• Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm

    Posted by Daimon Hellstorm on November 1st, 2013

    La dernière visite reçue au cimetière la semaine dernière m’a imposé de faire quelques recherches à savoir ce que pouvait bien tenter de produire les divins frères mayas. Le messager apocalyptique qui m’avait rendu visite ne semblait aucunement plaisanté. Ayant eu avec lui une longue discussion qui dura le reste de la nuit, il m’informa sur un tas de complots qui se prépare au fond de l’Abîme. J’avoue ne pas avoir entièrement compris ce qu’il tentait de me faire comprendre en me livrant son message. En fait, il m’a raconté comment dès leurs retour aux Enfers, ils ont planifié de remettre les pieds sur terre. Animé par la vengeance, Quetzalcoatl et Xolotl désirent revenir ici pour me détruire. Enfin, c’est ce que racontait le Prophète dans son délire.

    Tu sembles avoir oublié qu’il s’agit de dieux auxquels vous vous en êtes pris. – M’avait lancé le porte parole des dieux.

    Comme si  je pouvais oublier un détail aussi ferme que celui ci?! Toute cette discussion avait laissé plusieurs points en suspens et je m’interrogeais toujours sur l’ensemble contenu dans le message.

     

    ARCHEVIL – BLACK DEATH METAL GRINDCORE / CHICOUTIMI, QUÉBEC

    Lien:
    http://www.metal-archives.com/bands/Archevil/33005

    Membres du Groupe: Zagrhaul – Basse (membre de Butchery Cadaverous/ Mortum/ Divinity)/ Anthony – Batterie ( membre de Eternal Depressions)/ Dany B. – Guitare (membre de Mortum/ Divinity)/ Raventhorn – Guitare (membre de Divinity) / Maryfyll – Vocal/ Jeff – Vocal

    Formation Black Death Metal Grindcore originaire de Chicoutimi. Archevil est apparu dans l’univers “underground” en 1999 avec un EP de 5 pièces originales. Ils n’ont jamais été signé. L’année de leur dissolution demeure incertaine.

    Discographie:
    Garden Of Mortality (5 songs EP)

     

    Voulant mentalement faire le point sur cette situation, je décidai de me rendre au crématorium en vue de méditer un moment. Trop d’éléments se mélangeaient dans mon esprit et je devais faire le point avant de tenter quoi que ce soit. Si ce que racontait cet être venu d’ailleurs était bel et bien réel, je devrais revoir les protections magiques m’entourant. Puisque ces êtres agissent toujours subtilement sur les êtres vivants et leurs actions a souvent pour effet de vampiriser l’énergie de la personne touchée par son influence. Voilà ce qu’il valait mieux éviter. Sinon, je pourrais devenir une proie facile pour les deux rapaces mayas. Comment me sortir de cette situation sans trop de tracas? Voilà une question qui méritait que je m’y attarde. Avant de m’installer, je vérifiai que la porte était bien verrouillée, question d’éviter que l’on me dérange durant cette épisode.

    Bien assis devant la cheminée de l’incinérateur, j’avais ouvert la porte du fourneaux pour méditer devant les flammes. Je laissai mon esprit s’alléger afin de procéder à une descente aux Enfers via le processus du voyage astral. Une fois que mon rythme cardiaque eut descendu, je ressentis une forme de bourdonnement m’envahir. Un bourdonnement qui donna lieu à une profonde transe. Ayant concentré mon attention sur les flammes, l’entrée dans l’autre monde fut facilité grâce à l’usage de l’élément du feu qui est prédominant aux Enfers. Fermant les yeux, je me concentrai sur ma respiration et me laissai partir vers l’Autre Monde. Il me fallait trouver un contact dans cette dimension afin de mieux connaitre les lieux. Trouvé quelqu’un parmi les milliards d’âmes coexistant dans cet univers, vivant un semblant de ce qu’ils vivaient sur Terre. Toutefois, lorsque la nuit tombe, ils deviennent les proies des agents et vassaux du Mal. C’est à cet instant que la peur et la terreur prend place dans le jeu. Sachant qu’il est dangereux de visiter ces lieux interdits aux humains, je devais être attentif au moindre son provenant de ce lieu inconnu.

