• Chroniques Nécrologiques de Hellstorm

    Posted by Lex Ivian on November 15th, 2013

    Mémoires du Cimetière: Chapitre 2

     

    Lorsqu’un évènement marquant survient, cela produit un effet dans le temps qui agit comme un point de référence dans ce qu’on nomme l’espace-temps. Toutefois, toutefois cela dépend de l’intensité perpétué par l’action et de l’espace dans lequel est contenu cet évènement et il arrive que certains événements produisent des échos et distorsion dans le temps. Prenons pour exemple, ce bâtiment dans lequel je travaille depuis quelques années déjà. Bâti en 1823, ce centre mortuaire fut en ses débuts, un asile où on y pratiquait des expériences sur les malades… Expériences qui menèrent souvent à des moments de tortures et de lobotomie. Des instants de pure folie, augmentés en intensité par les agissements diaboliques des médecins travaillant sur place. Les expériences menées entre ces murs ont permis la découverte de nombreux développement dans le domaine de la médecine. Un peu à l’exemple du Dr. Green de l’Hopital Douglas qui, de 1950 à 1980, favorisa le développement de la connaissance des maladies mentales telles que la schizophrénie et la bipolarité. Pour ceux qui connaissent l’histoire de ce fameux Dr. Green, et bien en réalité, le médecin dont le lieu de travail se situait aux limites des villes de LaSalle et de Verdun, fut avant son déportement par la C.I.A., un nazi du nom de Josef Mengele. Nom de code: L’Ange de la Mort, responsable des chambres à gaz. Après son obligation à servir le régime Nazi, Mengele fut rattrapé par ce qui allait devenir la C.I.A. Et finalement dirigé à Montréal.

    Pour en venir au fait, ce matin j’ai eu le pressentiment que quelque chose allait changer ma vie de manière drastique. Évoluant dans un lieu dont le moment de construction remonte aux années 1800, il m’arrive encore d’entendre des bruits ou des sons en provenance d’outre-tombe. Comme je l’ai relaté dans quelque chroniques antérieures, mon lieu de travail possède une histoire qui dépasse l’entendement des gens normaux. Et comme je passe la majeure partie de mon temps dans cet endroit et bien je suis témoins d’un tas d’apparitions et de manifestations de tous genres.

    À la même époque où Alberto Destituor quitta son poste suite à sa destitution, un certain Gérôme Adenine vint au poste de directeur des lieux. Nous parlons toujours de l’époque où ce lieu mortuaire était un hopital psychiatrique. Le Dr. Adenine de son sobriquet, était aussi qualifié de Dr. Schizo, en raison de sa manière étrange de pratiquer sa médecine.

     

    ADENINE – METALCORE / MELODIC DEATH METAL/MONTREAL, QUEBEC

    Liens:
    http://www.metal-archives.com/bands/Adenine/6001

    Membres du Groupe: Christian Choquette – Basse/ Pascal Charron – Guitare/ Micheal Koskow – Guitare (Ex-Transcendance)/ Martin Quintal – Vocal/ Mathieu Groulx – Batterie (ex-Frozen/ ex-Augury/ ex-Decadawn/ ex-Tears Of The Dead Gods/ ex-13th Melody)

    Groupe metalcore montréalais qui a connu un certain succès. Fondé en 1999 et dissout en 2002, le groupe fut sous l’étendard de Néoblast Records pendant son existence. Ils ont eu la chance de performer sur la scène des Foufounes Électriques en 2001. Ils ont même participé à une annonce télévisée des chaînes de restaurant Kentucky au Québec.

