• Oubliez ça les solos de guit, voici Overbass!!

    Posted by Maxime Lecavalier on March 26th, 2013

    248190_10150944914893704_1823059140_n

     

    C’était en 1995 et j’avais à peine 15 ans lorsque j’ai assisté à mon premier véritable concert, soit Groovy Aardvark, Grimskunk et Overbass.  Cette trinité festive m’a héberlué et je me suis vite laissé envoûter par les rythmes saccadés et l’énergie brute.  Ce sont trois groupes underground mythiques du Québec qui me suivent encore aujourd’hui et qui méritent toujours toute notre attention (surtout que Grimskunk est bien en vie et que Groovy Aadrvark se reforme le temps de quelques concerts), mais pour cette rubrique je vais parler d’Overbass.

    Pas de guitare, mais une basse qui s’accouple à une basse rythmique, ce qui donne un son bien gras. C’est à la base du punk-hardcore, influencé par plusieurs styles comme le ska, le rock et d’autres genres musicaux plus exotiques comme le reggae.  Le clavier ajoute à l’originalité et donne plus de nuances dans l’atmosphère tout de même sombre et les textes empruntent à plusieurs langues (français, joual, espagnol, anglais…).

    Ça a commencé avec Capitalist Alienation qui réalisa un démo en 1987, avec la pièce “Nuclear Thrash” (qui se retrouvera aussi sur le premier méfait d’Overbass en 1996). Vous pouvez d’ailleurs l’écouter sur Youtube:

     

     

    Je les ai vu plusieurs fois en spectacle au cours des années, souvent avec Grimskunk, B.A.R.F. ou encore Anonymus.  Je retiens surtout les deux soirées complètement malades de “Noël Dans La Rue” (idée originale d’Overbass afin d’amasser des fonds pour l’organisme ”Le Bon Dieu dans la Rue” qui s’occupe des jeunes itinérants etc.), ainsi que le lancement de “Revoluciòn” au défunt Spectrum le 25 juillet 2002; concert plutôt intime, mais mémorable (il n’y avait pas beaucoup de spectateurs, peut-être dû à la cannicule), avec Alex Jones de WD-40 pour ”coure à scrap” ou encore la surprenante reprise de ”Girl just wanna have fun” de Cindy Lauper avec la chanteuse du groupe Kaleidoscopik.

    Enroulé dans le ”Do it Yourself” (DIY), ils ont joué aux Francofolies de Montréal, ont ouvert pour Les Rita Mitsoukos à Montréal et ont atteint une certaine popularité au Mexique.  Aujourd’hui, Shantal Aroyo, Joȩl Tremblay et Serge «Wing» Morin jouent dans Collectivo, un grand ”Big Band” de musique rock latine avec entre autre Joe Evil à l’accordéon et Marco Calliari à la guitare classique.

    Overbass laisse en héritage 4 excellents albums contestataires et authentiques. Le projet à été enterré, mais il pourrait bien revenir d’outre-tombe, car ils ont participé au D-tox Rock Fest à Montebello l’an dernier, livrant une performance rafraîchissante. Vont-ils revenir pour de bon avec du nouveau materiel?  Seul le petit cactus le sait! Pour l’instant par contre, Shantal me confirme qu’il n’y a rien de prévu côté spectacle…

    Max

One Response to “Oubliez ça les solos de guit, voici Overbass!!”

  1. Pat Turmel says:

    Ahhh wow, là tu me rappel des maudits bons souvenirs toi là !!! j’ai assisté à pas mal de leur shows, et aussi beaucoup de ceux de Groovy, et ca a toujours viré en méchant party ! Merci de me rappeler ca, whoa !

Leave a Reply





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.