• Chroniques Nécrologique de Hellstorm


    Il nous fait plaisir de vous présenter les Chronique Nécrologique de Hellstorm! Daimon Hellstorm est un ami proche de Ondes Chocs qui nous supporte depuis le tout début et il sera actif pour Ondes Chocs dans le futur avec du stock original et très différent.  Je lui laisse le soin de présenter son travail. Daimon, de la part de toute l’équipe et fans Ondes Chocs, je te souhaite la bienvenue! \m/

    ________________________________________________________

    Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm #16 – Nouvelle Formule

    Pendant l’hiver, c’est un peu difficile sur le dos de creuser la terre avec ma pelle, ce qui me donne des rhumatismes, c’est surtout le fait que je suis obsédé par le niveau de putréfaction qu’atteignent les cadavres pendant leur décomposition. Toutefois, j’aspire toujours trouver des morceaux en bon état de conservation, que je pourrais ingérer sans devoir encourager l’aspect morbide de ma personnalité. Pourtant, après avoir marché en direction du mausolée, j’ai senti une odeur encore fraîche qui attira mon attention. C’est à ce moment que je me suis rendu compte que je marchais sur le seuil de la non-existence et que j’ai fait la découverte d’un son inattendu, celui de la Mort qui ronflait en somnolant. De ce bruit, s’écoula trois tonalités…

    Le premier écho d’un vrombissement me parvint, c’était celui d’un 18 roues qui avançait à toutes allures dans ma direction. C’est alors que j’ai entendu les lourdes roues de l’engin motorisé produire un son de freinage, alors qu’un nuage fantôme me révéla la structure métallique d’un camion infernal, puis apparut The Truckers. Le fantôme de cette formation s’est présenté à moi comme une entité fraichement défraîchie de par sa courte exécution survenue en 2012. La formation a vu le jour au cours de l’année 2004. Cette formation « crossover » a su faire sa place parmi les vivants au cours de son incarnation de chaire. Ce groupe indépendant a rapidement pris les choses en main en poussant son projet sur la voie de l’effervescence en laissant aller leur créativité au point d’ébullition. Le dernier album fut écrit 50% français et 50% anglais. En écoutant ce groupe, on entend un mélange de « métalcore progressif, de mathcore, et de grindcore mélodique ». Pour les fanatiques de groupes tels que « The Dillinger Escape Plan / Converge / Buried Inside / Fuck The Facts / Between The Buried And Me ». Ils ont également eut la chance de parcourir le Québec en compagnie de la formation française « Tagada Jones » en juillet 2007 et ils ont remporté le concours national de « Envol & Macadam ». Ils ont également partagé la scène avec « L’Académie du Massacre / Leng T’Che / Fuck The Facts / Neuraxis / Decapitated / Augury / Quo Vadis / Guttermouth / Vortex / Misery Index / Despised Icon / Ion Dissonance » et « BARF ».

    The Truckers (Crossover) : Olivier Fortin – Guitare / David Smith – Guitare / Pierre-Antoine Lepage – Batterie / Philippe Doyer – Basse / Patrick Bernier-Martin – Voix & Sampling / Renaud Lambert – Voix & Keyboard.

    Discographie :


    2011 – Goliath (LP / Indépendant)
    2008 – Live Recording “Bande-à-Part”
    2007 – Get Rich Or Drive Trying (LP / Galy Records)
    2004 – Trucker’s Vision (EP / Independent)

    Liens :

    Facebook
    Quebecpunkscene.net

     

    The Truckers – Rimouski:


    The Truckers – Return Of The King (Session Bande-à-Part)

    Par la suite, je me suis avancé en direction d’une allée de tombes où résonnait une sonorité particulière qui n’avait rien à-voir avec le son précédent. Un son mélodique additionné d’une voix mélodique et très charmante pour une entité trépassée. On ne connait que très peu d’eux, en raison de leur anonymat spectral. Cependant, je ne pouvais m’attendre à ce mélange d’émotions et de colère passionnée. Assez spécial comme mélange musical appelé Shock Therapy. J’avais l’impression d’entendre Diana Krall jouer mélancoliquement du piano pendant qu’un chanteur « hardcore » démolissait sagement les lieux de sa rage vocale. Ce Rock à saveur Metal me rappelait un peu Type O Negative sur la pièce “Hate Is Just A Four Letter Word”. Le groupe aurait changé de nom pour celui de Four Feet & Fur. Sous ce nom, ils ont performé aux côtés de formations telles que : « Misguidded Aggression / Incarnia / Skepsis / Hades / Abandon All Ships / Colossus Of Ehodes / Brokenonsite / Sins Under City Lights / Beneath The Sky / Straight Reads The Line / The Architect / Protest The Hero ». La formation s’influençait de groupes tels que : “Underoath / Every Time I Die / Snarky Puppy / Suicide Silence / Today I Caught The Plague / The Architects”.

    Shock Therapy (2009 – 2010) : Cody Dodds – Vocal / Dan Rougeau – Guitare / Michael laviolette – Guitare / Connor Johnson – Basse & Vocal / Mikey Desjardins – Batterie & Vocal.

    Devenue FourFeets And Furs.

    MySpace

    Liens :

    Shock Therapy – Hate Is Just A Four Letter Word

    L’écho de leurs murmures ne fut pas très long, puisqu’ils eurent une courte carrière suffisamment agrémentée par les spectacles de grandes envergures, avec des groupes de renommées. Sortant du mausolée, je repris la route du petit chemin de petites roches qui longeait les lieux d’enterrement de milliers de personnes, sans entendre le moindre son. Puis, j’entendis un grincement de porte qui me fit me retourner immédiatement, à fin de voir ce qui pouvait causer autant de bruit. Quelle ne fut pas ma surprise en voyant que la Mort s’était éveillée pour me pointer du bout du doigt, mon prochain choix. Elle me regardait avec ses yeux absents, attendant seulement un signe de ma part pour ouvrir la porte qui me permettrait d’entrevoir ce qui ce cachait au-delà des murs de l’invisible. La Mort me fit signe d’aller en direction de la provenance du troisième son étrange. Qu’est-ce que cela pouvait bien être ? C’est alors qu’un homme vint dans ma direction. Habillé d’un costard à 1 000,00$, il regardait partout à la fois tout en marchant à l’aide d’une canne noir avec une manche en argent. Les boitements de cet homme démontraient des aspects me rappelant la démarche de Belzébuth, le Boiteux. Puis, un autre homme arriva pour faire sa rencontre. Pendant que les deux hommes discutaient, La Mort me demanda quelles étaient mes impressions en ce moment. Je ne pouvais lui cacher l’importance de cette rencontre, puisque le Seigneur des Faucheurs était éveillé pour cueillir une nouvelle âme.

    Alors que La Mort et moi étions présents, un évènement étrange survint. Un vieillard possédant un bandeau sur les yeux passa près des deux hommes en sifflant une mélodie joyeuse. Les deux hommes l’ignorèrent et débutèrent soudainement à se disputer pour une raison d’argent. Vous savez ce qu’est l’argent ? Et bien, c’est l’uns des fléaux les plus percutants que connait l’humanité, puisque sa possession rend les gens fou. L’Homme au costard sortie un révolver de sa poche et le pointant en direction de l’autre homme, Beuglant du fond de ses poumons, il appuya sur la gâchette et assassina son acolyte. Le vieil homme aveuglé par son bandeau se retourna à l’audition du coup de feu et se mit à courir en ligne droite alors qu’il était animé par la peur. Alors que La Mort et moi attendions le bon moment pour intervenir, l’homme au costard pointa son arme en direction du vieillard avec l’ambition de le tuer d’une balle dans le dos, mais La Mort n’apprécia guère le geste, puisque le vieil homme n’était en fait qu’un « Blind Witness » comme le disent les anglais.

    Formé en 2006 à Granby, le groupe s’influença de formations tels que : « Meshuggah / All Shall Perish » & « Parkway Drive ». Ce n’est qu’en 2007 que le groupe commença à faire sentir sa présence au sein de la scène québécoise en signant avec Victory/Torque Records. Ceci fut suivi du lancement de l’album « Silences Are Words » qui leur permit de rapidement forger leur réputation au Canada. Une formation « Metalcore / Death Metal » qui a su se montrer très persévérante au cours de son incarnation. Ayant fait des tournées au Canada et aux Etats-Unis, cela leur a permit de partager la scène avec de gros noms tels que : Despised Icon / Carnifex / Chelsea Grin / Attila / Misery Index / As Blood Runs Black / Oceano / The Tony Danza tap Dance Extravaganza / The Acacia Strain / Beneath The Massacre / Suffokate / Sea Of treachery. En 2009, Blind Witness a signé avec Mediaskare Records pour la sortie de leur second effort intitulé « Nightmare On Providence Street » paru en 2009. En 2011, ils se joignent au line-up du « Trois-Rivières Metalfest », avec « The Cavalera Conspiracy / Napalm Death / Sacrifice et Beneath The Massacre » Avant de disparaitre, ils ont fait une prestation marquée au « Heavy Montreal » en août 2012.

    Blind Witness : Jonathan Cabana – Vocal / Maxime LAccroix – Guitare / Jon Campbell – guitare / Eric Morotti – Batterie / Miguel Lepage – Basse

    Discographie :

    2009 – Nightmare On Providence Street
    2007 – Silences Are Words

    Liens :

    Blind Witness – “Baby One More Notch”

    Avec trois cadavres en état d’inertie sur mon terrain, je n’avais d’autre choix que de sortir ma pelle pour creuser un beau trou pour nos amis. Avec la chance qu’ils avaient d’avoir choisis mon cimetière pour venir régler leurs comptes. Une fois que les âmes furent récoltées, La Mort retourna au Mausolée pour retomber dans son état de somnolence, étant donné que son travail était terminé en ce jour. Maintenant que vous connaissez mon emploi de la journée, je dois cessez de bavarder, car je dois retourner travailler. Bonne semaine et soyez sage, car la Mort vous surveille en tous temps.

     

    rest-in-peace-quotes-for-friends

    ________________________________________________________

     Chroniques #15

    Cette semaine les places libres du crématoire étaient absentes, puisque nous avons eu une semaine enivrante à la morgue. Toutefois, nous avons été capable de vous trouvez des petits bouts toujours représentatif de ce qu’était la vie active pour ces groupes en putréfaction. Pour ce faire, nous avons creusé la terre froide en vue d’en ressortir des joyaux quasi oubliés. C’est pourquoi nous vous invitons à jeter un œil aux groupes que nous vous avons dénichés. Parce que travailler dans une morgue, ce n’est pas toujours facile. En plus de devoir aider les vivants, il me faut également entretenir les voix dans ma tête qui réclament davantage de Metal !!!

     

     

    Decrepity – Brutal Deathcore

    Val d’Or

     

    “Decrepity” a vu le jour en 2005 dans la ville de Val d’Or en Abitibi-Témiscamingue. Ils ont joué avec : « The Last Felony / Self Collapse / After A Clockwork Orange / The Eleventh Hour / Cryptopsy / Origin / Empathy Denied / Abitabyss / Korpius / Archons / Seventh Section / Your Last Wish / Decapitated / Neuraxis / Beneath The Massacre / Walls Of Jericho / The Red Chord / Unbeing / End Anyways / L’Esprit du Clan / Try To Win / A Wasted Sacrifice / Who Cares ». Leur activité sur myspace.com cesse en Aout 2011, alors qu’ils faisaient partie de la liste de band que plaçait « Galy Booking » à cette époque. Le groupe était signé sous l’étendard de « Cryogenic Records ». L’Album « Monstrous Annihilation Division » est paru en 2011 et c’est dans la même période que le groupe à cessé ses activités.

     

    Membres du Groupe : Pierre-Alexandre Mercier – Batterie / Martin Durette – Guitare / Mathieu Pleau – Guitare & Vocal / Marc-André Pilon – Basse / Nicholas Dubé – Lead Vocal.

     

    Liens :

    Facebook

    MySpace

     

     

    Vidéo :

    Decrepity – Fallout

    Album :

    2005 – Promo 2005 (Demo)

    2008 – The Decaying Of Evolution (Album)

    2012 – Monstrous Annihilation Division (Album)

     

     

    Deeply Confused – Death Metal

    Montréal

     

    Anciennement “fronté” par Klimbo (Journal Bang ! Bang !), Deeply Confused avait plusieurs atouts à son avantage. Une formation qui se donnait beaucoup en spectacle en plus d’avoir une femme à la batterie, ce qui est quand même assez rare dans un band Metal. Tirant leurs influences de groupes tels que : « Death / Black Label Society / Arch Enemy / necrophagist / Martyr / lamb Of God / Iron Maiden / Rush / Children Of Bodom / Nevermore / Ozzy Osbourne / Pantera / Cannibal Corpse / Deicide » et une panoplie de groupe dissu de la scène international. Le groupe c’est formé en 2005 par la collaboration de Stephan Filion (Ex-Tears Of The Dead Gods / Up The Iron (Iron Maiden Tribute) et de Gabrielle Morin en vue de créer une musique qui leur procurerait une grande satisfaction. À l’été 2006, la formation enregistre une première démo qui donnera le coup d’envoie pour cette formation, puisqu’on y voyait tout le potentiel derrière cette équipe. Deux ans plus-tard, le groupe sortait son EP « Isolated » et fut distribué par Great Dane Records. « Deeply Confused » a déjà jouer sur scène avec « Virulys / Incision / Saigneur / Réanimator / This Is Irony » et plusieurs autres. Le groupe a splitté définitivement en 2010.

     

    Membres du Groupe : Stephan Filion – Guitare / Philip Chown – Bass / Gabrielle Morin – Batterie / Marco Baril – Vocal / Fred Bergeron – Guitare

     

    Liens :

    Facebook

    MySpace

     

     

    Vidéo :

    Deeply Confused ”Stuck In The Traffic…

    Album :

    2006 – Seven Rysty Nails In Your Coffin (Démo)

    2007 – Isolated (EP)

     

     

    Tears Of A Dead Gods – Heavy Metal

    Montréal

     

    L’aventure débuta en 1999 lorsque Fred Bergeron et Frank R. Anthony décidèrent de prendre une direction différente de leur dernier groupe « Sin On Skin ». Ayant en tête de créer un album avant même d’avoir le groupe, ils se dédirent à l’écriture et la création des mélodies, Mathieu Groulx s’occupa de jouer la batterie en studio alors que Carlos Lopez assurait les vocals. L’album fut enregistré au Wild Studio avec Pierre Rémillard. L’album « Tears Of The Dead Gods » dont le concept relatait une guerre entre religion et science qui apporte le chaos sur la planète. Ainsi, Stephan Filion et Julie Marin vinrent se greffer à l’équipe en vue de complèter la formation. C’est en voulant prendre une direction un tantinet plus « heavy » qu’un nouveau chanteur arriva (Martin Frechette).