    Discographie:
    2001 – Govern The Unaligned (Album)

    Vidéo:
    Adenine dans une publicité de Kentucky

     

    Adenine aux Foufs en 2001

     

    En fait, le Docteur Schizo avait pour particularité d’avoir la parole facile lorsqu’il travaillait sur des patients endormis. Les ouvriers évoluant dans les parages trouvaient cela très drôle de voir le bon médecin discuter avec les morts alors qu’il demeurait seul en compagnie des cadavres. Il lui arrivait parfois, lorsque ces derniers dormaient, que le bon docteur discourait de sujets étranges et qu’il obtenait des réponses à des questions qu’il se posait mentalement avant sa discussion.  En fait, on lui reconnaissait une bonté sans équivoque, en raison de la joie immense qui l’habitait en constance. Toutefois, la majeure partie du temps, il était seul. Un grand solitaire qui s’adonnait à des pratiques étranges. Mais, on le craignait en raison de rumeurs à l’effet qu’il tentait des expériences hors du commun avec les corps en inertie qu’il avait sous la main. Le Dr. Gérôme Adenine avait acquis la direction des lieux suite au suicide de Alberto Destituor qui avait massacré sa petite fille à coup de hâche, après avoir trouvé sa femme assassinée par cette dernière. Lorsque les autorités arrivèrent sur les lieux, la scène était si macabre qu’ils ont condamné l’endroit pendant une semaine, question de nettoyer toutes les preuves et soupçons de la scène. Car de tels évènements, le peuple préfère ne pas s’en rappeler. Pourtant, il existe toujours des influences qui persistent à se faire ressentir sur place, même plusieurs années après les évènements.

    Un soir, alors que le docteur travaillait sur un cas d’embaumement, Jeannette et Juliette Hirsig vinrent rencontrer le médecin en vue de l’influencer dans une aventure aux apparences extraordinaires. Toutefois, aucune d’elles ne savait réellement dans quoi elles s’embarquaient, puisqu’elles ne connaissaient par vraiment le bon docteur. Le Dr. Adenine passait de nombreux mois à travailler sur le développement d’une nouvelle substance capable de redonner la vie aux morts. Un soir, alors que la pluie tombait depuis quelques jours, Adenine s’était enfermé dans son bureau pour mener à bien ses recherches. Ayant consacré plusieurs jours à la concoction de ce produit qui lui tenait à coeur, il développa une certaine obsession qui le guida dans ses recherches. L’obsession qui habitait l’homme dans la jeune quarantaine était animée par la présence des jumelles allemandes Jeannette et Juliette Hirsig. Ces deux plantureuses blondes savaient comment maitriser les hommes répondant au genre du bon docteur. Ces deux sorcières au tonalité européenne exerçaient une grande influence sur Gérome qui n’avait pas connu d’autre femme depuis la mort de son épouse quelques années plus tôt.

    Cette semaine-là, on avait apporté un corps fraîchement décédé, de ce qui ressemblait à une jeune femme dans la vingtaine, portant de longs cheveux blonds. Son nom était Amélia Carabone, jeune femme mariée à un homme d’une décennie son aîné. Lorsque le corps arriva sur place, les jumelles Hirsig voyaient un cobaye parfait en cette déesse morte. Alors que Gérome manipulait son sérum de vie, Jeannette fit usage de ses charmes pour manipuler le bon médecin à faire l’expérience de son sérum sur la jeune morte. Plus qu’intrépide, le bon docteur se laissa influencer dans cette démarche absurde. Alors que les préparatifs suivaient leur cours, Juliette trouva les formules permettant d’emmagasiner suffisamment d’énergie pour permettre au corps de reprendre vie. Une formule d’invocation qui devait insuffler un semblant d’âme à cette catin sans vie. Vers onze heures, les préparatifs arrivaient à leur fin. Juliette avait mémorisée les formules alors que Jeannette avait appris par coeur tous les mouvements et gestes cérémoniels.

    Ce qu’ignorait le docteur, c’est que les soeurs avaient attendu le bon moment pour mettre leur plan en marche. Et comme ce lieu était la résidence de milliers de morts, ils avaient tout ce qui était nécessaire pour mettre en marche un plan machiavélique. Croyant pouvoir manipuler un être de la mort avec aisance, elles s’étaient lancées dans un long processus d’étude d’un grimoire ancestral dans le seul but d’invoquer une entité tout en l’aidant à s’intégrer dans le corps de cette jeune femme fraichement décédée. Adenine voyait cela comme une idée de génie. S’il en avait glissé un mot aux autres membres du groupe, peut-être l’aurait-on jugé dément. C’est pourquoi, il préféra la solitude ou encore la proximitée des deux jumelles Hirsig. Pour cet événement, le bon docteur avait sagement dessiné deux cercles au sol afin de jouer le double rôle de cercle de protection pour eux et un autre en guise de cercle de confinement pour l’entité.

