• Discussions Métal

    Voici les tables rondes métal Ondes Chocs, appelées “Discussions Métal”.  Le principe est simple; nous choisissons 4 intervenants de la scène métal au Québec pour répondre à deux questions qui concerne le monde métal et NOUS VOUS INVITONS À DISCUTER LES RÉPONSES de nos collaborateurs dans la section commentaire. Prêt?

    _____________________________________________________________________________________________

    Discussions Métal – 2ème Édition 

     

    Les intervenants cette fois-ci:

    Geneviève Landry – Radio X2

    Sébastien Houde – Boulevard Brutal

    Steve Burns – Mythosis

    Dave Rouleau – Ondes Chocs

     

    Voici les deux questions pour cette édition:

     

    Question 1:

    - En ce qui concerne la scène métal, quel est votre opinion sur l’avenir du EP ou LP?  Est-ce que un ou l’autre va ou devrait disparaître et pourquoi?

     

    Question 2:

    - Est-ce qu’il y a trop de shows ou festivals métal au Québec? Bien que c’est bon pour les bands, est-ce que les fans sont capables de suivre sur le côté financier et/ou temps disponible?

     

     

    Geneviève Landry

     

    Réponse 1:  Je crie que le LP va disparaître ou être de moins en moins populaire. Si j’avais un band, j’aimerais mieux sortir un EP au 4 mois avec toujours plus de nouveau matériel, qui représente l’évolution du band en temps presque réel que d’attendre longtemps avant de sortir un LP, vu que ca prend au moins 10 tounes la dessus genre. Tu sors des EPs de 3- 4 tounes, régulièrement, pis tes fans ont toujours de quoi a se mettre sous la dent. Qui sait, ça peut même devenir de collection ces trucs là.

     

    Réponse 2:  Y’a un boom dans la ville de Québec en ce moment pour des shows de tous les styles. Perso, je trouve qu’il y a beaucoup de bands de la scène locale qui sont surexposés du a tous les shows disponible ou ça prend une première partie qui coûtera pas trop cher… Je m’écarte, revenons à nos moutons. Avec des shows accessibles à 5, 10, 20$, le monde ne veulent plus payer plus cher pour des plus gros shows. On a vu la preuve avec l’annulation du show de Fear Factory cet été. Et aussi, en ce moment avec Hellyeah qui s’en vient en ville, y’a un grosse machine de promo en arrière pour que les gens déboursent plus de 30 $ pour un show. Ici, je dirais trop c’est comme pas assez. Les gens ont des choix déchirants a faire avec l’offre et oui, le budget l’emporte souvent. Je le vois avec mon métier. Y’aura jamais trop de shows pour ma part, mais, c’est pas tout le monde qui passent leur vie dans des shows comme moi!

     

    Sébastien Houde

     

    Réponse 1:  Le LP ne disparaitra pas mais je pense que le format EP est avantageux pour plusieurs raisons. Surtout qu’il faut admettre qu’un format longue durée n’est pas nécessairement gage de qualité. Dans bien des cas, nous pourrions enlever 3, 4 et même 5 tounes à un album sans trop souffrir. De plus, nous consommons l’information à une vitesse effarante aujourd’hui. Souvent à petites doses. Le EP est stratégique dans le sens où le groupe peut revenir dans l’actualité plus souvent avec une nouvelle création et surtout, garder l’intérêt des fans pour la sortie du prochain enregistrement. Je pense à DOWN par exemple. Ils viennent de sortir Down IV Part 1 – The Purple EP et déjà, nous savons que plusieurs autres suivront. C’est très intéressant! Cependant, il serait faux de dire que le format EP serait bénéfique pour tous. Il existe encore des groupes capables de faire vivre une expérience à l’auditeur avec un LP.

     

    Réponse 2:  Je me rappelle d’un débat similaire avec les humoristes. Plusieurs personnes se demandaient s’il y en avait trop au Québec. Un faux débat évidemment. Je pense que l’offre multiple est la preuve que la scène est florissante et diversifiée. Les fans doivent faire des choix, c’est certain. Les promoteurs et les groupes doivent s’assurer de faire une bonne promotion et de livrer un spectacle de qualité. C’est parfois décevant de voir le nombre de personnes dans certaines soirée mais c’est une réalité qui existe depuis toujours je crois. Si tu veux produire un petit show un mardi soir et qu’il y en avait un gros le samedi précédent et un autre le vendredi suivant, ça se peut qu’il y ait seulement 25 personnes dans la salle. Ce n’est pas sorcier comme équation. Pour ce qui est du côté financier, c’est sûr que les gens grattent leurs cennes mais en même temps, il n’achètent plus d’albums non plus! Donc si c’est leur principale raison, alors ça va mal en crisse! Il faut alors se poser la question suivante : combien de spectacles ou festivals propose un contenu pertinent?

     

    Steve Burns

     

    Réponse 1:  La raison du gain de popularité du ”EP” est bien simple.