     

    Membres du Groupe : Fred Bergeron – Guitare / Stephan Filion / Guitare / Martin Frechette – Vocal / Julie Morin – Keyboards

     

    Liens :

    LastFM

    MySpace

    Metal Observer

     

     

    Album :

    2005 – Tears For A Dead Gods (Album)

     

     

    Away From Fate – Post-Hardcore/Metalcore

    Sherbrooke

    “Away From Fate” était une formation metalcore-screamo de Sherbrooke ayant emerge avec un style influence de formation telles que : « Asking Alexandria / Adept / Miss May I » et plusieurs autres. Malheureusement, il nous a été impossible de trouver d’avantage d’information sur ce groupe pour vous en communiquer davantage sur ce sujet.

     

    Membres du Groupe : Sam – Guitare Solo / Dn – Guitare Rythmique / Ced – Vocal & Scream / Gab – Basse / Sim – Batterie

     

    Liens :

    MySpace

     

    Worignition – American Death Metal

    Chateauguay

    La première fois que j’ai entendu ce groupe, c’est lorsqu’ils performèrent pour moi au cours d’un show d’Halloween en 2008 et je ne trouvais pas qu’ils ressortaient du lot. Toutefois, deux ans plus-tard, j’ai eu l’occasion de retravailler avec eux, qui avait changé de chanteur à cette époque. Avec un style rapide et puissant, « Worignition » produisit l’effet d’une mèche explosive sur moi, au point de m’animer parfois d’idée un peu sombre. Surtout la pièce « Buried Alive » que vous pouvez entendre sur leur MySpace. Avec un style musical s’apparentant sensiblement à celui de « Lamb Of God », « Worignition » ravageait tout de par son énergie puissante. La première démo « Embrace The Apocalypse » est toujours disponible sur ITunes pour ceux que ca pourrait intéresser. Le groupe a partager la scène avec quelque bons groupes, toutefois il nous a été impossible de retracer. Toutefois, le groupe avait débuté avec Gore (Erihma) comme chanteur et Sean Mc Guigan (Basse).

     

    Membres du Groupe : Marc – Guitare / Julien – Guitare / Vins – Basse / Joe – Batterie / Damian – Vocal

     

    Liens :

    MySpace

     

     

    Vidéo :

    WORIGNITIONS – BURIED ALIVE

    Album :

    2008 – Embrace The Apocalypse (Demo)

    2010 – Worignition (EP)

     

    C’est ainsi, que ce termine cette édition des Chroniques Nécrologiques de Hellstorm, revenez-nous la semaine prochaine, puisque nous vous présenterons une nouvelle formule en vue de vous enrichir sur ceux qui nous ont précédés dans le domaine de la musique.

    ________________________________________________________

    Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm #14

     

    Pour cette chronique, j’ai sortie ma pelle et j’ai creusé la terre en vue d’y trouver des joyaux du domaine « Grindcore / Death Metal » à fin de vous en parler avec une certaine délectation. Alors, à mesure que le bout de ma pelle s’insérait plus profondément dans le sol, j’y ai découvert des joyaux de ce mouvement. Pour ceux qui suivent la scène depuis longtemps, je suis certain que vous reconnaitrez certain d’entres-eux. Ayant suivit mon instinct en cherchant des bouts de chaires encore comestibles, m’est apparut les cadavres de cinq formations brutales encore en état de décomposition. La surprise que mes yeux ont eut en voyant ces corps de sorciers se vautrant dans l’inertie d’une mort drastique. Je ne pouvais garder cela pour moi… 

     

     

    Cripple Crew – Grindcore.

    Sherbrooke

    Influencé par des formations telles que : « Anal Cunt, Dahmer, Lost Kidz, Soilent green, Emmerge, Black Dahlia Murder et Iron Maiden», « Cripple Crew » a toujours su faire remarquer sa présence dans divers évènements auxquels ils ont participé. C’est en 1999, que l’aventure débuta pour ce groupe « grindcore » sherbrookois. En 1999, ils se joignirent à « Ni lblort  / Bereft Of Release » et « Lost Kidz » pour réchauffer la salle lors d’une fête d’Halloween. Toutefois, c’est le 1er Avril 2000 que « Cripple Crew » fit sa première prestation devant public.  Le nom « Cripple Crew » vint en réaction au mouvement « Straight Edge » qui les disait handicapés par l’alcool. En ces temps, les groupes de « Straight Edge » se disait « Untel Crew » ou « L’Autre Crew », c’est pourquoi les membres du groupe de musicien adoptèrent le pseudonyme de « Cripple Crew ». En 2001, le groupe entre en studio pour enregistrer une démo intitulée « Le Train de L’Industrie » et repart ensuite vers les salles de spectacles locaux. En 2003, « Cripple Crew » joue deux prestations à Trois-Rivières et Québec pour débuter le rodage de scène ; puis, ils visiteront Ste-Marie de Beauce pour une autre performance. C’est en 2003 qu’Émile (Bassiste / Korpius) se joint au groupe en apportant l’étincelle que recherchait Martin (Guitariste) pour mettre le feu à la poudre du canon qu’ils avaient en leur possession. Les concerts s’additionnaient ; Québec, Ottawa, Montréal tombent sous le charme de ce monstre musical. Avec l’idée de faire une tournée canadienne, le groupe retourne en studio en Décembre 2003 (Studio Illicite) pour enregistrer la démo « Nation Of Death » qui a tourné pendant 2 ans et qui a été écoulé a 200 exemplaires. Après avoir fait le «Sherbrooke Metal Fest », les dates de tournées approchent et des changements dans le groupe surviennent avec le départ d’Émile et le retour définitif d’olivier qui vivait à Montréal. En 2005, « Cripple Crew » par en tournée et fait 16 shows en 18 jours : « Sherbrooke – Vancouver allée retour ». De nouveaux changements surviennent au sein de la formation avec l’arrivée d’Anthony. C’est au studio du Cruel Elephant de Windsor que « Economic Machine Kills », le premier album du groupe est enregistré et sort en Juillet 2006, suite à leur prestation au « Nightmare Fest 1 » avec « Disfear » au Théâtre Granada. Le lancement officiel de « Economic Machine Kill » eut lieu en Octobre de la même année. Ils ont partagé la scène avec des formations tels que : « Mesrine / Dehumanized Earth / Everyone I Know Must Die / Carbinized 16 Years Old Victims / Despised Icon / Ion Dissonance / Fuck The Facts / Nilblrots / Korpius ».

     

     

    Membres du Groupe : Dom – Voix / Martin – Guitare, Voix, Sampling (aussi dans Lost Kidz ) / Jean – Guitare / Tony – Basse / Oli – Batterie.

     

    Liens : 

    MySpace

    Spirit of Metal

    Quebecpunkscene.net

    Tot666

     

     

     

    Album :

    2001 – Le Train de l’Industrie (Démo)

    2003 – Stay Hard (Démo)

    20004 – Nation Of Death (Démo)

    2006 – Economic Machine Kills (Album)

    2006 – 5 ans de Grind de Fond de Poubelle (Album)

     

     

     

    Clearwater Deathblow – Grindcore.

    Montréal

     

    Le groupe apparait dans la scène au cours de 2005. On les voit aux côtés de formations telles que : « Unexpect / Augury / Fuck The facts / Malignacy / Deamon / Empathy Denied / Unhuman / Open Wounds / Social Revolver / Tempête / Les Ékorchés / OK. Volca / DOH / Last Shut Eyes / Incision / Under The Grave / Obtenebris / Anonymus / Despised icon / Sordid / Demental / Deeply Confused / Paroxysme / Dark Century /  Ghoulunatics / All Guilty / Vatican / Napalm Death / Toxik Holocaust / Clearwater Deathblow / Vengeful ». Un projet bien accompli grâce à l’union de Bédaine et de Nickpalm qui nourrissaient la passion commune pour la musique extrême. Puis, Skunk se joint à eux à la basse, alors que « Gore » s’occupe de prendre le relais au vocal. Influencé par des formations telles que : « Napalm Death, Brutal Truth, D.R.I. » et « Voïvod », le projet prit rapidement forme. Cette mixture agressive de « Grindcore , Death Metal, Hardcore, Crust » & « Punk ». C’est en 2008, que « Clearwater Deathblow » sortira son album « Parasite Cleansing » et fut distribué via « Prodisk  Records ». Le groupe tira la plogue en Octobre 2009.

     

    Membres du Groupe : Martin « Gore » Massé – Lead Vocal / Dominique « Bédaine » Simard – Guitare / Matt K. « Skunk » Lambert – Bass & Back Vocal / PatK – Guitare / Nicolas « Nickpalm » Poissant – Batterie

     

    Liens : 


    Facebook

    MySpace

     

     

    Vidéo :

    Clearwater Deathblow – Mucus

     

    Clearwater Deathblow – Devil Behind The Wheel

     

    Album :

    2008 – Parasite Cleansing

     

     

     

    Human Carnage – Death Metal

    Granby

     

    Formé à Granby en Décembre 1999. En 2003, ils lancent leur premier Cd « Sans Espoir » sur « Tobacco Shit Records ». Ce mélange de « Grind » & de « Crust » dans le genre de « Disrupt ». Après des changements au sein du personnel, l’été 2006 est suffisamment stimulant pour « Human Carnage » de retourner en studio pour enregistrer leur deuxième effort « Rest In Piece », qui ne sortira qu’au printemps 2008 sur APH Records. En Mai 2009, après avoir tout fait pour rester en vie, « Human Carnage » lance son troisième effort intitulé : « Feast Of Darkness » sur leur propre label « Stabwound Industries ». La réputation du groupe s’est faite rapidement avec l’intense marchandise que livrait le groupe sur scène. Ils ont partagé la scène avec des formations telles que : « Cryptopsy / Kataklysm / Misery Index / Fuck The Facts / Leng Tch’e / Mononc Serge & Anonymus / Fuck The facts / Strigampire / Spirit Of Rebelion / They Were Us / Salvation / Self Collapse / Apocalyptism / Derelict / Cold Insanity / Dreadful Truth / Burial / Approached By A God / Feast Of Corpses / Ancestors Revenge / Dimentia / Hymen / Korpius / Shatter It All / Deadly Pale / Konfront / La Gachette / The Horny Bitches / Fléau Noir / Sloatvean / Lying Truth / The Last Felony / Neuraxis / Slaughter Slashing / War Call / Insurrection / Clearwater Deathblow / Unhuman / Cripple Crew / The Truckers ». La formation devait sortir un album complet en 2010, mais n’a jamais refais surface par la suite.

     

    Membres du Groupe : Dan – Batterie & Vocal / Dave – Basse & Vocal / Spike – Guitare / Félix – Lead Vocal

     

    Liens : 


    MySpace

     

    Vidéo :

    Human Carnage “Feast of Darkness” Official Video

     

    Album :

    2003 – Sans Espoir

    2006 – Rest In Pieces (6 songs EP)

    2009 – Feast Of Darkness (EP)

     

    Survivors Will Be Shot Again – Grindcore.

    Montréal

     

    Il y a quelques chroniques, je vous parlais d’une formation nommée « Everyone I Know Must Die ». Sachez que cette formation avait survécue sous une autre forme, celle de « Survivors Will Be Shot Again ». Le groupe a fait une tournée canadienne en compagnie de «Cripple Crew » et c’est fait rapidement connaitre pour son style particulier. Un groupe original qui faisait usage de samplers durant ses concerts. Ce qui ajoutait une dimension intéressante aux prestations de cette troupe de guerriers musicaux.  « Survivors Will Be Shot Again » fut fondé en 2005 et su rapidement se faire une place au sein de la multitude de groupe existant. Ils furent distribués par « Moshpit Tragedy Records ». On peut retrouver certains membres de cette formation au sein du groupe « Arsenal Of Empties ». Ils ont partagé la scène avec de nombreux groupes intéressants tels que : «  No Pressure / All Thrashed Down / Cripple Crew / Ab Irato / Discrime Nation / Fatal Flaw / XPlicit Noize / Fuck The Facts / Rusted Dawn / Crimes / Darkmill / Sale Gauloise / Power Cup / The Abnoxious Assholes / Hated / SNFU / Deadly Pale / Trigguer Effect / Soil Of Ignorance ». J’ai eu l’occasion de partager la scène avec eux à l’époque de « Pain By Noise », et laissez moi vous dire que ces gars la, déplaçaient de l’air en TBK !!!

     

     

    Membres du Groupe : Rob – Vocal (Arsenal Of Empties) / Dan – Guitare (Arsenal Of Empties & Retard Nation) / Frank – Basse / John – Drum (2008-09) / Shawn – Batterie (2006-2008) / Oscar (Project Versus & LiberHaters) – Batterie (2005 – 2006).

     

    Liens : 


    Facebook

    MySpace

     

     

    Vidéo :

     

    Album :

    2006 – Want You Dead (EP)

    2007 – Weapons Of Mass Destruction (LP)

    2009 – Terror Invasion (EP)

     

     

     

     

    Hades – Death Metal / Hardcore

    Coaticook

     

    Formé des restes de deux groupes de Coaticook en 2004, soit de « Doomsayers » & « Insane Reality ». Ayant cherché un bassiste pendant deux ans, ils ont trouver le membre rechercher en le talent de Joel Normandin. Le groupe aura jouer avec quelques noms connu au cours de sa carrière : «  Unexpect / Augury / GFK / Living By Death / Mesrine / The Great Sabatini / Korpius / Your Last Wish / Malzera / Krisiun / Paroxysme / Leng Tch’e / Talamyus / Aly The Band / XPlicit Noize / Grimskunk / Darkmill / Decrepity / L’Esprit du Clan / Insect / Reasons Of A World In Pain / Brazen Hell / Special Ops / Wicked Star / Blood Screaam / Les Connards À l’Oranger / Les Gens d’Armes / Chix N’ Dix / Blame The Name / Bukkake Jesus / The Black Wednesday / Tankasacrer / Moé Pis Ma Pelle / Alien’s Cab / Blame The Name / Tears From The Sky / Living By Death / Hope And Horror ». Le groupe n’a rien éditer depuis “Le Récit de L’Assimilation », parut en 2010.

