: Ben là, avec Slayer, c’est dur de choisir mais j’ai choisi celle-là à cause de l’impact de la première fois que je l’ai entendu. On a automatiquement appris à la jouer. Je jouais avec Abraxas à l’époque, un band de Ste-Thérèse qui jouait du Slayer dont les deux guitaristes (Vincent Laplaca et moi) allaient partir BARF 1 an plus tard … Quand y ont ouvert avec ça au Palladium dans le temps, ça m’a marqué à vie. J’ai du voir Slayer live au moins 9 fois.

     

     

    Dominic ”Forest” Lapointe (basse):

    ‘Nothing is Everything’ de Death parce que je trouve que cette represente tout ce que j’aime du Death metal, ligne de bass jazz et groovy.

    ‘Orion’ de Metallica pour la nostalgie, l’interlude au centre qui m’a influencė pour son côté calme et mélodique.

    ‘The Genesis Explosion’ de D.B.C. et ‘Some Pain Will Last’ de Kreator, ce sont les 2 tounes que j’ai le plus aimé jouer avec mon premiers bands, 2 pieces tres diffèrentes et non conventionnelles du trash de l’époque.

    Enfin ‘YYZ’ de Rush parce qui ne faut jamais arrêté de la jouer pour l’entretenir. Elle représente mon amour pour le prog, le fusion et la musique instrumentale.

     

     

    Carlos Araya (batterie):

    ‘Child in Time’ de Deep Purple, quand j’étais jeune, genre 7-8 ans, c’etait la chanson que j’aimais faire du air drumming du air guitar du Lip sync… C’est une chanson qui passe par toute les émotions, je pense vraiment que c’est la chanson qui m’a donné le goût de la musique.

    ‘Number Of The Beast’ de Iron Maiden: C’est un de mes vieux cousin qui m’avait fait écouter cette chanson, encore une fois j’étais très jeune il voulais me faire peur avec l’intro, mais j’avais adoré et j’aimais beaucoup la pochette ainsi que celle de Killers…

    ‘Postmortem’ de Slayer: C’est pas compliqué, je pense que c’est ma chanson préféré de Slayer, c’est cette chanson que je veux faire jouer lors de mes funérailles….

    ‘Blackened’ de Metallica: C’est une chanson qui m’a vraiment marqué à la première écoute. Le son était incroyable, même si avec le recule le son est pas fameux, on sentait une évolution avec des layers interminable de guitare et les bass drum plus dans la face.

    L’album “Effigy of the Forgotten”, plus précisément, ‘Liege of Inveracity’ de Suffocation, quand l’album part c’est brutal, dans mon temps ce l’était!! Lol, les Blast beat mon carrément séduit et literalement changé ma façon de jouer la batterie!!

     

    Marc Vaillancourt (vocal):

    ‘You Really Got Me’ de Van Halen: le premier riff avec distorsion qui m’a fait dressé le poil je suis en 6 ième année

    Je vais passé les Black Sabbath et Ac/Dc de ce monde qui continuent de bercer ma vie pour aller direct à ‘Necrophiliac’ de Slayer; je croyais que l’apogée était atteint…

    Mais non v’la que débarque Napalm Death… ‘Evolved As One’ a changé ma vie, mes influences ont basculé du côté défonce, j’avais 18 ans.

    Carcass avec ‘Ruptured in Purulence’ repousse encore les limites du metal extrême.

    ‘I don’t need society’ de D.R.I. a grandement influencé la vitesse à laquelle je chante.

    ‘Low Life’ de Cryptic Saugther est un grand classique, tout le côté trash, les textes à saveur sociale et un son de marde… J’adore tout ce qu’ils ont fait.

    Il y en a tellement que ç’est difficile de cibler! Enjoy ma gang de tabarnack!!!!

     

Leave a Reply





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.