• Échos d’Outre-Monde, very best of …...

    Posted by Lex Ivian on September 19th, 2013

     

    bestofheader-echos

     Hors-Série – Very Best of volume 1

     

    Histoire de vous faire patienter jusqu’en octobre, voici le premier de 2 hors séries qui sont en fait, ni plus ni moins qu’un « very best of » de mes coups de cœur pour chacun des 2 premiers volumes des Échos d’Outre-monde. Certes, pour les habitués, ce n’est rien de vraiment nouveau, car ce sont tous des groupes qui ont figurés dans l’une ou l’autre de mes chroniques depuis le début de l’année, mais ça demeure néanmoins un bon moyen de se rafraîchir la mémoire.

    Bien que les textes accompagnateurs sont généralement retranscrits dans leur intégralité, il se peut que j’y ajoute au besoin quelques informations supplémentaires. Toutefois, j’ai quand même pris soin de choisir pour vous de nouvelles pièces musicales.

    Évidemment, pour ceux qui aiment fouiller et ont un peu de temps à tuer, toutes mes chroniques demeurent accessibles en tout temps dans la section des archives.

    L’index, que je tenterai de tenir à jour, de tous les groupes présentés à jusqu’à maintenant dans les Échos d’Outre-monde, est disponible publiquement sur ma page personnelle Facebook en cliquant ici.

    Pour ma part, je ne resterai pas les bras croisés en septembre, puisque je suis bien déterminé à prendre quelques longueurs d’avance, alors je retourne de ce pas à la recherche et à la rédaction de contenu exclusif qui constituera le quatrième volume des Échos d’Outre-monde.

    À bientôt

     

    Bloodshot Dawn

    Parmi tous les excellents groupes que j’ai découverts en 2012, celui à qui je décernerais le titre de révélation de l’année est sans doute Bloodshot Dawn du Royaume-Uni. Celui-ci, qui a été voté meilleur groupe non signé de 2012 par le réputé magazine Terrorizer, m’a littéralement jeté par terre! Leur album éponyme, enregistré en Italie au studio de Fleshgod Apocalypse est un amalgame de tous les styles de death metal. À  la fois mélodique dans ses solos et ses riffs, il peut aussi se montrer très brutal comme du Malevolent Creation et très technique voire même progressif, sans jamais oublier de laisser une petite place à un groove old school qui vous fera headbanger sans avoir à y penser. Selon moi, Bloodshot Dawn est un nom qu’on risque d’entendre souvent dans les années à venir!

     

     

    Dust Bolt

    L’Allemagne est reconnue mondialement depuis les années 80 pour son apport musical à la scène métal dans plusieurs sous-genres, notamment le Thrash Metal. Kreator, Sodom, Destruction et Tankard sont des noms familiers pour la plupart d’entre nous, mais qu’en est-il de la relève teutonne? Je vous confirme qu’elle est belle et bien présente! Dust Bolt cette formation de Munich, qui en est seulement à son premier album complet témoigne de cette réalité en perçant d’un coup le voile de mon ignorance. L’album Violent Demolition qui « bénéficie» de la participation de Derrick Green (Sepultura) sur la pièce nommée Deviance,  est un de mes (nombreux) coups de cœur de 2012, car celui-ci a réussi à se frayer un chemin à travers la masse de parutions que j’ai eu la chance d’écouter au cours de cette année très fertile en sorties Thrash de qualité. Toujours tirée de Violent Demolition, la nouvelle pièce est ma favorite de l’album et se nomme Toxic Attack, elle est également leur deuxième extrait vidéo!

     

     

    Deviant Syndrome

    Le death mélodique est en pleine expansion, et la Russie qui est proche voisin de la Suède et la Finlande n’y échappe certainement pas. Beaucoup de groupes encore peu connus ici tentent de faire leur marque, on n’a qu’à penser à : Last Wail, Elzevir, Riverain ou bien Deviant Syndrome. Ce dernier m’a particulièrement marqué par la qualité des compositions présentées sur leur premier album appelé Inflected Deviations. Deviant Syndrome pourrait être facilement confondu avec un de ces groupes de Gothenburg, comme le bon vieux Dark Tranquillity par exemple, mais il partage aussi des affinités avec leurs voisins Finlandais, tel que Mors Principium Est ou même Children of Bodom des belles années. Bref, sans réinventer la roue, Deviant Syndrome s’assure qu’elle tourne comme une bille! Alors, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’attends toujours leur prochain album 66 Ways To Redemption, qui devait sortir au printemps 2013, mais dont je suis hélas sans nouvelles. Voici tout de même un avant-goût de ce qui nous attend avec une pièce assez phénoménale, s’intitulant Desolated: Symptoms Of Plague.

     

     

    1833 AD

    L’Inde, deuxième pays le plus populeux de la planète, plus d’un milliard d’âmes, et celle-ci commence à s’ouvrir tranquillement au métal, d’après ce que j’ai vu dans Global Metal. Bien que celui-ci soit un phénomène encore extrêmement marginal, imaginez les dégâts si celui-ci prenait le moindrement d’ampleur! Si 1833 AD compte parmi les pionniers du Métal en Inde, la simple écoute de leur musique ne nous donne que très peu ou pas d’indices sur leur mère patrie. Si plusieurs diront sans doute qu’il s’agit seulement d’un autre groupe de Black Metal largement influencé par les Emperor, Dark Funeral, ou Dissection, le fait qu’il soit originaire de New Dehli demeure une particularité non négligeable. Ce groupe possède un potentiel certain, enfin c’est la conclusion que j’en ai tirée à l’écoute de leur tout premier album intitulé My Dark Symphony.

     

     

    Screaming Savior

    Est–il possible que l’on commence à voir des brèches dans la jadis impénétrable muraille qui coupe la Chine, cet État socialiste de dictature démocratique populaire, du reste du monde? C’est fort probable, car la récente progression économique fulgurante du pays le plus populeux du monde aurait été impossible sans cette ouverture. Certes, le gouvernement chinois exerce toujours un contrôle sur sa population via une censure médiatique et d’internet, mais peu à peu le métal commence à  prendre sa place, et on commence à voir les premières formations y émerger. Déniché dans un premier temps pour les besoins de cette chronique, je dois avouer que Screaming Savior, ce groupe de Black Symphonique fortement influencé par Emperor , Dimmu Borgir et dans une moindre mesure par Turisas, est néanmoins une belle découverte qui offre cependant environ un niveau de dépaysement similaire à savourer un Big Mac au cœur de Shanghai! Mais on commence à s’habituer à la copie chinoise, n’est-ce pas?

    Cependant, il y a du nouveau du côté de Screaming Savior qui cette fois semble vouloir me faire mentir, car avec cette nouvelle pièce, le groupe rectifie le tir en misant beaucoup plus sur la culture musicale chinoise et ses instruments traditionnels, ce qui donne droit à un produit beaucoup plus original et d’autant plus intéressant!

     

     

     

    Toutes les images des Échos d’Outre-Monde sont également conçues par l’auteur de ces lignes. Si vous avez des suggestions ou des commentaires, vous pouvez me joindre directement, via ma page personnelle Facebook, simplement mentionnez que vous m’avez lu sur le site Ondes Chocs et je vais vous ajouter sans problème.

     

Leave a Reply





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.