     

     

    Membres du Groupe : Frédéric Normandin – Vocal / Jérémie Belzil – Batterie / Joel Normandin – Basse / Patrick Charlette – Guitare

     

    Liens : 

    Quebecpunkscene.net

    MySpace

    L’Étincelle

     

     

    Vidéo :

    Hades – Les Parvenus

     

    Hades – Abolishing Expression

     

    Album :

    2008 – D’Une Traite (Démo)

    2009 – Hades

     

     

    J’espère que vous avez apprécié cette incursion dans l’anatomie du « Grindcore » et du « Death Metal », tout en vous réjouissant d’entendre les coups de scalpels se mouvoir dans la chaire morte encore en putréfaction pendant que je m’en soutire quelque bouts. Mais n’oubliez pas une chose, que le but de ce souvenir de ces mélodies, est de pouvoir permettre aux groupes de survivre dans le temps en vue d’être entendu pour le reste de l’éternité. Et bien, qu’il en soit ainsi…

     

    __________________________________________________________

     Chronique #12

     

    Prometheus – Death Metal Americain

    Montréal

     

    “Prometheus” était un composé musical très solide et qui représentait parfaitement le « Titan de Feu » de la mythologie grecque. Toutefois, ce talent destructeur vit le jour par la coopération créatrice de Max Lussifer et de Justin Deguire confectionnèrent les premières pièces du groupe en vue de partir un nouveau groupe. Avec l’arrivée de Mitch et de Chuck, ils décidèrent de prendre la chose au sérieux et entrèrent en studio. Dès 2006, la formation réussit a se faire remarquer grâce au bon travail de ses membres et à leur furieuses performances sur scène. Prometheus a partager la scène avec des formations tels que : « DieCast (Century Media) / 3 Miles Scream (Corporate Punishment) / The Agonist (Century Media) / Synastry (Year Of The Sun Records) / Endast (Big Metal) / Icewind (Underground Symphony) / Under The Grave (Prodisk) » et « Derelict ». En 2007, “Prometheus” prit part au Moshcore 7 au Club Soda de Montréal, to comme au Shenan GrindFest a Meyersberg (Ontario). En 2008, « Prometheus » lance son démo intitulé : « Born Of Fire ». Même si ce groupe n’existe plus, on peut retrouver Max Lussier au sein de la formation Death Metal technique « Derelict ».

     

    Membre du Groupe :  Maxime Lussier – Vocal & Guitare / Mitch Schwartz – Bass & Vocal / Justin Deguire – Guitare / Chuck Prentice – Batterie

     

    Liens :

    Metal Archives

    MySpace

    Pure Volume

     

     

    Albums :

    2008 – Born Of Fire (Demo)

    Aenigmist – Black Metal

    Drummondville

     

    Cette formation “Black Metal originaire de Drummondville a vu le jour en 2005, mais n’a réussit a se faire entendre de manière significative qu’en 2009 avec l’arrivée de nouveaux sang au sein du groupe. Au commencement, Joannie et Roxana jouaient des reprises de chansons mais en 2007, avec l’arrivée de marie-Audrée, elles adoptèrent une approche plus sérieuse en débutant la composition de leur propre musique. Elles disaient tirer leur influences de formations tels que : «Cradle Of Filth / Dimmu Borgir / Children Of Bodom / Profugus Mortis / Amon Amarth / Slipknot / Kittie / Immortal / Wintersun / Ensiferum / Moonsorrow / Evanescence / Yngwie Malmsteen. Malheureusement, la foirmation a rendu l’âme au cours de l’année 2012. Elles ont partagés la scène avec les formations suivantes : « Blackguard / Kalter / Aesth / Les Damnés / Heretic Strangers / Magnum Stallion / Eternal Judgment / Openfieldz / Horfixion ».

     

    Membre du Groupe :  Roxana – Guitare / Joannie – Batterie / Marie-Audrée – Guitare / Vanessa – Chanteuse / Jessica – Bassiste

     

    Liens :

    MySpace

    Facebook

    Metal Archives

     

     

    Vidéo :

    Aenygmist – Clandestin

    Albums :

    2009 – Creation Born Of Trauma

     

     

    Bloodstained Memories – Metal

    Montréal

     

    « Bloodstained Memories » est né a Montréal en 2005. Ce groupe de Metal mélodique touchait à la fois au Metal, au Hardcore et au progressif, tout en mélangeant mélodie et brutalité dans un seul son entier. Ce groupe Metalcore avait un côté mélodieux qui possédait cette petite saveur entrainante et aurait pu faire une excellente tête d’affiche pour jouer avec des formations tels que « Under Aspect » et « Magnum Stallion ». La formation a cessé ces activités en 2010. On peut trouver le guitariste Vince D Bourrassa au sein des formations « Mass Murder Messiah » et « Versus Agora ». Cette formation à partager la scène avec : « Means / Greta Knight / Vatican / Unbeing / Incision / Magnum Stallion / Void  Within / Endast / The Catalyst / WDNFRA / Epicurian / Curse Of The Slain / Avery’s Descent / Death Lullaby / God Falls / Curse Of The Slain ».

     

    Membre du Groupe :  Tristan Barsky – Voix / Marc Poloncak – Basse / Vince D. Bourassa – Guitare / M-A Robitaille – Guitare / Jason Rousseau – Drums

     

    Liens :

    MySpace

    Big Cartel

    Spirit Of Metal

     

     

    Vidéo :

    Bloodstained Memory – Heads Will Roll (live at The National)

    Albums :

    2008 – Meet Your maker (LP)

    Demental – Death Metal

    Montréal

     

    Formé en 1999, « Demental » a vu le jour à St-Jean-sur-Richelieu. Ce groupe Death Metal qui s’installa à Montréal, incorporait des éléments de « Black Metal » et de « Grind » à leurs mélodies tout en ressortissant du lot, grâce à une certaine différence émanant de l’aspect sonore de leur prestation. Leur album « Tales of Alienation » parut en 2003 est étrange et très expérimental à la fois.

     

    Membre du Groupe : Eric Bombardier (Cryptic Cremation) – Drum / Alexandre Boudreault – Vocal (Empathy Denied) / Daniel Daris (Dying Dawn/Empathy Denied) – Basse / Gael Magrini – Guitare / Dominique Simard (Absonant Cadence) – Guitare

     

    Liens :

    Metallyrica

     


    Metal Archives

     

    Albums :

    2003 – Tales Of Alienation

     

     

    Everyone I Know Must Die – Hardcore / Grind

    Montréal

     

    Former en Mars 2005, “Everyone I Know Must Die” a fait 2 shows a Toronto. Ils ont également lancé un cd de 9 pièces intitulé “Us & the Machines” et une cassette de 11 titres (Endless Struggle) sortie chez la compagnie de disque “Contemps For Humanity”. Ils ont également participé à une compilation avec la pièce « We Came From Future » qui fut lancé par « Tempo Blaster ». Ils ont également fait une tournée avec Murder Squad dans les Maritimes et ont également fait une tournée canadienne avec « Cripple Crew ». Ce qui mit un terme au groupe après avoir fait quelque show suite à leur retour de tournée. On pouvait retrouver les membres de « Everyone I Know Must Die » dans les formations suivantes : « Survivors Will Be Shot Again / Squalor / XnemesisX / Rob & The Backstabbers / Ratzinger / Knife / Harlacy » et plusieurs autres. On peut compter parmis ces membres, les musiciens suivants : « Dan (Arsenal Of Empties & RetardNation) et Rob (Arsenal Of Empties). Le groupe est devenu « Survivors Will Be Shot Again » par la suite.

     

     

    Membre du Groupe :  Dan – Guitare / Frank – Basse / Rob – Vocal / Oli – Drum

     

    Liens :


    MySpace

     

     

    Vidéo :

    Survivors will be Shot Again – El Presidente

     

     

    Survivors will be Shot Again – We saw Rock’N’Roll Die (live)

    Survivors will be Shot Again – Everyone I Know Must Die

    Albums :

    2006 – Us And The Machine

    2007 – We Came From The Future

     

    Ce qui ajoute davantage de groupe à une liste infini de groupes ayant évolué au sein de l’industrie underground québécoise depuis la fin des années ‘90. Et nous en avons encore beaucoup dans notre répertoir ;à vous faire découvrir prochainemen

    __________________________________________________________

    Chronique #11

    Il n’y a pas seulement dans le domaine de l’archéologie qu’il est possible de dépoussiérer de vieux cadavres ; la preuve, lisez ce qui suit pour mieux comprendre le fondement de ma pensée.

     

    Minds – Metal

    Montréal

    Minds fut formé par Steve Burns et Christian Donaldson en 1995, alors que ces derniers désiraient créer un groupe qui répondrait à leurs influences de l’époque (Metallica / Pantera & Meshuggah). Après avoir recruté d’autres membres, ils formèrent le groupe Metal connu sous le nom de « Minds ». En 2001, le groupe conclu un arrangement de distribution avec Kafka Records. Le groupe à partager la scène avec des formations telles que : « Anonymus / Watcha / Cryptopsy / Biohazard » & « Barcode ». En 2003, avec les changements d’influences, Chris et Steve désiraient obtenir un nouveau son et décidèrent de mettre fin au groupe en vue de partir ce qui deviendrait « Mythosis ». La formation avait enregistré une pièce de Noël dans le cadre d’une compilation Métal du temps des fêtes (The Last Noël). La pièce en question ce retrouve sur l’album « Noël dans la Rue, volume 3 ». Désormais, Steve Burns, Christian Donaldson (Cryptopsy) font parties de « Mythosis », alors que Nick Doyle a fait partie de « Urban Aliens » et est désormais chanteur pour le groupe « Konkreat ».

     

    Membres du Groupe : Nick Doyle (Konkreat) – Vocal / Christian Donaldson (Mythosis / Cryptopsy) – Guitare & Back Vocal / Daniel Pelletier – Guitare / Antoine Rousseau – Basse / Steve Burns (Mythosis) – Batterie

     

    Liens :

    Noël Dans La Rue

     

    Vidéo :

    Minds – Useless

    Minds – Human World Nemesis

    Album :

    2001 – N-Coded

     

    Entrevue MINDS :

     

    Nick Doyle – Vocal

    Maintenant avec Konkreat (page facebook)

     

    1.) Quel a été ton meilleur moment au sein de Minds ?

    R. Il y en a plusieurs, mais l’enregistrement de l’album N-Coded au Studio Wild est le plus important a mon avis.

     

    2.) Quel est le groupe avec lequel tu es le plus fier d’avoir partagé la scène lorsque tu chantais pour « Minds » ?

    R. Biohazard au Medley en 99.

     

    3.) L’expérience acquise au sein de ce groupe te sert-elle dans tes nouveaux projets ?
    R. Sans aucun doute. C’est le groupe qui a fait de moi un « frontman ».

    4.) Êtes-vous d’accord avec le fait que « Minds » fut l’un des premiers groupes « Metalcore » à avoir vu le jour au Québec ? Et pourquoi selon vous ?

    R. « MetalCore » est une étiquette assez large. Si l’on dit que s’est un mélange de « néo-métal » et de « hardcore », ce n’est pas loin. Nous avion des influences qui allaient de Slayer a Hatebreed en passant par Pantera alors je suppose que le genre s’applique. Le 1er je ne sais pas, mais on avait notre style a nous et je crois que MINDS aurait tjrs sa place dans la scène métal.

     

    5.) Quel est votre anecdote la plus loufoque que vous avez vécu au sein du groupe ?
    R. Il y en a trop! Mais disons que la fois où notre bassiste J a dû pisser dans une cruche de vin dans le camion parce qu’il dormait quand on a arrêté pour une pause, ca va toujours rester un classique…

     

    6.) Pour la création de Minds, vous dites avoir été influencé par des groupes tels que « Metallica, Pantera » et « Meshuggah ». Iriez-vous jusqu’à dire que ces groupes ont servis de pallier au mouvement « Metalcore » ?

    R. Je crois que tout ce qui se dit métal aujourd’hui a des gènes de ces groupes cultes. « Metallica » a beaucoup amené au style avec ses riffs solides et ses progressions d’accords accrocheuses et épiques. « Pantera » est venu mettre du groove, du poids et des couilles autant pour la musique qu’au niveau de la voix avec Anselmo. « Meshuggah » nous a montrer que le métal, c’est mathématique et brutal.

    7.) S’il y avait une chose que tu ne voudrais jamais refaire dans l’univers de la musique, qu’est-ce que ce serait ?

    R. Avoir à enregistrer les 11 tounes de N-Coded en moins de 2 jours un lendemain de brosse de la St-Jean… Ouch !

    8.) Qu’est-ce qui a influencé la fin de « Minds » selon toi ?

    R. Le manque de motivation en partie causé par des divergences musicales et un laissé aller sur la composition de nouveaux morceaux après N-Coded.

     

    Christian Donaldson – Lead guitare & Voix d’accompagnement

    Maintenant avec Cryptopsy & Mythosis

     

    Quel a été ton meilleur moment au sein de Minds ?

    R.   Ya eu beaucoup de beaux moments et ma mémoire n’est pas des plus aiguisé, mais l’enregistrement de l’album N-coded au « Wild Studio » était vraiment tripant.

    2.) Quel est le groupe avec lequel tu es le plus fier d’avoir partagé la scène avec lorsque tu jouais de la guitare pour « Minds » ?

    R.   Ça c’est facile, c’est notre mini tourné avec Biohazard en 97.

    3.) L’expérience acquise au sein de ce groupe te sert-elle dans tes nouveaux projets ?

    R. Oh oui c’est sur, tout ce qu’on a appris sur la route c’est toujours utile.

    4.) Êtes-vous d’accord avec le fait que « Minds » fut l’uns des premiers groupes « Metalcore » à avoir vu le jour au Québec ? Et pourquoi ?

    R.  J’avoue que je n’ai jamais vu ça comme ça, quand tu es dans le projet, tu ne penses a pas a catégoriser ton produit. Mais c’est vrai qu’on était pas mal un des seuls bands qui faisant ce style de musique la a l’époque.

    5.)  Quel est votre anecdote la plus loufoque que vous avez vécu au sein du groupe ?

    R. Y’en a des tas, mais y’en a une qui me reviens avec une certaine bouteille de pisse dans le van ! Je n’élaborerai pas trop là-dessus question de préserver l’intégrité des gens ! Haha

    6.)  Pour la création de Minds, vous dites avoir été influencé par des groupes tels que « Metallica, Pantera » et « Meshuggah ». Iriez-vous jusqu’à dire que ces groupes ont servis de pallier au mouvement « Metalcore » ?