    Alors que mon corps physique demeurait dans la salle d’incinération, je sentais une chaleur inconcevable qui montait en moi alors que je voguais vers ce lieu interdit. Arrivée dans un lieu sombre ressemblant au cimetière pour lequel je travaille, j’aperçus au loin un homme creusant le sol à l’aide d’une pelle. Ne sachant quoi trop penser de la situation, je sondai les lieux mentalement pour tenter de percer le mystère entourant ces lieux qui ressemblait étrangement à mon lieu de travail. L’homme me fit signe de venir le rejoindre. Toutefois, avec un peu d’hésitation, je me rendis jusqu’à lui. Plus j’avançais et plus naissait en moi l’impression de reconnaitre mon homologue infernal. À mon arrivée devant lui, l’homme ricana tel un bon vivant toutefois, il y avait quelque chose de faux dans son rire. Ce qui me convainquit de craindre le pire de la part de celui-ci. Jouant le jeu, je vint à sa rencontre.

    Bonsoir! – Dit-il d’un ton amical.

    Un bonsoir que je lui rendis immédiatement. Puis, il continua la discussion comme si nous nous connaissions déjà.

    Je suis Anthonin Laveau et je travaille dans cet endroit depuis le jour de ma mort en 1925. À ce qu’il parait les frères mayas ont une dent contre toi?! Tu te prépares pour de gros ennuis mon chers. Je ne sais pas pourquoi tu cherches des problèmes à ses deux psychopathes mais ce n’est pas de bon augure pour toi.

    Même si ce qu’il racontait faisait du sens, je n’allais pas m’arrêter à ce léger détail.

    Je sais qui ils sont mais je ne peux me permettre de leur donner de cette matière. Je sais de quoi se nourrissent les démons et autres divinités. Et tout ce qu’il faut en tirer, c’est qu’ils se nourrissent de l’essence émanant de la peur et de la terreur. Alors, je ne vais pas me laisser impressionner par des entités qui n’ont aucun contrôle sur moi! – Que je lui répondit.

    Bien envoyé. – Répondit l’homme. Mais je crois que tu devrais faire attention à ce détail puisqu’il pourrait causer ta perte. Mais parlons des vraies choses puisque tu n’es pas venu ici dans le seul but de me parler de la pluie et du beau temps!

    Effectivement, je crois que vous pouvez possiblement m’aider puisque je dois trouver une arme capable de mettre un terme aux tentatives de ces deux entités anciennes. Et je crois que vous êtes un expert sur le sujet.

    L’homme déposa sa pelle en plantant la pointe de celle-ci dans la terre et s’essuya le front. Dans un mouvement pensif, il se gratta le bout du menton en réfléchissant à mes paroles. Puis, il me fit signe de le suivre. Marchant à quelques mètres devant moi, il s’arrêta devant la pierre tombale sur laquelle était gravée l’épitaphe suivante : “Ici. Gît le Traitre!”

    Étrange inscription que celle-ci, n’est-ce pas? – Dit-il en pointant vers la pierre. La créature qui dort dans ce trou a trahi les siens et s’est faite enterrer vivante. Toutefois, dans cette réalité, il est toujours vivant et attend qu’on lui redonne sa liberté. – Dit-il avec un rictus qu’il tentait de camoufler.

    Je ne saisissais guère ce qui pouvait le porter à rire de la sorte vu le caractère effroyable derrière la mort de l’individu dans le trou. Toutefois, nous sommes aux Enfers et cet homme devait en avoir vu des choses anormales depuis qu’il travaillait sur ce terrain. J’en avais une petite idée, puisque je pratiquais le même travail que lui. Je voulais concentrer la discussion sur le sujet principal de l’échange et la raison de ma présence mais je voulais aussi connaitre la raison ayant encouragé cette mise en terre.

    Et qu’avait-il fait exactement pour mériter cela? On ne réserve pas ce genre de traitement à n’importe qui! – Que je lui demandai.