    Du coté de l’artiste: Le temps de composition et de préparation est moindre. (Dans certain cas ou le groupe produit le tout…. le cout est aussi moins élevé).

    Du coté du Label: (Ou dans certain cas, encore l’artiste): Coût du studio moins élevé, plus de produits dérivés à vendre ainsi que des chansons à vendre sans attendre un LP (Mettons au 3 ans) et le band est plus souvent en tournée.

    Du Coté du Public: avoir quelques chose à se mettre sous la dent de notre artiste favori!!!!

    D’un autre coté le ”LP” n’est pas prêt de disparaître, car selon moi c’est une plus grande source de revenu que le ‘EP’.  Nous vivons dans une ère ”Fast Food” et c’est aussi valide pour la musique. Les fans veulent tout, tout de suite.

     

    Réponse 2:  Est-ce qu’il y a trop de shows ou festivals métal au Québec? Bien que c’est bon pour les bands, est-ce que les fans sont capables de suivre sur le côté financier et/ou temps disponible?

    Selon moi, le problème vient malheureusement et directement des groupes. Beaucoup de groupes sont maintenant prêts à, disons-le sans retenue, se prostituer pour faire des shows (Pay To Play). Quand un groupe est prêt a faire des shows gratuits, le groupe peut se produire aussi souvent que 5 fois dans une période de 2 Mois dans un rayon de 75km. De plus si un promoteur de spectacles peut faire des shows sans payer un seul sous a ses groupes, c’est sûr qu’il va en faire plusieurs.

    C’est une triste vérité que beaucoup de groupes exerçent. Ce qui en vient au point que, oui, il y a beaucoup trop de shows et trop souvent avec les mêmes groupes.

     

    Dave Rouleau

     

    Réponse 1:  Je ne crois pas qu’un des deux formats (LP ou EP) va disparaître, mais je prône depuis longtemps que les bands métal (en particulier…) prennent de plus en plus la voie des EPs.  Ça aide à garder les fans aux aguets avec du nouveau matériel plus fréquent, car les coûts seraient moindre pour la production et aussi moins cher pour le fan qui pourrait supporter plus de bands ou plus de matériel de son band préféré.  Bien sûr, certains bands comme Tool et Opeth par exemple, prennent habituellement avantage de la durée d’un LP et de la fidélité de leur fan pour continuer vers des productions plus développés.

    C’est plate à dire, mais il y a tellement de bands, styles et manières de se divertir maintenant que tous les bands métal ne pourront plus survivre avec la sortie d’un LP au 2-3 ans.  Les fans vont avoir passer à autre chose.

     

    Réponse 2: Je vais être franc, je crois que oui, il y a un peu trop de shows présentés maintenant dans un cours lapse de temps ou bien la journée même.  En tant que maniaque, je me mets dans une situation où je peux suivre le mieux que je peux, mais pour une ‘personne ou un fan normal’, ça devient très difficile de se présenter à plusieurs shows par semaine.  Certains lineups de shows devrait être plus forts pour attirer plus de monde et créer une meilleure compétition entre les bands, rétablir l’équilibre de l’offre et la demande.  Ce qui est fascinant est que notre scène métal, côté qualité de bands offerts, n’a à peu près jamais produit autant de bands, donc on veut évidemment les voir se produire près de chez nous.

    Je crois que tous les promoteurs, aussi honnêtes et respectueux soient-ils, essaient d’avoir leur juste part du gâteau, mais la façon de se la procurer est déficiente.

     

    _______________________________________________________________________________________________

    Discussions Métal – 1ere Édition

     

     

    Les répondants pour cette table ronde:

     

    Geneviève Landry – Rock 100,9 (CHXX)

    Sébastien Houde – Boulevard Brutal

    Simon Girard – Bourreau Métallique

    Dave Rouleau – Ondes Chocs

     

    ***Question 1***

     

    – Avec les évènements entourant l’arrestation et l’emprisonnement de Randy Blythe, croyez-vous que la sécurité dans les shows, dans le futur, sera plus sévère ou différente?

     

    Geneviève Landry

    Je crois que c’est une histoire de jugement. Peut être que la sécurité devra être augmentée, mais je ne pense pas que par chez nous, on pourra accuser quelqu’un d’homicide involontaire 2 ans plus tard et sans, disons, grosses preuves.Toute cette histoire est très louche même avant de penser a changer la sécurité dans les shows… Comme plusieurs artistes ont montré le support à Randy et aussi, en faisant lien avec l’événement Dimebag Darrell survenu en 2004, la scène et les fans devront surement s’ajuster. Les artistes vont surement être beaucoup moins permissif. Je trouve que c’est un événement quand même isolé, dans un autre pays en plus, je ne pense pas que nous devons généraliser pour ca. Ce n’est pas les mêmes lois là bas. Mais ca reste que ca va créer un préjudice pour l’avenir du ‘’Stage Dive’’ même ici. Chaque métalleux que je connais se sent concerné et peut être dans les prochains shows, il va y penser 2 fois. Même moi qui en fait pas je vais toujours y penser pareil.