    R.   Ça reste relatif, car le métalcore reste très vague selon moi, Unearth et as I lay Dying en serais a mon avis, Metallica Pantera et Meshuggah sont des bands de visionnaires, qui on vraiment influencer tout ce qui s’est fait dans les année 90 et 2000

    7.) S’il y avait une chose que tu ne voudrais jamais refaire dans l’univers de la musique, qu’est-ce que ce serait ?

    R. Accepter des spectacles ou on n’a pas notre place, comme du métal dans des épluchettes de blé d’inde africain! (et oui on a déjà fait ça!!)

    8.) Pourquoi avoir métamorphosé « Minds » en « Mythosis » ? Qu’est-ce qui vous a motivé toi et Steve à prendre une telle décision ?  

    R. cela s’est fait naturellement, on a changer trop de membres du groupe et on voyais que l’énergie étais complètement différente, et la musique n’évoluais plus,, c’étais complètement autre choses. Merci Rock on

     

     

    Steve Burns – Batterie

    Maintenant avec Mythosis

     

     

    1.) Quel a été ton meilleur moment au sein de Minds ?

    R. Ouf! Il y en a beaucoup, mais une en particulier…OUCH!
    Nous avons fait la tête d’affiche d’un ‘SkateFest’ dans notre coin de Pointe-aux-trembles en 2002, c’était sur un terrain avec de la ”Tourbe” (Gazon en Rouleau). A un certain moment, Nick a Dit ”Je ne veux plus voir une « ostie » de motte de gazon sur ce terrain la”. Alors 200-300 personnes se sont mises à arracher le gazon et le lancer dans les airs…… C’était beau à voir Hahahahahaha!

    2.) Quel est le groupe avec lequel tu es le plus fier d’avoir partagé la scène avec lorsque tu jouais des drums pour « Minds » ?

    R. Il y en a beaucoup. Nous nous sommes fait beaucoup d’ami à jouer avec des bands comme « Anonymus, Overbass, Obliveon, Cryptopsy, Necrotic Mutation, Ghoulunatics », ect ect.

    3.) L’expérience acquise au sein de ce groupe te sert-elle dans tes nouveaux projets ?

    R. C’est sur. L’expérience aide toujours.

    4.) Êtes-vous d’accord avec le fait que « Minds » fut l’uns des premiers groupes « Metalcore » à avoir vu le jour au Québec ? Et pourquoi ?

    R. Hahahahaha! C’est la première fois que je l’entends celle la. Pour moi nous étions juste des gars de Pointe-aux-trembles qui aimais faire du métal et ”Fouttre” la merde partout ou on allait.

    5.) Quel est votre anecdote la plus loufoque que vous avez vécu au sein du groupe ?

    R. Il y en a trop…… Mais disons que 4-5 gars ”pactés” dans la pré-vingtaine, ça fait énormément de niaiseries en tournée. C’était – Sexe, Drug, Rock & Roll And « Trasher » des chambres d’hôtel- Haha!!!!

    6.) Pour la création de Minds, vous dites avoir été influencé par des groupes tels que « Metallica, Pantera » et « Meshuggah ». Iriez-vous jusqu’à dire que ces groupes ont servis de pallier au mouvement « Metalcore » ?

    R. Je ne connais personne qui ne s’est pas influencé de ces 3 groupes.

    7.) S’il y avait une chose que tu ne voudrais jamais refaire dans l’univers de la musique, qu’est-ce que ce serait ?

    R. Je n’ai aucuns regrets…..Ni Remords.

    8.) Pourquoi avoir métamorphosé « Minds » en « Mythosis » ? Qu’est-ce qui vous a motivé toi et Christian à prendre une telle décision ?

    R. Apres le départ de Nick, moi et Chris avons commencé à écrire des chansons qui n’étais pas tout a fait « Minds », alors nous voulions faire un ”Side Project” Plus industriel…… Apres un certain temps, j’ai mis 100% de mon temps dans « Mythosis » et j’ai quitté « Minds ».

     

     

    Bleeding Orange – Emo

    Montréal

     

    Groupe « Emo » de Montréal ayant participé au Vans Warp Tour en 2006 en jouant sur la scène Ernie Balls, ils ont participé à divers tournées dans plusieurs provinces de l’Est du pays pendant 5 années. Il s’agissait d’un groupe qui mélangeait « Heavy Métal / Post-Hardcore et l’Alternatif avec style. Ils ont atteint le top 10 de la plateforme MySpace. Dans un autre ordre d’idées, cette formation à partager la scène avec des groupes tels que : « Bleed The Dream / Cancer Bats / The Gorgeous / 3 Miles Scream / Tantrumn / Blessed By A Broken Heart / Camilla Rhodes / Florence / Trigger Effect ».

     

    Membres du Groupe : Tyler Brown – Basse & Vocal / Kevin Andrade – Batterie / Ryan Andrade – Guitare & Vocal / Pavlo Haîkalis – Guitare

     

    Liens :

    MySpace

    Pure Volume

     

     

    Album :

    2006 – Live at the Jam

     

     

    Terror Rising – Death Grind

    St-Jérôme

     

    « Terror Rising » débuta son épopée en 2003 dans la ville de St-Jérôme dans les Laurentides. Le groupe a du affronter divers problématiques au cours de son incarnation, en raison des changements fréquents de musiciens. Le groupe a partager la scène avec quelques noms de la scène québécoise : « Against Our Will / Bloodstained Memories / God Falls / XPlicit Noize / Curse Of The Slain / Impalement ».

     

    Membres du Groupe : Matt – batterie / Peter – Basse / Nic – Guitare / Rob – Guitare / Jeff – Vocal

     

    Liens :

    QuebecPunkScene

     

     

    Album :

    2004 – Demo

    2008 – HFM

     

     

    Salvation / Death Metal

    Repentigny

     

    Formation « Thrash Death Metal » originaire de la ville québécoise de Repentigny, Salvation avait tout pour plaire. Créé en 2006, ce groupe est rapidement devenu une coqueluche de la scène locale. Grandement énergétique et très polyvalent, Salvation ne tenait pas compte de la jeunesse de ses membres, puisqu’ils incarnaient une machine de guerre parfaite. J’ai eut l’occasion de travailler avec eux a quelques reprises et chaque fois ce fut des plus dynamiques. Ils ont partagé la scène avec des groupes tels que : « Curse Of The Slain / Beheading Of A King / Kronos Affliction / Death Lullaby / Alcoholator / Martyr / God Falls / Under Aspect / Lying Truth / 24 Seven / Shades Of Dusk / Reanimator / Virulys / Krisiun / Leng’Tche / Paroxysme / Talamyus / Brutal TAruth / Mesrine / Augury / Mortor / Vengeful / Jucifer / Doll » et bien d’autres.

     

    Membres du Groupe : Jessy Mamano (Alcoholator) – Basse / Kevin Morency (Summer Gone Drastic) – Lead Guitare / Nicolas Bourbeau – Batterie / Will McDuff – Rythm Guitare / Frank Rousseau – Vocal

     

    Liens :

    Reverb Nation

    QuebecPunkScene

    MySpace

     

     

    Vidéo :

    Album :

    2008 – Crucify The Innocent

     

     

    Shaolin – Montreal

    Deathcore

     

    Formation musicale mélangeant le Métal et le « Hardcore », qui vit le jour en 2004. Formé de six musiciens, Shaolin s’aventure dans le Grind, le Jazz, le Métal et le Hardcore d’une façon bien à eux. Avec une attaque bi-vocale qui a rapidement suscité l’attention de la communauté Métal local. A sa sortie, le CD « Gaining Freedom at the Expense of Virtue » recevait un 8/10 sur le site Metal Universe. Ce qui leur a permis de partager la scène avec des formations tels que : « Tears From The Sky / Ion Dissonance / Camilla Rhodes / Cryptopsy / Neuraxis / Beneath The Massacre » & « Despised Icon » pour ne nommer qu’eux.

     

    Membres du Groupe : Charles André Chammard – Batterie / Fred Béland – Guitare / Geneviève Charbonneau – Vocal / Kevin McCaughe – Vocal / Sébastien Bernier – Guitare / Vincent Gratton – Basse

     

    Liens :

    MusikUniverse

    MySpace

     

     

    Vidéo :

    Shaolin – Lives Lost to Greed

    Album :

    2006 – Gaining Freedom at the Expense of Virtue.

     

    Nous tenons à remercier Chris Donaldson, Steve Burns et Nick Doyle (anciens membres de « Minds ») ayant bien voulu participer à cette courte entrevue dans le cadre des Chroniques Nécrologiques de Hellstorm sur Ondes Chocs.

    ________________________________________________________

     

    Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm #8.

     

     

    Cette semaine je vous ai concocté une belle sauce cadavre avec quelques parcelles de cervelle en guise d’ingrédients secrets. Pour ce faire, j’ai dû poser mon choix sur des groupes possédant un nom ce rapportant à la mort.

     

     

    Adeadmotion – Hardcore

    Montréal

     

    “Adeadmotion” a vu le jour en 2006, sous l’inspiration de groupes tels que : « Protest The Hero / Everytime I Die / My Children My Bride / Parkway Drive / Vanna / Stick To Your Guns » La formation a connu divers changement dans son line-up avant d’adopter définitivement ces six membres. Le 11 Novembre 2009, ils sortent leur premier album intitulé « Glass Wall Scenery ». Ils ont partagés la scène avec des formations tels que : « Here Comes The Hurricane / Execute The Sinner / The Agonist / Unbeing / Curse Of The Slain / God Falls / The Catalyst / Ion Dissonance / Everytime I Die / Stick To Your Guns / The Bronx / A Wasted Sacrifice / All Guilty / The Great Sabatini /  My Children My Bride / Parkway Drive / Parkway Drive / Kult / Protest The Hero / Shades Of Dusk / Beheading Of A King / Vanna / Winds Of Plague / Blind Witness / For Today / Threat Signals / Everything After Zero ». Un groupe ayant eut la chance de partagé le « stage » avec plusieurs gros noms de la scène Metal. Aujourd’hui, on peut retrouver Simon Trudeau dans la formation « Reason Prevails », alors que Vinsang Joly joue avec « Hardcorps / Rachel Marcoux / Lessons Of Fate » & « Isphérik ».

     

     

    Membres du Groupe : Simon Trudeau – Vocal / Vinsang Joly – Batterie

     

    Liens :

    MySpace

    Album :

    2009 – Glass Wall Scenery

     

    Entrevue ADeadMotion :

     

    1. Quel a été votre motivation à fonder “ADeadMotion” ?

    R. : Le band a été fondé par les deux guitaristes Thibaut Porret et Marc-Ancré Gagnon, leur principale motivation était de faire de la musique pour s’amuser sans prétention.
    2. Quels ont étés tes meilleurs moments ?

    R. : Partager la scène avec mes bands préférés comme Protest The Hero, Everytime I Die, Parkway Drive et bien entendu nos tournées avec Your Demise et Vanna qui m’ont énormément appris sur l’industrie de la musique.
    3. Quel groupe avez-vous adoré le plus partager la scène ?

    R. : Vanna, ce sont des gars très intègre et humble qui font de la musique parce qu’ils aiment ça et non parce que c’est « cool »
    4. Croyez-vous avoir accomplis quelque chose avec ce projet ?

    R. : J’ai gagné beaucoup d’expérience et j’ai énormément appris des erreurs que nous avons faits.
    5. Avez-vous écoulé de nombreux album de votre premier effort « Glass Wall Scenery » ?

    R. : En comptant les téléchargements sur Itunes et autres plateformes nous sommes à environ 1000 albums de distribués.

    6. Qu’aurais-tu aimé changer dans la formule que vous aviez ?

    R. : Peut-être plus se focuser sur faire de la musique sans penser à ce que les autres pourraient dire et seulement faire ce qu’on aimait faire.
    7. Si tu pouvais tout recommencer ; referais-tu les choses de la même façon ?

    R. : Oui, je pense que toute choses que l’on fait, que ça soit négatif ou positif te permet de te développer et d’apprendre et souvent tu apprends plus de tes erreurs que de tes bons coups.

     

     

    Anhkrehg – Black Metal

    Québec

     

    Groupe Black Metal originaire de Québec, « Anhkrehg » a fait son nom en partageant la scène avec de nombreux groupes. Formé en 1993, dans la ville de Plessisville, « Anhkreg » fait partie des premiers groupes « Black Metal » du Québec. Le groupe était distribué par Galy Records. Ils ont partagés la scène avec quelques gros noms de la scène : « Dark Funeral / Cryptopsy / Malevolent Creation / Kataklysm / Dimmu Borgir » & « Vintersorg ».

     

    Membres du Groupe : Khayr – Vocals & Basse / Blacknight – Vocals & Guitare / Infurya – Drums

     

    Liens :

    Download gratuit

    MySpace

    BlackMetal.com

    Album :

    1994 – The Oath Of Sorcerer-King – Demo

    1995 – Sacrificial Goat – Demo

    1996 – Brutal Witching Metal – Demo

    1997 – Le Mensonge de Massada

    2000 – Lands Of War

    2004 – Against You All

     

     

     

    Under The Grave – Metalcore

    St-Bruno

    Groupe de Metalcore originaire de Montréal qui possédait une excellente énergie sur scène. J’ai déjà eut l’occasion de partager la scène avec eux et ce fut une soirée mémorable. Formé en Novembre 2006 par une bande d’adolescents en furie. Ce n’est que le 27 janvier 2007, qu’ « Under The Grave » monte pour la première fois sur scène au cours d’un festival qui eut lieu au Club Soda et qui leur apporta de nombreux fans. Influencé par des groupes tels que : « Hypocrisy / Sepultura / Kataklysm / Vehemence » et « Quo Vadis », leur musique devint rapidement un mixte de plusieurs styles musicaux. Leur premier album « Until Death Takes Us All » fut enregistré par Jef Fortin de Anonymus. Un début solide pour un groupe aussi  jeune. Le groupe a partager la scène avec les formations suivantes : « As They Turn From Praise / Curse Of The Slaves / Synastry / Metalian / Pain By Noise / God Fall / Insect / Death Lullaby / Val Caïm / Derelict / Incision / Clearwater Deathblow / All Guilty / Catamenia / Brief Respite / End Is Near / Obsek / Virulys / Reanimator / Polishdebin / Misery Index / Fuck The Middle East / Blinded By Faith / Hellacaust / God Dethroned / Augury / Abigail William / Mononc’ Serge & Anonymus /  ». Désormais, le groupe n’existe plus et l’on peut retrouver Oli Dagenais au sein de la formation « Thrash Metal » “Alcoholator”.