    Lorsque tout fut en place, l’énervement gagna les deux femmes qui attendaient impatiemment que le bon docteur donne le coup d’envoi de la cérémonie. S’étant laissé convaincre de suivre les deux amazones dans un périple diabolique, Gérome désirait accomplir ce rite afin de repousser les limites de son propre savoir, grâce à la connaissance qu’il tirerait de cette expérience. Puis, sans tenir compte des réjouissances qui habitaient les deux blondes allemandes, Jeannette frappa le gong annonçant le début de la cérémonie. Juliette alluma toutes les chandelles situées sur l’autel, à l’exception de celle du centre. Aussitôt enflammées pendant que le calme planait dans la salle d’embaumement, Adenine procéda à la fermerture du cercle de confinement en prononçant les paroles sacrées, dont l’origine remontait à l’époque sumérienne. Ayant fréquenté plusieurs personnes scolarisées au cours de son existence, Gérome Adenine s’était laissé initier aux anciennes traditions orales. Ce qui lui donnait une longueur d’avance sur plusieurs, c’est l’emplacement stratégique qu’incarnait le cimetière pour ce genre de pratique. Pour ce faire, Gérome avait secrètement conçu un sceptre afin de contrôler les forces qu’il s’apprêtait à invoquer en compagnie des jumelles. Ayant fait l’appel des quatre éléments, Adenine demanda la protection des quatre puissances régissant l’univers afin de permettre à son oeuvre de se réaliser sous la protection des puissants. Suite à cette demande, les flammes des chandelles disposées sur l’autel s’animèrent étrangement, gagnant en intensité tout en s’élevant en hauteur. Gérome afficha un rictus qui en disait long sur ses intentions occultes.

    Voyant cela, le docteur comprit qu’il s’agissait du signe du commun accord des puissances qu’il invoquait pour se protéger contre son oeuvre magique. Pendant ce temps, les jumelles attendaient impatiemment dans le cercle, la venue de celui qu’ils appellaient

    Toi qui vécut hier, je t’appelle d’esprit à esprit, reviens de l’ombre ou de la lumière et manifeste toi ici sur le champs! – Dit-il fermement en frappant la pointe de son bâton au sol.

    Un courant d’air froid passa tel une furie dans la pièce, fendant l’air d’un simple sillonnement. Soudain, tout sembla changer autour d’eux. On entendit le tonnerre gronder à l’extérieur de l’immeuble. Avant de débuter la cérémonie, Gérome avait pris soin d’injecter son sérum dans le bras droit du corps de la jeune Amélia. L’invocation allait bon train, tout était parfait, à l’exception du mauvais temps à l’extérieur. Alors que le mauvais temps dressait son empire au-dessus du cimetière, le trio poursuivait l’oeuvre sans tenir compte de la tempête qui rageait à l’extérieur. Puis, un deuxième éclat de tonnerre retentit dans l’air et les lumières des chandelles s’intensifièrent davantage. Adenine prononça la formule ancienne qui permettait à une âme errante d’intégrer un corps sans vie. Malgré sa connaissance des langues anciennes, Gérome éprouvait un brin de difficulté à prononcer les mots avec exactitude. Il s’agissait tout de même, d’un dialecte remontant à plus de sept mille ans dans le passé de la race humaine.

    Toi, que l’on appelle et qui vient de l’autre monde, Où que tu sois, Je fais appel à toi. Sur les ailes de ces mots qui se déplacent, quelle que soit la distance, traverse le temps et l’espace et apparais en ma présence.

    Sur ces mots, un troisième coup de tonnerre se fit entendre. Les deux femmes commençaient à éprouver un tantinet de peur, alors que tous les éléments étaient réunis pour créer cet effet. Jeannette jeta du sang fraichement cueilli au cours de l’après-midi pour le balancer sur le cadavre.