    L’homme me regarda d’une manière inquiétante comme si je venais de mettre le doigt sur quelque chose qu’il ne fallait pas. Soudain son tempérament changea de manière drastique.

    Pourquoi voudrais-tu savoir un tel détail? Il semblerait que certaines choses méritent de restez enterrer, tu sais?! – Dit-il avec une certaine colère dans la voix.

    Saisissant sa pelle de la main droite, il s’approcha de ma personne avec une certaine insistance.

    Restes où tu es, fossoyeur! Évitons les conflits inutiles. – Lançais-je suggestivement.

    L’homme ricana un petit moment en s’arrêtant juste avant de reprendre la parole.

    Ceux qui périssent sauvagement sont le plus souvent à blâmer. Ils sont le fruit des règlements de compte et des vengeances de toutes sortes. En fait, tu n’as pas besoin de connaitre la raison qui fait de cet être, un mort-vivant, si tu vois ce que je veux dire. – Dit-il avec sarcasme.

    Je n’appréciais guère la manière avec laquelle il livrait son message. Son ton arrogant et colérique ne m’impressionnait aucunement mais j’avoue qu’il me rendait indifférent de vouloir poursuivre la discussion.

    Peux-tu me dire où nous sommes? – Demandai-je?

    Nous avons recréé ton ambiance afin que tu te sentes à l’aise mais nous sommes à Mictlan, ou si tu préfères, le territoire des morts. Ce qui est normal puisque tu t’es frotté à des divinités de l’époque de la civilisation Nahuatl à l’époque précolombienne. Il serait intelligent que tu te renseignes sur le sujet avant qu’il ne te tombe dessus.

    Je ne crois pas que nous sommes ici pour nous préoccuper de mon bilan de santé?

    Tu as bien raison… revenons-en à nos moutons. Suis-moi.

    Nous avons marché en suivant un sentier de minuscules petites pierres menant en direction du crématorium. Pendant quelques minutes, Anthonin conserva le silence puis, il reprit la parole.

    Toi et moi, nous faisons le même travail dans notre existence. Toutefois, il y a des différences.

    Et quels sont ces différences? – Demandai-je curieusement.

    Toi, tu travailles avec les vivants ayant trépassé alors que moi je travaille avec les morts nouvellement trépassés. Et laisse-moi te dire que lorsque toi, tu les enterres, de mon côté je les déterres. Nous sommes le reflet inversé l’un de l’autre.

    Suite à cette déclaration, je remarquai que nous avions sensiblement les mêmes traits du visage. Seulement, je ne savais pas qu’il s’agissait de la partie sombre de moi-même. Je me devais tout de même de demeurer attentif aux moindres dires de mon hôte si je voulais mieux comprendre la raison derrière mes propres motivations derrière cette visite au fond des Enfers mayas. Pourquoi m’être encore foutu les pieds dans ce genre de situation houleuse? Parce que j’ai cette habitude de fouiner là où il ne faut pas. Mais avec les rumeurs, je n’avais plus le choix que de me renseigner en connaissant mieux les faits entourant les démarches des jumeaux maya.

    Tu sais quoi concernant Xolotl? – Que je lui demandai.

    Anthonin me regarda intrigué par la question et afficha un sourire maléfique qui en disait long sur ce qu’il pensait de ma question.

    Oh, mais ce dernier est sujet fort intéressant puisqu’il accompagne le soleil dans le monde astral. Il est également celui qui escorte les  âmes des morts dans le Mictlan.

    Est-il un être bon ou maléfique?

    Ça dépend de comment il appréhende la personne qui l’invoque car il s’agit d’un sacrificateur qui sacrifie les autres dieux pour mettre le soleil en mouvement. Un être redoutable mais également doté d’une bonté infinie. Mais si tu veux savoir si tu dois le redouter… et bien oui tu le devrais.

    Suite à ces mots, il prit une pause afin de réfléchir à ce qu’il pouvait ou ne pouvait pas me divulguer dans les informations qu’il possédait. Un triage mental qui a nécessité une certaine réflexion.