     

     

    Membres du Groupe : Maxime Mariani – Vocal / Olivier Pinard – Basse / Oli Dagenais – Guitare & Back Vocals / Dany Desnoyers –Guitare / Anthony Savoie – Drums

     

    Liens :

    MySpace

    Metal Archives

     

    Album :

    2007 – Until Death Do Us Part

     

    Kill Saw – Montréal

    Metalcore

     

    Originaire de Dollards-des-Ormaux, « Kill Saw » avait un son se rapprochant de celui de “Lamb Of God”. Armé d’une rythmique solide, « Kill Saw » avait un potentiel très intéressant de par leur énergie et leur présence sur scène. J’ai travaillé avec eux durant 3 ans et à chaque fois ce fut un plaisir de les voir et les entendre. Au commencement, « Kill Saw » s’incarnait sous la forme d’un trio qui jouait des reprises de « Black Sabbath / Megadeth » & « Godsmack ». Puis, une fois qu’ils établirent un line-up solide, ils écrivirent plusieurs compositions qui donnèrent le ton à leur voyage. En 2009, je les ai dirigé vers le studio de Hughes Bouchard (batteur pour Under Aspect) qui enregistra et mixa deux pièces de leurs dernier démo. Le groupe a fait un dernier show sous la bannière « Hellstorm Productions » en Janvier 2010. Tous les membres de ce groupe semblent avoir abandonné la musique à l’exception d’Alex Poirier qui fit partie de « Sloatvean » pendant un temps.

     

    Membres du Groupe : Alex Shepherd – Vocal / Christian Edgley – Guitare / Steve Pearce – Basse / Alex Poirier – Guitare / Olivier Thompson – Batterie

     

    Liens :

    Kill Saw – Devil’s Playground

    MySpace

     

    Album :

    2005 – …Kill First… (Demo)

    2009 – Demo

     

     

    Sloatvean – Black Metal

    St-Monique

     

    Formé en 1993 à Nicolet, par JF Jalbert (Guitariste) et Pierre Langlois (Batterie). le groupe se sépara après leur dernier concert le 12 mars 2011, dans la ville de Québec. L’origine du nom provient d’une mixture entre les mots « Love » et « Satan » (SlAoTveAN). Sous la forme d’une plaisanterie, puisque les paroles du groupe n’ont aucun rapport avec le satanisme. Depuis ces tout débuts, « Slaotvean » a su faire sa place en sortant régulièrement des produits en relation avec le groupe. En 1998, une réédition du démo « Cry To Self Being ». Puis, en 1999, Alex Poirier (Guitare) et Guillaume Lamothe (Basse) se joignirent à la formation pour l’enregistrement de l’album « Dementia ». En 2000, lors de la complétion de l’album « Pathos Belonguing To Darkness », Alex quitta le groupe qui redevint un trio. Puis, ce fut le tour de Guillaume en 2003 de partir pour faire place à Benoit Beauchemin. Malgré les nombreux changements au sein du groupe, ce dernier en était à sa quinzième années d’action, ce qui déémontre la détermination de réussir du noyau. Au cours de leur carrière, « SLAOTVEAN » a partager la scène avec de nombreux noms de l’industrie tel que : « Musspellheim / Morgue / Aeternam / Malzera / Mononc’ Serge / Hands Of Death / Cryptik Howling / Empyrean Plague / Hellacaust / 1349 / Hopeless Nation / Strigampire / 24 Seven / Martyr / Mayhem / Wolven Ancestry / The Last Felony / Will Of The Ancient / Uriel / Anonymus /Quo Vadis / Unexpect / Necronomicon / A Perfect Murder / Fuck The Fact / Blinded By Faith / Suffocation / Panzerfaust / Héritage Mystique ». Le groupe a notamment fait quelques prestations en Amérique du Sud au cours d’une petite tournée qui les mena en Uruguay et en Argentine au festival Black Metal « Dark Symphonies : Festival II ».

     

    Membres du Groupe : Jean-François Jalbert – Guitare & Vocal / Yannick Laplante – Batterie / J.-D. Bergeron – Basse

     

    Liens :

    Facebook

    MySpace

    Metal Archives

     

    Vidéo – Sloatvean live in Argentina

    Album :

    1994 – The Path Of The Rising Moon (Demo)

    1994 – Cry To Self Being

    1999 – Dementia

    2000 – Pathos Belonguing To Darkness

    2003 – Myriads Nights

    2005 – Demo 2005

    2007 – Origin

    _________________________________________________________________________________________

    Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm # 7.

     

     

    Cette semaine, nous vous présentons divers styles de Métal ayant existé au sein de la scène « underground » québécoise. Des groupes qui ont travaillé avec acharnement sur leur projet et qui n’ont pas su trouver les motivations suffisantes à poursuivre leur carrière. Toutefois, on peut facilement voir combien ces formations ont ardemment travaillées pour être vu par un maximum de fanatiques du domaine « Métallique ».

     

     

    Dook – Montréal.

    Metalcore

     

    Dook a vu le jour à Montréal et suivait la tendance « New Metal » (Korn / Soulfly / Slipknot) tout en ayant un son s’apparentant par moment à « Metallica ». Groupe actif au sein de la scène local, Dook a participé au concours « Polliwog » qui attira l’attention sur eux. Sébastien Ducap (Slaves On Dope) était l’homme de tête de cette formation que j’ai l’occasion de voir à deux reprises (avec Mythosis, puis une seconde fois avec Endast). Ayant débuté sous la forme d’un projet solo, « Dook » a vu le jour par la création de mélodies qu’entendit Nathalie (la première bassiste du groupe) avant de se joindre à ce projet. La formation est demeurée indépendante tout au long de son incarnation sur scène. Le groupe s’influençait de groupes internationaux tels que : « Sepultura / Pantera / Slipknot / Iron Maiden / et même Shania Twain ». 500 copies du deuxième album furent imprimées pour le marché. Sébastien écrivait les paroles sous forme d’auto-analyse à fin que les gens puissent s’identifier à certaines des imageries proposés. De plus, « Dook » a eut l’occasion de se produire sur la scène du /Trois-Rivières MetalFest » en compagnie de « Horfixion » lors de l’édition 2001. Il est même possible d’entendre la contribution de Nickoded de la défunte formation « Minds » sur l’album « Who The Fuk You Are ? ». En 2005, fut l’année de la sortie de l’album « Archaïc » sur lequel se retrouve la pièce « Holy Shit » qui a servit également de vidéo pour le groupe. Désormais, Sébastien Ducap occupe la position de bassiste pour la formation « Slaves On Dope ». Le groupe a partager la scène avec des groupes tels que : « Horfixion / Endast / Mythosis » & « The Tempest » avant qu’il ne deviennent « The Agonist ».

     

    Membres du Groupe :Sébastien « Duke » Ducap – Guitare / Luc Denis – Basse / Luc Vachon – Guitare & Voix / David Poirier – Batterie

     

    Liens :

    Metal Québec

    Capitale du Métal

    Bande À Part

     

    Vidéo:

    Dook – Holy Shit

     

     

    Dook – Montage

    Dook – Holy Shit (Official Video)

    DOOK_holy shit by domchimic

    Album :

    2000 – Why On Me?

    2001 – Who The Fuk Are They ?

    2005 – Archaïc

     

    Question Dook avec Sébastien Ducap :

     

    Quel a été ta motivation au tout début de « Dook » ?

    R. : Toucher le plus de gens avec ma musique. De produire une musique que j’aimerais écouter. Créer une famille avec le groupe pour du long terme.

    2. Selon toi, quel était la force de « Dook » en spectacle ?

    R. : L’énergie, la diversité musicale.

    3. Y-a-t-il des choses que tu aurais voulu faire autrement avec ce groupe ?

    R. : Etre plus constant.

    4. Quel a été ton moment magique le plus intense pendant votre période active ?

    R. : Lancement d’album de “Who the fuck are they” au Foufounes Electrique.

    5. Avec quel groupe as-tu préférer partager la scène ?

    R. : Tantrumn

    6. Avec qui aurais-tu voulu partager la scène à cette époque ?

    R. : Soulfly

    7. L’expérience acquise avec « Dook » te sert-elle aujourd’hui avec « Slaves On Dope » ?

    R. : Beaucoup. J’amene mes habilité en infographie, photo et videographie que j’ai appris dans le temps de Dook.

    8. As-tu trouvé la session vidéo de « Holy Shit » Éprouvante ?

    R. : Se vidéo a été le fun à faire et j’ai appris beaucoup sur le montage vidéo.

     

     

    Death Row – Montréal

    Death Thrash Metal

     

    Influencé de groupes tels que « Kalmah / Death » & « Children Of Bodom », la formation « Death Row » avait un petit quelque chose de brutal qui s’écoutait bien dans une salle de spectacle. J’ai eut la chance de les voir en première partie de « Talamyus » et « Ancestral Curse » lors d’un évènement de « Nicky Production » en 2005. A cette époque, Jonathan Herbst, anciennement de « Talamyus », occupait le rôle de batteur au sein de cette formation et ce bien avant de faire partie de « Talamyus ». Ils ont fait quelques prestations et ont complètement disparu de la circulation un an plus-tard.

     

    Membres du Groupe : Tristan B. – Vocal / Etienne M. – Guitare / Kim G. – Guitare / Jo L. – Keyboard / Jonathan Herbst – Batterie

     

    Liens :

    MySpace

     

    Album :

    2005 – Demo

     

     

    Question Death Row avec Jonathan Herbst :

    1. Quel a été ta motivation au tout début de « Death Row » ?

    R. : Je voulais partir un band de « death mélodique ».

    2. Selon toi, quel était la force de «Death Row» en spectacle ?

    R. : Je crois que la force du groupe live étais les riffs entrainent et l’énergie sure scène.

    3. Y-a-t-il des choses que tu aurais voulu faire autrement avec ce groupe ?

    R. : Pas vraiment c’étais ce que je voulais faire a ce moment la.

    4. Peux-tu élaborer sur comment c’était spécial ?

    R. : Le feeling de faire mon premier show, l’adrénaline et le rush.

    5. Quel a été ton moment magique le plus intense pendant votre période active ?

    R. : Le show avec « Profugus Mortis ».

    6. Avec quel groupe as-tu préférer partager la scène ?

    R. : Je ne me souviens pas de aucun band appart « Profugus Mortis » dans le temps.

    7. Avec qui aurais-tu voulu partager la scène à cette époque ?

    R. : N’importe qui s’était mes premiers shows, mais j’ai toujours voulu ouvrir pour « Iron Maiden ».

    8. L’expérience acquise avec «Death Row » te sert-elle aujourd’hui avec ton nouveau projet ?

    R. : Oui comme s’étais mon premier band plus « death » mélodique j’ai du ajuster ma façon de jouer j’étais plus habituer à jouer a destrucs comme « Iron Maiden ».

    9. Tu as fait également partie de « Talamyus », quels ont étés tes meilleurs moments avec « Talamyus » ?

    R. : Mes meilleurs moments avec, « Talamyus » je dirais ma première tournée avec « Kalmah » et la tournée avec « Krisiun » qui sont vraiment des gars cool. Mon premier show a Rouyn-Noranda et le premier au Club Soda !

    10. Quel band as-tu le plus aimé jouez avec ?

    R. : « Kalmah / Krisiun / Arkona » et mes potes de « Warcall ».

     

     

    Forusofus – Hardcore

    Montréal

     

    « Forusofus » était un quatuor originaire de Montréal qui avait beaucoup de puissance en spectacle. Le chanteur avait un style très à lui, que je n’avais pas rencontré jusqu’à ce moment. Le style vocal avait un genre particulier et très intéressant à la fois. Alors que l’approche mélodique de Chewby ne rencontrait aucunement les standards auquel mon oreille s’étais habitué de par le passé. Puisqu’ils avaient un style bien à-eux, « Forusofus » propageait un quelque chose de mystique qui ce reflétait dans la performance de leur pièce « The Blacksmith » sur scène. Pièce que j’adore d’ailleurs. Désormais, les membres de ce groupe ne semblent plus actifs au sein de la scène, ce qui est dommage puisqu’ils avaient tous du talent. Dans un autre ordre d’idée, « Forusofus » s’influençait de groupes tels que : « Nihilist / Leif Cuzner / Tool / Mastodon / Iron Maiden » et « Mike ». Ces derniers ont partagés la scène avec des groupes tels que : « War Call / Tempête / Virulys / Salvation (RIP) / Under The Grave (RIP) / Insan3 / Fallstaf / The Brains ».

     

     

    Membres du Groupe : Rex Luger – Vocal / Chewby – Guitare / Bone – Basse / Tommy – Batterie.

     

    Liens :

    MySpace

    MusikUniverse

    Album :

    2007 – Free Violence.

     

     

    Magister Dixit – Blainville

    Black Death Metal

     

    Magister Dixit a vu le jour en 1997, l’année suivante le groupe lança son premier effort sous la forme d’une démo intitulé « The Epoch Of Unblessed Tragedies ». Deux ans plus-tard, ils lancent leur premier album du nom de «Andar & The Curse Of Azagrath » qui marqua l’arrivée de Syriak (Unexpect) qui ne demeura pas longtemps au sein du groupe. Mettant le clavier de côté, Magister Dixit composa « Infernal Martyrism » qui sortie en 2004. Distribué par Galy Records, le groupe termina son activité en 2008. Toutefois, ils ont partagé la scène avec des formations de bons calibres : « Hollow Grief / Empyrean Plague / Obscurcis Romancia / Ashes Of Lord / Vintersorg / Anhkreg / Defiled / Soulforge / Amenophis / Ashes Of Eden / Averse Sefira / Trails Of Anguish / Divinity ».

     

     

    Membres du Groupe: Zarathustra – Guitare / Strident S. – Rythm Guitare / Fog – Guitare, Basse, Keyboards / Ekinox – Guitare, Basse, Keyboards, Vocals / W. Solstice – Vocal, Guitare, Basse, Vocal. / Syriak – Keyboard / Infuria – Batterie / Ghor – Guitare

     

    Liens :

    MySpace

    Metal Archives

    MusikUniverse

     

    Vidéo :

    Album :

    1998 – The Epoch Of Unblessed Tragedies. (Demo)

    2000 – Andar & The Curse Of Azagrath (Album)

    2004 – Infernal Matyrism (Album)

    2007 – My Anger Is An Eternal Field Of Demonized Mercenaries (Album)

     

     

    Complete Lobotomy – Montréal

    Thrash / Grindcore

     

    « Complete Lobotomy » est né en 2003, lorsque Manu et Ixchel mélangèrent leurs idées  en vue de créer une musique « grind ». Ils firent l’essai de 5 batteurs avant de trouver la perle rare qui allait répondre à leur désir de faire de la musique. Le trio a fait plusieurs shows durant son incarnation et a su démontrer sa férocité une fois sur scène.