    Puis soudain, le bras de Amélia bougea impulsivement comme si la vie reprenait en elle. Gérome, Jeanette et Juliette cessèrent leurs activités subitement et portèrent leur attention sur le corps de la blondinette.

    Enfin, il est là! – affirma Juliette avec la fascination dans ses yeux.

    Le corps reposait sur la grande table devant eux. Puis, Jeannette qui se trouvait à proximité du cadavre, sursauta de peur en constatant que les yeux de Amélia venait de s’ouvrir. Le tonnerre grondait toujours à l’extérieur, laissant un flash de lumière qui illumina la salle. L’éclat révéla une partie du visage ravagé de la jeune femme, qui se releva en position assise. Le regard obscur de Amélia fit comprendre au trio, que ceci n’avait plus rien à voir avec la Amélia d’autrefois.

    Vous m’avez appelée! – Dit-elle d’une voix inquiétante, profonde et toujours féminine.

    Brandissant son sceptre en l’air, Gérome dessina des sigils de protection en l’air. Amélia souriait à belles dents devant cette tentative magique de restreindre ses actions.

    Gagnées par la peur, les jumelles reculèrent sans tenir compte du cercle de confinement qui les protégeait contre les forces en action.

    HA ! HA ! HA ! HA !

    Un rire froid et effroyable retentit dans la pièce. Amélia se trouvait désormais debout devant eux. Imperturbable, Gérome demeurait devant ce cadavre ravivé par cette magie d’une autre époque, toujours en brandissant son bâton aux pouvoirs infinis.

    Celui qui invoque la magie, commande la magie. Alors, tu dois m’obéir, puisque je suis ton maitre!

    Amélia l’observait comme un animal avec ces grand yeux noirs. Puis, elle saisit un scalpel reposant sur la table et s’empressa de foncer vers le docteur. Dans son élan elle tenta de planter la pointe du scalpel dans la chair du docteur, mais un champ de protection semblait le protéger de ce type d’attaque.

    Comment peux-tu ne pas succomber à cet attaque humain? La Mort n’a pas de restriction lorsqu’elle agit sur les vivants!

    Adenine sourit devant la stérile tentative de la jeune morte de lui enlever la vie. Une démarche qui aurait pu apporter une fin dramatique à ce type d’aventure si le tout avait été fait en désaccord avec les normes de ce genre de pratique.

    Pourquoi ériges-tu ce portail si tu désires que l’on soit ensemble… – Dit-elle en laissant le temps à ses paroles d’entrer dans l’esprit du bon docteur. Nous le voyons bien dans tes yeux que tu aimerais bien t’envoyer en l’air avec un corps tel que celui qui se tient devant toi. Pourquoi ne laisserais-tu pas tomber ces barrières qui nous séparent?

    L’invitation était bien invitante, mais tant de choses ne devaient pas voir le jour. Même dans un époque sombre, le Mal ne devait jamais s’incarner. Même si un doute s’installait en lui, Gérome décida de ne pas suivre l’invitation. Pendant ce temps, Jeanette et Juliette étaient complètement effrayées devant cette sombre réalisation.

    Tu crois vraiment pouvoir me faire baisser mes défenses contre toi qui pourrait me pulvériser si ces barrières n’étaient pas en fonction. Maintenant, je t’ordonne de me révéler ton nom!

    La créature affichait un véritable mécontentement face à cette rebellion soudaine.

    C’est bien. Je vois que tu as bien appris ta leçon, petit mage. Voyons si tu as ce qu’il faut pour mettre en marche les étapes qui me remettront dans ma cage… – Dit-elle toujours en affichant un rictus diabolique à son visage.

    Étant un vieil initié des sciences occultes, le Dr. Adenine savait ce que signifiait tout ce stratège et qu’il s’abandonnait aux requêtes de celle-ci, qu’il ne reverrait jamais la lumière du jour. Voyant comment elle bougeait, il apparaissait clair que ce qui l’habitait au point de lui permettre de bouger ses membres, n’avait pas encore suffisamment de puissance pour lui permettre de se tenir droit.

