• Chronique de l’Étrange 19

    Posted by Jonathan Blais on January 10th, 2013

    Hein? Déjà mecredi!!! Batinsse que les semaines passent vite… Cette semaine, pas de sujets profonds, de recherches approfondies. Cette semaine, place à la déconnade!

    Comme nous, à Ondes Chocs, vous travaillez fort pour pouvoir aller voir des shows et encourager vos bands préférés en achetant leurs albums. Oui, plusieurs d’entre-vous aiment s’assoir dans un bon fauteuil, une bière, un joint ou même du rosé (oui oui, y en a qui vont juste que là!) à la main, les écouteurs sur les oreilles afin de déguster chaque notes des derniers prodiges de la scène métal. Mais des fois, calvaire que ça fait du bien de se laisser aller, mettre son cerveau à off et se taper quelques pièces d’une gang hurluberlus qui veulent juste avoir du fun.

    Et des bozos, on en a… Mais de l’autre côté de l’Atlantique, une gang de jeunes français ne donne pas sa place dans la catégorie ”débile-métal”. Auto-proclamés grands Vizir du Rock, étant même la principale inspiration d’Elvis Prestley, Ultra Vomit saccage le métal (et bien d’autres genres) depuis 1999. Après 5 démos, c’est finallement en 2004 que paraît leur premier album, M. Patate. Avec des titres comme ” From The Dark Depths Of Long Eternity In My Old Ages Of Emptiness I Shall Reign In Chaos On My Bloody Throne Of Relegation Of The Weak” ou encore ”People = Frite”, les Nantais ont gardé leurs racines GrindCore des débuts (surtout dans la longueur des pièces qui dépassent rarement 2 minutes, mais leur désir de tout tourner en dérision les a amené à paufiner leur style, en ajoutant de l’orchestration et une multitude de samplers. Reprenant souvent les clichées du Métal, peu ont été épargnés chez les bands cultes. De Immortal à Motorhead, en passant par Marilyn Manson et Guns n Roses. Qui aurait pensé un jour un mix de Brassens et… Morbid Angel? C’est ce que ces cons ont osé faire sur l’album suivant, Objectif: Thunes, commis en 2008. Rien de mieux pour oublier sa ptite routine quotidienne qu’un succès de Radio Rock Matante à la sauce Thrash…

    Côté ridicule, on ne peut passer à côté de Cryptic Coroner, le band de Death brutal qui vendit son âme pour la prospérité au début des années 90. Au cours d’une tournée canadienne, les polonais subirent quelques problèmes techniques qui les obligèrent à changer leur son de fa¨con radicale. Que faire quand quelques cordes pêtent sur vos instruments et que le chanteur perd la voix? Rien de plus simple: on fait du punk-rock! Ce fût une décision ultra profitable car le groupe finit par rencontrer les plus grands producteurs de la planète, ce qui les amena quelques temps plus tard sur la scène des Grammy pour aller décrocher le prix du Meilleur Band de l’année. Plus rien ne pouvait arrêter les fabuleux Punky Brüster, en route pour le succès planétaire, devant refuser les groupies par centaine devant leurs loges à tout les soirs. Des honneurs qui valaient à coup sûr de renier ses origines métal qui les auraient obligé à rester dans l’ombre pour toujours…

    Ça ne vous dit rien? Ben voyons donc! Tout le monde en a parlé. Ils furent une véritable inspiration pour tout les Simple Plan et Blink 182 de ce monde… Ben non, je vous niaise. Toute cette histoire est sortie de l’esprit tordu de Devin Townsend en 1995. Après ses débuts en compagnie de Steve Vai, le canadien décide de partir solo afin de déconner solide sur ce premier projet. Sur l’album ”Cooked on Phonics”, il nous raconte littéralement l’histoire complètement farfelue de ce band imaginaires, de ses déboires à ses succès, mélangeant savament les styles métal et punk. Et pour complèter ce trio de débiles, il pourra compter sur deux amis, soit son ex-collègue d’Ocean Machine, JR Harder et Adrian White, ex-Frontline Assembly, ex-Reset et ex-Simple Plan (!?!). Je vous offre cet extrait de l’album, la pièce d’ouverture en fait, qui vous donnera une bonne idée de ce qui vous attendra si vous réussissez à mettre la main sur cet OVNI musical.

    Comme le temps presse et que je vois les dernières minutes qui me séparent de mon échéancier, je vous offre en rafale 3 vidéos de véritable délire parodique. J’aurais bien continué mais mon boss m’a menacé de m’envoyer couvrir le lancement de Pierre Lapointe si je ne sortais pas ma chronique aujourd’hui… Donc, amusez-vous bien et on se revoit la semaine prochaine avec un sujet un peu moins futile. Mais avouez que ça fait du bien de lâcher son fou de temps en temps ;)


    Et quand même Jorn Lande décide de ne pas se prendre au sérieux…

    }:)~>

Leave a Reply





Copyright © 2012 Ondes Chocs. All rights reserved.