     

     

    Membres du Groupe: Manu – Guitare & Voix Guttureuses / Ixchel – Basse & Vocal / Matthias – Batterie

     

    Liens :

    MySpace

    Facebook

    Album :

    2008 – Complete Lobotomy

    Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm # 6

     

    Cette semaine, on fait un tour de Death Metal en compagnie de ma schizophrénie, en vue de vous offrir 5 groupes québécois qui ont sombrés dans l’oublie sans trop laissés de traces de leur passage.

     

     

    Talamasca – Montréal.

    Goth Rock

     

    La formation c’est fait connaitre dans les années quatre-vingt dix, grâce à la piste sonore du film de productions montréalaise « Draghoula », sur lequel « Talamasca » avait 4 pièces originelles du groupe. Le chanteur Chris Lee c’est également fait remarquer pour jouer le rôle principal du vampire dans le film en question. Le journal Mirror les avait nommé « Meilleur Groupe Goth du Canada » à l’époque. Le groupe a fait plusieurs spectacles, en faisant quelques tournées de bars et obtint une mauvaise réputation en raison de batailles survenus durant leurs shows. En 1997, suite à la sortie de « Get An After Life », le groupe a offert un spectacle d’Halloween dans la ville d’Alma. La même année, les rumeurs d’abus de drogue du chanteur Chris Lee on fait naître une rumeur concernant sa mort suite à une surdose. Toutefois, la surprise gagna tout le monde deux mois plus-tard lorsque ce dernier revint d’une maison de réhabilitation. L’annonce de sa mort fut considéré comme l’une des plus importante « fausse-publicité » qu’avait fait les médias montréalais jusqu’à cette période. Désormais, Chris vit à Toronto a changé son nom pour celui de Eloha et a former le groupe « The Sevenate »

     

    Membre du Groupe : Chris Lee (Vocal) /

     

    Liens :

     

    Talamasca :

     

     

    Album :

    1994 – Draghoula Motion Picture Soundtrack.

    1994 – Sodom & Gomorrah.

    1996 – The Lonesome Vampire Society.

    1997 – Get An After Life.

     

     

    Curse Of The Slain – Montréal

    Death Metal

     

    Fonder à Montréal au printemps 2006 par de jeunes musiciens de 13 à 15 ans, Curse Of The Slain enregistra une première chanson (Bloody Corpse) avec Chris Donaldson (Mythosis / Cryptopsy). Le single fut distribué pendant leur premier show. Avant que Maxime Chevalier se joigne au groupe, ces derniers enregistrèrent un Ep avec Jef Fortin (Anonymus, Mass Murder Messiah, Magnum Stallion) au « Studio Bad Ass » et fut lancé durant un spectacle au Club Soda le 27 Janvier et les 250 copies de cette démo furent écoulées rapidement. En novembre 2007, deux membres du groupe décidèrent de quitter. Alors Maxime prit la place comme second chanteur et devint par conséquent l’uns des compositeurs des paroles de « Curse Of The Slain ». Suite à de nombreux remaniement, le groupe sortie un autre « single » du nom de « Aesthetic Disembowelment – 2008 ». La formation a partager la scène avec des groupes tels que « XPlicit Noize / Cattle Decapitation / Psyopus / Rose Funeral / Death Lullaby / incarnia / Born Of Osiris / Arise & Ruin / Execute The Sinner / Dead & Divine / Darkest Hour / ion Dissonance / God Falls / The Catalyst / A Dead Motion / Epicurean / A texas Funeral / Our Mexican Butcher / I Hate Sally / Beneath The Massacre / Vatican / End Of Crisis / Neuraxis / The Last Felony / Vengeful / Unfallen / Martyr » et bien sur plusieurs autres.

     

    Membre du Groupe : Nicolas Thériault – Guitare / Laurent Mercure – David Starsbourg – Vocal / Maxime Chavalier – Bass & back Vocal / Guillaume Joseph – Batterie / Kevin Morency – Guitare

     

    Liens :

    MySpace

    Spirit Of Metal

    Album :

    2007 – Demo

     

     

    November Grief – Montréal

    Death Metal

     

    « November Grief » était une formation « Thrash – Death Metal » de Montréal formé par Annie Leclerc et Stéphanie Masson (Amniorehexis). « November Grief » s’est fait remarquer en raison de son line-up composé de femmes. La formation qui exista de 1994 à 1997, à fait plusieurs spectacles, notamment au Spectrum de Montréal en 1996. Le groupe s’est séparé en Mars 1997. Le groupe a fait quelque bons spectacles qui leur ont donnre la chance de jouer avec des groupes possédant des « fans-base » Originalement, le groupe ce nommait « Mistrust ». Par la suite, Annie et Stéphanie ont formé un autre groupe du nom de « Elixir » qui devint « Potion 13 » par la suite.

     

    Membre du Groupe : Stéphanie Masson – Vocal & Basse / Annie Leclerc – Batterie / Carole Roy – Guitare / Chantal Lévesque – Guitare.

    )

     

    Liens :

    MySpace

    Metal Archive

    Metaladies



    Album :

    1994 – Evil-Ution (Demo)

    1995 – To Live… In This World Of Chaos (Demo)

     

     

     

    Burial – Québec

     

    Groupe de Québec formé en 2006 par le guitariste Dan et le batteur Dom. « Burial » a connu de nombreux changements dans son line-up avant de pouvoir trouver les individus parfaits pour répondre aux besoins de la formation. Le quatuor enregistra une démo de 3 pièces à leur propre studio et ont obtenus leur premier gig important en ouverture de « Fuck The Fact » et « Leng’Tche » à Québec. 2007 apporta d’autre changement avec l’arrivée de JS et de Oli au sein du groupe. Le groupe a partager la scène avec des groupes tels que : « Fuck The Fact / Leng’Tche / ion Dissonance / Despised icon / Job For A Cowboy / The End / Blind Witness / Unearth / Plasmariffle / Anonymus / Stick To Your Guns / Camilla Rhodes / 3 Mile Scream / Insect / Emmure / A Life Once Lost / Impending Doom /  »

     

    Membre du Groupe : Dan – Guitare / Dom – Batterie / Ped – Bassiste / Vince – Vocal / JS –

    Guitariste / Oli – Electro-Freak

     

     

    Liens :

    MySpace

    QuebecPunkScene

     

    Album :

    2007 – The Shallow Grave

     

     

    Nothing To Remember – Rive-Sud.

    Rock Hardcore

     

     

    “Nothing To Remember” a fait un petit bout de chemin en ayant le privilège de jouer avec plusieurs groupes d’un bon calibre. Les gars de N.T.R. ont pu se faire une place auprès de formations telles que : « End Of Crisis / Florence / Delson Drive / Néfastus Diës / Fleshcraft / Orphans In Coma ». Après un certain temps, les musiciens n’appréciaient pas le nom qui les représentaient et décidèrent d’adopter le pseudonyme de « Misplaced ». Désormais, le groupe est dissout. Vinsang & Yohan sont désormais dans la formation « Lessons Of Fate ».

     

     

    Membres du Groupe : Marc-André Bérubé – Guitare / Jonathan Gagnon – Guitare / Thibaut Porret – Vocal  / Vinsang – Batterie / Yoan – Basse

     

    Liens :

    MySpace

    MySpace

    __________________________________________________________________________________________

    Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm #5 :

     

     

    Jack In The Box – Repentigny

    Metalcore

    Groupe de Repentigny, “Jack In The Box” a réussit de son vivant à atteindre un certain niveau de popularité. En fait, ce niveau de popularité se mesurait à leur « fan base » qui suivait la formation partout ou elle posait pied. J’ai eut la chance de produire deux évènements avec « J.I.T.B. » qui a su livrer la marchandise musicalement à chacune des occasions. Ils ont partagé la scène avec des groupes tels que : Under Aspect / Virulys / Aggressor / Shades Of Dusk / Salvation / Self Collapse / Death Lullaby / Fallstaf. Un groupe qui possédait une énergie contagieuse lorsqu’ils performaient sur scène. Malheureusement, Jack In The Box s’est dissout au cours de 2009, suite à la perte d’un guitariste la même année.

    Membres du Groupe : Michael Lachance – Vocal / Éric Chaussé – Vocal / Jean-Philippe Goyette – Guitare / Francis Beauséjour – Basse / Alex Huet – Drum

     

    Liens :

    Bandmine

    MySpace

     

    Album : 

    Demo 2006

    Demo 2007

     

    Insect – Montréal

    Hardcore

     

    Que dire de Insect, sinon qu’il s’agissait d’un groupe possédant une puissance dynamique très intéressante à voir. L’essence musicale propagée par cette formation s’offrait aux fans d’une façon très palpable durant leur performance de scène. Prodisk distribuait le groupe avant leur dissolution finale. Ils ont partagé la scène avec les groupes suivants : « Plasmarifle / Profugus Mortis (Blackguard) / Shades Of Dusk / Burial / Ion Dissonance / Incision (Mass Murder Messiah) / Endast / Derelict / The Catalyst / God Falls / Ok Volca / Blind Witness / Unexpect / Augury / Beheading Of A King / Avery’s Descent / Arise Horror / The Great Sabatini… » UN groupe qui annonçait une belle percée et qui a connu un moment de faiblesse qui lui a couté la peau.

     

    Membres du Groupe : Pascal – Guitare / Dave – Vocals / Cedric – Basse / Robin – Batterie et Voix d’accompagnement.

     

    Liens :

    MySpace

     

    Album : 

    2007 – Domesticated By (The) Disease

     

     

    Black Water Pollution – Ste Marie

    Metal

     

    Formé en 2003, le groupe s’acharne sur quelques compos qui vit le jour sous la forme d’une démo en Août 2004 – « Hopeless Until Now ». Insatisfait de la direction prise, « Black Water Pollution » changea sa direction musicale en combinant le Metal, l’Alternatif, le Hardcore et un brin de progressif dans son style. En 2009, ils lancèrent leur premier album intitulé « Fallen Society ». Ils ont partagé la scène avec des groupes tels que : « Reanimator / End Is Near / Uriel / Incision / All Guilty / Mashamba / Akirise / Under Aspect / Korpius / Horfixion / Manslaugther Project / Marionet X / Aeternam / Magnum Stallion »

     

    Membres du Groupe : Eric Bilodeau – Guitare / Jean-François Parent – Basse / Tommy Doyon – Drum / Louis Doyon – Vocal

     

    Liens :

    MySpace

    Facebook

     

    Album : 

    2004 – Hopeless Until Now

    2008 – Fallen Society

     

     

    Raid – Québec

    Hip Hop Metal

     

    Groupe de Québec qui avait réussit à mélanger plusieurs gammes de musique, passant de l’alternatif, au hip hop, vers le Metal tout en additionnant une ponctuation bilingue dans les textes du chanteur. Le chanteur, un ex-portier du Bleu Est Noir de Montréal savait donner une bonne prestation alors que ses musiciens l’escortaient parfaitement. « Raid » avait connu un certain succès au sein de la scène et qui mystérieusement disparu de la circulation.

     

    Membres  du Groupe : Christian – Guitare / François – Basse / Gabriel – batterie / Patrice Gauthier – Vocal

     

    Raid – Capitaine Vodka

     

     

    Liens :

    Bande À Part

     

    Album :

    2000 – Blitz

    2002 – Cube

     

    Redcore – Laval

    Rock Metal

     

    1996 apporta un nouveau bassiste au groupe sous l’incarnation de Mathieu Lamarche. L’arrivée du batteur Yan Niquay peu de temps avant l’enregistrement de l’album « Amyao » qui fut lancé le Mercredi 14 Mai 1997 au Café Campus. L’Année suivante, le groupe s’est joins au concours « Polliwog », Édition 1998 et remporta l’évènement grâce à sa fougue scénique. C’est alors que le groupe connu quelques bons coups,  comme leur performance au défunt Spectrum de Montréal en ouverture de « Barf – Cryptopsy » et « Quo Vadis », ce qui fut une très belle opportunité pour eux d’être vu et entendu massivement. En 2000, le groupe se voit nominé au Gala des MIMI 2000. Le groupe a suscité l’attention de divers médias au Québec qui leur ont offert une certaine couverture médiatique tels que ce fut le cas avec Musique Plus, le Journal de Montréal, VOIR, Le Délit Français, La Gazette et La Presse.

    Membre du Groupe : Dom – Vocal / Setti – Guitare & Voix / Matt – Basse / Juel – Scratch / Matt – Batterie, Trombone & Percussion.

     

    Lien : 

    Facebook

    Bande À Part

     

    Album : 

    1998 – Amyayo

     


    _______________________________________________________________________________________

    Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm # 4 :

     

    Cette semaine, un petit spécial « Black Metal » avec des groupes qui avaient de quoi d’étrange à communiquer. Voilà ce qui devait transpirer de leur apparition et soudaine disparition.

     

     

    Sacrifycia – Montreal

     

    Sacryficia fut mené d’une main de fer par celui qui détient le rôle de chanteur dans la formation « Death Metal » montréalaise « Dark Century ». Cette formation « Black Metal » avait tout pour propager la haine infernale qu’inspire la plus pure des musiques mystique et diabolique. Ce quintette possédait un style des plus infâme et leur attitude diabolique laissait croire qu’ils étaient de purs malfaiteurs. Toutefois, la formation semblait avoir les bons atouts pour se placer parmi les groupes intéressant de la relève Black Metal québécoise. À ce que je sache, le seul musicien toujours actif de cette formation est Leather King du groupe « Dark Century ». Ils ont joué au NorkeFest #4 en compagnie de Bookakee – Self Collapse – Curse Of The Slain – Death Lullaby – Witche’s Heart – Rustera et plusieurs autres. Malheureusement, il n’existe plus aucun lien menant aux activités de cette formation.

     

    Membre du groupe : Leather King  – Vocal / Nekrosis – Guitar / Nero – Drum / Xav – Bass

     

    Album :

    2008 – Northern Emblem

     

    Liens :

     

     

     

    Götherfall – Montréal

    Metal/Black Metal

     

    Vers l’an 2000, Götherfall solidifia ses rangs sous la forme des membres suivants : Trauma et Maelsthorn aux guitares, Cypher à la batterie, Synthronic au Keyboard, Ebhoren à la basse et Holy Decay au vocal. « La Chute de Dieu » avait un son excellent et une formule purement schizoïde qui dégageait un brin de folie agrémentée de rage excessive. Une opposition à la naissance de toutes les religions, voilà ce qu’incarnait « Götherfall ». Ils étaient influencé par des groupes tels que « Burzum, Darkthrone, Venom, Bathory, Emperor, Satyricon », des groupes ayant des attraits prononcer en faveur de l’aspect symphonique. Une formation symphonique possédant des critères industriels et atmosphériques très intéressantes pour l’oreille humaine. En fait, j’adore le son et à chaque fois que j’écoute les pièces que l’on peut retrouver sur youtube.com, à la simple audition des mélodies, mon cerveau fait deux 360 degré dans mon crâne. J’adore !