    Répond à ma question! Quel est ton nom? – Dit-il avec fermeté.

    Relâchant un intense cri de rage strident au point que les vitres de l’étagère derrière les jumelles Hirsig éclaboussèrent en morceaux, faisant sursauter les deux femmes du coup. Cela encouragea un rire de folie qu’exprimait la diablesse à l’audition des cris de jumelles.

    HA ! HA ! HA! Ricana-t-elle à grande portée de voix terrifiante, faisant frémir les jumelles une nouvelle fois. Je suis la déesse Négativa. Reine des âmes errantes de cet endroit. Et toi, tu crois que nous aurions un amour impossible à vivre?! Et maintenant, tu dois me rendre ma liberté sur le champs… – Dit-il en prenant le temps de laisser le docteur réfléchir à cela.

     

    NEGATIVA – MONTREAL / TECHNICAL DEATH METAL

    Liens:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Negativa
    http://www.blabbermouth.net/news/negativa-back-in-studio/
    https://myspace.com/negativa1
    http://www.metal-archives.com/bands/Negativa/78655
    http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Negativa-l-en.html
    http://www.radio-canada.ca/arts-spectacles/musique/2007/08/30/001-25ans-metal.asp

    Membres du Groupe: Steeve Hurdle – Guitare/ Luc Lemay – Guitare/ Miguel Valade – Basse/ Etienne Gallo – Batterie

    Formé par Steeve Hurdle (ex-Gorguts), incluant des musiciens de Ion Dissonance et Augury. Le groupe lança un demo éponyme de 3 pièces avec un tirage de 1000 copies en novembre 2006. Enregistré par Pierre Rémillard au Wilde Studio. Ils ont fait leur premier spectacle au Café Chaos le 12 Novembre 2006. Il est dit qu’en raison du haut niveau technique des membres de ce super groupe, influencé par différents artistes, passant du Metal au jazz, tout en passant pas la musique classique et du rock alternatif… Death, Morbid Angel, Meshuggah, Jeff Buckley, Soundgarden, Olivier Messiaen, Frank Zappa, John McLaughlin, Johann Sebastian Bach. Plusieurs membres de haut calibre ont fait partie de cette formation. On peut compter Kevin Jones (Toward Darkness)/ Danielle Hubbard (Maruka, Bloodwed)/ Steeve McDonald (Asgard, Gorguts, Sadistic Vision)/ Roxanne Constantin (Quo Vadis, Rostrum)/ Dominic “Forest” Lapointe (Teramobil, Beyond Creation, Augury, Atheretic, Quo Vadis, Humanoid, BARF)/ Miguel Valade (Ion Dissonance)/ Patrick Robert (Gorguts)/ Alain Demers (Obliveon)/ Christian Paquet (Versus Chaos). Le groupe a participé aux 25 ans du Metal au Québec, événement qui eu lieu au Club Soda en 2007. Steeve McDonald et Steeve Hurdle sont tous deux décédés.

    Vidéo:
    NEGATIVACHAOS IN MOTION

     

    Éprise d’une rage intense, la déesse hurla fortement une nouvelle fois, faisant voler des éclats de vitre à nouveau. Les jumelles pleuraient devant la terreur qu’inspiraient les actions de la créature nocture confinée dans son cercle de protection. Adenine ne se laissa pas influencer et poursuivit la récitation de la formule d’invocation. Une fois terminé, il procéda à la récitation de la formule de conjuration en vue de soumettre Negativa à son commandement. Pendant qu’il récitait les mots magiques issus de la nécromancie ancestrale, il commanda fermement à l’esprit incarné de lui obéir. Toutefois, Negativa avait envie de vivre librement, sachant qu’en tuant celui qui l’avait invoquée, elle pouvait prendre contrôle. Les jumelles Hirsig, qui semblaient si intrépides au commencement, ressemblaient à deux enfants pleurnichant à leur parents. Gérome les trouvaient totalement pathétiques puisque c’est elles qui l’avaient convaincu de tenter cette expérience.