      Tout ce que je peux dire, c’est que lui et son frère possèdent une puissance incroyable. Et n’oublie pas qu’il s’agit d’entités ancestrales, ce qui signifie qu’elles en ont vu davantage depuis le début de leur existence d’Immortel.

    Pendant que nous discutions, tout autour de nous était ténèbre à l’exception de la faible lumière des flammes émanant hors des puits de lave situés tout autour du sentier rocailleux menant vers notre lieu de destination. Alors que nous discutions ensemble pendant le trajet, une brise sulfureuse se leva, laissant dévagué un courant d’air chaud quasi-brûlant. Ayant l’habitude, Anthonin ne sembla pas touché par ce détail alors que de mon côté, c’était autre chose. Mon hôte me dirigeait dans une direction qui ressemblait étrangement au sentier menant à la série de mausoléum situés au fond du cimetière.

    J’ai l’impression que tu fais une fixation sur Xolotl alors que son frère est tout aussi dangereux. Sais-tu au moins qui est son frère pour vouloir te mesurer à ces deux êtres?

    Bien sûr que je sais qui est Quetzalcoatl. Il s’agit de l’une des plus grandes figures de divinité de l’époque précolombienne. Certains disent qu’on le vénérait par des sacrifices humains mais on dit également que cela n’est que rumeur. Parmi les sacrifices lui étant adressé et qu’on reconnait, il y a les rîtes d’initiation où était parfois perpétrées des mutilations sur les parties génitales. Alors on parle d’entités violentes agissant selon les préceptes offerts par le culte leur étant rendu, si j’ai bien compris?

    Exactement! – Confirma Anthonin avec un air mesquin.

    Nous arrivions à proximité d’une série de pierres tombales et nous nous arrêtâmes à nouveau. De par sa façon de faire, il me laissait l’impression de vouloir à nouveau me montrer quelque chose comme ce fut le cas un peu plutôt.

    Voici l’emplacement où les ossements des deux frères mayas furent enterrés. – Dit-il en pointant en direction du sol. Si tu tentes de les faire brûler lorsque tu reviendras dans ta réalité, rappelle-toi le lieu de cet emplacement et sache que ces ossements représentent ta porte de sortie alors soit certain de faire le bon choix de cercueil. Et n’oublie surtout pas que lorsque tu es aux Enfers, les choses sont inversées.

    Ce qu’il disait avait beaucoup de sens puisqu’il s’agissait d’un détail suffisament important pour favoriser la victoire sur les forces ennemis. Puis, pendant que nous échangions sur divers sujet en rapport avec l’occulte et le déploiement des puissances cachées de l’esprit, l’environnement changea drastiquement. C’est exactement au moment où nous discutions des moyens pour manifester cette puissance dans le monde physique qu’un éclair vint frapper à quelques pieds de nous, heurtant une pierre tombale au passage. Au contact de la pierre, l’éclair fit virevolter des petits morceaux de pierre. Étrangement, une nouvelle inscription s’y trouvait. En fait, il s’agissait d’un seul mot: Betrayal ou si vous préférez… Traîtrise! Tenant compte du sens que prenait ce mot vu la situation, le visage de Anthonin changea dramatiquement comme si la peur venait tout juste de le gagner.

     

    BETRAYAL – THRASH METAL / QUÉBEC, QUEBEC

    Liens:
    http://www.metal-archives.com/bands/Betrayal/32502

    Membres du Groupe: Stéphane “Beat” Bordeleau – Basse/ Stéphane Desbiens (Ex-Genetic Error) – Batterie/ Dany Schleicher – Guitare/ Robert (Bob) Fontaine – Vocals

    Groupe indépendant de style Thrash Metal originaire de Québec et qui est apparu au début des années 90. Comme l’internet n’était pas encore en vogue à cette époque, il n’existe que très peu d’informations à leur sujet. Ils ont lancé un démo en 1992, lequel était intitulé Orgy in Paradise.

    Discographie:
    1992 – Orgy in Paradise (Demo)

    Vidéo:
    BetrayalStudio St-Denis

     

    Betrayal – Subaltern

     

    Merde! – Qu’il s’exclama avec grande surprise.