    Membres du Groupe : Trauma et Maelsthorn aux guitares, Cypher à la batterie, Synthronic au Keyboard, Ebhoren à la basse et Holy Decay au vocal.

     

    Liens :

    MySpace


    Album :

    2000 – Blacksphere Architecture

     

     

     

    Eternal Burden – Montréal

     

    En 2001 naît la formation « Eternal Burden » lorsque les guitaristes Joël Huard-Dufresne et Claude Ouellette ont joins leurs efforts pour composer ce qui allait devenir un groupe de « Black Death Metal ». Ce n’est que lorsque Jean-François Robinson et Olivier Beaudoin se sont joins aux deux guitaristes que la formation a réellement pris forme. Après une période d’inactivité par manque de personnel, le groupe fit un retour en 2004 en recrutant Eric Jodoin (Basse) et John Singleton (Drum). De cet union, « Eternal Burden » a saisit sa chance en poussant son projet de l’avant. Finalement, John Singleton quitta et fut remplacer par Olivier Beaudoin comme musicien de session. Les deux batteurs furent ensuite remplacer par Tylor Lourie. Le groupe aura partagé la scène avec des formations telles que « Hollow Grief – Archons – Les Fils de la Bête – Obscurcis Romancia – Uriel – Les Damnés – Insurrection – Your Last Wish ».

     

    Membres du Groupe : Joël Huard-Dufresne et Claude Ouellette – Guitares / Jean-François Robinson – Basse / Louis-Philippe Auclair – Vocal / Tyler Lourie – Batterie

     

    Liens :

    MySpace

    Facebook

     

    Album :

    2005 – Alone (Demo)

    2007 – Dominion Of Peremption

     

     

    Rostrum – Québec

     

    Rostrum, était un groupe de « Black Metal » de la région de Québec qui a rapidement connu un certain intérêt pour divers promoteurs qui virent en eux un bon produit de commercialisation. La formation a vu le jour en 2002 à Montréal par le chanteur Révérend S.S. Rose (Stephane Soucy). C’est avec la sortie de leur démo « In Aeternum Mortis » que le groupe s’est rapidement fait une solide réputation. Ils ont joué notamment avec des groupes tels que « I Hate Eternal – Krisiun – Necronomicon – Cryptopsy – Obscurcis Romancia – Profugus Mortis (Blackguard). Ils tiraient leurs influences de formation tels que « Emperor – Sins Of Thy Beloved – Twilight Opera – Bal-Sagoth et King Diamond – Dragon Lord – Force Of Evil ». Ils ont également sorti un DVD « Ave Tenebraï » qui a été présenté au festival International Fantasia et Spasm en 2005. Un album était prévu pour 2007, mais il ne semble pas avoir vu le jour. Toutefois, vous pouvez regarder deux vidéos de la formation sur la chaîne vidéo youtube.com

     

    Membres du Groupe : Arianne Fleury & Jennifer Béliveau – Violon / Reverend S.S. Rose – Vocal / satan – Batterie / Sébastien Ouellette – basse / Yan André Chénier – Guitare

     

    Liens :

    Sprit of Metal

    MySpace

     

    Album :

    2004 – In Aeternum Mortis (Demo)

    2005 – Ave Tenebraï (DVD)

     

     

    Lechy – Montreal

    Black Metal Old School

     

    C’est parce qu’un « démon de la Forêt » voulaient s’incarner sous forme de chaire que cette formation est venue au monde. Lechy est né sous la forme d’un projet « Black Metal » en 1992 par la collaboration de Caacrinolas et Amduscias qui composèrent leur musique avec un keyboard au commencement. En 2003, Nosferatu et Sargh se joignirent à la formation. Après avoir fait un premier démo, Sargh quitta « Lechy » et fur remplacer par Alastor. Les musiciens du groupe tiraient leur influence de groupes tels que « Darkthrone / Golgoroth (vieux album) / Throne Of Ahaz / Ophtalamia / Mayhem / Isengard / Venom / Rotting Christ / Varathron ».

     

    Membres du Groupe : Amduscias – Vocal / Caacrinolas – Guitare / Nozferatu – Batterie / Alastor – Basse

     

    Liens :

    MySpace

    Album :

    2005 – The Realm Of Lechy

     

     


    __________________________________________________________________________________________

    Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm # 3.

     

     

    Cette semaine on commence en force, avec des groupes qui ont exprimé une certaines volontés d’exister en agissant de manière plus officielle.

     

    All Guilty – St-Eustache

    Hardcore

     

    La première fois que j’ai vu ce groupe en spectacle, il ouvrait le show de Camilla Rhodes et Ion Dissonance à l’Hémisphère Gauche. Au premier regard, on aurait dit une machinerie lourde qui faisait place à un monstre sur scène. Et quand je dis monstre, je parle du chanteur qui est un type très cool, mais qui impressionne de par sa corpulence et ses traits d’enragé. All Guilty est le genre de groupe qui a manqué sa chance par un trop grand manque d’exposition. Assisté d’une rythmique solide et de guitaristes parfaits pour cette formule « Hardcore » sauce « Défonce des Mâchoires ». Par la suite, en 2009, Hellstorm Productions à produit trois show dans lequel « All Guilty » fut introduit dans divers line-up avec « Saigneur » et « Apocalyptism ». Ensuite avec « Under Aspect », « Virulys » et « Captain’s Map Leads To A Vortex » l’ancienne formation de mon batteur dans « Lessons Of Fate ». All Guilty a sortie un album intitulé « Primary Colour Solution » qui fut distribué en France sous l’étendard

     

    Membres du Groupe : Mr. Guilty – Vocal / Dan Bernier – Drum / Dave Cabang – Guitare / Joc Gauthier – Guitare / Rick BBBBB – Basse

     

    Liens :

    Spirit Of Metal

    MySpace

    Reverbnation

    Metal France

     

    Album :

    2008 – Primary Colour Solution

     

     

    Saigneur – St-Eustache

    Death Francophone

     

    Comment vous parlez de Saigneur, sans penser à l’esprit de fête que ces gars-là avaient sur scène. Un quatuor de St-Eustache qui a su plusieurs fois se produire en show tout en animant la foule de ses farces et états d’esprits. Le chanteur Geff avait cet esprit contagieux qui transmet l’envie d’éprouver le plaisir. En Février 2008, Saigneur a lancé son premier album sous l’étendard de « Hellstorm Productions » avec « Apocalyptism » et « Mythofyre ». Le groupe a poursuivit son activité jusqu’en 2010. Saigneur a jouer sous l’étendard « Hellstorm Productions » plus d’une fois. Ils ont jouez avec des groupes telles que : « XPlicit Noïze » / « Fuck The Facts » /

     

    Membres du Groupe : Nicolas Amesse – Guitare / Geoffroy Vanier – Vocal / Samuel Doucette – Basse / Yan Lapointe – Batterie

     

    Liens :

    MySpace

    Spirit Of Metal

    Photos

    Album :

    2008 – Saturation

     

     

    Amniorehexis – Montréal

    Death Metal

     

    Groupe de « Death Metal » qui était actif à la fin dans les années 90. Ce groupe jouait au mythique « Backstreet » de la rue Mayor un mercredi soir, alors que je m’y rendais pour entendre les groupes de la scène « Death Metal » de l’époque. Deux vocalistes prenaient place sur scène devant nous, se lançant la réplique avec une puissante détermination. Raymond « Blackie » Lalonde et Marie-Pou furent le premier duo sauce « Death Metal » auquel j’ai eut l’occasion de voir de mes yeux. « Under The Surgeon’s Knife » parut en 1995 et donna un certain élan au groupe qui partagea la scène avec des formations telles que « Incantation » et « Solus » et « Vociferation ».

     

    Membres du Groupe : Raymond « Blackie » Lalonde – Vocal / Marie-Pou – Vocal / Yannick – Guitare / Carole Roy – Guitare / Armand – Guitare / Martin – Basse / Ghislain – Drum

     

    Liens :

    Rate Your Music

     

    Album :

    1995 – Under The Surgeon’s Knife.

     

     

    Démence – Montréal

    Death Metal Francophone

     

    Quand on parle de comportement déviant et de folie passagère dans le « Death Metal », on peut parler de Démence comme d’un magnifique amalgame de voix gutturale agrémenté d’un soupçon d’imageries démentielle pour comprendre que « Dr. Nécro » avait sa place dans le milieu underground. De tous les groupes « Death Metal » émergeant qu’il y avait à l’époque, Démence était le seul groupe de ce style de musique à chanter leurs paroles en français, ce qui les aida à se démarquer des autres groupes qui s’adonnaient à s’exprimer en langue anglaise. Démence avait quelque chose qui sortait de l’ordinaire dans les années 90, c’est-à-dire un concept. Leur premier effort intitulé « Dr. Nécro », a fait parler grandement à l’époque, puisque le groupe avait une imagerie s’apparentant à celle de « Cannibal Corpse » à l’époque de Chris Barnes. Fondé en 1988, la formation s’est vu compléter en 1993 avec la venue de Joël Lamontagne qui compléta parfaitement ce groupe. J’ai eût l’occasion de les voirs en spectacle à quelques reprises, puisqu’ils jouaient souvent avec les formations « Agony » et « Hidden Pride », que je suivais religieusement.

     

    Membres du Groupe : Sylvain Barest – Guitare / Éric Charboneau – Basse / Patrice Martin – Batterie / Joël Lamontagne – Vocal & Guitare

     

    Liens :

    Myspace

    Reverbnation

     

    Prestation du Groupe au 25 ans du Metal

     

    Album :

    1994 – Demo 94

    1994 – Dr. Necro

    1996 – Total Démembrement

    2001 – Goutte à Goutte

    2007 – Total Démence

     

     

    Incarnia – Candiac

    Death Metal Mélodique

    Cette formation a fait parler d’elle durant son incarnation en raison de la qualité mélodique de leur composition. Originaire de Candiac, ce groupe a fait son premier spectacle avec « Hellstorm Productions » le 11 Novembre 2006 à l’Hémisphère Gauche en compagnie de Synastry / Pain By Noise / et le groupe « Power Metal » montréalais « Elficus ». Immédiatement, ils ont suscité mon attention en raison du travail mélodieux contenu dans leurs compositions. « Incarnia » a vu le jour en 2005 et à fait ses adieux à la scène Métal en 2011. Panoptic Record avait misé sur eux en les signants, toutefois le groupe n’a pas su trouver le moyen de poursuivre sa démarche créatrice.

     

    Membres du Groupe : Marc Alexandre – Vocal / Jeremy Vocino – Guitare / Thomas Szwedska – Guitare / Todd Douglas – Bass / Vincent Grenier – Keyboard / Matthew Gosselin – Batterie

     

    Liens :

    Facebook

    MySpace

     

    Album :

    2008 – At The River’s End

    2010 – Proclamation

    _________________________________________________________________________________________

    Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm : #2

     

    Dans la première Chronique Nécrologiques je vous présentais 5 groupes ayant atteint un certain niveau de professionnalisme dans leurs démarches au sein de la scène « Metal » du Québec. C’est vrai que la semaine dernière on avait plusieurs groupes de Montréal dans le lot. Cette fois, j’ai fouillé un peu plus loin que Montréal pour satisfaire votre envie.

     

    Serenity In Silence : 

    Deathcore (Québec)

    Comment évoquer la décennie de vie qui a constitué l’existence de « Serenity In Silence » sans faire éloge de leurs efforts pour percer dans l’univers underground du Québec ? De tous les groupes que j’ais engagé pour mes productions, les gars de S.IN.S., étaient de parfaits gentlemen. Même s’ils avaient un air calme hors scène, ils incarnaient de véritables bêtes une fois en « mode de guerre ». Au cours de leurs dix années d’existences, ils ont partagé la scène avec des groupes tels que « Beneath The Massacre », « Despised Icon », « Ion Dissonance » et ont fait le tour du Québec. Ils ont enregistrés 2 albums intitulés : « The Abstract Concept of Reflexion » (2003) et « Trends & Friends » 2007. Deux albums que j’ai en ma possession. En fait, ce fût le premier groupe « Deathcore » avec qui j’ai eut l’occasion de travailler à l’époque où ce style m’était complètement inconnu. J’adorais ces gars-là, en raison de leur calme absolu et de l’énergie puissante qu’ils dégageaient sur scène. Un groupe qui a tenté tant bien que mal de se creuser une place parmi les grands, mais qui n’a pas eut la chance de prendre son envol.

    Liens : 

    Page MySpace: Cliquez ici!

    Albums : 

    2003 – The Abstract Concept Of Reflexion.

    2007 – Friends & Trends

    —————————————————————————————————————–

    Road To Perdition :

    Hardcore  (Québec)

     

    Dans le style de musique que propage parfaitement « Dillinger Escape Plan », « Road To Perdition » brassait la scène sans trop de difficulté. Ayant vu le jour à Québec, cette formation de psychopathes en puissance a réussit à creuser le sol en vue de trouver une place dans le domaine. Ils ont partagé la scène avec des groupes tels que « L’Esprit du Clan » / « Approached By A God » / « Our Mexican Butcher » / « Execute The Sinner » / « Blind Witness » / « Stray From The Path » / « Vanna » / « Skip The Foreplay ». Ils ont fait leur dernière prestation sous l’étendard de « Grindyourmind », le 25 septembre 2011. Malheureusement, je n’ai trouvé aucune vidéo de spectacle ou autre sur les divers serveurs utilisés pour l’exposition.

     

    Liens : 

    Page MySpace: Cliquez ici!

    —————————————————————————————————————-

    24 Seven

    New Metal (Victoriaville)

     

    Formation New Metal dans le genre de « Korn » / « Skindred », « 24 Seven » possédait beaucoup de « groove » en spectacle. Ayant vu le jour en 2001, le groupe a rapidement su se faire remarquer en raison du talent qui coulait dans leurs veines. En avril 2005, « 24 Seven » gagnèrent le concours de « La Relève Budweiser », ce qui leur valût un contrat d’enregistrement de 15 000$ pour produire leur album. Ils ont vendus 500 copies de leur premier effort intitulé « Break Me », en quelques semaines seulement. En septembre 2003, la formation lance son second effort de douze pièces originales nommé : « Not Like You ». Le groupe travaillait sur un troisième effort avant sa dissolution, lequel n’a jamais paru à ce que je sache. Aujourd’hui, le chanteur de la formation Thorn Simon poursuit ses vocalises au sein de la formation « Openfieldz » de Drummondville.

