• Critique d’album: At The Gates – «At...

    Posted by Charles-Olivier Giguère on February 14th, 2015

    (Albums)At-The-Gates_At-War-With-Reality

     

    At The Gates

    «At War With Reality»

    Century Media Records

    2014

     

    1. “El Altar del Dios Desconocido” (“The Altar of the Unknown God”) Ernesto Sabato 1:06
    2. “Death and the Labyrinth” 2:33
    3. “At War with Reality” 3:09
    4. “The Circular Ruins” 4:28
    5. “Heroes and Tombs” 3:59
    6. “The Conspiracy of the Blind” 3:19
    7. “Order from Chaos” 3:26
    8. “The Book of Sand (The Abomination)” 4:28
    9. “The Head of the Hydra” 3:38
    10. “City of Mirrors” (instrumental) 2:06
    11. “Eater of Gods” 3:51
    12. “Upon Pillars of Dust” 2:39
    13. “The Night Eternal” 5:37

     

    Une chose est certaine lorsqu’on entame l’écoute du tout récent album de At The Gates, s’intitulant «At War With Reality», l’attente en a valu le coût. La formation suédoise a fait languir ses fans pendant une période de dix-neuf années, alors que leur dernier enregistrement, «Slaughter of the Soul» est paru lors de l’année 1995. Il faut préciser que, pendant cette période d’attente, le groupe s’est dissout à deux reprises et a performé lors de tournées réunion pour le simple plaisir de le faire, sans vouloir s’engager auprès de leurs partisans. Ce n’est qu’en 2010 que At The Gates reprend enfin vie, et quatre ans plus tard sort son nouveau titre.

    L’orchestre, composé de membres d’une moyenne d’âge approchant la mi-quarantaine, n’a pas perdu du poil de la bête. Avec une introduction d’une ambiante noirceur, qui paraît comme un avertissement dans une langue étrangère, At The Gates huile la machine à death métal mélodique qu’ils sont. Quelques secondes suffisent pour qu’on retrouve toute l’énergie qu’ils avaient laissée à la fin du dernier millénaire. Dès la première piste suivant l’introduction de l’album, «Death and the Labyrinth», l’agressivité est palpable et le ton est mis pour les pièces qui la succéderont. En effet, grâce à leur sonorité écrasante et ténébreuse, ainsi qu’à la robustesse de la voix du chanteur, le résultat des compositions est plus que satisfaisant.

    Malgré les tendances récentes de plusieurs groupes métal émergeant à vouloir impressionner la galerie avec des enchaînements de notes ultra rapide et des «blast beats» omniprésents, l’ensemble suédois revient en exploitant les racines de leur méthode de composition. Toujours en conservant la facette mélodique de leur musique, ils se concentrent à délivrer des riffs terrassant les tympans, en sacrifiant davantage la rapidité pour laisser un maximum de place à l’efficacité. Les pièces «At War With Reality», «The Circular Ruins» et «Heroes and Tombs» bâtissent le chemin avec une progression sombre et accablante, des rythmes qui font voyager vers le passé pour se rapprocher pas à pas du At The Gates qui a su influencer les tournures du genre qu’est le métal mélodique.

    Par contre, il est important de préciser que le groupe est tout autant capable de fournir des titres plus rapides, contenant beaucoup d’énergie, sans trop s’éloigner de la ligne directrice de l’album. C’est le cas entre autre avec «The Conspiracy of the Blind», «The Book of Sand (the Abomination)» et «Eater of Gods», pièces qui sauront condenser les notes jouées et accéléreront le rythme dicté par les percussions. Des solos de guitares foudroyants forgent une écoute passionnée, et des riffs d’une pureté perturbante imposent des lectures en boucle; les oreilles en demanderont encore et encore.

    Au final, il est parfaitement clair que les légendes ont été en mesure de livrer une marchandise de qualité. L’ensemble de l’œuvre, tant au niveau instrumental, vocal et ambiant, continuera de satisfaire les tympans des fans qui en feront l’écoute. Perpétration fortement recommandée pour les avides de sensations classiques et réconfortantes et pour les curieux qui désirent explorer un monde bien connu avec une touche moderne implacable.

    Vous pouvez acheter «At War With Reality» en suivant ce lien

    Charles-Olivier Giguère

     

     

     

Leave a Reply





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.