    Jeannette se trouvait à l’extérieur du cercle de confinement, retranchée sur elle-même dans un coin, alors que Juliette se trouvait toujours auprès du docteur nécromancien. Jeannette était complètement terrifiée pendant que Juliette semblait presque en contrôle. La seule chose qui la trahissait provenait de sa jambe tremblante.

    Reste près de moi si tu veux survivre à cette aventure. – Conseilla-t-il à la jumelle.

    Puis, il leva son sceptre à nouveau en l’air et prononça une formule de renvoi.

    Croix et petites croix, diables maudits, je te fait l’envoutement à mort pour que ta vie soit brève. Avec ce sceptre, je t’arrache le coeur, et dans trois minutes tu meurs. Ton âme ira au diable et ton corps à la vermine. Dans la puanteur souterraine, tu brûleras à jamais et jamais tu ne connaitras la paix.

    Sur ces mots, Negativa hurla une troisième fois. Cette fois, elle y inséra davantage de puissance afin de faire connaitre le potentiel de son pouvoir. Les rideaux suspendus au-dessus des fenêtres volèrent en l’air et les objets reposant sur les tablettes tombèrent violemment au sol.

    Tu ne peux pas m’obliger à repartir, petit mage. Nous sommes trop anciens pour que tu puisses nous renvoyer dans l’autre monde.

    Suite à ces mots, elle se tourna en direction de Jeannette et la pointant du bout de l’index, elle lui fit signe de venir vers elle. Sans pouvoir se contrôler physiquement, elle avança sans avoir à faire le moindre geste en direction de la Reine des Morts. Une fois que la jumelle se trouvait devant elle, Negativa lui frappa la tête d’un coup de revers de main. La scène était si violente que le sang se répandit comme une trainée de poussière volant dans l’atmosphère. La fierté de la déesse macabre s’entendait dans le rire sarcastique qui s’extirpa de sa voix.

    Tu peux te marrer tant que tu le désires, Négativa, mais je te fais le serment de te retourner là d’où tu viens. – Dit-il en frappant au sol une nouvelle fois du bout de son bâton.

    Ce qui eut pour effet de créer un champs d’énergie circulaire qui se répandit dans toute la pièce, heurtant psychiquement la déesse de plein fouet. La douleur qui la frappa, se fit entendre dans toute la pièce. Jeannette en profita pour se sauver, alors que Juliette demeura auprès du mage. Gérome récita trois mots magiques issus de la langue énochienne, ce qui produisit un effet inattendu de la part des jumelles qui ne connaissaient pas réellement la magie. Empreint de colère, Adenine indiqua à Jeannette de ne pas sortir du cercle. Quand à Juliette, elle demeurait accroupie sur elle-même, pleurant telle une Madeleine devant l’horreur qu’incarnait la morte. Puis, le vent s’éleva dans la pièce. La déesse leva les bras vers le plafond afin de canaliser davantage de puissance tellurique. Puisant sa puissance dans l’atmosphère terrestre, elle concentra ses actions sur l’énergie qui grimpait à l’intérieur de ses membres. Ses yeux virèrent vers l’arrière, pour devenir blancs comme la neige. Un cri de douleur l’envahissait au point de la pousser à hurler par le Mal qui l’habitait désormais. Alors qu’elle emmegasinait suffisamment de pouvoir pour devenir la déesse suprême de ce cimetière, Gérome comprenait qu’elle éprouvait une certaine faiblesse alors qu’elle absorbait toute cette puissance. Regardant dans la direction de Jeanette, il lui fit signe de saisir l’épée cérémonielle. Cette dernière était encore terrifiée debant la puissance qui exhalait du corps de Negativa.

    Reprend ton calme, Jeannette et vas-y! – Suggéra-t-il en chuchotement.