    24 seven- all get mental

    Liens : 

    Page MySpace: Cliquez ici!

     

    Albums : 

    2002 – Break Me

    2003 – Not Like You

    —————————————————————————————————————–

    Synastry 

    Thrash Metal (Montréal)

     

    Cette formation de « Thrash Metal » format « Industriel » de Montréal, louait le même local que mon ancien groupe « Pain By Noise » à l’arrière du centre Bell que plusieurs musiciens connaissent. Les gars avait beaucoup de talent, mais des raisons inconnues ont poussé «Synastry » à abandonner la partie. À ce que je pouvais voir, le groupe semblait avoir le soutient de divers groupes talentueux de la scène locale. On peut le constater dans la pièce « In Your Eyes » mettant en vedette Alyssa White-Gluz de la formation « The Agonist ». En 2007, « Synastry » sortait son premier album intitulé « Blind Eyes Bleed », sur lequel repose la pièce « In Your Eyes ». Ce premier album fut réalisé par Kevin Jardin de « Slaves On Dope » & « Uplift Productions », et contient treize compositions originales composés par le groupe. Mené avec force par le chanteur Jimmy Anastasopoulos, « Synastry » a su attirer l’attention de la suédoise Johan Liiva de la formation « Arch Enemy »  qui a prêté sa voix au groupe pour une pièce qui devait paraître sur le second album. Ils également participé à une levée de fonds pour La Société Canadienne du Cancer, auquelle participait les formations « 3 Mile Screams » / « Mythosis » & « The Agonist ».

    Synastry feat Alyssa White-Gluz (The Agonist) – In your eyes

    Cliquez ici pour voir le vidéo youtube.

    Liens : 

    Page MySpace: Cliquez ici!

     

    Albums : 

    2007 – Blind Eyes Bleed

    —————————————————————————————————————–

    All Thrashed Down

    Harcore (St-Jean-Sur-Richelieu)

     

    Groupe de Hardcore Screamo de la Montérégie, « All Thrashed Down » m’avait complètement mis sur le cul lors d’une prestation en avant-partie du groupe « Grindcore » « XPlicit Noize » à l’Hémisphère Gauche. Ce qui m’avait influencé à les engager en 2006, à fin de se joindre au line-up de l’une de mes productions au Café Chaos le Samedi 30 Septembre 2006. Laissons ce détail de côté et reculons dans le temps un tantinet en prenant compte de la chronologie du groupe. En Mai 2004, le groupe enregistre son premier ‘single’ intitulé « Alone ». Après avoir fait une pré-production de 4 titres, 2 pièces étaient disponibles : « Self-Torture » et « Wicked and sore ». En juillet de la même année, le groupe retourne en studio pour accoucher d’un premier EP qui devait voir le jour en décembre de cette même année. Sur la page du groupe sur le site purevolume.com, le groupe a laissé 3 pièces en ligne, incluant « Seeking For » le premier vidéo.

    All Thrashed Down – Seeking For

    Page PureVolume: Cliquez ici!

    Albums : 

    2004 – Us Of Bush (EP)

     

    C’est sur cette note que se termine cette « Chronique Nécrologique », qui dissèque la musique disparue en vue de vous en faire revivre quelques parties demeurées sous forme plutôt  nébuleuses, voir inconnues. Sur ce, à la semaine prochaine pour une troisième incursion dans…

    …« l’Univers des Damnés de l’Underground » !

    ________________________________________________________________________________________

     Les Chroniques Nécrologiques de Hellstorm #1

     

    Depuis mon tout début dans la production, j’ai vu de nombreux groupes prendre de l’importance dans le domaine de la musique et qui, pour des raisons obscures, ont disparue de la circulation. C’est pourquoi j’ai proposé à Dave de faire une chronique sur divers groupes de la scène underground du Québec qui ont marqué la scène de leur vivant.

    Alors, en vue de vous intriguez encore davantage, à chaque semaine je vous pré.senterai 5 groupes de la scène québécoise ayant disparus. Dites-vous une chose, ce n’est pas parce qu’un groupe n’existe plus, que sa musique n’a plus d’importance.

     

    Orphans In Coma (Deathcore)

     

    En 2004, est apparût sur la scène métal montréalaise, un groupe très dynamique du nom de « Orphans In Coma » qui a mis au monde un démo intitulé « Born Feet First » et qui est paru en 2005. Ce quintette ce constituait de Sean Connors (ex-Camilla Rhodes / ex-The Plasmarifle / ex-Withdraw / ex-The Lorax) à la batterie, de Ben Landreville à la guitare (ex-As A River / ex-Camilla Rhodes / ex-The Plasmarifle / ex-Withdraw), un certain Bruno à la guitare, Jean-Michel au vocalise et assisté d’un musicien du nom de Fillion. Cette formation avait fait sa place parmi les gros noms de la scène tels que : « Ion Dissonance » et « Beneath The Massacre ». Avec un « Deathcore » parfaitement remplis de violence, « Orphans In Coma » était une bête enragée qui vivait de violence musicale. Le groupe n’a pas vécu suffisamment longtemps pour connaître la signature d’un contrat de disque, mais ils ont tout de même laissé des traces de leur passage sur youtube.com. Voici une vidéo de la formation :

    Pièce : Orphans In Coma – Mademoiselle Morte

     

     

    Source – Cliquez ici!… et aussi ici!

     

     

    Néfastus Diës (Black/Death Metal)

     

    Deux mois après la formation du groupe à l’été 2005, Néfastus Diës lance son premier CD promo intitulé  « Prelude » et s’ensuit une tournée promotionnelle en vue de supporter l’enregistrement de leur second album.  En 2006, le groupe entre dans le studio de Yannick St-Amand en vue d’enregistrer « Urban Cancer », qui est selon moi un chef d’œuvre du « Death Metal » en raison de l’approche mystique que possède cet album. Le groupe a eût quelques problèmes avec une première maison de disque qui ne répondait pas aux besoins du groupe, ce qui les poussa à racheter leur droit et toutes les copies qu’avait la maison de disque en vue de trouver une compagnie plus apte a faire le travail pour eux. Le groupe a disparu peu de temps après le départ de Seb Painchaud qui désirait travailler sur ses projets personnels  (Vatican et The Last Felony). Le groupe a fait une tournée Américano-canadienne pour promouvoir « Urban Cancer » et a fait des spectacles avec des groupes tels que « Ion Dissonance » / « Behemoth » / « Krisiun » / « Belphegor » / « Nargaroth » / « Incantation » / « Funerus » / « Norther ». Peu de temps avant sa dissolution en 2009, Nefastus Diës a sorti un Ep de deux pièces sur internet intitulé « Interlude » et qui servait de EP promotionnel.

     

    Pièce : Néfastus Diës – Hate Vector.

    Source – Cliquez ici!

     

    Incision (Metal/Hardcore)

     

    En 2006 est apparu un groupe qui a su rapidement se distinguer des autres avec son style plus commercial que ce à quoi nous avions l’habitude en sol montréalais. Avec la montée en flèche du «Death Metal» et du «Thrash Metal» en sol Québécois, ça faisait un grand bien d’entendre un groupe possédant une telle énergie. Composé de Jean-Michel Vallières (Vocal), Samir Saman (Batterie), Stéphane Parent (Guitare et Vocal Clean) et J-P Lord (Basse). En 2007, ils ont sorti leur premier effort intitulé: « … Now We Know » qui possédait d’intéressantes mélodies. Aujourd’hui, Jean-Michel Vallières et Samir Samman font partie de la formation Mass Murder Messiah qui a fait le Heavy Montréal 2011 et le Noël des Métalleux XIV de Drummondville en 2010. Quand à Incision, il s’agissait d’un groupe fort prometteur qui possédait une «drive» plus que contagieuse et qui avait même été en tête d’affiche d’un des « Moshcore » au Club Soda. Malheureusement, il n’existe plus aucun lien menant vers une page de ce groupe, mais vous pouvez toutefois, entendre ce qu’il faisait en suivant le lien youtube.com.

     

    Pièce : Incision – Shevil


    Salut Sam, peux-tu nous parler de ton expérience avec Incision en quelques lignes ?

    Sam : Incision a été un super beau trip avec plusieurs rebondissements! lol. J’ai eu beaucoup de fun dans ce band et c’est grâce à Incision si Mass Murder Messiah existe aujourd’hui.

    Quels furent les points forts de ta participation dans ce groupe ?

    Sam : Un peu la même chose que dans Mass Murder Messiah, Je drummais dans le band, j’étais le gérant du band et j’ai composé les paroles pour tout les tunes.

    Je sais que vous avez fait le « Moshcore » en tant que tête d’affiche, est-ce que cette expérience était gratifiante pour vous ?

    Sam : Il ne faut pas oublier Ion Dissonance qui jouait après nous!!! lol. Mais oui le moshcore as été un show de malade mental!!! A ce jour un de mes plus beau moment live de tout les temps.

    Qu’est-ce qui a poussé Incision à se dissoudre ?

    Sam : Incision étais un band new métal, Avec l’ajout de Vince dans le line-up (maintenant dans Mass Murder Messiah) on voulait aller vers de quoi de plus heavy. On pensait enlever les vocales clean et Steph n’étais pas vraiment d’accord. Il avait aussi sa carrière solo…Donc quand Jef Fortin ma fait entendre les démos du futur premier album de M3. On a décidé de tirer la plug.

    Avant de vous séparez, aviez-vous du matériel de prêt pour un second album et si oui, qu’en avez-vous fait ?

    Sam : Il y a 3 tunes de recorder qui devais être un mini démo pour le prochain album. A ce moment la je discutais avec une compagnie de disque qui nous avais demandé du nouveau matériel. Donc nous sommes retourné en studio avec Jef pour enregistrer 3 tunes sois « The dividing line », « hellcome to my world » et ma tune préféré de Incision « Guilty of sin ».

    Est-ce que l’expérience que tu as acquise au sein d’Incision te sert encore aujourd’hui dans la structure des mélodies de ton nouveau groupe Mass Murder Messiah ?

    Sam : Absolument pas! Lololol Stephane étais très bon pour trouver des patterns de refrain clean, il me chantait une mélodie et je composais des paroles dessus. Marc Ribicky (Mythosis) le premier bassiste et Christian Donaldson (Cryptopsy/Mythosis) le premier chanteur du band on aussi composé certaine mélodies… « Human grim ripper » viens à 100% d’une mélodie de Chris et « Breathing lies » de Marc. Dans M3 je suis seule mais souvent Jef va retoucher des trucs lors des pré productions

    Essaies-tu d’obtenir une approche différente dans l’ensemble de tes exécutions rythmiques ?

    Sam : Bah, oui et non. A la base je ne suis pas le drummer le plus versatile ou le plus créatif, donc de dire que le playing est complètement différent serait ridicule, mais je suis beaucoup plus un pocket drummer dans M3, les guitares sont tellement présente que si je me mettais à faire des passes partout, on perdrait vite le groove de la tune. Ces d’ailleurs ce qui fait le succès (si on peut appeler ca du succès! lol) de M3 selon moi…pas de frou-frou, juste du rock! lol

    Qu’est-ce qui vous a poussez Jean-Michel et toi à former Mass Murder Messiah ?

    Sam : Sans vouloir venter El gros (Jef Fortin) trop parce que je sais qu’il déteste ca, Quand ta la chance de jouer avec un virtuose comme ce gars tu ne passes pas à coté. Moi c’est mon 2ieme band avec lui. Je me considère tres chanceux. J’pense que les étoiles ce sont aligné et le timing étais bon.

     

    Endless Curse (Black Core)

     

    Ce groupe-là, lorsqu’il s’est séparé, je trouvais cela très dommage parce qu’il donnait un show infernal et hautement énergique. La formation originaire de Valleyfield possédait un line-up de malade. On a pu voir certains membres du groupe prendre part à divers projets tels que « Poison Oath » et « Blackscorn ». Leur premier album « Lost Delirium » enregistré en 2007, est l’un des joyaux les plus inconnu de la musique et ce, sur divers point de vue. La batterie avait quelque chose de nouveau et le chanteur possédait une voix impressionnante en spectacle en plus d’être très actif en tant que “entertainer”. J’ai eût la chance de les voir a quelques reprise, en plus de les avoir engagé à jouer sur les scènes du Café Chaos et du Bar St-Laurent 2 (RIP). « Endless Curse » était un tourbillon infernal qui ne passait pas inaperçu!

     

    Pièce : Endless Curse – Extraits du show au Bar St-Laurent 2 01/12/2007 / Hellstorm Productions

     

    Source – Cliquez ici!

     

     

    Social Revolver  (Rock N’ Roll/Metal/Hardcore)

     

    Issu de Montréal, ils étaient mes voisins de local, en plus d’être des individus hyper-sociables. Social Revolver est ce genre de groupe qui tient à se battre pour une cause sociale. La chanteuse Geneviève est une battante qui avait beaucoup de charisme sur scène et j’ai pu assister à leur spectacle lors de leur lancement d’album au Petit Campus. Un show auquel l’on ne s’attend pas, en raison de l’idée propagée et l’intention de choquer le public tout en l’invitant à réfléchir sur la violence faite aux femmes. En fait, pour vous mettre en situation, il y avait un écran ou défilait un film sur lequel on voyait le visage d’une belle femme. Jusque-là, rien de troublant. Puis, des mots apparaissaient à l’écran, des mots telles que : Je t’aime, t’es mon amour, moi et toi c’est pour la vie et autres termes se rapportant à l’amour. Ok. Encore une fois rien à faire réfléchir. Cependant, à chaque fois que passait l’uns de ces mots à l’écran, on voyait des ecchymoses apparaître au visage de la femme, jusqu’à ce qu’elle soit défigurée. Vous vouliez une vidéo qui fait réfléchir, et bien Social Revolver en était possesseur tout en l’ayant intégré à leur prestation.

     

    Pièce : Social Revolver – 

    Source – Cliquez ici!

    Documentaire – Cliquez ici!

     

    Pourquoi avoir choisi ces groupes ? Parce que leur travail les as fait remarqué dès leur premier passage, ce qui signifie qu’ils avaient un petit quelque chose d’intriguant. Alors, à vous de voir ce qui peut bien vous intéresser.

     

    Daimon

     





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.