     

    Sébastien Houde

    Chose certaine, les groupes vont hésiter à pousser un fan hors de la scène. Joe Duplantier de Gojira nous disait récemment qu’il réalise aujourd’hui les conséquences désastreuses qui peuvent arriver. Il a lui-même déjà poussé des fans à coups de pied! À moins que l’intégrité du musicien soit menacée, je pense que c’est la job de la sécurité d’agir. À l’avenir certains groupes vont certainement exiger une équipe de sécurité plus musclée à leur contrat. Pour ma part, ça m’énerve de voir des gens monter sur la scène 3,4 fois. Comme fans, notre place est dans la foule. Quand tu vas au restaurant et que tu tripes vraiment sur la bavette de boeuf, vas-tu te garocher dans la cuisine pour faire des high-five au cuisinier et plonger sur son réchaud?

     

    Simon Girard

    Si cet évènement avait eu lieu au Québec, on aurait pu dire sans hésiter un « Oui ».  Malheureusement, on a toujours tendance à sur-réagir pour ce genre de trucs. La « bonne nouvelle » dans ce cas-ci, les médias de masse québécois ne semblent pas trop avoir repris la nouvelle, ce qui me laisse croire que nous serons épargnés par de nouvelles mesures draconiennes. Au pire des cas, elle sera un peu plus resserrée dans les premiers temps, et reviendra à la normale peu de temps après quand la nouvelle s’essoufflera d’elle-même. Seule appréhension : le Heavy MTL, comme Lamb Of God étaient supposés y être…

     

    Dave Rouleau

    Je crois que la sécurité, dans ce que je connais de celle-ci en amérique du nord, est déjà très étoffée et c’est surtout du côté des artistes que la prudence sera de mise.  Plus jamais un musicien ne verra de la même façon un fan qui monte sur scène et se précipite sur lui.  Avant on les voyait les bousculer, pousser, tirer, mais maintenant la sécurité sera probablement appelée à gérer tout ces trippeux qui s’aventurent sur le stage.  De cette façon, si quelque chose arrive, le problème pourra être réglé au niveau local et ne pas devenir le problème d’un artiste international.  Sur ce… FREE RANDY BLYTHE!

     

     

    ***Question 2***

     

    – Le “metalcore” semble connaître un essouflement après plusieurs années et groupes qui se ressemblent. Quel mouvement ou genre de métal croyez-vous prendra le dessus ou se démarquera dans un futur rapproché?

     

    Geneviève Landry

    Je crois que l’approche plus électro encore va remplacer le style. Si je pense à Skip The Foreplay. C’est l’exemple parfait. Pour etre signé bang comme ca sur Epitaph Records, eux autres l’ont surement vu venir. Même In This Moment exploite la chose avec son nouveau single ‘’Blood’’. Tu as ben raison de dire que ca tourne en rond pas mal et ce depuis au moins 2 ans. Mais je crois aussi que le ‘’nouveau’’ style de dureras pas aussi longtemps. L’électro, c’est comme la Pop pour moi, ca reste éphémère.

     

    Sébastien Houde

    Je croyais que les groupes à saveur électronique/dance comme The Browning et Skip the Foreplay commenceraient à sortir à un rythme infernal, mais ça ne semble pas être le cas. Le deathcore est encore hyper fort. Il y a des tournées complètes et les groupes produisent énormément. Sinon, je pense qu’il y a actuellement une tendance vers la « pureté » des genres. Ça peut changer très rapidement remarque!

     

    Simon Girard

    À l’heure actuelle, je ne vois pas vraiment de « nouveau style leader », mais en effet le metalcore semble être au bout de sa vague au sommet. Il semble y avoir un certain engouement pour certains groupes avec un son un peu stoner, progressif, parfois même rétro, comme Mastodon, Ghost, Baroness, et des moins connus comme Royal Thunder et Gypsyhawk. À surveiller! Mon seul souhait, que ça ne soit pas le « Party-core » à la Design The Skyline ou Skip The Foreplay. Rien contre ces groupes, mais à très petites doses svp!

     

    Dave Rouleau

    Je ne crois me tromper quand je dis que les groupes stoner/doom/progressif connaissent un essor et une montée en popularité présentement.  La tendance (et j’en suis extrêmement heureux!) semble pointer vers un “retour aux sources” comme je peux lire fréquemment dans plusieurs communiqué de presse.  Le son semble plus “pur” (un autre terme souvent utilisé) et fait référence constamment au niveau de compétence des musiciens, plutôt que des machines.  Ceci étant dit, je dois avouer que lorsqu’ils sont bien fait, les breakdowns me défoulent et j’en ai besoin.  Le ‘hic’ se situe au niveau du nombre de bands qui font tous la même chose, mais la “crème de la crème”, avec l’épuisement du style, saura monter au dessus de la compétition.  J’en veux encore du metalcore, je crois juste qu’il est temps de passer à autre chose, on est dû!





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.