    Reprenant ses esprits, elle ralentit sa respiration afin de reprendre son calme et essuya son visage des larmes coulant sur ses joues. Elle s’approcha de l’objet en question, en essayant de ne pas éveiller les soupçons de la part de la déesse. Saisissant l’arme entre ses mains, elle se releva debout et balança un coup d’épée en direction de la déesse, mais cette dernière esquiva le coup. Furieuse, Negativa saisit la jumelle à la gorge et lui brisa le cou d’un simple geste de main. Juliette hurla de chagrin en voyant sa soeur se faire décapitée de la sorte. Enragée, elle sortit du cercle de protection et s’empressa de prendre l’épée pour aboutir au même raisonnement que sa frangine. Mais Negativa s’y attendait et évita le coup à nouveau. Cette fois, ce fut très rapide comme fin puisqu’elle arracha le coeur de la dernière jumelle toujours vivante jusqu’à cet instant.

    Ça ne s’arrêtera pas ici, créature de l’abîme, tu devras retourner à cet endroit d’où tu es venue. – Dit-il fermement.

    Mais cela n’arrêta aucunement la diablesse qui se retourna sauvagement pour dévisager le mage opérant. Ce dernier tomba à genoux, perdant toute sa volonté de vivre. Les larmes coulèrent sur ses joues, face à ce moment de désespoir. Se relevant debout à l’aide de son sceptre, il leva la tête avec une certaine colère affichée à son visage. Ce moment de tristesse absolue venait de le transformer du tout au tout.

     

    ABSOLUTE GRIEF – MELODIC DEATH  METAL / RIMOUSKI, QUÉBEC

    Liens:
    http://www.metal-archives.com/bands/Absolute_Grief/19933
    http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Absolute_Grief-l-en.html
    http://metalseek.de/bands/absolute-grief
    http://reviews666.pitas.com/

    Membres du Groupe: Steeve Albert – Basse/ Sébastien Lévesque – Batterie/ Simon Laliberté – Guitare (Crystal Castle)/ Jessika Gagnon – Keyboards/ Patrick Fournier – Vocal

    Formé à Rimouski en 1997, le groupe fut actif deux ans sous ce pseudonyme, avant de devenir Faithull Time en 1999. Signé par Fusion III, ils nous offraient un Death Black Metal Mélodique.

    Discographie:
    2002 – Absolute Grief (Album)

    Vidéo:
    ABSOLUTE GRIEFCONFESSION

     

    Lorsque la haine eut monté au cerveau du Dr. Adenine, ce dernier ferma les yeux alors qu’il était toujours au centre du cercle de protection et se concentra sur le quartz situé au bout du sceptre. Prononçant la formule de renvoi, il dirigea la pointe du bâton sur lequel reposait le quartz. Et suite à une série de vocable d’une autre langue, un jet de lumière s’en détacha pour être projeté en direction de la morte-vivante. Une fois que le faisceau de lumière l’eut atteint, elle commença à faiblir devant son adversaire humain. Tombant à genoux face à la volonté d’un être humain, Negativa tomba au sol raide morte.

    Après avoir fait le ménage de la scène de combat, après avoir enterré les jumelles et après cette aventure, le Dr. Adenine quitta son poste et devint moine dans un couvent. Sa décision fut prise après avoir pris conscience de l’existence de puissances que nous ne pouvons contrôler. Cette histoire est disponible dans les archives de la compagnie qui m’envoie. En fait, ce que nous savons maintenant, c’est que cette activité engagée sous l’effet de la colère laissa une étrange énergie sur place qui s’impreingna dans l’immeuble. Comme ce lieu servait de point de réception pour les morts, un nombre infini d’âmes y vivent encore depuis la fondation du cimetière. Sans compter les âmes amérindiennes qui ont été massacrés au temps de la colonisation des peuples français et anglais. Désormais, l’énergie accumulée a su trouver un moyen de se condenser pour incarner l’entitée femelle connue sous le nom de Negativa. Cette dernière exerce son autorité sur le cimetière depuis qu’elle a pris conscience de sa propre existence. Un éveil qui fut engendré par les mystérieuses pratiques nocturnes du professeur qui la convoqua.

     

    rest-in-peace-quotes-for-friends

Leave a Reply





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.