    Qu’y a-t-il? – Demandai-je.

    Je crois que l’on n’est plus seul dans ce cimetière.

    Et qu’est-ce qui vous fait croire cela?

    Regarde par toi-même. Xolotl n’est-il pas un manipulateur d’éclair? – Dit-il en me regardant au plus profond de mon âme. Et bien, ceci est le signe qu’ils sont ici.

    Nous avons eu la même image mentale comme si nous venions de recevoir la réponse que l’on cherchait. Comprenant ce qui venait de nous apparaitre mentalement, Anthonin se mit à creuser à l’emplacement où se trouvait la marque nouvelle. Tout en accélérant la cadence, le fossoyeur creusa à une vitesse inouïe jusqu’à ce qu’il atteigne une structure rigide… Le Cercueil.

    Vous perdez votre temps! – S’écria une voix inconnue.

    Ayant obtenu notre attention, l’hôte de la voix apparut à travers la faible lumière émanant au loin. Il semblait venir dans notre direction et avec une certaine détermination inquiétante.

    T’as presque terminé?” Demandai-je en voulant que Anthonin se dépêche.

    Ça vient mon ami, ne t’en fais pas.

    Le fossoyeur poursuivit son élan même si mon empressement l’ennuyait un tantinet. Y mettant toute sa force, il réussit à débarrer la serrure et ouvrit la porte pour révéler un squelette. Prenant chacun des os, il les déposa dans un sac de tissus avant de remonter à la surface.

    Maintenant, où va-t-on régler cette situation? – Me demanda Anthonin.

    Je n’eus pas le temps de répondre qu’un second éclair se détacha du ciel pour venir fracasser un arbre. L’inconnu avançait toujours en notre direction, sans annoncer la raison de sa présence. Anthonin se leva debout et s’adressa à l’homme d’une voix portante.

    Que veux-tu?

    D’un clin d’oeil, l’homme avança jusqu’à nous à une vitesse incroyable. Il s’attaqua à Anthonin qui me conseilla de quitter les lieux sur le champ. J’hésitai à l’aider vu sa requête, alors je saisis le sac rempli d’ossements et sans perdre de  temps, je quittai les lieux en me rendant là où j’étais arrivé. C’est-à-dire, la chambre d’incinération. Puis, comme si ma conscience me parlait, je cessai de courir et regardai derrière moi. Je vis l’être saisir le crâne de  Anthonin de ses deux mains et lui administrer un éclair qui entra directement au cerveau. Ce dernier tomba au sol subitement. Je pouvais voir de ma position, la lumière électrique qui émanait des deux mains de l’inconnu. Ce qui fut suffisant pour me convaincre de foutre le camp de là.

     

    BURNED BRAIN – THRASH CROSSOVER / NEUVILLE, QUEBEC

    Liens:
    http://www.metal-archives.com/bands/Burned_Brain/32728
    http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Burned_Brain-l-en.html

    Membres du Groupe: Jean-François Dubuc – Basse/ Alain Delisle – Batterie/ René Delisle – Guitares & Back Vocal/ François Villeneuve – Lead Vocal

    Burned Brain a vu le jour en 1987 dans la ville de Neuville. Ils offraient un style Thrash Metal/Crossover. Ils n’ont jamais été signés et se sont séparés en 1990.

    Discographie:
    1989 – Go to the Party (Demo)

    Vidéo:
    Burned BrainA super bike (1988)

     

    Ayant parcouru le chemin à toute vitesse, j’ai réussi à atteindre le crématorium. Entrant par la même porte par laquelle j’étais sorti, je vis mon corps fixant les flammes de l’incinérateur. Intégrant mon corps, un truc anormal me figea momentanément. Je venais de reprendre conscience et j’avais en ma possession le sac dans lequel se trouvait les ossements des deux divinités mayas. Sans perdre de temps, je me levai debout et je balançai le tout dans les flammes du crématoire. Maintenant, il ne reste qu’à espérer qu’il s’agisse des véritables ossements des deux frères…

    rest-in-peace-quotes-for-friends

Leave a Reply





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.